AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thomas Burndage { VALiDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

And Nothing Else Matters...
avatar
it's me, Thomas Burndage darling !


Date d'inscription : 07/06/2008
Nombre de messages : 320
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de primes
x my adress : Viens donc voir de plus près...

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Thomas Burndage { VALiDE   Sam 7 Juin - 6:33

THOMAS BURNDAGE


    I - Carte d'identité

      NOM : Burndage
      PRÉNOM(S) : Thomas
      DATE DE NAISSANCE : 13/10/1976
      SIGNE DU ZODIAQUE : Balance
      LIEU DE NAISSANCE : Montréal, Québec, Canada
      NATIONALITÉ : Canadienne


    II - Thomas & HIMSELF :

      HISTOIRE ( 15 lignes minimum ) : Alors que les heures se succédaient dans une effroyable monotonie, Chelsea Burndage alla travailler ce jour-là. Même un logis aussi modeste et, avouons-le, pitoyable que le sien nécessitait le payement d’un loyer une fois par mois. Le loyer de cet appartement miteux était sans doute deux fois plus cher que ce que la jeune femme avait pour vivre. Secrétaire dans un minable bureau d’un dentiste de coin de rue qui voyait passé un ou deux clients par semaines, la jeune Burndage recevait son chèque de paye bien maigrichon une fois toutes les deux semaines.
      Une fine couche de neige recouvrait les rues insalubres du quartier où vivait cette dernière, celle-ci ayant tombé au courant de cette journée de fin janvier. La pollution des usines tout autours réchauffaient grandement l’air ambiant contrairement à ce que la normale aurait dû être pour la saison.
      Lasse et emmerdée d’avoir perdue une journée de vie supplémentaire à vaquer à toutes ses occupations merdiques, sa journée prit fin dans un bar de la rue Ste Catherine, rue peu recommandée après la tombée du jour pour son nombre impressionnant de putains et de vendeurs de cam. Deux ou trois verres d’alcool plus tard, quelques paroles aguichantes ensuite, Chelsea se retrouva à faire des galipettes au lit, dans un motel à deux pas de là, avec un inconnu comme un autre, étant lui-même venu noyé son chagrin et sa solitude dans la quiétude de cet infâme coin de pays.
      L’histoire n’ayant rien de bien surprenant, la surprise quant à elle se montra le bout du nez un quelques neufs mois plus tard, ne ravissant pas grandement la nouvelle maman.

      Monoparentale et bientôt au chômage à cause de son incapacité à jongler entre toutes ses obligations dont celles nouvellement acquises, la nouvelle mère dû, à court de moyens, aller vivre chez sa sœur, cette espèce d’excentrique un peu maboule, dans un coin reculé de Montréal.
      Cet événement donna donc au jeune Thomas Burndage (le nom, même le prénom, de son père demeurant complètement inconnu, on lui fit porter celui de sa mère) un tutorat parental à peu près équivalent à s’il aurait eu deux mères. Deux mères complètement paranoïaques, sans doute dérangées par la rigueur de la vie dans le coin et le manque de quoi vivre convenablement.
      Tout au long de sa jeunesse, avant qu’il commence à fréquenter l’école –bien entendu, ce fut toujours des écoles publiques des plus insignifiantes-, Thomas vécut en silence, plus souvent qu’autrement occupé à apprendre la vie par lui-même, étant confronté plus tôt que prévu à toutes sortes de situations difficile comme par exemple de retrouver sa mère complètement saoule, au bras d’un homme inconnu.
      N’ayant pas toujours quelqu’un pour lui montrer quoi faire et encore moins comment faire, il développa une habilité à se débrouiller par lui-même extrêmement jeune. Il s’habitua également à ne pas demander de l’aide, voyant ce genre de requête comme un signe évident de faiblesse, ce qui aurait été une des plus épouvantables hontes qui soit.

      Adolescent, Thomas s’avéra être un peu bagarreur et antipathique. Il n’eut jamais de la facilité à se faire des amis, étant bien trop pessimiste et renfermé. Colérique, même. Il passa sous le nez d’une multitude de psychologues, aucun d’entre eux ne parvenant à en faire quelque chose.
      Un peu plus tard, vers ses dix-sept ans ans, il vécut la mort de sa mère sans grand ennui. Celle-ci mourut d’une overdose dans son petit appartement miteux (Ils avaient quitté le foyer de sa tante depuis un moment déjà, Chelsea ayant mystérieusement trouvé un job qui la faisait s’absenter tous les soirs…). Cette perte ne fit pas grand différence dans la vie de Thomas qui, déjà en partant, ne s’était pas vraiment habitué à la présence de sa mère et encore moins à son amour ou à quoi que ce soit d’autre qui aurait pu paraître naturel aux yeux d’une autre personne.
      Cet événement apporta même du positif dans la vie de Thomas, agissant sur lui presque comme un soulagement, ce dernier n’ayant plus à veiller un tant soit peu à ce que les comptes soient payés à temps et tout ces trucs tellement loin des intérêts d’un jeune homme de dix-sept ans. Il commença donc à parler aux gens, chose qu’il n’avait jamais faites auparavant. On ne peut pas dire qu’il eut de très bonnes fréquentations, ayant davantage de facilité à se rapprocher des marginaux, des délinquants et des anti-conformistes, lui-même étant considéré de la sorte par une grande majorité des gens.
      Néanmoins, Thomas ne toucha jamais à la drogue, aux cigarettes et très peu à l’alcool également. Si il avait la réputation d’être un solitaire un peu « freak», il ne fallait surtout pas sous-estimer son intelligence et sa capacité à comprendre plus vite que n’importe qui l’aurait pu. Comme de quoi, l’intelligence ne se résume pas uniquement à ce qu’on enseigne en cours.

      Côté études, Thomas ne fit que le stricte minimum et par chance pratiquement, car le jeune homme ne démontra jamais un très grand intérêt pour ce genre de chose qu’il aurait plutôt qualifié d’une royale perte de temps.
      Vers vingt-ans, il fit ses adieux au Canada et surtout, surtout, à la petite ville de Montréal qui lui laissera à jamais un amer souvenir de sa jeunesse. Ne regrettant rien, il partit s’installer aux État-Unis, d’abord à New York, puis à d’autres endroits.
      Thomas mena une vie de débauche qui développa tout particulièrement son petit côté arrogant et impulsif. Une seule chose n’aura eu de valeur à ses yeux, cette seule et même chose dont il aura si souvent connu le manque étant jeune : L’argent.
      Devenant un chasseur de primes accompli et de talents, mister Burndage s’intéressa à un cas tout particulier, celui du Zodiac, et commença à suivre cette histoire fascinante depuis le retour de ce dernier à San Francisco. Ce fut d’ailleurs pour cette raison que Thomas décida de venir s’installer à Jéricho.

      En ville depuis un petit moment déjà, Thomas a déjà eu le temps de s’y sentir comme chez lui. Chose plus que facile considérant le fait qu’il n’a jamais vraiment eu de chez lui. Rusé et manipulateur comme il sait très bien l’être, il a déjà su se faire les contacts nécessaires, le chérif Andrew Cooper en faisant évidemment parti. Kathlyne Littleton fait également partie de ceux qui l’intéresse tout particulièrement... et ce n’est malheureusement pas pour ses beaux yeux, malgré le fait que ceux-ci pourraient finir par évoquer d’autres envies chez le jeune homme de vingt-huit ans. Un certain Liam O’connor attire également son attention…

      CARACTÈRE ( 8 lignes minimum ) : Thomas est un jeune homme aux maintes facettes. Tantôt discret et mystérieux, tantôt criard et bagarreur, il ne cessera de faire naître un étrange sentiment d’incompréhension chez les gens qu’il côtoie régulièrement. Véritable as de la manipulation, il sait faire preuve d’une arrogance déconcertante et fort déplaisante pour ceux à qui il s’oppose. Il n’aura jamais eu la langue dans sa poche, mais il ne juge pas toujours nécessaire ou pertinent de faire part de ses idées au monde entier. Après tout, il est un des plus grand adepte de la phrase voulant qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Cela dit, ses plans, ses idées, il s’en sert plus souvent qu’autrement lui-même, les met à exécution en solo.
      Fidel à ses anciens démons, Thomas ne demande jamais de l’aide à qui que ce soit, préférant mourir plutôt que de demander à quelqu’un de tendre la main.

      D’une nature plutôt solitaire, il n’est pourtant pas rare de le voir en compagnie de jolies filles. Draguer est en effet un de ses passe-temps favorits, spécialement lorsqu’il s’agit d’histoires sans lendemain, n’impliquant aucun sentiment que ce soit. Le désir, uniquement. L’attirance. Son côté très manipulateur lui donne parfois l'air d'être un véritable gentlemen. Ne vous faites pas prendre trop facilement...En fait, Thomas n’a jamais connu l’amour, d’aucune façon. Ni de ses parents, considérant de toute façon ne jamais en avoir eu, ni d’une femme. (Et encore moins d’un homme..) Tordu de rire à l’idée que cela arrivera peut être un jour, il enchaîne les conquêtes les unes après les autres pour se distraire de la tristesse de cette vie.

      Malgré tout, il a la réplique facile. Burndage est armé d’un humour noir à tout casser qui ne fait rire personne sinon que lui. Cet humour se voit même souvent être extrêmement vexant pour les gens qui ont le malheur de se trouver tout prêt lorsque l’envie de plaisanter lui prend.

      Sinon, Thomas est un homme très intelligent, rusé et logique. Tout problème a une solution, c’est le mot d’ordre. Il compte bien, d’ailleurs, trouver celle au problème portant le nom de « Zodiac ».

      J'AIME / J'AIME PAS ( 6 lignes minimum ) : Malgré tout, Thomas se résume à être une personne assez simple et même un peu prévisible sur un point de vue de goûts. Ce qu'il aime ? : Les femmes, les mauvaises plaisanteries, les films ennuyants, l'obscurité, faire son sal boulot, les vestons en cuir, les bars... Toutes ces choses qui vont très bien avec la seule image de sa personne.
      Ce qu'il n'aime pas ? La liste serait interminable, mais pour en faire un bref résumé : Les sentiments, la pitié, l'aide, la faiblesse, l'alcool, la drogue, les cigarettes, l'engagement, la famille, l'école, le Zodiac (Bien que celui-ci en soit pourtant devenu une véritable obsession chez lui), le téléphone, les poissons, la lecture...


    III - Thomas & LES AUTRES

      DESCRIPTION PHYSIQUE ( 8 lignes minimum ) : Plutôt grand, Thomas a tout de même eut un peu plus de chance avec la nature plutôt qu'avec n'importe quoi d'autres. Sa carrure d'athlète ne laisse rien paraître de son inimaginable paresse et de sa méprise des sports. À moins, bien sûr, que de coucher ou d'être chasseur de primes soit un sport !
      Ses yeux sont d'un bleu troublant, voire même fascinant, ajoutant à son regard déjà malicieux une petite touche de je-ne-sais-quoi dérourant. Son teint clair fait un grand constraste avec ses cheveux mi-longs noir pur et lisses à la mode Beatles dans les années 60. Son visage est souvent légèrement recouvert d'une fine barbe qu'il ne manque pourtant pas de faire de temps à autre.
      Côté look vestimentaire, Thomas ne passe pas du tout inaperçu. Il porte plus souvent qu'autrement des vêtements sombres. Sa formule gagnante est et restera toujours : Jeans + t-shirt aux logos douteux. Sinon, il affectionne aussi les chemises bizarres, les souliers Converses ou encore les bottes de cuir noir. En bref, il fait très bien son rôle de chasseur de primes. Quand on le croise, on le manque rarement.
      VIE QUOTIDIENNE A JERICHO ( 5 lignes minimum ) : Depuis qu'il est débarqué à Jericho, Thomas fait une véritable obsession de cette histoire du Zodiac. Ses journées sont beaucoup plus calmes que ce qu'il vivait avant d'arriver en ville, mais son cerveau est constamment en pleine bouillonnement, à la recherche de nouvelles pistes qui pourraient peut être le mettre sur la route de celui qu'il recherche tant. Certaines personnes pourraient s'avérer lui être plus utiles que d'autres, ce pourquoi il passe du temps en leur compagnie, notament au bar où travaille Kathlyne. Toutefois, même si cela n'est plus autant sa priorité qu'auparavant, Thomas s'est remi à la drague et à la pêche aux femmes. Il faut bien se divertir entre jours de travail...


    IV - PORTRAIT CHINOIS, si tu étais ...

      UN ANIMAL ? Un lynx
      UN OBJET ? Une loupe
      UN LIVRE ? Moby Dick, de Herman Melville
      UN FILM ? Douze hommes en colère
      UNE ODEUR ? La Fumée
      UN SENTIMENT ? Fierté
      UNE CHANSON ? I want you (She's so heavy) ¬ The Beatles
      UN PAYS ? Canada
      UN ÉLÉMENT ? Le feu


    V - TOI, DERRIÈRE L'ÉCRAN

      PRENOM : Audrey
      AGE : 16 ans
      NIVEAU DE RPG ( /10 ) : Tout dépendemment de l'inspiration et, bien sûr, inévitablement de l'interlocuteur. Peut être 7/10.
      OU AS TU CONNU LE RPG ? Sur un TOPsite
      AVATAR : Jared Leto
      POSTE VACANT ? Oui
      CODE ( il y en a 2 ) : VALiDE


J' Road 666 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Thomas Burndage { VALiDE   Sam 7 Juin - 11:30

    PRÉSENTATiON VALiDÉE =)

    Bienv'nue Smile

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com
 

Thomas Burndage { VALiDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Before the Game :: « City Hall registrations » :: ▬ Accepted-