AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 'cause end's not near, it's here ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

|| Regrets &&. Lies for Life ||

avatar
it's me, Sean D. O'Connor darling !


Date d'inscription : 23/03/2008
Nombre de messages : 833
x group : Head Hunters
x my job : Garçon d'écurie au Ranch de Jericho
x my adress : Motel de Jericho
icon © med

x Crédits : avatar © psychozee & gif © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: 'cause end's not near, it's here ...   Ven 19 Fév - 14:45


icons © november & dodixe

    Prendre une décision, c’était parfois quelque chose de difficile, en particulier lorsque vous saviez que cette décision était de celles qui auraient de lourdes conséquences sur votre avenir. Mais c’était le genre de décisions qui était pourtant autant effrayantes qu’elles étaient nécessaires, et c’était ce que Sean venait de faire, il le savait … Décider de façon totalement définitive que oui, les choses allaient changer, et que oui il y avait toujours un risque pour qu’il le regrette. Mais quoi de pire cependant que de ne pas agir et de se rendre compte par la suite que l’on avait pas pris la bonne décision par lâcheté à agir ? Le jeune homme avait déjà fait cette erreur une fois, et il n’avait aucunement l’intention de refaire cette bêtise, car quitte à faire une erreur il préférait que ce soit dans le sens où il avait agi et non dans celui où il s’était contenté de laisser faire les choses sans s’en mêler tout en sachant qu’il aurait tout aussi bien pu agir et changer les choses si il avait été moins lâche.
    Bref, tout ça pour en arriver au fait que cette fois-ci sa décision était faite de façon définitive et qu’il ne changerait plus d’avis, il quittait Jericho de façon à priori définitive. Il était trop tard maintenant de toute manière ; Il avait déposé sa lettre de démission au propriétaire du Ranch trois jours plus tôt, avait payé le gérant du motel la veille au soir tout en stipulant que sa chambre serait libérée dès le lendemain midi, et acheté un aller-simple pour Chicago. Pourquoi se rendre dans le Michigan ? A vrai dire il n’en savait rien, il avait pris cette destination au hasard en regardant les vols qui partaient le jour de son départ. Il était comme perdu, il savait qu’il ne voulait pas rester ici mais ne savait pas vraiment où aller … Il se rendait peu à peu compte de l’ampleur des choix de vie qu’il avait eut ou avait été obligé de suivre depuis qu’il était né ; Il n’avait pas d’attaches, pas de véritables amis en dehors de Soukaïna, à priori plus de famille hormis Liam, et il devait donc se rendre à l’évidence aussi déprimante puisse-t-elle être : Il n’avait nulle part où aller parce qu’il n’était attendu nulle part. Il y avait quelques jours encore il penchait pour la possibilité de retourner à Colorado Springs, la ville où il était né. Il espérait sans doute commencer par ici les recherches pour retrouver sa mère, il partait de rien et Colorado Springs étant la dernière ville où la jeune femme avait été vue en compagnie de sa famille c’était en toute logique par là qu’il fallait commencer pour tenter de comprendre. Mais depuis il avait eut le temps de réfléchir, et il ne savait plus vraiment si il voulait ou non se lancer dans ces recherches … Le fait de ne pas savoir à quoi s’attendre, et la réaction de Liam à ce sujet avaient réussit à le faire douter et il en arrivait lui aussi à se poser des questions sur le bien fondé de l’initiative. Si sa mère s’était vraiment tirée sans avoir le moindre remord en abandonnant ses enfants pourquoi voudrait-elle le voir plus aujourd’hui ? Peut-être allait-il droit à la catastrophe au fond, courir après un fantôme ne pourrait sans doute rien lui amener de bon.

    Quoi qu’il en soit il avait donc décidé de laisser provisoirement de côté cette idée et se faisait à l’idée de retrouver la neige et le froid hivernal de Chicago pendant qu’il chargeait dans le coffre de sa voiture de location les quelques affaires qu’il possédait toujours. Le tout ne tenait pas énormément de place bien entendu, déjà gamin il ne possédait pas énormément de chose puisque son père ne les laissait jamais se poser quelque part plus de quelques mois d’affilé. Au final la totalité de ses affaires tenaient en un sac de randonnée qu’il avait acheté en début de semaine à cet effet, ainsi que dans le sac qui complétait sa panoplie militaire.
    Refermant ensuite le coffre il avait regagné le hall du motel où glissant quelques pièces dans la fente de la machine café il s’en était commandé un double. Le café ici était mauvais, mais c’était toujours mieux que pas de café du tout. Son gobelet en plastique fumant entre les mains il était ensuite retourner sur le parking et s’était assis sur un banc en laissant échapper un léger soupir. Jericho ne lui manquerait pas vraiment, il n’avait pas de doute là-dessus, mais cependant il ne pouvait s’empêcher d’avoir un petit pincement au cœur à l’idée de son départ. Il avait dit à Judy qu’il l’appellerait de temps en temps, mais il savait très bien également que même en le faisant les choses ne seraient plus les même et qu’il y avait de fortes chances pour que l’un et l’autre finissent par tourner la page … Peut-être pas oublier, mais laisser cela dans le domaine des souvenirs définitivement derrière eux. Tourner pour de bon le dos à son frère était une autre raison à la pointe de tristesse qu’il ressentait ; Il savait que Liam en avait fait de même et que dans la situation actuelle ils étaient certainement autant en tort l’un que l’autre, mais pourtant Sean ne pouvait s’empêcher de se sentir un peu fautif, parce qu’il savait au fond que si il avait été plus présent et moins égoïste par le passé les choses ne seraient sans doute pas aussi tendues. Et puis il y avait Soukaïna … Il avait mal de devoir la quitter une nouvelle fois, mais il savait qu’il ne pouvait pas rester à Jericho uniquement pour elle, il avait l’impression d’étouffer dans cette ville et contrairement à elle malgré tous ses efforts il savait qu’il ne pourrait jamais s’y sentir chez lui. Elle avait une vie ici, des souvenirs, des amis … Tout ce qui faisait qu’elle se sentait à sa place en ville alors que lui non. Il savait au fond qu’elle lui en voulait de fuir, mais il devait s’en aller, pour lui-même et pour essayer de repartir sur de bonnes bases.

    Il faisait bon en ce début de journée, il était neuf heure trente et les jours commençant à rallonger le soleil était donc tout à fait levé. A en juger par l’absence de sa voiture sur le parking Liam était déjà partit, où ça Sean n’en savait rien mais en tout cas il était déjà partit. Ce n’était sans doute pas plus mal, il avait assez de mal à imaginer ce qu’aurait pu être une scène d’au revoir entre lui et son frère et puisqu’il n’aurait sans doute pas su quoi dire c’était sans doute mieux comme ça. Peut-être que Liam s’en fichait pour de bon en fin de compte, après tout Sean l’aurait cherché …
    Soupirant une nouvelle fois il finit d’une seule traite son café tout en grimaçant un peu. Il était vraiment mauvais, il n’y avait aucune logique au fait que le café ai le goût de soupe … Peut-être aurait-il du prendre une soupe, elle aurait peut-être eut le goût de café ? Puis se levant il jette dans la poubelle non loin du banc son gobelet vide et s’étire une dernière fois avant de sortir de sa poche les clefs de sa chambre. Dessus il regarde quelques instants le porte clé indiquant le numéro de chambre 23 avant de regagner le hall, où puisque le gérant n’était pas là pour le moment il laissa la clef dans la corbeille prévue à cet effet. Cette fois-ci c’était bon, il s’en allait. Regagnant enfin sa voiture, il enlève son blouson et ouvrant la portière arrière le balance sur la banquette. Il n’en avait pas besoin avant un petit moment puisqu’un bon morceau de route l’attendait avait d’atteindre l’aéroport. En effet l’aéroport le plus proche ne desservait que des destinations relativement proche, et Chicago se trouvait à l’autre bout du pays, à plusieurs heures de vol donc ; Il prenait donc l’avion à San Francisco. Refermant la portière arrière il avait déjà la main sur a poignée de la portière avant et s’apprêtait à monter …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merlinstime.forumactif.org/

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: 'cause end's not near, it's here ...   Lun 8 Mar - 18:51


« I never knew you, you never knew me
Say hello, wave goodbye ... »

    end's not near, it's here - O'Connor brothers

icons © try again & dodixe
    Difficile de trouver le sommeil lorsque votre esprit est tarabusté par tellement de choses à la fois. Bizarre, avec la vie qu'il avait Liam s'étonnait encore de ne pas aimer le changement ; C'était ça le propre de la vie disait-on, mais cela n'empêchait pas Liam de ne pas apprécier, de toute façon ce n'était pas non plus comme si sa vie à lui était un exemple de gaité et de réussite. Et là en l'occurrence, il avait la fâcheuse impression que les choses lui échappaient une fois de plus ... Sean était passé le voir à son boulot hier en fin d'après-midi, pour lui annoncer la "nouvelle". D'ailleurs Liam le soupçonnait fortement d'un part d'être venue lui dire à la station service afin qu'il ne puisse pas vraiment lui dire le fond de sa pensée sans risquer de se faire remarquer, et d'autre part de lui dire la veille pour le mettre au pieds du mur et ainsi l'empêcher ainsi d'avoir son mot à dire sur la question. Mais c'était peut-être mieux ainsi, bien que Liam ai ressassé cette histoire une bonne partie de la nuit en se demandant quand au juste son frère arrêterait-il de se comporter comme un gamin égoïste. Et puis ce n'était pas la seule chose qui tracassait Liam, la veille au soir il avait tenté de joindre Cassie mais sans succès, et il n'aimait pas le fait de se retrouver avec Micah sans pouvoir la joindre, elle aurait au moins pu rappeler ... Qu'était-il supposé faire si il advenait un problème avec le rejeton ? Il n'était pas du tout calé pour ce genre de chose et le fait e s'imaginer devoir se débrouiller tout seul n'était pas pour le rassurer. En s'endormant donc, deux choses occupaient son esprit, d'une part il espérait que Cassie appellerait le lendemain, et d'autre part il se demandait comment il encaisserait le départ de Sean ; Il savait qu'il n'y serait pas indifférent, même si c'était ce qu'il voulait il savait que cela ne serait pas le cas et cette certitude le laissait soucieux.
    Et quand il s'était réveillé le lendemain il n'y avait rien de vraiment arrangé. Cela dit devant Micah il essayait de garder la face - chose qu'il n'aurait pas réussi à faire sans la rasade de Whisky qu'il avait avalé en s'enfermant dans la salle de bain destinée selon lui à "calmer ses nerfs" - et faisait comme si la pseudo-normalité des choses n'était pas à remettre en cause. Cassie appellerait bien dans la journée, il verrait, et en attendant il devait s'activer un peu, il avait rendez-vous à l'école municipale aujourd'hui. Parce qu'il venait d'un pays étranger et ne savait pas combien de temps il resterait, la directrice de l'école avait hésité avant de finalement accepter de le prendre une demi-journée "à l'essai" comme elle l'avait dit ; Pas question d'arriver en retard et de faire mauvaise impression donc. Affolant comme le fait d'avoir une responsabilité sur le dos modifiait le comportement de Liam, il y avait presque de quoi crier au miracle. Quoi qu'il en soit donc, père et fils - bien que Liam avait toujours beaucoup de mal à encaisser cette réalité - avaient quitté le motel assez tôt pour arriver à l'heure, et même un peu en avance pour le coup. En partant le jeune homme avait d'ailleurs noté que la voiture de Sean était encore là ... Le serait-elle toujours à son retour ? Il n'en savait rien, et il ne savait pas non plus si il préférait que ce soit le cas ou non d'ailleurs ...

    { ... }

    C'était toujours cette question qui le tarabustait alors qu'il revenait du centre-ville au volant de sa voiture. Comme il l'avait prédit le départ de son frère ne le laissait pas indifférent malgré tous les efforts qu'il mettait à ce profit. Il lui avait répété qu'il ne voulait plus le voir, qu'il n'avait pas besoin de lui, qu'ils n'étaient même plus frères à proprement parler et qu'il aurait mieux fait de ne jamais revenir, il lui avait dit tout ça et le pire c'est que sur le coup il le pensait ... Du moins il le croyait. Comme quoi il se voilait vraiment la face, et se mentir à lui-même était encore plus lâche que de mentir à autrui. Il était habité par deux sentiments contradictoires ; D'un côté il rejetait la faute sur Sean en se disant qu'après tout c'était lui qui avait déclenché les "hostilités" et que c'était aussi lui qui s'était toujours comporté en égoïste, mais d'un autre côté il se disait aussi que Sean n'avait pas été le seul à vouloir "laisser tomber" leur père, car en s'inscrivant à la fac' Liam avait lui aussi cherché à mettre de la distance entre eux ... Et puis c'était lui qui n'arrivait pas à pardonner, peut-être était-ce ça le vrai problème ... Il était tellement rancunier qu'il n'arrivait pas à regarder Sean dans les yeux sans se rappeler tout ce qu'il avait à lui reprocher, à commencer par Cassie. Il savait que s'il était moins borné il essaierait de mettre ça de côté du mieux qu'il pouvait, mais à chaque fois c'était la même chose, ses bonnes résolutions s'envolaient à la minute même où Sean et lui en arrivaient à élever un peu trop la voix ... Ne pas réussir à communiquer autrement qu'en se faisant mutuellement des reproches, triste constatation.
    Voilà ce qu'il se disait au moment où il tournait à droite pour quitter la route 66 et s'engager sur le parking du motel. Et ce fut précisément par Sean lui-même que ses réflexions personnelles s'interrompirent. Son frère, l'air visiblement décidé, s'apprêtait à monter en voiture et ne fut coupé dans son élan que parce que la voiture de Liam passa à sa hauteur au même instant. Un léger creux à l'estomac mais tâchant tout de même se ne rien en laisser paraitre, notre jeune homme alla garer sa voiture sur la place de parking qu'il avait quitté plus tôt, puis arrêtant le moteur de son véhicule il lâche un léger soupir avant d'en sortir. Refermant la portière d'un geste trop concentré pour être honnête, il hésite quelques instants avant de finalement se tourner vers Sean. Les mains dans les poches, il s'écarte de sa voiture de quelques pas, et se retrouve finalement face à face avec son frère, bien que plusieurs mètres ne les séparent. L'atmosphère n'était pas lourde cette fois-ci, mais elle n'en était que plus gênante.

      « Alors ça y'est, cette fois-ci tu pars ... Vraiment ? » Pas très finot le Liam des fois, dit comme ça cela donnait un peu l'impression qu'il sous-entendait surtout "c'est pas trop tôt", alors qu'au fond ce n'était pas ce qu'il voulait dire. « J'veux dire, j'pensais que tu finirai par changer d'avis parce que ... A cause de Judy, ou je sais pas ... » Se cacher derrière "l'excuse Judy" c'était assez moyen, et pas vraiment des plus courageux. Mais se cacher derrière une excuse, n'importe laquelle d'ailleurs, était tellement plus simple aussi.

    Liam ne savait pas quoi dire. Il ne voulait pas répéter la même erreur que lorsque Sean était partit en Irak ; Même si il lui en voulait énormément à l'époque il s'était mordu les doigts d'avoir laissé filé son frère après lui avoir balancé autant d'horreurs. Et si Sean n'était jamais rentré il aurait trimballé toute sa vie les regrets d'une dernière conversation sur fond de bagarre dans un bar de la Nouvelle-Orléans et dans laquelle il avait terminé en exprimant son désir de ne plus jamais revoir Sean. Alors cette fois-ci il ne pouvait pas reproduire la même erreur, il ne voulait pas avoir de regrets ou du moins pas plus que ce n'était déjà le cas. Mais que dire ou faire pour qu'il n'en soit pas ainsi, ça il n'en savait fichtrement rien, et c'était bien là le problème ... Faire dans le sentimental ce n'était pas du tout son truc, sortir une blague vaseuse il n'était vraiment pas d'humeur, et ne rien dire du tout ... Cela ne faisait pas franchement avancer le "schmilblick". Ça il était certain que se regarder tous les deux en chiens de faïence n'était pas une solution en soi, mais c'était en tout cas la preuve que l'un et l'autre avaient le plus grand mal à entretenir tous les deux une conversation sans qu'elle n'ait pour sujet les défauts de l'un ou de l'autre ... Dire qu'ils s'entendaient si bien enfants, c'était vraiment du gâchis.

      « Tu sais je ... » Je quoi ? "Je suis désolé", Liam ne se sentait pas encore assez conditionné pour accomplir cet effort là, "Je préfèrerai que tu restes" ce n'était pas totalement la vérité sans être pour autant un mensonge à part entière ... Je, rien. Rien, il s'était arrêté dans sa phrase parce qu'il l'avait commencé en espérant être guidé par l'inspiration soudaine, mais rien de concret ne venait. « Rien, oublie ça » Lâcha-t-il finalement dans un léger soupir.


    Est-ce qu'il devrait lui parler de Micah ? Il avait réfléchi à cette question également la veille au soir, car ce sujet n'avait encore jamais été abordé entre eux. Mais tout ben réfléchi il avait la réponse : Non. Inutile de remuer toute cette boue, évoquer Cassie ne ferait que mettre de l'huile sur le feu, et de toute manière Sean n'avait jamais abordé la question, preuve qu'il n'avait peut-être pas envie d'en savoir plus non plus.

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

|| Regrets &&. Lies for Life ||

avatar
it's me, Sean D. O'Connor darling !


Date d'inscription : 23/03/2008
Nombre de messages : 833
x group : Head Hunters
x my job : Garçon d'écurie au Ranch de Jericho
x my adress : Motel de Jericho
icon © med

x Crédits : avatar © psychozee & gif © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: 'cause end's not near, it's here ...   Ven 2 Avr - 1:22

    Maintenant qu'il était devant le fait accompli Sean savait que cela aurait été mieux que cela n'arrive pas. Qu'il aurait été préférable qu'il ne croise pas Liam avant de partir et que la lettre qu'il lui avait laissé à l'accueil du motel serait la seule et unique chose qui servirait d'adieu entre eux. Mais maintenant que son frère se trouvait là il ne pouvait logiquement pas faire comme s'il était transparent et s'en aller sans rien lui dire ... Non, pas question de partir le cœur en bandoulière et avec des tonnes de regrets cette fois-ci, alors il allait faire un effort pour que la chose soit expédiée vite et efficacement, de toute façon ils n'avaient à priori plus grand chose à se dire l'un et l'autre alors la tâche serait vite fait. Cela dit il restait à prouver que Liam n'allait pas lui passer devant en l'ignorant royalement, chose qui était à envisager autant que celle qu'il ne le fasse pas ... Mais non, sortant de sa voiture après l'avoir garée sur sa place de parking habituelle, Liam avait posé les yeux sur lui quelques instants avant de finalement décider que l'ignorance ne serait pas la technique qu'il emploierait aujourd'hui. Allaient-ils avoir le droit à un au revoir qui n'aurait pas le goût de l'amertume cette fois-ci ? Il y avait tout de même peu de chances, un au revoir c'était toujours amer, même lorsqu'il s'agissait de la meilleure des solutions et même lorsque votre frère et vous même vous entendiez aussi bien qu'un chat et un chien obligés de partager le même panier.
    Appuyé sur la portière de sa voiture, toujours ouverte, Sean regardait Liam sans oser rien dire, ou bien parce qu'il ne savait pas quoi dire d'intelligent, au choix. Et puis après tout c'était à Liam de faire le premier pas, c'était lui qui avait le plus grand nombre de fois refusé de se montrer raisonnable et de se confronter à une explication ... D'accord, ce n'était pas une bonne excuse et Sean avait tout autant de choses à se reprocher et qui cautionnerait le fait qu'il fasse lui-même le premier pas, mais qui a dit que Sean était toujours de bonne foi et toujours raisonnable ?

    Est-ce qu'il partait vraiment ? C'était bien son intention oui, mais il ne savait pas trop comment il devait prendre cette réflexion ... Liam était-il en train de sous-entendre que c'était une bonne chose et qu'il se satisfaisait en fait assez de pouvoir enfin de débarrasser d'un frère cadet qu'il s'entêtait à fuir comme la peste ? Il en était bien capable et à vrai dire si tel était le cas cela n'étonnait Sean qu'à moitié ... Mais pourtant, conscient que c'était justement ce à quoi pensait Sean, Liam se sentit donc obligé de préciser sa pensée, d'une manière que notre jeune homme se serait à vrai dire bien passé d'entendre. Parler de Judy ? Il n'en avait aucune envie, pas avec Liam du moins ... Ni même avec personne d'autre en fin de compte. « Les femmes et moi c'est rarement une affaire qui roule, c'est pas un secret » Et d'ailleurs mieux valait ne pas s'étendre sur cette certitude avec son frangin, cela serait un peu mal venu sachant qu'il s'était malencontreusement envoyé en l'air avec son ex-future-fiancée. D'ailleurs là n'était pas la question, ce qui ne se tramerait jamais entre lui et Judy ne regardait que Sean, Liam n'avait rien à voir dans l'histoire et notre jeune homme n'avait aucune envie de confier ses états-d'âmes à qui que ce soit alors qu'il était sur le point de partir. Il ne manquerait plus qu'on pense qu'il regrettait sa décision, ce qui n'était pas le cas puisqu'il savait qu'il n'avait pas d'autre choix que celui de partir. « Cette fois-ci c'est pour de bon oui ... » Et quand il disait pour de bon, cela sous entendait aussi qu'ils ne se verraient plus pendant un bon moment, car Sean n'avait pour ainsi dire aucune intention de remettre les pieds à Jericho dans un futur proche, tout comme il savait pertinemment que Liam ne quitterait pas cette ville tant qu'il n'aurait pas eut la vengeance qui l'obsédait. Sean ne cautionnait toujours pas cette décision, mais il savait qu'il ne réussirait jamais à faire changer Liam d'avis alors il préférait ne plus insister inutilement.

    Comme il l'avait prévu, le goût de l'amertume seul venait troubler le silence qui venait tout juste de s'installer dans la conversation. Une amertume vis à vis de l'autre, tout comme vis à vis de la situation de façon générale. Est-ce qu'ils avaient vraiment grandi pour ça ? Pour réaliser que le bonheur ne frapperait sans doute jamais à leur porte et qu'ils étaient condamnés l'un et l'autre à payer les conséquences de l'égoïsme d'un père qui n'avait toujours tout fait que pour sa propre personne sans se soucier des conséquences que cela aurait sur ses enfants ? C'était vraiment injuste ... Et vraiment douloureux d'en être arrivé là, à un stade où aucuns mots ni aucuns actes ne pourraient jamais effacer ou même simplement rattraper le passé.
    Liam avait dans la voix, lorsqu'il s'adressa à nouveau à Sean, presque autant de regrets que son frère en avait à l'esprit. C'était sans doute leur punition pour ne jamais avoir réussi à s'entendre et pour se rendre compte maintenant qu'ils avaient l'un et l'autre tout gâché de façon irréversible. Et puis perdant en un éclair le courage qu'il avait réuni pour prononcer le début de sa phrasen Liam n'alla même pas jusqu'au bout et préféra laisser tomber tout en demandait à Sean d'en faire de même. Mais aussi bizarre que cela puisse paraitre Sean avait l'impression de voir à peu près où son frère voulait en venir ... Et si ce n'était pas le cas alors tant pis, c'était Liam qui verrait où lui voulait en venir. « Tu sais comme moi que c'est la meilleure solution » Fuir on appelait aussi cela de la lâcheté parfois, et au fond peut-être qu'il y avait un peu de ça aussi. Mais entre être lâche et se faire du mal mutuellement parce qu'ils n'arrivaient pas à communiquer autrement qu'en se faisant des reproches, mieux valait peut-être choisir la lâcheté au fond. « Faut voir la vérité en face, on réussira jamais à s'entendre vraiment alors ... » Et puis même sans ça, difficile de côtoyer un frère qui n'a plus aucune confiance en vous, et en lequel il faut bien l'avouer vous n'avez pas entièrement confiance non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merlinstime.forumactif.org/



it's me, Contenu sponsorisé darling !



MessageSujet: Re: 'cause end's not near, it's here ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

'cause end's not near, it's here ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Catégorie temporaire :: Sujets en cours - Catégorie temporaire-