AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It Seems Their Life Is Going To Change

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

    •| Staying A Child ; Whatever Happens |•

avatar
it's me, Micah L. Adamson darling !


Date d'inscription : 04/07/2009
Nombre de messages : 401
x group : Strangers
x my job : Je comprend pas moi, je vais à l'école donc je travaille et moi, on me paie pas !
x my adress : I'm Sure Jericho Waited For Me !

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: It Seems Their Life Is Going To Change   Ven 13 Nov - 20:36



Liam & Micah


MusicPlaylist



    C'est bizarre quand même comment on peut se sentir tout seul et perdu dans un endroit où il y a tout plein de monde, où les gens n'arrêtent pas de passer, pour venir ici ou partir par là bas. C'est bizarre, mais c'est peut normal en fait, parce que ces gens ne vous connaissent pas et que vous ne les connaissez pas non plus ... C'est bizarre quand même que personne ne soit encore venu nettoyer la tâche de glace au chocolat que venait de faire Micah. A la maison, sa maman nettoyait toujours très vite, parce qu'elle disait ne pas aimer quand c'était sale, ou alors, c'était lui qui nettoyait, mais sa maman aimait pas trop, peut être parce qu'il ne voulait pas grimper sur la chaise pour attraper le rouleau d'essuie tout et que, du coup, il préférait mieux prendre la première chose qui lui tombait sous la main, comme l'un des coussins du canapé, ou alors, des fois, l'écharpe de sa mère, voire les rideaux même aussi des fois, quand la tâche n'était pas loin des fenêtres. Mais peut être que les dames de ménage d'ici avaient pas autant l'amour du propre que Cassie, ou peut être qu'elles aussi elles étaient un peu feignantes, ou alors, c'était parce que c'était tellement grand ici qu'elles ne pouvaient pas tout nettoyer par tout dès que quelqu'un salissait. Ouais, c'était peut être ça, ou alors, c'était parce qu'elles avaient peur qu'il fasse d'autres tâches parce qu'il avait pas encore tout à fait fini sa glace au chocolat. Il aimait bien les glaces au chocolat, parce que le chocolat, c'est super bon et qu'en plus, bah tout le monde vous trouve très mignon quand vous en mangiez, si, comme Micah, vous ne faisiez pas trop attention et que vous aviez plein de chocolat autour de la bouche et même aussi sur le bout du nez, et sur les doigts aussi. Pff, de toute façon, les gens le trouvaient toujours mignon, même quand il mangeait pas sa glace comme un petit cochon, mais bon, c'était surtout les vieilles dames qui étaient folles de lui. Il les aimait bien les vieilles dames, parce qu'elles avaient toujours des trucs à manger dans les poches ou dans leur sac à main : des bonbons, des madeleines un peu séchées mais pas trop quand même du coup ça allait ! Mais elles piquaient un peu parfois les vieilles dames. Sa maman préférait qu'il dise les dames âgées parce qu'elle disait que c'était plus poli et gentil, mais lui, il voyait pas trop la différence, alors, il continuait à faire comme il voulait, prouvant là que, des fois, il devenait un peu sourd à ce que lui disait sa maman ...

    Sa maman ... Elle était à peine partie qu'elle lui manquait déjà. Mais c'était peut être normal, c'était la première fois pour lui qu'il allait être séparé d'elle pendant plus de deux jours de suite. Elle était partie vite en plus, tellement vite qu'elle avait même pas fait attention en faisant ses valises et que, du coup, elle avait oublié des trucs et puis, ses vêtements étaient tout chiffonné, mais elle avait dit que c'était pas grave, qu'elle devait partir, vite. Elle ne lui avait pas dit pourquoi, avait juste dit que c'était important, qu'elle devait prendre l'avion pour régler de petits problèmes, mais si c'était important, pourquoi elle disait que c'étaient des petits problèmes ? Il lui avait bien posé la question, mais elle lui avait dit que c'était une histoire de grand, qu'il ne fallait pas qu'il ai peur, qu'elle reviendrait. Mais elle ne lui avait pas dit quand, parce qu'elle ne savait pas, et ça, elle lui avait dit. Lui aussi il avait dû faire ses valises, mais pas tout. Il allait aller chez son Papa, elle lui avait dit, donc, il se disait que son Papa devait être au courant. C'était pour ça qu'il avait dû faire ses valises lui aussi, mais elle lui avait donné les clefs, pour qu'il puisse aller chercher des trucs quand il serait chez Liam. Ouais, son Papa allait s'occuper de lui, et il était plutôt content, mais avait aussi peur. Son Papa, c'était pas vraiment quelqu'un qu'il connaissait beaucoup, parce qu'il avait pas été là depuis qu'il était né, et qu'il ne l'avait vu qu'une fois, en vrai de vrai, et pas sur les quelques photos que sa Maman avait de lui et qu'elle avait bien voulu lui montrer à lui Micah. Et ça s'était pas très bien passé, parce que Liam avait dit qu'il pouvait pas. Qu'il pouvait pas quoi, ça, Micah ne le savait pas, et s'était dit que, ça aussi, ça devait être des trucs d'adulte. N'empêche, il se demandait bien pourquoi tous les adultes voulaient toujours se faire beaucoup de noeud de lacet au cerveau. La vie, c'était facile, on se levait le matin, on mangeait le bon petit déjeuner que notre Maman nous avait préparé, on allait se laver, se brosser les dents en montant sur un petit escabeau pour pouvoir bien cracher dans le lavabo, on allait s'habiller, tout seul, on faisait ses lacets, tout seul aussi, on allait à l'école, on jouait avec les copains, on embêtait un peu les filles, on se faisait beaucoup embêter par les filles qui voulaient toujours qu'on leur fasse des bisous et des câlins, on mangeait le midi à la cantine avec les copains en se battant avec les boulettes de pain qu'on avait fait dans la mie du pain, on retournait à l'école, on jouait aux récréations, on mangeait son goûter et on courait comme un fou vers la sortie lorsque la maîtresse nous disait à demain, le manteau à moitié enfilé, le sac trainant derrière nous et on se jetait dans les bras de notre Maman, la plus belle de la terre. On rentrait à la maison, et on dansait sur les bons morceaux de Rock qu'elle écoutait très fort, on râlait quand elle nous demandait d'aller notre bain mais on y allait quand même, pour elle, on revenait avec elle pour la regarder faire à manger, on mangeait avec elle, et on regardait la télé aussi. Et après, on râlait encore parce qu'il fallait aller se coucher. Oui, c'était facile la vie, alors, pourquoi les adultes se faisaient toujours des noeuds de lacets au cerveau ?! Ils étaient fous !

    Micah se demandait bien ce qui avait pu faire dire oui à son Papa quand sa Maman lui avait demandé à lui de le garder. Il savait même pas si Liam savait, enfin, si, avant, il se disait que oui, mais maintenant ... Sa Maman avait attendu, longtemps, mais l'avion allait partir sans elle si elle restait encore avec lui, alors, elle avait dû partir, et des dames de l'aéroport l'avaient emmené avec elles. Une des dames lui avait acheté une glace, au chocolat, et maintenant, il était assis sur un des sièges où tout le monde s'assoit quand ils attendent leur avion. Mais lui, il était trop petit pour que ses deux pieds touchent par terre, alors, il bougeait un peu, bougeant ses pieds dans le vide, mangeant sa glace et regardant passer les gens, cherchant le visage de tout le monde pour voir si c'était pas son Papa qui arrivait. Sa Maman avait dû donner un numéro de téléphone aux dames habillées avec les couleurs des messieurs qui ont les avions, parce qu'elles étaient toujours au téléphone, ou alors, c'était leur travail de téléphoner. En tout cas, lui, il était assis, les pieds ballants dans le vide, finissant sa glace, et comptant parfois les tâches qu'il y avait sur le sol, pas les petites tâches de chocolat qu'il avait fait lui, nan, mais les tâches qui étaient dans le sol, naturellement, parce que ça avait dû amuser les messieurs de l'aéroport de mettre du sol avec des tâches noires et grises dans le blanc. Il avait posé à côté de lui son sac de sport avec des vêtements et d'autres choses dedans, parce que sa Maman lui avait pris sa valise, parce que, comme elle avait rien plié, ça prenait de la place ses affaires et elle avait plu eu de place dans sa valise à elle. Et il attendait, voyait les grandes aiguilles qui avançaient sur la grande horloge accrochée au mur à sa gauche, alors qu'il regardait en direction de l'entrée de l'aéroport. Chaque minute, il se disait que, ça y est, son Papa l'avait oublié, ou qu'il voulait pas de lui, qu'il avait dit oui à Cassie juste pour lui faire une blague. Il ne savait pas trop comment il allait faire, espérait qu'une des dames serait d'accord pour l'emmener avec elle ce soir si son Papa ne venait pas, mais il n'aimait pas trop cette idée non plus. Il ne les connaissait pas les dames ... Il ne connaissait pas non plus beaucoup son Papa, oui, c'était vrai, mais c'était pas pareil, Liam, c'était son Papa, et donc, pas un monsieur rencontré comme ça, pas comme les dames qu'il ne connaissait pas encore il y avait deux heures de ça. Han, que c'était embêtant d'attendre ! Il voulait courir dans le long couloir, mais on lui avait dit de rester sagement et gentiment assis et comme il avait peur de se perdre, il obéissait. N'empêche qu'il aimait pas attendre. Sa Maman et lui étaient arrivés quand la grande aiguille était sur le 7 et quand la petite était sur le 4, et maintenant, la grande aiguille avait bougé jusqu'au 11 et la petite serait bientôt sur le 7 ... Il allait pas venir alors son Papa ? ...


Dernière édition par Micah L. Adamson le Sam 21 Nov - 0:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   Jeu 19 Nov - 1:55

icon © smiledrawinglie & jammers icon

Liam O'Connor & Micah Adamson
musique bientôt, mais là il est trop tard j'ai la flemme de chercher j'veux juste dormiir xD


    Appuyé contre le dossier de la chaise sur laquelle il était assis, Liam se balançait d'un air désinvolte et provocateur tout en fixant la vitre teintée qui se trouvait face à lui. C'était vraiment tout sauf le jour idéal pour se retrouver coincé au poste de police, et pourtant c'était ce jour là que le Shérif Cooper avait choisit pour montrer à Liam qu'il ne l'avait pas oublié et qu'il s'intéressait toujours beaucoup à son cas. C'était toujours la même rengaine, sous prétexte plus divers et inutiles les uns que les autres le Shérif s'arrangeait toujours pour coincer notre jeune homme et le ramener avec lui au poste de police, dans l'espoir sans doute d'en apprendre par lui un peu plus sur ce que les chasseurs de primes faisaient de leur journée et ce qu'ils savaient ou non sur le Zodiac ... Pourtant on ne pouvait pas franchement dire que Liam soit du genre coopératif, déjà d'une parce que les forces de l'ordre ça l'avait toujours doucement fait rigoler - il avait passé son enfance à entendre son père traiter les policiers d'incapables, et d'autres amabilités qu'il valait mieux ne pas répéter - mais également parce que ce cher Andrew donnait vraiment des envies subites de violence à Liam. Le shérif de Jericho représentait pour notre chasseur tout ce qu'il y avait de mauvais dans la police : Il était curieux, obstiné, et semblait ne pas avoir de pitié ou de compassion ... Bien sûr cette vision des choses était totalement subjective, car la réputation qu'avait le Shérif en ville était celle d'un homme juste et loyal, mais pour Liam qui à cause de lui avait été soupçonné d'avoir assassiné son propre père, les griefs étaient bien trop importants pour qu'ils n'admette la vraie nature d'Andrew.
    Faisant claquer ses doigts sur le rebord de la table à laquelle il n'avait pas eut d'autre choix que de prendre place, Liam ne pouvait réussir à masquer son impatience malgré l'apparente désinvolture qu'il semblait vouloir garder. Combien de temps Andrew allait-il encore le faire mariner ici cette fois-ci ? C'était pitoyable de voir à quel point ce type n'avait aucune piste et se sentait obliger de s'acharner sur son cas pour avoir l'impression qu'il ne perdait pas son temps. Et pendant ce temps là Liam avait lui vraiment l'impression de perdre le sien, car il avait franchement autre chose à faire de sa journée. Se saouler un bon coup ou bien s'enfermer dans sa chambre avec sa guitare comme si c'était tout ce qui lui restait de précieux sur terre me direz vous ? Eh bien non pas cette fois-ci, aujourd'hui il avait quelque chose de beaucoup plus important de prévu, et cela commençait très mal puisqu'il était coincé au commissariat.

    Il y avait de cela quelques jours il avait reçu un coup de fil, et dès que son téléphone avait sonné Liam avait su qu'il s'agissait de quelque chose d'important. Comment ? Tout simplement parce que notre jeune homme possédait trois téléphone, celui avec le faux nom qu'il utilisait le plus fréquemment et donc le faux répondeur qui allait avec, celui dont il se servait le plus souvent, et enfin un troisième dont le nombre de personnes à avoir le numéro était très limité puisque c'était le téléphone spécial "cas d'urgence extrêmement important" ; C'était ce dernier qui avait sonné. Dès qu'il avait entendu la voix de Cassandra à l'autre bout du fil Liam avait sentit son estomac se nouer et sa gorge se serrer. Le moins que l'on puisse dire c'était que leur dernière entrevue ne s'était pas vraiment bien passée, elle s'était même assez mal terminée et Liam ne pensait pas entendre à nouveau parler de la jeune femme avant un petit moment. D'ailleurs l'un comme l'autre semblait avoir du mal à s'exprimer d'une façon vraiment naturelle, le moindre mot qu'ils s'étaient adressé durant leur entrevue téléphonique semblait témoigner de leur crispation et de leur gêne. Et quand Cassie lui avait demandé, à vrai dire l'avait presque supplié, de prendre Micah avec lui quelques temps ... Il n'avait pas réussi à dire non. Il n'avait pas trouvé assez de cran - et sans doute assez de volonté aussi - pour lui dire une bonne fois pour toute qu'il ne voulait plus la voir et qu'il vaudrait mieux qu'elle disparaisse à nouveau comme elle l'avait fait quelques années plus tôt.
    Et le voilà bien avancé maintenant, il allait se retrouver avec sur les bras un gosse dont il ne connaissait il y a quelques temps encore même pas l'existence, qu'il ne connaissait donc pas, qui allait lui rappeler Cassie à toute heure de la journée ... Et puis soyons un peu réaliste qu'il s'agisse de son fils ou non Liam était tout à fait conscient d'être tout sauf bien placé pour le garder ; Confier un enfant à un chasseur de prime, un peu trop porté sur la boisson qui plus est, c'était de la pure bêtise. Peut-être qu'il pourrait essayer de faire comprendre ça à Cassie ? Oui, c'était ce qu'il ferait, c'était la meilleure des solutions ... Mais pour cela bien sûr il aurait encore fallut que le Shérif ne lui lâche un peu les baskets et pour le moment cela ne semblait malheureusement pas être à l'ordre du jour.
    Perdu dans ses pensées le jeune homme n'avait pu retenir un sursaut lorsque la porte de la salle s'était ouverte brusquement, laissant justement apparaitre le Shérif Cooper. D'ordinaire Liam aurait enchainé d'emblée sur une réflexion cynique ou bien une moquerie quelconque, mais aujourd'hui non, il était de mauvaise humeur et quelque chose lui disait que son entrevue avec Andrew n'allait pas vraiment arranger les choses ...

    { ... }


    Et effectivement cela n'avait rien arrangé, Liam était ressortit du commissariat presque quatre heures plus tard avec le goût amer des mauvais jours. Jetant un coup d'œil à sa montre il traverse du même coup la rue en pestant une nouvelle fois contre les flics, ils étaient venus le cueillir à son boulot - April allait certainement très moyennement apprécier la publicité faite à sa station service - et de ce fait il se retrouvait sans voiture. Devoir retourner jusqu'à la station service à pieds c'était vraiment la poisse, comme si il avait du temps à perdre ; Non à vrai dire c'était même tout le contraire, il était en retard, Cassie devait certainement déjà être à l'aéroport et lui n'était même pas encore partit, ça commençait bien. Pour ne rien arranger en plus lorsqu'il avait extirpé son téléphone portable de la poche de son jean il avait pu se rendre compte par lui-même que sa flemme hier soir de chercher son chargeur lui avait vallut simplement ce qu'il méritait ... Il n'avait plus de batterie. De mieux en mieux, il y avait vraiment des jours ou décidément, il aurait mieux valut rester couché.
    Finalement il avait fait du stop, bien qu'il eut du mal à trouver quelqu'un d'assez fou pour accepter de le laisser monter dans sa voiture ; Un client de la station service justement, à qui Liam avait bien rendu service en rafistolant le moteur de la voiture à l'âge plus qu'incertain. Mais vieille ou non la voiture les avait conduit jusqu'à la station service, ou avant de continuer sa route le "sauveur" de Liam l'avait déposé avant de repartir. Lorsqu'il était entré dans la station April était occupée avec un client, chance inespérée pour Liam ne se pas avoir à s'expliquer tout de suite donc, et l'occasion était trop belle pour qu'il la laisse passer. Il avait donc en quatrième vitesse récupéré son blouson dans l'arrière-boutique, et ignorant le regard façon "tu vas pas t'en tirer comme ça" que lui lançait April de derrière son comptoir tout en sachant que ce client bavard et lui tenant la jambe l'empêcherait de rattraper Liam, il part donc directement jusqu'à sa voiture dans laquelle il monte et démarre avant de sortir du parking et de s'engager sur la route.

    Lorsqu'il avait atteint l'aéroport, qui en plus d'être perdu au beau milieu de nul part - comme souvent avec les aéroports cela dit - n'était pas franchement à côté de Jericho, il jeta un nouveau coup d'oeil à sa montre : Il était déjà dix-neuf heures et huit minutes ... Là ce n'était même plus du retard c'était carrément du foutage de gueule. Et si Cassie était repartie ? Si finalement il arrivait pour ne trouver personne ? Ce serait peut-être mieux ainsi ... Mais dans ce cas là pourquoi avait-il l'impression complètement infondée qu'il serait déçu si tel était le cas ? Secouant la tête il essaye tant bien que mal de débarrasser son esprit de ces questions, tout en s'engageant sur le parking à la recherche d'un endroit ou garer sa voiture.
    L'aéroport n'était pas spécialement grand, d'ailleurs il n'y atterrissait pas non plus énormément d'avions, c'était un de ces aéroports interne où ne se posaient que les vols nationaux et où de ce fait bien qu'il y ai toujours du mouvement l'ambiance était toujours assez calme. Le genre d'aéroport que Liam n'aimait pas en fin de compte, pour lui c'était synonyme d'évasion, de personnes qui se croisaient, d'allées et venues incessantes ... Et là, il y avait vraiment de quoi casser toutes ses illusions. Mais enfin, pour le temps qu'il allait y passer. Cette conclusion le ramena à la réalité et se posa alors un nouveau problème : Comment retrouver Cassie ici puisqu'il était assez en retard pour qu'elle se soit imaginé qu'il lui avait posé un lapin - possibilité qu'il avait dans un tout premier temps envisagé il est vrai - et qu'il n'avait plus de téléphone pour l'appeler. Bon, il allait chercher ... Après tout il était capable de rechercher un meurtrier fantôme qui se baladait dans tout un état, il pouvait bien retrouver une femme et un enfant dans un aéroport modèle réduit.
    Mais plus il parcourait les allées plus il se sentait fébrile, il avait le même genre de sensation et d'expression qu'un élève attendant son tour de passer un oral (moi traumatisée ? Noon x'D), il y allait à reculons mais d'un côté il savait qu'il ne pouvait plus faire marche arrière, et dans un sens il se disait que s'il avait vraiment voulu il aurait pu dire non, raccrocher au nez de la jeune femme lorsqu'elle avait appelé et enterré définitivement ses souvenirs ... Mais la vérité c'était qu'il aurait beau lui en vouloir autant qu'il voulait, pour être partie sans vraie explication, pour n'avoir jamais donné la moindre nouvelle, pour lui avoir caché l'existence de Micah - ce qui était tout sauf un petit mensonge sans importance ça c'était certain - ou encore pour avoir réapparut comme ça sans prévenir, au fond ce serait toujours Cassie et il savait qu'il ne serait peut-être jamais capable de faire une croix définitive sur elle ... Et lorsqu'il faisait ce constat là il en arrivait toujours à la même conclusion, il était pathétique. Presque autant que son père à vrai dire.

    Plusieurs minutes s'étaient encore écoulées lorsqu'enfin il arriva au bon endroit, n'y croyant plus et s'apprêtant à faire demi-tour en s'imaginant les centaines de façon que Cassandra devait avoir à l'esprit pour lui faire regretter l'idée qu'il avait eut de lui poser un lapin de dernière minute dans une situation pareille. Le hall s'était presque entièrement vidé ; Seule restait un homme entre deux âges lisant un journal das un coin en retrait, deux jeunes femmes discutant d'un air joyeux assises sur leur valise ... Et une tête blonde haute comme trois pommes dont les pieds ne touchaient même pas le sol lorsqu'il s'asseyait au fond de son siège. Au comptoir non loin de lui deux hôtesses d'accueil discutaient d'un air las tout en jetant parfois des regards vers l'enfant qui semblait de son coté s'ennuyer ferme. Cassie n'était pas là ... Passé la déception, qu'il tenta d'ignorer, il se rabatit plutôt sur l'hypothèse comme quoi elle devait trainer dans le coin ; Oui c'était certainement ça, elle était quelque part dans le coin, elle ne pouvait pas être partie. Partie en le laissant se débrouiller tout seul avec Micah ... Mais au fait, ça mange quoi les enfants ? Et il va à l'école ce gosse ? Et si il me reconnait même pas ? Et si ...
    Prenant une grande inspiration, Liam tente tant bien que mal de cacher son manque de confiance en lui et en la situation qui allait suivre, et parcourt enfin les quelques mètres qui le séparait encore de son fils. Son fils, ça il allait encore avoir un peu de mal à s'y faire, il allait lui falloir du temps avant qu'il n'ai plus l'impression de sortir une énormité en associant ce mot à sa propre personne.

      « J't'ai fait attendre hein ? » Avançant d'encore quelques pas jusqu'à arriver à la hauteur de l'enfant, il se plante devant lui avait d'ajouter « J'suis désolé » ... Le moins que l'on puisse dire c'est que Liam mesurait déjà le manque d'intelligence de ce qu'il venait de dire, en fait il avait l'impression de passer pour un crétin fini ; Cela dit il fallait avouer qu'il faisait déjà un gros effort, car tous ceux qui connaissaient un tant soit peu Liam pouvaient se mettre d'accord là dessus « J'suis désolé » ce n'était pas franchement un truc qui faisait partie de son vocabulaire habituellement. Seulement là il y avait vraiment de quoi l'être, arriver avec plusieurs heures de retard ce n'était pas franchement pas le meilleur des moyens pour donner une bonne première impression. « Ta mère est dans l'coin ? » Bah quoi, il espérait encore le pauvre, même s'il ne voulait pas se l'avouer ...

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

    •| Staying A Child ; Whatever Happens |•

avatar
it's me, Micah L. Adamson darling !


Date d'inscription : 04/07/2009
Nombre de messages : 401
x group : Strangers
x my job : Je comprend pas moi, je vais à l'école donc je travaille et moi, on me paie pas !
x my adress : I'm Sure Jericho Waited For Me !

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   Dim 22 Nov - 14:08

    Micah s’était souvent demandé, quand il était petit, à quoi pouvait bien ressembler son père … Est-ce qu’il était encore plus grand que tous les grands messieurs que lui connaissait ? Est-ce qu’il adorait le chocolat lui aussi ? Est-ce qu’il avait l’impression, lui aussi, qu’il avait comme perdu quelque chose ? Bien sûr, tout petit bout de chou qu’il était, Micah savait très bien que son père ne savait pas qu’il existait. Cassie le lui avait dit, dès qu’il avait été en âge de comprendre, et surtout, en âge de poser des questions, des questions qui attendaient des questions. Des questions dont il ne cessait plus désormais d’harceler sa mère même lorsqu’elle lui disait qu’elle ne voulait pas répondre. Tout petit bout de chou qu’il était, Micah savait ne pas lâcher, même face aux adultes, même si, oui, c’était la vérité, quand sa Maman se mettait un peu en colère, il voulait bien arrêter de l’embêter à lui poser des questions alors qu’elle répétait tout le temps qu’elle ne voulait pas répondre, qu’elle ne préférait pas répondre comme elle disait. Vous savez, ça avait pas été facile pour lui de grandir. Il avait toujours eu tout le monde qui le regardait bizarrement, dès qu’il disait qu’il n’avait pas de papa, que son Papa vivait loin, de l’autre côté de l’Océan, vers la droite, et que sa Maman avait jamais dit à son Papa qu’il était dans son ventre. Il y avait deux petits Micah en lui, et depuis toujours s’il se souvenait bien, sauf que les deux se ressemblaient pas du tout, sauf que l’un des deux, il le cachait le plus possible, parce que ce Micah là était triste, en colère aussi, et qu’il savait que c’était pas bien, que sa Maman serait forcément pas contente, qu’elle serait aussi triste, parce qu’elle se demanderait si ce serait pas un peu sa faute tout ça, sauf que non, c’était la faute à la vie comme disait les grands. Mais des fois, ce Micah là, c’était comme s’il se réveillait et qu’il décidait pour le Micah « normal ». Et c’était dans ces moments là que Micah devenait violent, ne faisait plus semblant de donner des coups de poing, ne faisait plus attention à la force qu’il mettait en donnant des coups de pieds, disait des gros mots qu’il ne disait jamais dans la vraie vie. La dernière fois, il s’en était même pris à sa Maman, qu’il aimait pourtant si fort de ton son cœur de toute sa vie de tout l’Univers de la planète du monde entier. Il lui avait crié dessus, lui avait dit des choses très méchantes. Et lorsqu’il avait attendu, alors que c’était jamais venu, qu’elle lui donne une gifle, ou qu’elle l’appelle Micah Liam Adamson, comme à chaque fois qu’elle était très en colère parce qu’il avait fait une bêtise. Elle était juste restée debout devant lui, sans bouger, comme si quelqu’un l’avait glacée, vous savez, comme le super héros qui peut glacer les gens dans le dessin animé. Et il avait compris que ce qu’il avait fait, c’était loin d’être bien, qu’il n’avait pas le droit de crier sur sa Maman. Oui, elle avait jamais dit à son Papa qu’elle avait dans son ventre un petit bébé, mais à lui son fils, elle n’avait jamais raconté des mensonges. Elle avait pas fait de longues réponses quand il lui demandait des tas de choses sur son Papa, sur Liam, mais elle lui avait quand même dit des réponses. Et puis, dans les yeux d’autres grandes personnes, il lisait qu’ils étaient désolés pour Cassie, même si eux non plus ne devaient pas tout savoir de toutes ces histoires de grands qui étaient à Cassie.

    Oui, il avait que 4 ans, mais il comprenait déjà beaucoup plus de trucs que d’autres enfants qui avaient 4 ans eux aussi. Il avait 4 ans, et même si Cassie lui avait donné la plus belle des vies possible, il savait quand même que la vie, c’était pas tous les jours beaux. Il se disait alors que dès qu’il pourrait faire que ça soit encore plus bien sa vie, et bah il le ferait : un jour, il retrouverait son Papa, et un jour, il lui dirait que c’était pas si grave que ça qu’ils se voient pour la première fois dans leur vie que maintenant, parce que maintenant, ils ne se quitteraient plus jamais et qu’ils resteraient tout le temps, toute la vie ensemble, que même les monstres sous le lit ils pourraient pas les séparer. Il savait que ça arriverait un jour et avait déjà décidé, dans son esprit, que si sa Maman ne l’emmenait jamais voir son Papa, et bien il irait tout seul aux Etats Unis, pour le trouver. Oui, maintenant qu’il y était, aux Etats Unis, il savait que ça aurait pas été facile, parce que c’est super grand ce pays, encore plus grand que l’Australie, et qu’il savait même pas avant de le voir, ou alors pas beaucoup du tout, à quoi son Papa il ressemblait physiquement. Et puis, il savait juste qu’il s’appelait Liam, et oui, c’était pour ça que lui, son deuxième prénom, c’était Liam. Pour son nom de famille, c’était O’Connor, oui, ça, il le savait pas cœur, sauf qu’il savait pas vraiment comment ça s’écrivait. Et puis, si les policiers des Etats Unis étaient comme ceux d’Australie, ils voudraient pas l’aider à retrouver son Papa, ils appelleraient juste sa Maman pour qu’il vienne le chercher, juste parce que les policiers, c’est des gros rapporteurs ! Il espérait que son Papa était pas policier, parce que ce serait triste d’avoir un gros rapporteur dans la famille, un gros rapporteur qui dit tous les secrets même quand on veut pas et qui téléphonent aux gens pour leur dire où on est alors que nous, on a fait exprès de partir sans faire de bruit pour que personne nous empêche de marcher jusqu’ici ! Et maintenant qu’il était aux Etats Unis de l’Amérique, maintenant qu’il avait vu son Papa, et même si c’était qu’une fois, Micah savait déjà qu’il voulait plus jamais partir. Même si son Papa décidait finalement qu’il voulait pas de lui, qu’il était pas assez mignon, intelligent pour être son fils, et bien il resterait là quand même, parce qu’il préférait être là et pas vivre avec son Papa, parce qu’il pouvait quand même le voir, plutôt que d’être en Australie loin de lui en vivant alors carrément encore moins avec lui. Souvent, on lui disait qu’il savait bien toujours avoir ce qu’il voulait, toujours avoir ce qu’il demandait, et c’était peut être fait, parce qu’il y avait beaucoup de monde qui disait ça. Il faisait rien pourtant, enfin, si, mais pas beaucoup de choses. Il souriait juste ou faisait la moue, avec des petits yeux de chiots. Même sa Maman elle pouvait parfois pas continuer à lui dire non quand il lui demandait quelque chose. Mais est ce que ça allait marcher avec son Papa ? Il avait pas réellement eu le temps de les lui faire, ses puppy eyes, quand ils s’étaient vus, parce qu’ils avaient pas passé beaucoup de temps ensemble et que Liam était un peu comme ailleurs, qu’il l’avait pas beaucoup regardé aussi.

    Micah poussa un soupir rien qu’à se souvenir de ça. Il balançait maintenant de moins en moins vite les jambes, alors qu’il faisait aussi de moins en moins attention aux choses autour de lui. Quand il s’ennuyait, il avait tendance à s’endormir ou à courir encore plus partout, même si les gens voulaient pas et lui avaient dit qu’il serait puni s’il bougeait. Mais ici, dans ce grand garage pour les avions, qui se posaient et redécollaient mais restaient aussi sur la route pour les avions des fois, comme celui là qu’on voyait à travers les grandes fenêtres, il se sentait pas vraiment à l’aise. Il ne connaissait personne, sa Maman n’était plus là, parce qu’elle était partie dans un avion, et son Papa n’était pas encore arrivé. Alors, si ça se trouvait, les dames elles allaient appelés les messieurs avec un air pas souriant sur le visage, et eux, ils allaient venir le taper, ou lui crier dessus, et ça, il voulait pas, parce qu’en plus, personne il le connaissait ici, alors, ils diraient rien les gens et lui, il continuerait à se faire taper … C’était long d’attendre, tout le temps même … Il fallait dire le verbe attendre ne faisait pas partie de son vocabulaire. Il n’était pas un hypervolté, nan, c’est pas ça qu’on dit … Il n’était pas un hyperactif, voilà, c’est ça, mais presque quand même. Il avait toujours besoin de faire quelque chose, de changer de truc à faire toutes les 5 minutes … Sa mère disait que ça passerait, que c’était juste parce qu’il était encore un enfant et qu’un enfant, ça a besoin de se défouler. Ah bah, si il avait l’accord de sa mère, alors ça changeait tout ! Sauf, bien sûr, quand elle voulait qu’il se calme un peu et qu’il reste tranquille. Elle lui avait bien dit de rester tranquille, mais ça faisait longtemps maintenant, trop longtemps … Il avait fini sa glace, avait posé le bâtonnet à côté de lui et commençait à avoir les yeux qui se ferment. Oh, il était pas fatigué et avait pas envie de dormir, mais y avait rien d’intéressant là, et puis, c’était peut être ses émotions qui lâchaient comme disaient parfois les grandes personnes, sauf que c’est peut être pas ça qu’elles disent les personnes qui sont adultes. Il s’en souvenait plus de ce qu’ils disaient, parce qu’ils disaient toujours tout plein de trucs et que plein de fois, il comprenait pas tout à leurs machins et à leurs trucs machins bidules chouette. Il avait quand même fait attention à passer une des bretelles en tissu de son sac de sport autour de son poignet droit, au cas où quelqu’un voudrait lui voler son sac. Mais bon, y avait juste des T Shirt taille 6 ans, parce que ceux de 4 ans étaient trop petits et que ceux de 5 ans aussi, des pantalons de la même taille que les T Shirts, et aussi des caleçons aussi pour faire comme les grands avec des slips où il y avait des fois des dessins dessus. C’était pas intéressant pour les gens ça … Y avait aussi sa console de jeux et quelques jeux, et il aurait bien jouer avec en attendant sauf qu’il avait plus de batterie … Zut alors ! Hey, peut être que Liam il avait pas d’électricité chez lui et que … Nan, il en avait forcément ! Déjà que même dans la savane, en Australie, quand, des fois, Cassie et lui allaient voir une amie, il y avait l’électricité, alors, Liam qui vivait aux Etats Unis de l’Amérique, il avait forcément ça aussi chez lui ! Mais il avait un chez lui Liam ? D’après ce qu’avait dit sa maman, il changeait souvent de maisons, et de ville aussi alors …

    Lorsqu’il entendit sa voix, il releva vite fait la tête et regarda autour de lui, un peu affolé. Nan, Micah Liam Adamson avait pas commencé à s’endormir parce qu’il s’ennuyait à mort ! N’importe quoi ! Celui qui dit ça, c’est qu’un menteur d’abord ! Ouf, personne ne l’avait vu, ou alors, personne ne l’avait regardé depuis les 5 bonnes minutes pendant lesquelles il avait un peu piqué un somme. Il regarda alors dans sa direction, à Liam, et lui sourit même pas. Oui, peut être que c’était son Papa, qu’il lui manquait depuis toujours et tout et tout, mais il était quand même un peu pas content d’avoir attendu tout ce temps là tout seul. Et puis, pendant tout ce temps, il avait pas arrêté de se dire qu’on l’avait oublié, qu’il comptait pas pour Liam, alors, oui, il avait quand même le droit d’être un peu en colère. Du coup, pas de grand sourire jusqu’aux oreilles ! Mais Liam marcha jusqu’à lui et lui dit qu’il était désolé. Et là, il sait même pas pourquoi, mais il lui en voulait déjà plus. Ouais, toute sa petite envie de lui dire que c’était pas gentil ce qu’il avait fait, qu’il l’avait laissé se faire peur tout seul et que c’était vraiment méchant s’envola comme les feuilles quand y a du vent, pfiou, y a déjà plus ! Il haussa alors les épaules, et fit un petit sourire, dans un coin de ses lèvres.


    « C’est pas grave, j’ai eu droit à une glace au chocolat alors c’est pas trop mal … »

    Il sauta alors de son siège et atterrit pile sur ses deux, pieds, tindin, comme un pro. Mais il pensait plus à la bretelle accrochée à son poignet, alors le sac tapa par terre. Il se pencha alors pour enlever la bretelle, et tapa sur le tissu de son sac pour enlever les saletés qui étaient venues dessus parce qu’il était tombé par terre. Roo, bah ouais, c’était pas trop propre quand même ! Mais bon, y avait quand même pas de gros morceaux de poussière, alors ça allait quand même ! Il était bien content que son Papa se soit excusé parce que, en vrai, plein de fois les adultes ils vous faisaient des choses méchantes sans dire pardon après. Des fois, ils vous poussaient pour avancer plus vite sur le trottoir, et même pas ils vous demandaient pardon. D’autres fois, ils vous piquaient sous votre nez le paquet de céréales que vous vouliez attraper depuis tout à l’heure alors que vous étiez trop petit et ils vous regardaient noir lorsque vous protestiez et disiez que c’était le vôtre, y en avait même qui disait que puisque votre prénom était pas écrit dessus, bah le paquet, il était au premier qui le prenait ! Bande de méchants ! Alors, il était bien content que Liam soit pas comme ça, c’était un bon point, qui venait remplacer celui qu’il avait un peu perdu, ouais, en le faisant attendre si longtemps tout seul. S’il avait téléphoné aux dames derrière leurs bureaux, en disant qu’il serait en retard, ça aurait été bien quand même … Mais bon, les adultes, ça perd leurs neurones avec les années, il avait déduit ça d’une émission qu’il avait vu y a pas longtemps, comme quoi on perd ses neurones, les trucs qui font réfléchir, quand on devient vieux. Or, être vieux, pour Micah, c’était avoir plus de 18 ans, quand on a finit l’école ! Il regarda son père lorsqu’il lui demanda où était Cassie, et poussa un petit soupir.

    « Nan … Maman, elle a pris son avion y a longtemps maintenant ... Il allait partir sans elle sinon …
    Elle t’a attendue tu sais, elle a pas voulu me laisser seul hein, et elle aurait bien aimé te parler je crois, parce que, tu sais, elle avait des trucs d’adultes à te dire peut être, des trucs qu’elle veut pas me dire à moi.
    Liam ? ... La dernière fois, tu as dis que tu pouvais pas, alors, est ce que maintenant tu peux ? »


    Il ne savait pas ce que Liam pouvait ou pas, mais il voulait quand même savoir. Et puis, il le fixait avec ses fameux yeux, ces yeux verts en mode puppy, alors qu’il venait de terminer sa petite réponse dite avec un air sérieux et tout et tout. C’est qu’il racontait pas des bêtises et qu’il voulait montrer à son Papa qu’il était plus un bébé, qu’il était un grand, et que ce serait pas l’heure de lui donner son biberon et de le coucher tout de suite quand ils iraient chez Liam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   Lun 7 Déc - 2:31

    Liam se demandait vraiment ce qui au fond l’avait poussé à accepter la demande de Cassie. Pourtant on ne pouvait pas franchement dire du sieur O’Connor qu’il se laissait facilement marcher sur les pieds ou bien manipuler, à vrai dire il était bien le dernier de ce genre là. Et pourtant il avait dit oui ; Ou plutôt il n’avait pas dit non. La vraie raison ? Son ex compagne le lui en avait pas vraiment laissé le temps, comme si ayant peur de se voir octroyer un refus elle avait préféré aller au plus pressé et mettre Liam devant le fait accompli. Cela dit ce n’était pas une excuse et Liam le savait parfaitement, si il avait vraiment voulu dire non il aurait rappelé la jeune femme, il lui aurait dit de le laisser tranquille, de continuer sa vie de son côté et de ne plus jamais le rappeler ou chercher à le revoir … Mais il ne l’avait pas fait, parce que même si c’était sa raison qui lui répétait que c’était la meilleure solution, son instinct lui, lui disait surtout que c’était la solution la plus lâche. Et Liam avait toujours fait confiance à son instinct beaucoup plus qu’à sa raison … Certainement parce que lors des rares choix importants qu’il avait fait par le passé il avait choisi d’être raisonnable, et à voir ce qu’il était devenu maintenant on comprenait que cela ne devait pas lui avoir franchement réussi.
    Cependant maintenant qu’il se retrouvait devant le fait accompli il se demandait vraiment si sa solution était si bonne que ça ; A vrai dire il avait également l’impression de faire une connerie monumentale et il savait que si cela s’avérait vrai il s’en mordrait les doigts plus tard. Mais il était trop tard pour revenir en arrière maintenant, il ne pouvait plus changer d’avis et il allait devoir se débrouiller comme il le pouvait qu’il le veuille ou non. Il avait hésité maintes et maintes fois ces deux derniers jours à rappeler Cassie, à lui dire que finalement non, que ce n’était pas possible, qu’elle allait devoir se débrouiller autrement … Pourtant il ne l’avait jamais fait. Il avait composé son numéro de téléphone plusieurs fois et fixé de longues secondes les chiffres sur l’écran de son téléphone portable, mais il n’avait jamais trouvé le cran d’appuyer sur la touche bardée du petit téléphone vert. Il détestait s’avouer vaincu à vrai dire, ou bien abandonner sous simple prétexte qu’il ressentait la peur, et cette fois-ci il n’y avait aucuns doute possible elle était bien présente et il ne lui était même pas possible de l’ignorer. C’était sans doute pour cela qu’il était là … Pour ça et puis pour une autre raison, à laquelle il refusait de penser tout simplement parce qu’il était tout de même encore assez lâche pour se voiler la face sur certains points qu’il n’arrivait toujours pas à digérer.

    Notre jeune homme ne savait pas trop à quel genre d’accueil il s’attendait au juste en ce qui concernait ce petit homme miniature se trouvant être son fils. Après tout Liam n’avait pas été vraiment loquace la dernière fois et il avait totalement conscience du fait qu’il avait certainement était l’objet d’une grosse déception autant chez Cassie que chez Micah. Et puis que ce soit Liam ou Cassie tous les deux avaient un caractère bien trempé, c’était le moins que l’on puisse dire, et si c’était une des choses dont avait hérité l’enfant il y avait fort à parier qu’il devait avoir un caractère bien trempé et savoir se faire entendre. Bref, Liam ne savait pas trop à quoi il devait s’attendre de la part de Micah et il redoutait un peu sa première réponse lorsqu’il s’adresse à lui ; Il n’avait pas le chic pour les relations humaines, et encore moins avec les enfants qu’il avait toujours considéré de loin comme une espèce étrange et inconnue (a)
    Mais finalement ce ne fut pas aussi terrible que notre jeune homme se l’était imaginé, et même si il ne savait pas trop quelle pouvait être la façon de réagir du bonhomme en temps normal il se disait que tant qu’il lui répondait c’était le principal.

      « C’est pas grave, j’ai eut droit à une glace au chocolat alors c’est pas trop mal … » Esquissant un petit sourire l’enfant descendit de son siège en sautant à pieds joints avant de relever à nouveau les yeux vers lui. La scène arracha un léger sourire à Liam.
      « J’vois ça oui » Tout en ayant répondu Liam avait fouillé dans la poche intérieure de son blouson pour en sortir un paquet de mouchoirs, et en tend un à Micah d’un air légèrement amusé avant d’ajouter « Tien, t’en a partout autour de la bouche »

    Jetant un regard circulaire à la salle il se sent encore plus idiot d’être arrivé avec autant de retard, il n’y avait franchement plus foule et il y avait franchement de quoi se dire que Liam aurait été capable de ne pas venir et de le laisser moisir ici toute une nuit, ou jusqu’à ce que Cassie soit prévenue et forcée de faire à nouveau demi-tour pour revenir chercher son fils. C’était comme si même lorsqu’il essayait de prouver, et surtout se prouver à lui-même, que lorsque c’était nécessaire on pouvait compter sur lui, c’était comme si même le karma s’y mettait pour ruiner ses efforts. D’ailleurs à en juger par les regards que lui lançaient les deux hôtesses d’accueil il ne passait vraiment pas pour un type sur qui on pouvait compter, et on se demandaient si iles étaient plutôt affligée par Liam ou bien si elles plaignait Micah en silence. Un peu des deux certainement, et en fin de compte Liam ne savait même pas si il pouvait leur donner tort.
    Essayant tout de même de momentanément faire abstraction de ces hôtesses à yeux de rapaces, Liam préfère se renseigner auprès de Micah sur où pouvait bien se trouver sa mère. La dernière fois elle était arrivée sans prévenir et il n’avait pas eut le temps d’y penser, de réfléchir, mais cette fois-ci il avait du se faire mentalement à l’idée qu’il allait la revoir et cela lui avait foutu une trouille monstre … Comme si se retrouver face à dénommé Micah n’était déjà pas une source de stress suffisante et légitime pour lui. Quoi qu’il en soit il s’était résigné à l’idée de revoir Cassie et l’idée qu’elle puisse être partie sans avoir eut le temps de le voir, et en laissant son bout de chou tout seul, ne lui avait pas franchement traversé l’esprit …

      « Nan … Maman, elle a prit son avion il y a longtemps maintenant … Il allait partir sans elle sinon » A la réponse de l’enfant Liam eut du mal à cacher sa déception, ce que Micah sembla entrevoir à en juger par la suite de sa tirade « Elle t’a attendu tu sais, elle a pas voulu me laisser seul hein, et elle aurait bien aimé te parler je crois, parce que, tu sais, elle avait des trucs d’adultes à te dire peut-être, des trucs qu’elle veut pas me dire à moi. »
      « Oh … Bon, tant pis … » Maintenant il se sentait idiot de s’être presque fait des films, à quoi est-ce qu’il s’attendait au juste ? Après la façon dont il l’avait jeté lorsqu’elle avait débarqué à Jericho … Mais qu’elle ai des choses à lui dire il n’en doutait pas, il était dans le même cas d’ailleurs et c’était l’une des autres raisons à sa déception ; Il y avait certaines choses qu’il aurait préféré pouvoir lui dire en face et non pas au téléphone, bien que là il n’allait de toute évidence pas avoir vraiment le choix. « J’verrai ça avec elle quand on lui téléphonera » Parce que bien sûr il allait de soit que la jeune femme se retrouverait souvent à l’autre bout du combiné, puisque que Micah était là.

    Le jeune homme avait l’impression de sortir banalité sur banalité, pourtant on ne s’imaginait pas qu’il puisse être si difficile de tenir une conversation avec un gosse de quatre ans, quand les autres le faisait cela n’avait pas l’air si difficile les enfants se contentaient en général de tellement peu … Oui mais voilà Liam n’était pas doué avec les enfants, son propre père n’avait franchement rien d’un exemple à suivre, et Micah n’était pas n’importe quel môme, c’était le sien justement … Et ça, ça changeait tout, absolument tout.
    Depuis plusieurs secondes donc il fixait le gamin sans trouver quoi dire de plus, là on pouvait dire que Liam ne faisait vraiment pas le fier pour le coup. C’était pareil que de lâcher un gamin tout seul en pleine nature et de lui dire « maintenant débrouille toi tout seul pour trouver ton chemin », c’était exactement cette sensation qu’avait le jeune homme ; Face à face avec l’inconnu et ne sachant même pas quelle direction prendre … C’eut été tellement plus facile si les enfants étaient livrés avec leur mode d’emploi n’est-ce pas.

      « Liam ? … La dernière fois, tu as dit que tu pouvais pas, alors est-ce que maintenant tu peux ? » L’enfant le fixait avec cet air super sérieux et d’autant plus déconcertant venant d’une gamin de son âge, et cet air là donnait à Liam l’impression qu’il ne devait pas lui briser toutes ses illusions mais qu’il ne devait pas pour autant lui donner de faux espoirs. Restait maintenant à trouver le juste milieu là dedans.
      « C’est … Un peu plus compliqué que ça » Ou pas. Mais à vrai dire la question du gamin prenait un peu Liam au dépourvu, lui qui avait déjà peine à se décider sur ce qu’il fallait retenir de sa dernière entrevue avec Cassie et Micah. Ça ne s’était pas franchement bien terminé, et si Liam avait été superstitieux il aurait pu y voir un signe, allez savoir. « Tu m’attends là deux minutes ? »

    L’heure était venue d’aller affronter les deux hôtesses d’accueil à tête de sorcière … Non bon, c’est vrai, elles n’étaient pas si ignobles que ça, l’une des deux étaient même plutôt mignonnes comme se le fit remarquer Liam à lui-même, mais il n’empêchait pas qu’elles le fixait toutes les deux d’un air de reproche qu’il méritait en fin de compte totalement. Une fois n’était pas coutume donc, Liam tâcha de ne pas trop la ramener et de ne pas ouvrir sa bouche plus que nécessaire … Ce qui pour le beau parleur qu’il était parfois était un sacré changement, mais après tout il n’était pas là pour ajouter une nouvelle conquête à son tableau de chasse déjà bien assez rempli comme ça.
    De retour auprès de Micah Liam réfléchissait à toute allure pour essayer de trouver une parade aux prochaines questions de l’enfant ; Car il en était certain la réponse qu’il lui avait donné juste avant ne lui suffirait pas. D’ailleurs le « c’est compliqué » ça ne suffisait jamais, et pas seulement avec les enfants malheureusement. Il pensait bien à embrayer tout de suite sur la suite, mais il savait qu’il ne ferait en tous les cas que retarder le problème, car une fois dans la voiture il n’aurait plus aucun moyen de s’occuper à faire autre chose que conduire, et à ce moment là faire taire les questions de Micah serait tout bonnement impossible … D’autant plus que s’il tenait vraiment de lui, eh bien Liam allait très bientôt regretter d’avoir été tellement curieux et espiègle au même âge.

      « Bon … On y va ? » Ne sachant pas trop comment se comporter, il se contenta de tendre une main vers l’enfant, dans l’espoir qu’il lui tendrait son sac de voyage, semblant ne pas être d’un poids plume même si à l’échelle de Liam il ne devait pas peser bien lourd.

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

    •| Staying A Child ; Whatever Happens |•

avatar
it's me, Micah L. Adamson darling !


Date d'inscription : 04/07/2009
Nombre de messages : 401
x group : Strangers
x my job : Je comprend pas moi, je vais à l'école donc je travaille et moi, on me paie pas !
x my adress : I'm Sure Jericho Waited For Me !

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   Sam 12 Déc - 14:07

    Pour rien du tout au monde, Micah n’aurait échangé sa vie avec celle d’un autre enfant. Il fallait dire qu’il avait une maman comme il y en avait peu sur la Terre, une maman qui savait toujours être au milieu de la route, entre la maman copine et la maman sévère, entre la maman à qui on pouvait tout dire sans jamais avoir honte ou peur, et entre la maman qui était toujours la cheffe et la commandeuse, qui ne voulait jamais qu’on rigole et qu’on s’amuse. Il savait qu’il avait beaucoup beaucoup de chance de l’avoir. Et tous les autres aussi savaient qu’il en avait de la chance. Oui, même que des fois, ils étaient tous jaloux de lui. En tout cas, c’est ce qu’un jour, la sœur d’un de ses copains lui avait expliqué : elle lui avait dit que si beaucoup d’enfants de son âge s’en prenaient à lui comme ça, c’était parce qu’ils savaient qu’il avait une maman géniale, et qu’ils voulaient se venger de ça. Le petit garçon avait remarqué, d’ailleurs, que si on l’attaquait souvent sur la vérité qu’il n’avait pas son Papa avec lui, jamais personne ne se moquait de sa mère. Nan, en fait, aucun enfant n’avait dit que si Liam n’était pas là, c’était parce que Cassie était trop vilaine et méchante, qu’elle faisait peur tellement elle était pas jolie, et en fait, c’était sûrement parce que tout le monde savait que c’était faux et que tout le monde se moquerait de lui de dire de telles bêtises, des bêtises plus grosses que lui. Et puis, c’est bien connu, même si les petits garçons sont pas les plus grands fans de contes de fées et d’histoires de princes et de princesses qu’il y ai au monde, préférant beaucoup plus les histoires de chevaliers et de héros qui protègent la Terre de tous les méchants, aucun n’aurait osé s’attaquer à une des princesses de toutes ces histoires de filles, surtout quand cette princesse, elle était tellement comme Cassie, qu’on aurait dit que la jeune femme sortait d’un des livres rangés dans la bibliothèque de l’école. Alors, le petit garçon qu’était Micah avait toujours su qu’il en avait de la chance, qu’il avait pas le droit de se plaindre et de dire qu’elle l’embêtait sa maman. Avec elle, il pouvait toujours faire tout un tas de trucs cools, s’il l’écoutait lorsque, par exemple, elle lui demandait d’aller gentiment prendre son bain pendant qu’elle mettait une pizza au four, ou pendant qu’elle rangeait un peu sa grande grande étagère où elle rangeait tous ses CD.

    La musique … C’était un truc très important dans la vie de Micah, et depuis toujours en plus. Sa maman lui disait souvent, lorsqu’il lui faisait remarquer cette vérité, que c’était normal, parce qu’elle lui faisait déjà écouter de la musique alors qu’il était encore dans son ventre, qu’il était encore pas plus gros qu’une cacahuète. Elle lui disait aussi que des fois, lorsqu’il était encore petit et qu’il ne voulait pas dormir, soit parce qu’il avait faim et voulait téter, soit parce qu’il faisait ses dents et que ça faisait très très mal d’avoir les dents qui poussent, la seule chose qui pouvait le calmer, c’était de la musique. Mais attention, pas de la musique comme dans les toilettes de l’aéroport, avec le violon et le piano, ou les monsieurs qui parlent tout le temps et qui nous endorment tellement c’est nul et pas intéressant ce qu’ils racontent, nan. Nan, la seule chose qui le calmait quand il voulait pas dormir et se calmer, c’était le Rock. Sa maman en était fan, et visiblement, ça devait être comme pour la couleur des yeux, ça devait être dans le sang, dans le liquide rouge qui a un goût de rouille quand vous mettez votre doigt sur une blessure qui saigne et que vous mettez après ce doigt dans votre bouche, pour goûter le goût que ça a, pour savoir et être un grand qui pleure pas parce qu’il a mal, un grand qui a tellement pas mal qu’il prend le temps de jouer avec sa blessure, de casser la petite croute qui a commencé à y pousser pour encore pouvoir mettre son doigt sur le sang et avoir ce goût dans la bouche. Alors, oui, pour le calmer, tout en le berçant ou en l’allaitant, assise dans un fauteuil qui bascule, devant chez elle, Cassie mettait un disque de musique. Mais elle avait le goût du changement, et puis, plus grand, le petit bout de chou avait appris à aimer d’autres musiques, ce qui faisait qu’aujourd’hui, y avait pas beaucoup de musiques qu’il aimait pas. Mais bon, la musique électro et la techno, c’était pas vraiment ça, c’était même pas de la musique pour lui, alors, il faisait la grimace et s’en allait aussi loin qu’il pouvait pour plus entendre. Cassie disait que Liam aussi, il aimait la musique, même autant qu’elle, et Micah, comme pour beaucoup d’autres vérités qu’elle disait sur son père, était obligé de la croire, même s’il pouvait pas vérifier tout seul comme un grand, même s’il voulait pouvoir vérifier tout seul et que c’était pas parce qu’il avait peur qu’il vérifiait pas.

    Liam, justement, il était debout en face lui. En sautant du siège, le petit bout de chou qu’était Micah avait gagné quelques centimètres, mais son Papa restait quand même plus grand que lui. Il savait pas trop pourquoi Liam, il avait un peu sourit, parce qu’après tout, il avait pas fais de blague, juste parlé de glace au chocolat. Mais peut être que ça le faisait rire, Liam, la glace au chocolat, ou peut être que c’était parce qu’encore une fois, Micah avait pas fait attention à bien manger comme les enfants qu’on voit dans les pub’. Pff, tout le monde il sait que c’est des enfants qui sont pas rigolos et marrants ces enfants là qu’on voit dans les pubs ! Ouais, c’était sûrement parce qu’il avait pas mangé très proprement que Liam riait, ouais, c’était sûrement ça parce qu’il lui tentait un mouchoir. Micah releva alors ses beaux yeux verts et regarda son papa, quelques secondes, tout en ayant pris le mouchoir dans sa petite main. Il voulait faire quoi en faisant ça ? Il savait pas … Peut être qu’il voulait juste pouvoir le regarder le plus possible pour que s’il fermait les yeux, l’image de Liam, elle reste le plus longtemps de l’autre côté de ses paupières. Peut être … Pendant que Liam le regardait pas, Micah déplia le mouchoir et s’essuya, la bouche et aussi un peu les doigts, comme un grand. D’habitude, c’était sa maman qui le « débarbouillait », comme elle disait et lui, à chaque fois, il faisait comme s’il aimait pas ça et qu’il voulait qu’elle arrête alors que la vérité c’était qu’il adorait pouvoir avoir ses yeux si proches des siens, sa joue si proche de sa bouche à lui … Qu’il adorait aussi qu’elle s’occupe de lui, de lui et de lui seul, lui qui était son petit prince. Mais des fois, oui, il disait vrai quand il disait qu’il voulait pas qu’elle lui enlèves les saletés qu’il avait autour de la bouche, mais c’était parce qu’elle voulait faire ça juste tout près de l’école, devant le portail par exemple, et que le petit garçon ne voulait pas passer pour un gros bébé devant tout le monde. Mais il avait de la chance, Cassie savait que son fils n’aimait pas ça, alors elle le faisait de moins en moins souvent. Oui, sa maman, quand elle voyait qu’il y avait des choses qui ne plaisaient pas aux gens, et bien, elle ne les faisait pas. Mais des fois, il fallait bien quand même les faire, parce que sinon, rien il avance et c’est pas bien alors quand ça avance pas. Alors, des fois, oui, c’était la vérité, elle fâchait les gens ou les gens, ils se fâchaient pas mais ils voulaient plus discuter et ils s’en allaient, un peu comme Liam il avait fait. Mais ça empêchait pas les gens de changer d’avis après, comme son Papa semblait le faire. Mais c’était dommage, Cassie, elle était plus là, elle était dans l’avion, alors, ils pourraient s’expliquer que plus tard … Roo, les adultes, ça met quand même vachement de temps à comprendre et après, c’est des fois trop tard … Oui, il a voulu rassurer son papa en lui disant que Cassie, elle l’avait attendu, qu’elle était pas partie en courant pour pas lui parler, parce que Liam avait soudain l’air triste, il avait même au même moment les mêmes yeux que lui lorsqu’il voulait aller se promener au parc avec Cassie mais qu’au dernier moment, ils pouvaient pas parce qu’il y avait, par exemple, un monsieur qui devait venir pour réparer une fuite sous l’évier. Ouais, Liam, il avait le même regard que lui, et puis, la même manière de froncer les sourcils. Pas de doute, il était bien son Papa Liam !


    « Oui ! Tu sais, moi, je connais son numéro de téléphone par cœur à Maman ! »

    Il était tout fier de lui Micah, parce qu’il était fort pour retenir les choses, et sa mère disait même qu’il était encore plus doué pour retenir toutes les bêtises à faire ! Mais il y en avait pas beaucoup des enfants de son âge qui savaient quels numéros faire lorsqu’il y avait des soucis, qui connaissaient le numéro de leur maman. Une fois, il avait voulu connaître aussi celui de son Papa, et il avait fouillé dans le téléphone de sa maman, mais il n’avait rien trouvé, sans doute parce qu’elle avait mis un nom dans le répertoire qui n’était pas « Liam ». Et dans les carnets de numéro non plus, il avait pas trouvé le numéro de son papa, comme si sa maman était futée et qu’elle avait prévu tout ça, comme une petite coquine, pour pas qu’un jour, Micah, il puisse prendre le téléphone et appeler son papa et faire rater plein de choses. De toute façon, il savait que s’il avait trouvé le numéro de Liam et qu’il l’avait appelé, son papa, il lui aurait raccroché au nez, il l’aurait pas cru, il lui aurait demandé d’arrêter de faire des bêtises pendant que son papa et sa maman avaient le dos tourné. C’était toujours comme ça dans les films … Alors, ça devait être comme ça dans la vraie vie aussi … Ouais, la vraie vie, elle était très compliquée, alors, pour pas se faire piéger, Micah, il avait décidé de toujours chercher à tout savoir avant, comme ça, il aurait pas peur quand les choses arriveraient, ce qui l’obligeait alors à poser tout le temps tout un tas de questions. Et pour ne pas changer ses habitudes, c’est ce qu’il fit, en posant cette question si étrange pour un enfant de son âge. C’était juste qu’il voulait savoir, comme ça, il aurait moins peur si Liam, il décidait de le laisser tout seul dans une rue de la ville, parce qu’il pourrait pas. Mais la réponse de son papa ne l’aida pas, mais alors pas du tout. Il savait déjà que c’était compliqué, c’était même une expression qui allait tout le temps avec Liam, dès que Micah posait des questions à sa maman sur lui. Pourquoi lui, il pouvait pas aller voir son papa et lui dire qu’il existait ? Pourquoi sa maman et son papa, ils avaient décidé de plus être amoureux comme avant alors qu’ils s’aimaient très très fort ? Pourquoi les adultes, ils étaient si compliqués et qu’ils disaient tout le temps que tout était compliqué ? Rolala, jamais il serait un adulte lui, parce que, vraiment, c’était trop compliqué de se faire des nœuds dans le cerveau … Il poussa alors un petit soupir, assez dramatique d’ailleurs, et regarda le sol, relevant la tête quand son papa lui demanda de l’attendre deux minutes. Il secoua la tête pour lui dire que, oui, il l’attendrait. De toute façon, il voulait aller nulle part, parce qu’il avait nulle part où aller en plus. Il espérait juste que son papa allait pas mettre des heures, parce que tout le monde savait bien ce que ça voulait dire cette expression : on savait quand les gens partaient, mais pas quand ils revenaient ! Comme si tout le monde avait pas la même durée du temps !

    « Ah … D’accord … »

    Pendant que son papa allait voir les dames qui s’étaient occupées de lui pendant tout le temps que lui, il était pas arrivé, Micah tourna la tête vers dehors. La nuit, elle était un peu tombée maintenant, et c’était joli le ciel, moins que chez lui en Australie, mais c’était joli quand même. En Australie, c’était super trop beau le ciel, parce que si on allait à plusieurs endroits dans le pays, bah le spectacle de quand le soleil il se couche, bah c’était pas le même. Si on était au bord de la mer, on avait l’impression qu’il tombait dans l’eau le soleil, mais y avait pas de fumée de quand le chaud, ça va dans l’eau froide, c’était pas comme avec la casserole sur le feu de la cuisinière. Quand on allait dans l’intérieur du pays, le soleil, il était super trop chaud, et ça faisait comme des petites vagues, on avait l’impression qu’on avait de la poussière dans l’œil parce que ça faisait tout flou, on voyait pas bien. Mais ça servait à rien de s’essuyer les yeux, c’était pas notre faute si c’était comme ça, c’était normal. Ouais, ça faisait comme dans Le Roi Lion en plus, le soleil, il était bien gros et bien rouge, il était alors super chaud et super grand, et nous, on était tout petit à côté de lui ! Il pensait à ça quand il entendit son papa revenir, le bruit de ses chaussures sur le sol. Il y avait pas beaucoup de bruit dans le bâtiment, alors, c’était normal qu’on entende les chaussures de Liam, et c’était pas parce qu’il marchait comme un éléphant alors, voyons ! Personne il a le droit de dire et de penser à ça sur Liam ! Sinon, Micah, il allait venir vous taper et vous donner des coups de pieds ! Ou pas … Parce qu’il était un peu fatigué, comme si, comme disait Cassie, c’était ses nerfs qui retombaient. Il se tourna alors vers son papa et secoua la tête en signe de « oui » quand Liam lui dit qu’ils y allaient. Son papa lui tendit alors la main, et sans réfléchir, et alors qui tenait toujours entre les doigts d’une de ses mains les bretelles de son sac, Micah lui tendit sa main libre, glissant sa petite paume dans la grande de Liam, au lieu de lui tendre son sac. Il releva alors les yeux vers lui, ne faisant jamais s’arrêter son regard de regarder celui de Liam. Il aimait pas qu’on lui tienne la main Micah, il disait que c’était pour les bébés, qu’il était plus un bébé, alors qu’il fallait qu’on arrête. Mais là … C’était venu tout seul, et il le voulait tellement … Mais il réalisa alors que c’était peut être pas bien, que Liam, il avait pas forcément envie de lui tenir la main, alors, il retira sa main vite, comme si on lui avait mis le fer à repasser sur la peau. Il le regarda plus, regarda droit devant lui.

    « Oui, on y va ! »

    Il commença alors à marcher, même s’il était un peu bancal, parce que le sac pesait lourd d’un côté de lui et pas de l’autre. Oui, il était plus un bébé, et il voulait montrer ça à Liam. Mais il savait que c’était pas facile, qu’il allait pas pouvoir marcher comme ça jusqu’à la sortie et après, jusqu’à la voiture de Liam. Mais il se forçait, parce que ça, c’était comme pour la part de gâteau qu’on avait voulu grande grande, pour faire comme les adultes, et qu’on pouvait plus manger parce qu’on en avait trop au bout d’un moment. Il fallait se forcer, pour montrer qu’on assumait tout ce qu’on avait choisi et voulu faire. Mais … Mais c’était décidément trop lourd. Au bout de 25 mètres très pénibles à marcher, Micah s’arrêta, posa son sac par terre et se tourna vers son papa, en haussant les épaules, un petit sourire de petit garnement en coin, ses yeux en mode *puppy* plongés dans ceux de Liam.

    « Ta punition pour être arrivé en retard, j’ai décidé que c’est porter mon sac ! »

    Quoi ?! Dire que c’était trop lourd pour lui et qu’il y arrivait pas ?! Jamais !!! Il fallait bien faire travailler son papa en plus, c’était un peu pour ça qu’ils étaient là les papas, nan, pour se faire piéger par leur fils et que ceux-ci peuvent être tout fier d’eux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   Jeu 31 Déc - 20:03

    Il y avait une chose que Liam n'avait pas totalement réalisé jusqu'à maintenant, ou dont il n'avait tout du moins pas vraiment saisi jusqu'à présent l'ampleur, c'était le fait que Micah ici il allait par la même occasion devoir s'adresser à Cassie à une allure assez régulière, et ça c'était vraiment quelque chose qu'il avait du mal à prendre sereinement. Il avait passé quatre années entières sans avoir aucunes nouvelles de la part de la jeune femme, il aurait donné n'importe quoi pour avoir ne serait-ce que le strict minimum, un coup de fil, une lettre, une carte postale ou même un télégramme si ça lui chantait, mais au moins de quoi savoir qu'elle était toujours vivante, ça aurait été la moindre des choses ... Jusqu'à ce qu'elle réapparaisse sans prévenir il ne savait même pas qu'elle avait finalement décidé de retourner en Australie, là c'était certain elle avait vraiment mis de la distance entre eux, elle n'y était pas allée de main morte. Bien sûr il qu'elle soit retournée dans ce pays puisque c'était là-bas qu'elle était née était une possibilité que Liam avait déjà sérieusement envisagé, même si à vrai dire cela lui avait aussi prouvé qu'elle n'avait plus jamais l'intention de le revoir, et ça même après plusieurs années c'était toujours aussi dur à avaler.
    Mais enfin quoi qu'il en soit il allait bien devoir se forcer et tenter de s'adresser à Cassie aussi normalement que possible, ne serait-ce que parce que même si pour le moment Liam ne pouvait malgré lui s'empêcher de continuer à considérer Micah comme un étranger, il savait en tout cas une chose : ce bonhomme n'avait pas à subir les aléas de la rancœur que pouvait porter Liam à sa mère. Même si bien sûr le fait que la jeune femme lui ait quasiment imposé l'arrivée de Micah à un moment où il avait vraiment besoin de tout sauf d'un enfant dans les pattes ne mettait pas non plus le jeune homme dans une humeur folle ... Concilier un enfant et une chasse à l'assassin c'était vraiment tout sauf une bonne idée, il fallait voir l'effet que cela avait eut sur Liam et Sean lorsqu'ils étaient gamins ... Aussi rien que pour ça il fallait être honnête, Liam espérait que Micah ne s'attarderait pas trop longtemps à Jericho et qu'il serait bien vite de nouveau avec sa mère.

      « Oui ! Tu sais, moi, je connais son numéro de téléphone par cœur à Maman ! » L'air tout fier qu'arborait le garnement tout en disant cela dissuada cependant momentanément Liam de se laisser influencer par son mauvais esprit chronique, après tout un peu de diplomatie n'avait jamais fait de mal à personne et cela valait le coup d'essayer. D'autant plus que que notre jeune homme espérait qu'il ne se ferait pas détester dès le départ par ce gamin, même si d'ordinaire se faire détester était la chose qu'il avait le moins de mal à faire avec son caractère de chien.
      « J'en doute pas bonhomme, j'en doute pas » Accompagnant cette réponse de ce qui semblait être un minuscule sourire, il essayait tant bien que mal de ne pas céder à un trouble encore plus grand que celui qu'il ressentait déjà lorsque l'enfant le regardait dans les yeux. Qu'on se le dise, il avait les yeux de sa mère, Liam en aurait mis sa main à couper.

    Puisque Micah ne semblait pas décidé à demander plus de détails sur ces choses "compliquées" qu'avait laissé entendre Liam, ce dernier en fut rassuré, en effet il ne voyait pas trop comment il aurait pu expliquer la situation clairement à un gamin de cinq ans à peine alors qu'il avait lui-même du mal à la comprendre clairement. Quant à deux hôtesses d'accueil il en fit rapidement son affaire, oui il savait qu'il était en retard, non il ne se foutait pas du monde, oui lui aussi il avait un boulot et ce n'était pas la peine d'être désagréable nom de dieu. Bref, il n'était pas mécontent d'être débarrassé de ces deux là et pour un peu il en aurait même retrouvé un peu de sa vigueur habituelle, perdue quelque part dans la salle d'interrogatoire d'un certain Shérif au beau milieu de la journée.
    Revenu vers Micah il avait tendu la main vers lui tout en lui demandant si ils pouvaient s'en aller, mais au lieu du sac à dos qu'il s'attendait à se voir tendre c'est finalement la main du garnement qui vint se glisser dans la sienne. Liam eut du mal à cacher sa surprise, comme on pouvait s'en douter, mais cela dit il décida de laisser faire bien que la chose le mette en fin de compte un peu mal à l'aise ... Mais après tout il n'avait jamais été des plus à l'aise avec les enfants, ce n'était pas une nouveauté et le fait que celui là soit justement le sien rajoutait sans nul doute à la difficulté. Cela dit cet intermède de dura en fin de compte pas très longtemps car Micah sembla changer d'avis aussi vite que l'idée lui était venue, et il lâcha finalement la main de Liam comme si ce dernier lui avait ordonné de le faire. Décidant donc de trainer son sac lui-même il avait fait quelques pas en peinant visiblement pour ne pas se laisser emporter par le poids de son sac avant de finir par capituler et de laisser tomber son sac sur le sol en se tournant vers Liam pour s'adresser à nouveau à lui.

      « Ta punition pour être arrivé en retard, j’ai décidé que c’est porter mon sac ! » Fixant Liam d'un air totalement décidé il semblait que le garnement se satisfasse de cette excuse plutôt que d'avouer que le sac à dos était bien trop lourd pour ses petits bras.
      « Ma punition rien que ça hein » D'un regard à moitié amusé Liam ne fit cependant aucune réflexion supplémentaire et parcourant en trois pas la distance faite par Micah quelques instants plus tôt il arrive à sa hauteur et charge le sac à dos sur son épaule avant de poser à nouveau ses yeux sur l'enfant « Cette fois-ci on y va, on prend les escaliers on gagnera du temps, ma voiture est garée au niveau au dessus »

    Sûr que si il avait pris ces escaliers dès le départ Liam aurait perdu beaucoup moins de temps à chercher dans tout l'aéroport tout à l'heure, au lieu de ça il s'était retrouvé au niveau des salles d'embarquement et avait traversé de long en large toute la galerie commerciale ou s'entassaient magasins de babioles, distributeurs automatiques et kiosques à journaux. Du haut de l'escalier on arrivait devant une baie vitrée où les avions qui décollaient semblaient regarder dans notre direction. Il faisait nuit et hormis les lumières qui bardaient les deux côtés de la piste d'atterrissage on ne voyait plus grand chose des alentours de l'aéroport ... Ce qui selon Liam n'était sans doute pas plus mal, il avait du mal à se faire à l'idée que des machins aussi gros puissent rester suspendus des heures entières dans les airs, et moins il prenait l'avion mieux il se portait ... D'ailleurs il ne l'avait pris qu'à de rares occasions, emmenant généralement sa voiture partout où il allait.
    Enfin ils atteignirent le parking, Liam avait garé sa voiture non loin du hall par lequel il était entré et il n'eut donc pas de mal à la retrouver au beau milieu des autres ; D'autant plus que son modèle de véhicule n'était pas le plus courant, car pas non plus des plus récent, et il était difficile de ne pas la remarquer facilement malgré sa couleur noire assez passe-partout. Ouvrant le coffre de la voiture il y embarque le sac à dos de Micah avant de se tourner vers lui à nouveau.

      « Tu montes à l'arrière ? » C'était une question rhétorique cela dit, mais surtout parce que Liam ne tenait pas vraiment à ce que le gamin ne se retrouve trop près de la boite à gants, il n'avait pas eut le temps de la vider et s'était souvenu seulement en retournant au véhicule de ce qu'elle contenait. Vraiment donner un gosse à un mec qui passait ses soirées à traquer les tueurs en séries ce n'était pas une chouette idée il n'y avait pas à dire. Mais comment expliquer en une phrase à Cassie ce à quoi il occupait son temps depuis qu'elle l'avait laissé tomber et que pour combler sa solitude il n'avait pas trouvé d'autre choix que de se joindre aux activités de son paternel ...

    HJ ; désolé c'est vraiment pas terrible t'as le droit de me détester ù_ù Mais j'voulais finir un RP avant la fin de l'année, c'était mon objectif de la semaine ahah x'D J'me rattraperai au prochain post

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it


Dernière édition par Liam A. O'Connor le Lun 18 Jan - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

    •| Staying A Child ; Whatever Happens |•

avatar
it's me, Micah L. Adamson darling !


Date d'inscription : 04/07/2009
Nombre de messages : 401
x group : Strangers
x my job : Je comprend pas moi, je vais à l'école donc je travaille et moi, on me paie pas !
x my adress : I'm Sure Jericho Waited For Me !

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   Dim 17 Jan - 16:34

    Tout enfant à besoin de son père pour se construire, et même s'il n'aimait pas ce mot, « enfant », parce qu'il signifiait des tas de trucs pas bien géniaux, Micah savait qu'il en était un. D'un côté, il se demandait si ce n'était pas mieux de toujours en rester un, vu comme la vie des adultes semblait compliquée. C'est vrai quoi, aller travailler tous les jours sans même avoir de récréations et sans manger le goûter que votre maman vous a préparé, c'est carrément la catastrophe ! Et puis, quand on est adulte, il paraît qu'on n'a plus le temps de regarder beaucoup la télé. Mais comment ils survivent les adultes, sans savoir ce qui va arrivé au super héros qui sauve tout le monde ?! Mais d'un autre côté, les parents n'avaient pas à se coucher tôt alors qu'ils n'avaient même pas encore sommeil. Les adultes, on leur laissait faire pratiquement tout ce qu'ils voulaient et ils n'avaient pas besoin de demander la permission pour sortir dehors, personne ne les gronderait s'ils sortaient sans prévenir personne. Du moins, Micah n'avait encore jamais vu une maman envoyée son mari au coin parce qu'il était allé se promener au parc sans la prévenir avant de le faire ! C'était là tout le paradoxe du petit garçon qu'était Micah. D'un côté, il voulait tant rester pour toujours un enfant, et d'un autre, il attendait le jour où il serait adulte avec impatience. D'une manière générale, il était très mâture mais aussi un peu en avance pour son âge. Après tout, il avait toujours plus ou moins eu de bons résultats, et jamais les gens ne le prenaient pour un bébé, du moins, s'ils ne voulaient pas se prendre un coup de pied dans la jambe, ils avaient plutôt intérêt à éviter de faire cette bourde ! Il pouvait vous tenir un discours tout à fait fonder et très intelligent, digne d'un jeune adulte, et parfois, vous vous demandiez réellement quel âge il avait pour être si mûr. Mais cela n'amenait au final qu'à un contre balancement assez logique si l'on y réfléchissait bien. Parfois, le petit bonhomme avait besoin de faire un caprice, de se comporter comme un gosse de 3 ans, âge qu'il n'avait plus, tout ça pour se rappeler à lui même, mais aussi aux autres, que tout mâture qu'il pouvait être, il n'était encore qu'un enfant. Sa mère avait de plus toujours refuser que la vie lui vole la totalité de son enfance, parce que cela vous marque déjà lorsque vous êtes encore un adolescent, alors imaginez les dégâts qu'une telle chose pourrait causer à un enfant de même pas 6 ans ! En punissant son père pour le forcer à porter son sac, sans doute alliait il ces deux facettes de lui même, celle d'un enfant mâture et celle d'un enfant qui n'était au fond encore qu'un enfant. En avançant cette excuse de la punition, il se mettait dans la peau d'un adulte, et en adoptant un prétexte aussi bête et aussi peu recherché, il prouvait qu'il n'en avait pas encore fini avec les enfantillages.


    « Oui oui, ta punition, comme ça, la prochaine fois, tu recommenceras pas ! »

    Micah adressa à Liam un petit sourire démoniaque, mais il ne fallait pas se leurrer, en fait, il cachait simplement derrière ce sourire une certaine peur de ne pas savoir exactement s'il y aurait une prochaine fois ou pas. Il le voulait, énormément, beaucoup, de tout son coeur, mais il ne savait pas si ce serait vrai ou pas. La vie lui avait pas toujours fait de cadeaux, et des fois, elle avait même fait comme exprès de ne pas lui donner ce qu'il voulait, de lui donner le contraire, du pire, des choses qui le rendaient triste et déprimé, un peu. Mais il évita d'y penser, sentant déjà son coeur battre plus vite rien qu'à l'idée de penser que tout ce temps passé avec son père ne serait qu'unique, et que jamais une telle chose ne recommencerait, ne se répéterait pour plus tard dans le futur. Et puis, Liam était reparti, et il n'était pas temps de traîner la patte derrière, l'aéroport était hypra grand, et le petit bout de chou ne voulait pas y rester encore une heure de plus, parce qu'il ne voulait pas rester tout seul, sans sa maman, sans Liam. Et puis, il ne voulait pas passer auprès de son père pour un petit gars qui ne se bouge pas bien vite les fesses. Lui, il était plutôt du genre flèche en plus, à courir partout et à ne jamais rester bien longtemps au même endroit, mais ça, peut être que son papa ne le savait pas encore. Et ce serait vraiment dommage s'il se mettait à penser que Micah était un escargot et un trainard ! Alors, il secoua un peu la tête, comme le font les petits chiots lorsqu'ils sortent du bain, et il courut un peu pour rattraper l'écart qu'il y avait entre Liam et lui. Il jeta un coup d'oeil à son papa, pour voir s'il l'avait vu courir. En tout cas, il était toujours très beau son papa, et le sac, pff, il semblait rien peser du tout pour Liam ! Même qu'il l'avait passé sur son épaule, comme le font les héros dans les films et dans les dessins animés. Ouah, alors il avait pas tord d'avoir plus ou moins toujours vu Liam comme un super héros ! Des fois, dans sa tête, il se disait que son papa était un super héros, et que du coup, comme il y avait toujours plein de monde à sauver partout, il ne pouvait pas être avec lui son fils et avec Cassie. Ouais, c'était tellement mieux de penser ça, et de sentir son coeur s'emballer de fierté, alors qu'on a les joues qui rougissent un peu, et qu'un grand sourire s'étend sur nos lèvres rien qu'à cette pensée ! Alors, oui, il n'arrêtait pas de jeter des petits coups d'oeil à son père, mais discrètement, même qu'il était pro pour ça, parce que jusqu'à maintenant, lorsqu'il faisait ça, il n'y avait que sa maman qui arrivait à le démasquer, et elle lui demandait au bout d'un moment d'arrêter, parce que ça ne se faisait pas et qu'elle allait finir par se demander si elle n'avait pas soudainement les cheveux teints en rose pour que son fils l'épie sans cesse du regard comme ça ! Il devait faire attention à regarder droit devant lui aussi, sinan, il allait tomber dans les escaliers, ce serait très stupide en plus ! Lorsqu'ils arrivèrent sur le parking, le petit bonhomme cessa son inspection à la dérobée, parce qu'il y a des fous qui conduisent les voitures, et qu'ils vous écrasent sans dire pardon ! Une fois, alors qu'il était encore en Asutralie, il y avait un monsieur qui avait failli l'écraser alors que lui, il marchait sur le trottoir, nan mais n'importe quoi les gens ! Mais ça, c'était une fois, et en Australie, parce que depuis qu'il était arrivé aux Etats Unis de l'Amérique avec sa maman, il avait manqué de se faire écraser plein de fois ! Boire du coca, ça rend fou au volant on dirait ! Et puis, il fallait le dire, il avait très envie de voir à quoi elle ressemblait la voiture de son papa. C'est vrai quoi, les héros dans les films, ils ont jamais des voitures toutes pourries ! Lorsqu'ils arrivèrent près de cette voiture là, les yeux du petit bonhomme s'écarquillèrent ... Et il au lieu de répondre à la question de Liam, il lui offrit une toute autre réponse !

    « Ouah ! Elle est trop bien ta voiture Liam ! »

    Il aurait pu lui répondre qu'avec sa mère, il montait toujours à l'avant, mais il ne le fit pas, parce qu'il était déjà ravi de monter dans cette voiture ! Elle était pas toute jeune visiblement, mais c'était encore mieux, elle devait sûrement rappeler plein de souvenirs à Liam, et c'était trop super ! Il n'osa pas toucher la poignée de la porte arrière, de peur sans doute de la rayer avec ses petites mains aux ongles pas forcément couper !


    « Je demanderais à Maman de m'en acheter une comme ça plus tard ! »


    Réellement désolée pour le retard, mais l'inspiration m'a manquée, y a des jours comme ça Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   Ven 19 Fév - 0:35

    Il n’y avait pas à dire, ce gamin avait de la ressource et ne manquait pas de répartie. Cela n’était pas une mauvaise chose cela dit, le fait de ne pas se laisser marcher sur les pieds sans rien dire, même à son âge … D’après les dires de son père Liam était gamin un peu dans le même genre, mais lui forcément ne s’en souvenait pas vraiment, c’était le genre de souvenirs qui remontaient à l’époque lointaine où il vivait encore à Boston avec son père et sa mère, avant que cette dernière ne disparaisse du jour au lendemain et que le paternel ne se lance dans le métier peu reluisant de chasser de primes. Parfois il se demandait si le fait de n’avoir comme son frère Sean aucuns souvenirs de leur mère n’aurait pas été plus facile, est-ce que l’absence de quelqu’un que vous n’aviez jamais connu et dont vous n’aviez aucuns souvenirs était plus facile à gérer ? Et si c’était le cas alors n’aurait-il pas mieux valut du coup que Micah ne le rencontre jamais ? Cassie avait peut être fait une erreur en réapparaissant, bien sûr Liam lui en voulait également de lui avoir caché la vérité parce qu’il estimait qu’il aurait été en droit de savoir, mais si elle n’était jamais revenue les choses auraient peut-être été plus simples … Pour lui, mais pour elle aussi, et pour Micah. Peut-être aurait-il du ne pas mentir autant à Cassie à propos de son propre père, sans doute que si elle avait su la vérité à son propos elle aurait su du même coup que Liam ne pouvait pas logiquement se comporter en père étant donné le fiasco qui lui avait servi d’exemple à la façon dont Ewan O’Connor les avait élevé.
    Liam n’avait que rarement ressenti cette sensation de ne pas être à la hauteur de quelque chose, non pas qu’il soit du genre à se sentir capable de tout et n’importe quoi mais en général il n’avait pas à se poser la question parce qu’il ne prenait jamais les choses à cœur, cela faisait bien longtemps qu’il voyait passer les jours en ayant l’impression de ne pas vivre réellement. Mais là c’était totalement différent, pour la première fois depuis longtemps il avait la sensation d’avoir sur les épaules une responsabilité qu’il n’était pas certain de pouvoir assurer … Et cette fois-ci il était certain qu’il ne pourrait pas se défiler ou bien se cacher derrière une excuse qui il le savait ne serait pas valable … Elles ne l’étaient jamais de toute manière, valables.

    Le parking était à la hauteur de l'aéroport, c'est à dire pas très étendu. Non c'était définitif, cet aéroport ne faisait pas rêver du tout, ça ne valait pas un LAX à Los Angeles ou un JFK à New-York la comparaison ne pouvait même pas venir à l'esprit ... Et l'espace d'un instant Liam détesta encore plus Jericho, pour une raison aussi futile que celle d'un aéroport trop petit. Il n'était vraiment pas à cours d'imagination lorsqu'il s'agissait de trouver mille et une raisons de détester cette ville, mais pourtant aussi paradoxal que cela puisse paraitre l'idée de s'en aller ne effleurait même plus ; C'était choper le Zodiac ou bien reprendre le chemin d'une ville encore indéterminée - la Nouvelle-Orléans sans doute - pour aller s'y saouler de plus belle. Alors après tout autant se rendre utile, chasser n'empêchait pas de boire en fin de compte ... Il n'en était pas de même du marmot qui marchait deux mètres devant lui et que Liam ne quittait pas des yeux, c'était tout de même plus prudent avec les voitures qui passaient au ras des piétons pour prendre le chemin de la sortie du parking.
    Depuis qu'ils étaient sortis du bâtiment ils n'avaient pas échangé un mot, mais ce n'était pas vraiment pour gêner Liam qui devait déjà se laisser à chaque fois un temps de réflexion avant de s'adresser ou de répondre au garnement le regardant de son air candide ... C'était presque plus intimidant que d'être fixé avec insistance par un camionneur au sourire louche dans un bar une fois passée une certaine heure ; Enfin, presque seulement.

      « Ouah ! Elle est trop bien ta voiture Liam ! » Le jeune homme ne peut réprimer un léger sourire de satisfaction. C'est qu'il y tenait à cette petite merveille, et avec tout le temps qu'il passait à bricoler dessus il y avait plutôt intérêt. « Je demanderais à Maman de m'en acheter une comme ça plus tard ! »

    Flash-Back
    Citation :
      « Papa, papa ! J'peux monter devant ? S'il te plait, s'il te plaiit ! » S'accrochant à la poignée de la portière de la vieille Chevrolet de son père, un Liam de quatre ou cinq ans à peine attendait avec une impatience non dissimulée une réponse positive

    C'est que cette voiture en avait de l'allure, et Ewan O'Connor ne regrettait vraiment pas d'en avoir fait l'acquisition, d'autant plus qu'il l'avait à l'époque acheté pour trois fois rien. Cette époque c'était le début des années 70, lorsque débarquant tout juste de son Irlande natale, et cette voiture avait été avant même un endroit où se loger le premier achat qu'il avait fait. Il s'était dit qu'elle roulerai le temps qu'elle roulerai, avec le prix qu'elle lui avait coûté il ne s'attendait pas à des miracles, mais c'était là que l'on reconnaissait sans doute les bonnes mécaniques puisque près de quinze ans plus tard elle était loin d'être bonne pour la casse.

      « Pas cette fois-ci bonhomme, allez grimpe à l'arrière » Ewan savait encore à cette époque là s'exprimer de façon calme et posée. Cela dit cela ne l'empêchait pas d'avoir de l'autorité, mais du haut de ses cinq ans Liam ne semblait pas encore l'avoir complètement remarqué
      « Pffff mais pourquoiii ? C'est nul que c'est que les grands qui ont droit ! » Cependant le regard que lui lança son père en guise d'avertissement suffit au garnement pour capituler, dans les faits du moins. Ouvrant donc la portière arrière il se laisse tomber sur la banquette en soupirant aussi fort qu'il lui était possible de le faire pour bien signifier son désaccord avec ce despotisme typique des adultes sur les enfants hauts comme trois pommes assises. « M'en fiche plus tard j'demanderai à Maman de m'en acheter une toute pareille rien qu'à moi, et t'aura pas l'droit de monter devant na! » A cela il ajouta un croisement de bras tellement théâtral que son père eut du mal à ne pas en rire
      « Crois moi d'ici là t'auras trop pitié de ton vieux père pour le laisser à l'arrière » Et esquissant un sourire amusé en fixant son fils dans le rétroviseur, Ewan démarra d'un coup de clef la voiture, laissant s'échapper du moteur ce bruit si reconnaissable et si agréable à l'oreille.

    Finalement les choses n'avaient pas tournées totalement comme prévues : Liam avait fini par l'avoir sa Chevrolet c'est vrai, mais il avait tout simplement hérité de celle de son père, et pour ça il y avait eut fatalement en amont la mort du dit père. Sa mère elle ne lui avait jamais offert de voiture, puisqu'elle avait disparu quelques semaines seulement après cette discussion entre Ewan et Liam. C'était le genre de choses qui mettaient parfois le cafard à Liam désormais, ce genre de vagues souvenirs d'une époque plus que lointaine où il pouvait encore aspirer à une vie future tout ce qu'il y avait de plus normal ... C'est sûr que maintenant c'était râté.
    Fin du Flash-Back

    Ouais, il n'y avait pas à dire il y avait certains point où nier la ressemblance sur certains détails de ce gamin avec lui-même serait un pur mensonge dans lequel il se plairait à se voiler la face uniquement. Refermant le coffre d'un coup sec après y avoir déposé le sac de Micah, Liam contourne le véhicule pour aller s'installer à la place du conducteur pendant que l'enfant bouclait sa ceinture à l'arrière. Jetant un coup d'oeil dans le rétroviseur le jeune homme répond à son tour

      « J'suis sûr que si tu promet de la laisser monter devant de temps en temps elle finira par accepter » Et cette fois-ci bien entendu il était hors de questions que les plans ne changent comme cela avait été le cas pour lui, Liam se plaisait à croire qu'une poisse pareille était bien trop encombrante pour se transmettre de génération en génération. Démarrant la voiture, notre jeune homme rend du même coup sa voix à Paul McCartney qui accompagné de ses acolytes de Beatles avait sur les ondes de la radio entonné pour la énième fois le refrain de « Let it be ». Un grand classique selon Liam, mais peut-être pas au goût de son jeune passager, aussi jetant un nouveau coup d'oeil rapide dans le rétro il demande « Je laisse ou tu préfères que j'éteigne ? »

    { ... }
    Le trajet de retour semblait à Liam moins long que celui de l'aller, mais sans doute était-ce dû au fait qu'il n'avait plus sur la conscience le fait d'être en retard cette fois-ci. Ils avaient d'ailleurs déjà fait un bon bout de chemin lorsque, passant devant un panneau qui annonçait la station service à un peu moins d'un kilomètre, Liam cru bon de poser une nouvelle question, brisant donc le silence qui s'était installé après que, posant les questions bateau qui lui venaient à l'esprit il avait fini par comprendre qu'il valait mieux encore ne rien dire du tout que de continuer à se rendre pathétique tant il avait l'air de ne pas savoir s'y pendre avec les enfants.

      « Tu as encore faim ou bien ta double ration de glace au chocolat t'as suffit ? » D'ailleurs maintenant qu'il y réfléchissait, Liam lui avait faim. Pas étonnant puisque coincé avec le Shérif depuis la fin de la matinée il n'avait rien mangé ce midi ... à vrai dire il n'avait même rien avalé du tout depuis le midi de la veille. « Parce que si oui on arrive à la station service alors ... »

    Il en arrivait à se demander si c'était seulement son imagination ou bien si c'était la réalité, à savoir qu'il n'arrivait pas à faire une phrase en s'adressant à Micah sans avoir l'impression que ce qu'il venait de dire était sans intérêt ... Malheureusement pour lui il avait comme le sentiment que ce n'était pas juste une impression.


    HJ ; encore désolé pour le très long retard silent

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

    •| Staying A Child ; Whatever Happens |•

avatar
it's me, Micah L. Adamson darling !


Date d'inscription : 04/07/2009
Nombre de messages : 401
x group : Strangers
x my job : Je comprend pas moi, je vais à l'école donc je travaille et moi, on me paie pas !
x my adress : I'm Sure Jericho Waited For Me !

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   Lun 22 Fév - 18:22

    Plus tard, Micah ne savait pas encore ce qu'il serait, il n'avait pas eu envie d'y réfléchir plus que ça, il n'était encore qu'un enfant, le petit bébé de sa mère, comme lui disait souvent sa mère. Lui, il aimait bien se faire cocooner par sa mère, il adorait qu'elle le serre dans ses bras, qu'elle essaie encore de le porter même s'il était trop grand et trop lourd maintenant. Il ne disait trop rien, parce qu'il ne voulait pas la rendre triste, mais il ne pouvait pas s'empêcher d'avoir la peur panique de la casser en deux. C'était bien d'être fort et costaud et tout et tout parce que personne ne venait plus vous embêter et que les filles, elles aimaient bien les garçons forts et tout et tout, sauf que, voilà, il ne voulait pas aller en prison pour avoir casser sa mère en deux. D'ailleurs, il ne savait pas trop si on pouvait aller en prison pour ça, mais il ne préférait pas trop savoir parce que même si la réponse était non, c'était pas une chose bien de casser en deux sa mère. Et puis, il faudrait qu'il pose la question, la personne allait le regarder bizarrement, la personne allait peut être même aller tout répéter à Cassie ou, pire à la Police. Comme tous les enfants, Micah était à la fois effrayé et admiratif de la Police, sauf qu'il l'était moins que les autres. Ouais, il n'avait pas peur de grand chose, et c'était pour ça qu'il faisait toujours des tas de trucs dangereux et qu'il riait en secouant la tête de droite à gauche lorsqu'on lui demandait s'il n'avait pas peur de s'exploser la tête ou le genou par terre. Il n'avait pas peur de grand chose, donc, la Police, pff, c'était un peu des messieurs comme tout le monde. Micah le savait, en Australie, un de ses voisins était Policier, et bah il avait pas de femme, pas d'enfant, il avait un peu de mal à fermer sa ceinture et ça le boudinait, il buvait tout plein de bière, même que lorsque Micah jouait au ballon il visait toutes les petites bouteilles alignées devant chez son voisin et que ça faisait comme s'il jouait au bowling, qu'il avait du mal à courir après les gens et qu'il était doux comme un agneau, même quand il avait son uniforme. Il fallait dire que Micah savait y faire avec ses yeux de chiot et que lorsque son voisin policier le prenait à se battre dans la rue, le p'tit bonhomme savait le faire plier, et s'en tirait juste avec un « Que je t'y reprennes plus ! » pas très convaincant et des cheveux ébouriffés parce que le policier venait de les frotter avec ses doigts. Du coup, bah ça cassait aussi l'image du policier super héros et tout, celui qui gagne contre tout le monde lorsqu'il fait la course à pieds ou en voiture. Micah, il ne voulait pas devenir policier, c'était une chose sûre, même si avoir un pistolet comme dans les films avec les espions, les cow boys et tout et tout, bah ça devait être super génial !
    Oui, Micah ne savait peut être pas encore exactement ce qu'il voudrait être plus grand, mais il savait au moins ce qu'il ne voulait pas être, ce qu'il voulait avoir aussi.

    Quand il serait plus grand, il aimerait bien avoir une arme, pour faire peur à ceux qui veulent du mal à sa mère, pour faire peur aux oiseaux aussi, aux oiseaux qui voudraient faire leur crotte sur sa super voiture, une voiture qu'il aurait été cherché dans une casse, comme dans le film avec la fille qui, maintenant, prend de la drogue et est tellement maigre qu'elle va s'envoler. Rah, il se souvenait pas du prénom de la fille, mais dans le film, la voiture, c'était une coccinelle et elle s'appelait Choupette ! Bien sûr, lui, il voulait pas une coccinelle, et il l'appellerait pas Choupette sa voiture, mais pareil que la fille dans le film, il trouverait sa voiture dans une casse, parce qu'elle aura eu une histoire cette voiture, une histoire pas forcément facile, mais après tout, à lui non plus, son histoire elle était déjà pas bien facile et normale ! Ouais, et peut être que s'il arrivait à faire craquer son père, il pourrait, comme la fille dans le film, trouver sa voiture avec son père à lui ! C'était bien, dans 12 ans, il pourrait avoir sa voiture et la conduire, même qu'il conduirait comme un pro et que toutes les filles elles tomberaient amoureuses de lui et voudraient absolument s'asseoir sur la banquette arrière ! Oui, parce que devant, à côté de lui, la place était déjà réservée à sa mère, ou à son père, mais ça, c'était seulement si Liam était gentil, sinan, derrière, avec les autres ! Dans sa voiture, il y aurait pas de lecteur CD, parce que les CD, ça se raille trop vite et que Micah adorait changer tout le temps de musique, alors, ça coûterait trop cher de changer tous le temps les CD parce qu'il serait allé trop vite en le tirant du lecteur et qu'il l'aurait rayé ! Nan, lui, il mettrait des cassettes, ou alors, son MP3, parce qu'il était un petit garçon qui aimait bien la technologie d'aujourd'hui quand même, même si niveau musique, il était et resterait toujours fana des vinyles de sa mère. Ils avaient construit un grand meuble pour y ranger tous les vinyles de Cassie lorsque Micah était plus petit, enfin, ils ... Ils, peut être que c'était pas vrai, Micah avait même pas 2 ans, et avait juste passé les outils après que sa mère les lui ai montré du doigt, sauf qu'en plus, il avait participé en bavant un peu sur les clous, après les avoir porté à sa bouche ! Bah quoi, il en était à sa découverte orale encore ! Tout ce qu'il trouvait finissait une fois sur deux dans sa bouche ! Cassie avait dû faire trèèèèèèèès attention ! C'était quand même dommage qu'il n'existe pas d'appareil pour lire les vinyles dans une voiture, mais bon, rien n'était parfait ! N'empêche que, la voiture de Liam, elle était trop cool ! Ouais, il en voulait une comme ça pour plus tard ! Il faudrait qu'il demande ce que c'est comme année de voiture, pour avoir la même sans trop copier non plus ! Si elle était une année plus jeune, c'était pas du copiage mais c'était la presque même voiture, alors ça irait ! Et Liam semblait être sûr que Cassie dirait oui pour lui en acheter une toute pareille ou presque, alors c'était quelque chose de bien ! Après être grimpé à l'arrière, Micah se saisit de sa ceinture, alors que son père montait à son tour dans la voiture. Il releva les yeux vers Liam, et lui sourit de toutes ces dents, un regard pétillant dans les yeux.

    « Bah oui, Maman, elle aura le droit de monter devant, même que les autres filles, même si c'est mes copines, elles resteront toujours sur la banquette arrière ! Ce sera leur place ! »

    Bien sûr, il disait cela avec toute la candeur et l'innocence de ses 4 ans, ne se rendant pas un instant compte de la duplicité de ses paroles. Micah n'avait encore que 4 ans, tout mâture qu'il pouvait être pour son âge, et était à des milliers de kilomètres de penser que ses paroles pouvaient avoir un double sens des plus salaces ! De toute façon, si Liam avait répondu quelque chose pile à ce moment là, le p'tit bonhomme n'aurait rien entendu, parce que son père venait de faire rugir le moteur. Aussitôt, la musique emplit l'air, et le petit garçon sourit. Il adorait la musique, avait été biberoné à la musique, parce qu'elle occupait la place la plus importante après lui dans le coeur de Cassie, et il était bien content de voir que pour son père aussi, la musique, c'était supra important, peut être même existanciel, qui sait ?! Et puis, après, il s'agissait pas de la chanson d'un rappeur qui, dans ses clips, bouge dans tous les sens en croyant savoir danser alors qu'il ressemble juste à une saucisse sur le grill et essayant de pas se faire brûler les fesses, et qui est entouré de filles pas assez riches pour s'acheter autre chose que des sous vêtements, quand elles n'ont pas seulement un string et c'est tout ! Ce n'était pas non plus la chanson d'une pop star à la mode qui avait été trouvé dans son petit village et qui y retournerait très vite ! Nan, c'était de la bonne musique ça, c'était du rock, pas tout jeune, mais Micah adorait ça. Paul qu'il s'appelait le chanteur, et il faisait partie des Beatles ! Ouais, des scarabées ça veut dire, mais bon, c'est un nom après tout, après, y en a bien qui s'appellent pierre qui roule ! Les gens font ce qu'ils veulent après tout ! La question de Liam surprit quelque peu Micah, ce qui le fit froncer les sourcils, et il s'empressa de répondre.

    « NAN ! J'veux dire, nan, faut pas éteindre, faut laisser ! C'est bien comme musique !
    Maman, elle me chantait Hey Jude quand j'étais petit ... »


    Sur cette révélation, Micah rougit quelque peu, ce qui lui arrivait très rarement, mais bon, là, c'était quelque chose de particulier. Il parlait beaucoup de sa mère, autant que les gens le lui demandaient, il pouvait bien leur raconter des tas de choses, mais certains trucs faisaient partis de leur petit monde à tous les deux, et ces trucs là, Micah n'en parlait pas souvent, parce que c'était quelque chose de précieux, et qu'il ne voulait pas partager. Mais cette confession était sortie toute seule, et puis, Liam était son père, il devait bien commencer à créer quelque part un petit monde à eux deux, nan ? Et peut être que cela passait par le partage de petits secrets précieux et secrets, justement ... Micah regarda par la fenêtre, même si la nuit était tombée et que tout était évidemment plus noir dehors que dans la journée. N'empêche, la lumière des lampadaires, des immeubles et de tout le reste éclairaient dans le noir, c'était bien, on pouvait quand même voir un peu. Mais le petit bonhomme faisait surtout ça pour ne pas voir Liam, pour ne pas croiser son regard si jamais son père décollait les yeux de la route pour fixer dans le rétroviseur, même si ne plus regarder la route droit devant soi quand on conduit, c'est dangereux. C'était comme ça à chaque fois, parler de ce qui faisait partie de ces choses qu'il gardait pour lui, de ces choses qui, comme le disait sa mère, était dans son jardin privé, ça rendait Micah faible et il rougissait, changeait de sujet vite fait ou bien cessait de parler et regardait ailleurs. Sur le chemin du retour, Micah se contenta donc de fredonner cette fameuse chanson, Hey Jude, en mimant les paroles aussi au bout de la troisième reprise, s'interrompant tout de même pour répondre aux quelques questions qui lui posait son père, même si il répondait plus par des « Mmm », des « moui » et des « nan nan » qu'autres choses. De toute façon, Liam arrêta assez vite de lui poser des questions, peut être parce qu'il était fâché que Micah ne réponde pas beaucoup ...

    Il l'adorait cette chanson, vraiment ... Il paraissait, selon sa mère, que Paul l'avait écrite pour le fils de John, triste parce que ses parents avaient divorcés et qu'il ne voyait plus son père autant qu'avant ... Micah, c'était pire, il avait jamais vu son père pendant trèèèèèèès longtemps ... And anytime you feel the pain, Hey Jude, refrain, Don't carry the world upon your shoulders. For well you know that it's a fool who plays it cool, By making his world a little colder ... Oui, parfaitement, il comprenait tout ce qu'il chantait, il était Australien, et en Australie aussi, on parle Anglais ! Il fut tout de même obligé de sortir de ses pensées lorsque Liam lui posa une nouvelle question, après qu'il ai arrêté de lui en poser pendant longtemps. L'estomac du petit loup répondit pour lui, se mettant à gargouiller. Oh le traître ! Mais ça se fait trop pas, pour un peu, son père allait croire que Cassie ne l'avait pas nourri pendant longtemps alors que c'était pas vrai du tout !

    « Mon ventre est un traître, pardon ... Tu vas croire que je suis affamé, c'est pas vrai, mais c'est vrai que j'ai quand même faim ...
    Dis, à la station service, ils vendent pas de viande de kangourou hein ?! Et ils ont quand même de la viande et du pain ? Nan mais c'est parce que si ils vendent pas de hamburger bah moi, je sais comment en faire un, ce sera pas un vrai mais ... Je parle trop dis ? »


    Micah tourna son regard vers le rétroviseur, le fixant de ses petits yeux de chiots, avec la moue qui va avec. Acheter Liam, comme il achetait son voisin en Australie, son voisin le policier ? Nan, il n'avait pas fait de bêtises ! Acheter Liam comme il achetait sa mère pour qu'elle lui fasse un bisou et lui ébouriffe les cheveux, tout ça parce qu'elle le trouvait mignon ? Peut être oui, même s'il était pas trop sûr que Liam allait réagir pareil que Cassie, mais bon, on essaie et on voit bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   Mar 16 Mar - 1:41

    Ce n’était pas tant le sens de la répartie qui habitait le garnement qui troublait Liam, mais plutôt le fait que ce trait de caractère il le tenait sans aucun doute de sa mère. Ça, Cassie n’avait jamais été du genre à se laisser marcher sur les pieds ou à se laisser avoir par naïveté ; C’était sans doute d’ailleurs ce qui leur avait valut de nombreuses fois à Liam et elle des coups de gueule mémorables. Mais enfin c’était peut-être aussi ce qui avait plu à notre jeune homme chez Cassie, sans doute que si elle avait été du genre moins directe et moins sûre d’elle elle ne lui aurait pas autant tapé dans l’œil … Et le gamin qui se tenait assis sur la banquette arrière de sa voiture ne serait tout simplement pas. Mis peu importe, puisque ce n’était pas ce qui était arrivé, et qu’il le veuille ou non Liam allait bien devoir faire avec l’apparition soudaine et surprenante de ce gamin qui se trouvait être le sien. « Faire avec » ne signifiait pas que Liam le prenait comme une corvée, un truc obligatoire dont il se serait volontiers passé et qu’il trouvait rasoir à mort ; Non, cela signifiait simplement que cela ne faisait pas et n’avait jamais fait partie de ses plans, il fallait être honnête dans le tableau de sa vengeance prochaine envers le Zodiac un gosse débarqué de nulle part n’était pas prévu dans le tableau. Sans compter que Liam n’avait même jamais songé à avoir des enfants, d’abord parce que pour lui cela aurait signifié se caser, et puisqu’il voyait maintenant en toutes les femmes des menteuses perfides la chose était un peu compromise ; Et puis aussi il ne s’était tout simplement jamais senti la fibre paternelle, sans doute parce qu’il était persuadé de s’en sortir au moins aussi mal que son père, ce qui n’était déjà pas peu dire.
    Mais enfin, ce genre de questions qui lui traversaient sans cesse l’esprit depuis la première fois que Cassie avait débarqué à Jericho n’était pas du ressort de Micah, et parce qu’il ne voulait pas hériter du rôle de père ingrat en plus de celui de père absent il s’efforçait de cacher du mieux qu’il pouvait ses hésitations et ses craintes. Pas sûr que ce soit efficace à cent pour cent, à ce que Liam avait entendu les gosses étaient beaucoup plus intuitifs que les adultes, et ne réfléchissaient pas forcément moins bien … Mais enfin il espérait au moins ne pas aggraver son propre cas à vitesse grand V. Cela dit il savait très bien qu’il s’en sortirait beaucoup moins bien que Cassie, et il se demandait vraiment ce qui lui était passé par la tête pour s’imaginer que d’envoyer son fils ici serait la meilleure des solutions pour lui … Parce que d’un père Liam n’avait franchement rien, et là en acceptant la demande de son ex-compagne il venait vraiment de se jeter tête baissée dans la gueule du loup.

      « Bah oui, Maman elle aura le droit de monter devant, même que les autres filles, même si c’est mes copines, elles resteront toujours sur la banquette arrière ! Ce sera leur place ! » Hum oui, là-dessus il ne tenait pas encore de Liam, mais enfin il avait quatre ans, quoi de plus normal que de s’imaginer que sa seule femme qui vaille vraiment la peine soit sa mère ? D’ailleurs Liam tenait sans doute le même discours l’âge de Micah, bien qu’il ne s’en souvienne évidemment pas.
      « On en reparlera d’ici une dizaine d’année » Répondit-il seulement d’un air amusé. Sûr qu’à quatorze ou quinze ans Micah aurait certainement changé d’avis sur la question.

    Parce qu’il se doutait, à tort, de la réponse du garnement, Liam avait déjà mis un doigt sur le bouton de l’auto-radio, prêt à l’éteindre en vue de la réponse de Micah. Mais preuve qu’il ne le connaissait encore pas du tout il prit avec un certain étonnement la réponse catégorique qu’il lui donna à propos de la musique. Bon, d’un autre côté avec une mère comme Cassie Liam s’était fait la réflexion que Micah ne pouvait pas avoir des goûts musicaux si mauvais que ça ; Ce que Liam avait pu composer à l’époque où il était avec elle, comme si le simple fait d’avoir à ses côtés quelqu’un qui comprenne sa fascination pour la musique était une source d’inspiration en elle-même. Il se souvenait sans aucun mal de la montagne de vinyles et de CD que Cassie possédait déjà à cette époque, son appartement en était rempli si bien que lorsqu’ils avaient emménagé ensemble le fait que Liam n’en possède lui aucuns était presque une chance, sans quoi ils n’auraient jamais eut de la place pour tout. D’ailleurs les affaires de Liam ne prenaient pas beaucoup de places dans leur appartement c’était le moins que l’on puisse dire, puisque n’ayant jamais eut de véritable domicile avant d’atterrir en Louisiane il ne pouvait par conséquent rien posséder qui ne puisse se transporter facilement. Bref, la collection de CD, un des innombrables trucs auquel Liam repensait forcément lorsqu’il se surprenait à penser à elle.
    Est-ce que cela faisait un truc en commun à Liam et Micah ? Peut-être qui sait, même si pour le moment pour l’un comme pour l’autre il était bien trop tôt pour parler de points communs, à vrai dire ils étaient encore des étrangers l’un pour l’autre et on ne rattrapait pas quatre années entière avec une simple chanson passant sur une station de radio quelconque. D’ailleurs est-ce qu’ils pourraient jamais rattraper ces quatre années ? Liam en doutait sincèrement, et d’ailleurs il ne savait même pas si lorsque le père de Cassie irait mieux tout ne redeviendrait pas comme avant. Est-ce qu’il tenait vraiment à s’imposer de façon durable dans la vie de ce gosse ? Il n’en savait foutrement rien à vrai dire, et il avait même de sérieux doutes sur le bien fondé de cette idée … il avait bien trop prit l’habitude d’être la source de problèmes en tous genres pour oser s’imaginer en fait pâtir d’autre, en particulier s’il s’agissait de Cassie et de sa progéniture. Parce qu’il en voulait toujours autant à Cassie, il avait même cru dur comme fer la détester, mais il avait suffit qu’elle réapparaisse brusquement dans le paysage pour qu’il réalise que quand bien même il lui en voulait à mort il ne la détestait pas pour autant. D’ailleurs Liam ne détestait par principe pas beaucoup de monde, il était antipathique avec beaucoup mais il en fallait bien plus que ça pour en arriver à éprouver de la haine envers quelqu’un. Même Sean il ne le détestait pas, malgré ce qu’il s’évertuait à dire et à faire croire … C’était dire.

      « NAN ! J’veux dire, nan, faut pas éteindre, faut laisser ! C’est bien comme musique ! Maman, elle me chantait Hey Jude quand j’étais petit … » S’imaginer la scène pendant à peine un quart de seconde laissa Liam quelque peu songeur, après quoi il répondit enfin.
      « La mienne aussi … Entre autres » Était-ce un détail qu’il avait un jour révélé à Cassie ? Il ne s’en souvenait pas. Mais peut-être la chose lui avait-elle échappé un jour, bien qu’il ne lui ait jamais beaucoup parlé de ses parents. Au point que le peu que Cassie savait du père de Liam n’était qu’un tissu de mensonge.

    D’ailleurs, si Cassie avait su la vérité propos du père de Liam elle ne serait sans doute jamais venue à Jericho. Décrire son père à Cassie aurait été pour le jeune homme comme écrire le mot « danger » au dessus de sa propre tête, en lettres rouges et lumineuses, car il ne savait que trop bien la mauvaise influence qu’avait eut son père sur lui et son frère. Et parce qu’il était au trente-sixième dessous Liam avait finit par complètement se laisser manipuler, au point qu’il avait cru pendant un temps aux méthodes de son paternel … Mais il n’y avait bien que lui pour croire que les choses marchaient ainsi et que l’on ne pouvait s’en sortir qu’en se baladant avec un flingue caché sous son blouson. Et c’était pour cette raison que Liam aurait quelque part préféré que Cassie ne se montre jamais, parce que trop lâche pour lui avouer la vérité il se retrouvait maintenant dans une impasse, à espérer qu’elle récupère vite son rejeton avant que les choses ne tournent au vinaigre. Parce que Liam se connaissait, et il savait très bien que même s’il avait conscience de la mauvaise influence qu’avait eut son père sur lui il ne pouvait parfois pas s’empêcher d’avoir les mêmes réflexes que lui, ce qui était tout à fait normal puisqu’en définitive il ne connaissait rien d’autre … Et puis la paranoïa était quelque chose de contagieux, pas étonnant donc que Liam se méfie de son ombre … Et réagisse parfois sans réfléchir.
    Sans le vouloir vraiment et parce qu'il n'y avait pas prêté attention, Liam venait par ailleurs d'évoquer sa propre mère devant Micah, chose qu'il se promit intérieurement par la même occasion de ne pas refaire. C'était bien simple, avant parler de sa mère le rendait mélancolique, mais maintenant cela avait le don de l'énerver en plus de le déprimer, parce que si au final le résultat était le même - il avait grandi sans sa mère - les raisons pour lesquelles cela s'était produit étaient tout compte faire beaucoup plus difficiles à encaisser lorsqu'elles sous-entendait que la mère en question ne s'était jamais souciée de ses enfants. Maintenant lorsque Liam pensait à elle ce n'était plus pour se dire qu'il était injuste qu'il ai été privé d'elle aussitôt, mais pour se dire qu'il la détestait de l'avoir abandonné de la sorte et d'être responsable du fait que leur père les avait élevé ainsi. Jetant un nouveau coup d'oeil dans le rétroviseur Liam se surprit alors a espéré aussi fort que possible que ce gosse n'en vienne jamais à le blâmer autant qu'il pouvait blâmer sa mère maintenant. Et ce n'était pas tant parce que Liam ne voulait pas être détesté, mais plutôt parce qu'il savait par expérience que à vouloir prouver à l'autre qu'on le rejette c'est bien souvent à soi-même que l'on se fait mal.

    Bon, comme il s'y attendait Micah semblait effectivement avoir encore assez faim pour engloutir quelque chose. Du moins c'est ce qu'on pouvait en conclure par le gargouillis du ventre du garnement, qui répondit à Liam plus vite que n'avait pu le faire sa bouche. Finalement, le fait que les gamins passent leur temps à manger et trouvent le moyen d'avoir encore faim n'était peut-être pas simple mythe ... D'ailleurs en y réfléchissant bien lorsque Liam était chargé par son père de garder Sean en son absence, lorsqu'ils étaient encore tous les deux relativement jeunes, il n'étaient pas rare qu'ils passent leurs soirées devant la télévision à se goinfrer de à peu près tout ce qui leur tombait sous la main. Oui, parce que il y avait un autre truc que Ewan O'Connor avait omis dans l'éducation de ses deux fils, c'était l'importance de manger sainement ; Ils avaient été élevés aux sandwichs et plats préparés plutôt qu'aux légumes et aux fruits, et ils ne devaient tous les deux leur salut qu'au fait de pouvoir manger autre chose lorsqu'ils restaient au self le midi au collège et au lycée. Ils devaient d'ailleurs être de ces rares élèves à trouver que la cuisine du self était meilleure que celle qu'ils avaient chez eux.

      « Mon ventre est un traître, pardon ... Tu vas croire que je suis affamé, c'est pas vrai, mais c'est vrai que j'ai quand même faim ... » Liam s'engageait justement sur le parking de la station service lorsque Micah lui donna sa réponse.
      « De toute façon moi aussi ... Et puis l'avion ça donne faim à ce qu'on dit » Du moins il le supposait, bien qu'il ne pouvait pas le savoir lui-même puisqu'il n'avait pour ainsi dire jamais pris l'avion ; Son père avait le mal de l'air et il avait finit par s'habituer à sillonner les routes plutôt qu'à piquer celles de oiseaux.
      « Dis, à la station service, ils vendent pas de viande de kangourou hein ?! Et ils ont quand même de la viande et du pain ? Nan mais c'est parce que si ils vendent pas de hamburger bah moi, je sais comment en faire un, ce sera pas un vrai mais ... Je parle trop dis ? » Un peu c'est vrai, mais il avait l'avantage d'être encore plus mignon lorsqu'il commençait à partir dans une tirade pareille et honnêtement on aurait du mal à lui reprocher quoi que ce soit dans ce genre de moments, même lorsque l'on s'appelait Liam.
      « Pas de Kangourou dans les assiettes, c'est promis ... Mais tu sais ici on vit et on mange pareil qu'en Australie ^^ » Mais lui rappeler par contre qu'en Australie on mangeait effectivement du Kangourou, contrairement à ici ... Non, il ne valait mieux pas.

    Garant sa voiture sur l'un des emplacements, quasiment tous vides d'ailleurs, il coupe le contact et par la même occasion la radio, avant de fouiller les poches intérieures de son blouson à la recherche d'une clef. Chacune des personnes qui travaillait à la station service disposait en effet d'un casier fermant avec un cadenas pour pouvoir y ranger ses affaires pendant la journée. Ayant trouvé la clef en question il ouvre ensuite la portière de sa voiture et sort avant d'ouvrir celle de Micah. De voir sa bouille de gamin boudeur en vrai et non pas en simple reflet dans le rétroviseur était encore plus amusant, mais ne voulant pas que l'enfant pense qu'il se moquait de lui Liam se contente donc d'un léger sourire amusé, avant de lui faire signe de descendre.
    Entrant à sa suite dans la station service il s'avance avec lui jusqu'au comptoir où il attend plusieurs secondes, les bras ballants, avant de réaliser que les tabourets de bar n'étaient pas franchement adaptés à la taille de gamins de son âge. Ni une ni deux il le soulève donc sous les épaules et le hisse sur l'un des tabourets en question avant d'attraper la carte du snack qui trainait un peu plus loin sur le comptoir et de la poser devant lui. Il ne savait pas si Micah savait lire ou non, mais au final puisque la carte était composée d'images la question ne se posait pour le moment pas encore.

      « Tu m'attends là ? J'en ai pour trente secondes » Juste le temps de récupérer deux ou trois bricoles dans son casier, ce qu'il prenait d'habitude pour repartir mais qu'il avait préféré laissé sous clef lorsqu'il avait compris que la prochaine case serait le bureau du Shérif. De retour au comptoir il adresse un vague sourire et un signe de tête de circonstance à la serveuse ; Il ne la connaissait en fait pas vraiment, elle faisait les nuits et par conséquent elle arrivait à l'heure où lui s'en allait et vice versa le matin. « Alors, t'as trouvé de quoi manger là-dedans ? » questionna-t-il finalement Micah.


    HJ ; désolé c'est pas tip-top comme réponse =/

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

    •| Staying A Child ; Whatever Happens |•

avatar
it's me, Micah L. Adamson darling !


Date d'inscription : 04/07/2009
Nombre de messages : 401
x group : Strangers
x my job : Je comprend pas moi, je vais à l'école donc je travaille et moi, on me paie pas !
x my adress : I'm Sure Jericho Waited For Me !

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   Sam 27 Mar - 0:52

    Lorsque vous n'aviez pas de père auprès de vous comme c'était le cas pour Micah, vous ne saviez jamais trop si vous teniez certains traits de votre caractère de votre père quand, visiblement, votre mère ne les avait pas elle. Pendant longtemps, Micah s'était dit que tout ce qu'il avait tendance à faire et que sa mère ne faisait pas, et bien, c'était la faute de son père. Après tout, oui, c'était obligatoirement de lui qu'il tenait toutes ces choses là, pas possible autrement. Et puis, un jour, il avait compris tout seul, comme un grand, que même quand on est tout petit et pas encore plus haut que quatre pommes, on fait certaines choses toutes seules, sans qu'on tienne ça d'aucun de nos parents. Et il avait appris, un peu plus tard encore par contre, que ça s'appelait grandir, faire ses propres choix et devenir quelqu'un d'unique. Le petit garçon qu'il était encore n'avait pas grande idée de ce que signifiait être unique, lui qui voulait tellement de fois être un peu plus comme les autres et un peu moins pas comme tout le monde. D'un côté, c'était bien de faire des choses que les autres ne faisaient pas, d'être différent d'eux, mais d'un autre côté, c'était des fois très fatiguant, et tout courageux et inépuisable qu'il était, cela pesait parfois à Micah. C'est vrai quoi, pourquoi les autres enfants n'avaient pas eux aussi des secrets comme les siens sur leurs épaules. Il était comme eux après tout, un petit garçon de 4 ans, tout fils de Liam O'Connor qu'il était. Il faut donc se faire à l'idée : même les fils de superhéros ont parfois envie d'être comme tout le monde, il faut croire que ça ne fait pas de mal de temps en temps. Il y avait eu tellement de questions qui étaient venues à lui dans sa vie, et il ne les avait pas toutes posées, parce qu'il n'avait pas toujours osé. Visiblement, il s'était passé quelque chose entre sa mère et Liam, il ne savait pas trop ce que c'était, mais ça devait être quelque chose d'important, parce que Cassie souriait moins dès que Micah lui posait des questions en rapport avec Liam, de près ou de loin. Bien sûr, s'il se trouvait qu'elle souriait avant que son fils ne lui pose la fatidique question, elle continuait à sourire, comme pour faire comme si c'était pas vrai qu'elle était triste, mais son fils la connaissait bien, la connaissait comme sa poche. Ce sourire là, il était pas 100 % vrai, et puis, même, ses yeux, ils cessaient un peu de pétiller, et parfois, Micah sentait son petit coeur se serrer lorsqu'il y plongeait son regard. Sa mère était triste, et ça le rendait triste. C'était bizarre. A l'école, la maîtresse leur avait dit qu'il était parfois temps de couper le cordon avec leur mère, de grandir, d'arrêter de toujours laisser leur mère tout faire et tout décider pour eux. Mais Micah se demandait bien comment il allait pouvoir faire ça. Son souci était très simple à comprendre : il n'avait pas le souvenir d'un cordon entre sa mère et lui, Cassie l'ayant toujours élevé pour qu'il devienne responsable au plus vite, sans jamais oublier d'être là pour lui autant qu'il le voulait, et en oubliant encore moins de l'aimer de tout son coeur et de le lui montrer dès qu'elle le pouvait. C'était juste que Cassie n'avait jamais été de ces mères poules qui couvent tant leurs enfants que ceux ci deviennent presque tout rouge à force de ne pas pouvoir respirer, tout ça parce que leurs mères les étouffaient à outrance. Elle était plus jeune qu'elles, peut être que ça expliquait le fait qu'elle savait très bien qu'entre elle et Micah, il y aurait toujours ce lien fort et puissant. Elle n'avait pas eu sa mère bien longtemps avec elle, peut être, alors, qu'elle savait que si elle étouffait trop son fils, celui ci serait bien perdu si jamais elle venait à disparaitre d'un coup d'un seul. Micah ne savait pas trop bien pourquoi, exactement, il n'y avait pas eu de cordon étrangleur entre sa mère et lui, tout ce qu'il savait, c'est qu'il n'y en avait jamais eu. Alors, il devait bien avouer pourquoi Liam lui dit, pour cette histoire de place occupée par Cassie dans sa future voiture, ils devraient en reparler dans dix ans. Ce serait toujours pareil entre Cassie et lui, alors pourquoi dans 10 ans, Micah aurait peut être changé d'avis ? Plutôt que de demander plus d'explications, le petit chenapan préféra regarder dehors par la vitre, et se mordre la lèvre, comme pour s'empêcher définitivement de poser des questions. C'était sûrement une phrase d'adulte, quelque chose comme ça ...

    Mais il dût bien sortir de sa torpeur lorsque son père lui demanda s'il préférait qu'il coupe la radio. Il n'allait tout de même pas laisser Liam couper la chique à Paul, ça ne se faisait pas, surtout avec une chanson comme celle là. Encore une fois, depuis qu'il était petit, la musique occupait une grande place dans sa vie, et pour rien au monde il n'aurait accepté de ne plus jamais en entendre. Bien sûr, certaines musiques étaient vraiment nulles, mais sa mère refusait qu'il dise ça. Elle, elle préférait qu'il dise qu'il n'aimait pas, que ce n'était pas son genre, et elle disait aussi que toutes les personnes qui chantaient et faisaient de la musique devaient être respectées, comme tout dans la vie. N'empêche que, le petit bonhomme ne se gênait pas pour dire tout le mal qu'il pensait de certains styles de musique dès que sa mère avait le dos tourné. Lorsqu'ils faisaient tous les deux les courses, Cassie le laissait parfois seule au rayon disque, sous la surveillance d'un de ses amis qui y travaillait et qui réorganisait le rayon. De toute sa hauteur, Micah atteignait le bac à disque et, les bras levés, la première étagère de CD. Et ce qu'il faisait, c'était simple. Il cachait tous les CD qu'il n'aimait pas derrière des CD bien, n'hésitant donc pas à défaire une partie du boulot du copain de sa mère. Celui ci ne disait rien, parce que cela l'amusait de voir un petit bout de chou de 4 ans s'y connaissant déjà tant en musique et étant déjà si déterminé dans ses entreprises. Bien sûr, avec une mère comme Cassie, c'était normal, mais tout de même. Parfois, il discutait même avec des gens qui venaient acheter des CD, mais qu'avec ceux qui achetaient des CD de groupes de musique et de chanteurs et chanteuses qu'il aimait bien, pas les autres, parce qu'il y en avait parmi les autres qui portaient leur pantalon trop bas, et Micah se demandait s'ils portaient encore des couches. Oui, c'était des grands, en âge et en taille, mais il ne savait pas trop à quoi pouvait servir tout cet espace dans leur pantalon, si ce n'était à mettre des couches. D'autres fois, Micah enguirlandait les présentateurs des émissions télé de musique, tout ça parce qu'ils faisaient des top 50 avec des musiques nulles. Il lançait son chausson dans l'écran pour montrer qu'il n'était pas content, et devait parfois se lancer dans un petit marathon, tout ça parce que sa mère l'avait vu faire, qu'elle n'était pas contente et qu'elle entendait bien le lui faire savoir. Il courait à travers le salon, dans l'espoir qu'elle allait s'épuiser, mais, hélas, elle était jeune et courait plus vite que lui, il perdait toujours, du moins, jusqu'à ce qu'il lui fasse ses yeux de chiot ! Alors, comprenez bien que la musique, il avait un peu beaucoup ça dans le sang ! Raison pour laquelle il refusait de ne pas entendre la fin de la chanson des Beatles ! Sa mère avait une super voix quand elle chantait, mais elle ne chantait que pour lui, elle le lui avait dit, et du coup, il se sentait tout fier. Et sur le coup, il se demanda si Cassie avait déjà chanté pour Liam ... Bah, il n'avait pas besoin d'être bordé lui ! C'était un grand garçon ! En tout cas, son père aussi avait eu une mère qui lui chantait des chansons, c'était ce que Liam lui même venait de dire.

    « Maman, elle me chantait Hey Jude en me serrant contre elle. Des fois, je m'endormais pas, alors elle continuait, elle chantait autre chose. Je lui demandais de me chanter Nothing Compares To You, c'est triste ... Elle ... »

    La suite des mots s'étouffa dans sa gorge. Partager quelques choses avec son père, c'était une chose, mais lui avouer qu'il avait des faiblesses, ça, nan. Pas tout de suite en tout cas. Le simple fait de repenser à cette chanson faisait naître en lui une douleur muette qui lui serait le coeur. Les gens n'étaient rien comparés à sa mère, et elle serait toujours la meilleure. Sans savoir exactement pourquoi, mais en pensant bien que c'était la faute à la chanson, Micah se sentit un peu triste. Sa mère lui manquait, c'était normal, mais il était là, avec son père, dans la voiture de son père, ce qu'il avait toujours voulu depuis qu'il était en âge de vouloir quelque chose plus de 30 secondes d'affilé. Il tourna la tête vers le dehors, regardant par la vitre, la lèvre inférieure légèrement coincée sous ses dents, et ses petits poings serrés. Penser à autre chose, vite et bien. Heureusement, Liam trouva tout seul un truc à dire, et peut être qu'il avait vu que Micah n'allait pas aussi bien que tout à l'heure, ce que le petit garçon ne voulait pas, parce que peut être que Liam allait penser que c'était sa faute et qu'il allait être triste, et c'était pas vrai. Il s'empressa alors de parler, débitant une sacrée phrase avant de demander s'il ne parlait pas trop. Visiblement, cela ne gêna pas Liam puisqu'il ne lui fit aucune remarque et que lorsqu'il répondit à ses questions, sa voix était normale et non pas dure ou sèche. Il ne fronçait pas les yeux et la voiture n'avait pas fait de bruit énervé de moteur, c'était bon signe. Il était bien soulagé de savoir qu'on ne mangeait pas de kangourou ici, parce qu'il n'aimait pas ça, pas tant parce que ce n'était pas bon -on l'avait forcé à en manger à la cantine une fois- mais parce qu'il adorait ces animaux et que c'était pas normal, selon lui, qu'on les mange. Et, ouf, on mangeait la même chose ici qu'en Australie. Le petit garçon en était sûr, les Américains, ils avaient alors sûrement dû tout piquer aux Australiens, les copieurs ! Oui, ici, ça ressemblait un peu à l'Australie, mais pas tout. Ici, les gens ne se baladaient pas dans les rues presque torse nu et avec une planche de surf sous le bras !

    « Une fois, j'ai vu un kangourou se faire tuer, c'était triste et puis, le bruit de la balle du monsieur ... Si j'avais eu un pistolet, je lui aurais tiré dans les fesses moi ! »

    Micah observa Liam manoeuvrer et se garer, comme un pro. Il faudrait qu'il lui demande s'il pourrait conduire sa voiture un jour qu'il n'y aurait personne sur la route. Mais il se disait déjà que la réponse serait nan, mais bon, essayer, ça allait rien lui coûter ! Instinctivement, il détacha sa ceinture en appuyant sur le petit bouton, et manqua de se faire emporter le nez avec, la ceinture remontant vite. Il fixa ensuite ses chaussures, essayant de voir si ses lacets n'étaient pas défaits, mais on n'y voyait pas grand chose, et au même moment, Liam lui ouvrait la portière. Il posa alors les yeux sur lui, une moue sur les lèvres, comme à son habitude, et vit son père sourire en lui faisant signe avec la tête de descendre. Micah se demandait pourquoi Liam souriait exactement, histoire de savoir quoi faire s'il voulait que son père continue comme ça. Avouez que c'est bien mieux les gens qui sourient plutôt que ceux qui font la tête ! Micah s'empressa de sauter hors de la voiture, avant de lisser un peu son pantalon, pour qu'il n'y ai pas trop de pli, réflexe de petit garçon voulant éviter à sa mère un repassage de pantalon le lendemain matin. C'était oublier que Cassie n'était pas là, et qu'il ne savait même pas si Liam savait repasser ... Parce qu'il se doutait bien qu'ils n'allaient pas rester planté sur le parking, Micah se dirigea vers la station service, en regardant un peu partout par terre, parce qu'il aimait bien ramasser les pièces, les gens laissant tout tomber. Sauf que les pièces, elles valent presque rien mais c'est pas grave, c'est drôle quand même ! Il marcha jusqu'au grand truc, un comptoir que ça s'appelait, avant de regarder les sièges. Ils étaient trop hauts pour lui, il n'avait pas encore assez mangé de soupe pour pouvoir y grimper tout seul. Regardant tour à tour l'un des fauteuils et son père, il espérait bien que celui ci allait remarquer que son fils avait un léger problème, et qu'il n'allait pas le punir parce qu'il n'y mettait pas du sien. Finalement, Liam sembla sortir de ses pensées, et Micah se fit hisser sur le fauteuil, juste avant que son père ne pose devant lui ce qui devait être le menu. Il y avait des photos de plusieurs plats, et cela allait bien aider Micah, qui savait déchiffrer les lettres, étant un peu en avance, mais qui ne lisait pas encore aussi vite que les grandes personnes. Et puis, il y avait des mots qu'il ne comprendrait sûrement pas. Il tourna ses yeux de chiot vers son père, alors qu'un sourire éclairait sa bouille d'ange.

    « Oui oui vas y, promis, je m'enfuis pas ! »

    Il se replongea vite dans le menu, histoire de savoir quoi choisir avant que le soleil ne se lève et que son père ne décide qu'il était maintenant trop tard pour manger, tout ça parce que Micah aurait été trop lent. Et puis, se concentrer sur le menu, c'était éviter de se demander si Liam n'allait pas le laisser là, tout seul, même s'il y avait une serveuse et qu'il n'était donc pas vraiment tout seul. Tenant le menu dans une main, il posa son index dans le petit trou entre ses lèvres et son menton, prenant un air songeur, tant et si bien que lorsque son père revint, il n'avait pas vu le temps passer !

    « Je vais prendre un hamburger, et puis si toi tu prends des frites, je t'en piquerais ! Maman elle dit qu'il faut pas être avare et qu'il faut partager ! »

    Il sourit de sa réflexion, tout fier de lui même, et espérant bien que son père n'allait pas se fâcher. Oui, il ne savait pas trop comment Liam réagissait, et c'était bien ça le problème, parce qu'il devait toujours faire attention à ce qu'il disait, à ce qu'il faisait aussi, ne voulant pas du tout se faire punir ou obliger son père à appeler Cassie pour que celle ci vienne le chercher. En parlant de partage, justement, Micah se demanda s'il allait être un peu plus chanceux dans la récolte aux infos avec son père plutôt qu'avec sa mère.

    « Vous vous êtes disputés avec Maman avant qu'elle ne rentre chez nous en Australie avec moi dans son ventre ? »

    HJ # T'en fais pas, elle est très bien ! La mienne va en tous sens par contre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   Ven 16 Avr - 12:03

    Liam commençait à comprendre ce qui le bloquait tellement dans la présence de Micah. Outre le fait bien sûr qu’il n’avait pas eut beaucoup de temps pour se faire à l’idée de l’existence d’un gosse qui était le sien, il ne pouvait pas le regarder sans penser inévitablement à Cassie. Et cela faisait tellement de temps maintenant qu’il s’obligeait à occulter ces souvenirs là, qu’il se forçait à ne pas y penser parce que c’était se faire du mal pour rien, que de tout se reprendre d’un coup en pleine figure maintenant n’était pas une sensation des plus agréable. Aussi lorsque Micah s’arrêta au beau milieu de sa phrase Liam n’insista pas pour en avoir la suite et fin ; Il avait beau faire comme si tout cela était définitivement derrière lui, il n’empêche que les paroles de Micah lui donnaient l’impression d’être passé à côté de la seule chose dans sa vie qui aurait pu faire de lui un mec bien. Pour Cassie il avait décidé de changer, il pensait même avoir réussi à se défaire pour de bon de l’influence néfaste - parce que oui, c’était bien le mot à employer - de son père, et puis il avait suffit qu’elle disparaisse pour qu’il retrouve ses mauvaises habitudes et qu’il recommence à écouter d’Ewan sans broncher. Et là il s’était trouvé vraiment pathétique, d’en être revenu à la case départ alors qu’il savait que ce n’était pas et que ce ne serait jamais la vie qu’il voulait … Mais puisque la vie qu’il voulait n’était plus envisageable il ne s’était pas trouvé d’autre choix. Entre boire seul et boire avec quelqu’un, même s’il s’agissait d’un père qui était loin d’être un modèle, il avait préféré l’option accompagné … Difficile lorsque l’on voit le caractère de Liam de s’imaginer qu’il puisse vivre aussi mal la solitude, mais pourtant c’était bel et bien le cas, et on comprenait alors mieux qu’il se laisse carrément dépérir depuis la mort de son père, qui était en fait tout ce qui lui restait. Enfin, en dehors de Sean, mais depuis le temps ça se saurait si Liam pensait pouvoir compter réellement sur son frère.

    Plus aucuns mots ne furent donc échanger jusqu’à leur arrivée à la station service. C’est fou mais plus le temps passait et plus Liam avait l’impression d’y passer plus de temps que dans sa chambre au motel. Sans doute parce que trifouiller les voitures avait toujours eut le don de le calmer et de lui occuper l’esprit, et aussi parce que l’ambiance du motel lui pesait. Il n’était jamais qu’à moitié rempli et les quelques autres locataires étaient pour la plupart des chasseurs … Que du bonheur et de la bonne humeur donc. Sans compter un sentiment de confiance totale envers ses voisins, cela va de soi. Bref, la station service était devenu son lieu de vie principal, d’autant plus depuis qu’il avait un peu relâché ses recherches sur le Zodiac, en espérant que s’en éloigner quelques temps lui permettrait de voir les choses d’un regard neuf lorsqu’il s’y remettrait. Il y avait en plus de ça des avantages majeurs au fait d’accumuler les heures supplémentaires, il gagnait assez pour continuer à payer les deux chambres qu’il louait au motel. Oui deux, hors de question de laisser quelqu’un d’autre occuper celle de son père, Liam avait beau ne jamais mettre les pieds dedans il n’en demeurait pas moins que l’idée que quelqu’un puisse déposer ses valises à l’endroit même où son père avait été sauvagement poignardé était tout simplement inimaginable pour lui.
    La réflexion du garnement, visiblement fervent défenseur des kangourous, donna à Liam l’occasion de laisser échapper un nouveau sourire. Ce gosse ne manquait ni d’imagination ni de ressource, il ne se le répéterait jamais assez. Et l’espièglerie dont il semblait faire preuve en permanence laissait à Liam le loisir de penser qu’il n’était pas au bout de ses surprises. Néanmoins laissant là ses réflexions pour le moment il s’était contenté de suivre Micah à l’intérieur de la station service. L’odeur mélangée de friture, d’eau de javel et d’essence était une odeur qui lui était devenue familière, au point qu’il n’en avait presque plus conscience … De toute manière en passant ses journées à réparer de voitures il était peu probable qu’il soit encore incommodé par l’odeur de l’essence. Quoi qu’il en soit laissant Micah au comptoir ce dernier cru bon de le rassurer sur ses intentions.

      « Oui oui vas-y, promis je m’enfuis pas ! » Cela dit Liam ne comptait pas s’attarder dans les vestiaires, et le temps que l’enfant réussisse à descendre de là où il était perché sans risquer de se faire mal, et qu’il lui prenne l’idée de s’en aller Liam aurait bien vite fait de s’en rendre compte. Et puis sortit de la station il n’y avait pas grand-chose à voir ou bien où aller ; Elle était pour ainsi dire perdue en pleine cambrousse. « J’m’inquiète pas … Et puis si tu as faim tu vas bien être obligé de m’attendre ici » répondit-il simplement avant de disparaitre derrière la porte des vestiaires.

    Revenant donc rapidement il s’installe au comptoir à côté de Micah après avoir jeté un coup d’œil à l’heure sur la pendule murale. Il se demandait à quelle heure l’enfant était habitué à aller se coucher … Bah, il lui demanderait plus tard, pour le moment ils allaient déjà manger, ils ne pouvaient pas tout faire à la fois.

      « J’vais prendre un hamburger, et puis si toi tu prends des frites, je t’en piquerai ! Maman elle dit qu’il faut pas être avare et qu’il faut partager ! » Eh bien, ce gamin savait tourner les conseils à son avantage c’était le moins que l’on puisse dire. « Disons plutôt que tu prends des frites et que je finirai si t’en a trop » Bah quoi, il avait faim … Pas étonnant en ayant sauté trois repas à la suite. Le seul truc qui avait rempli son estomac c’était les deux bières avalées la veille au soir et sa rasade de Whisky du matin - alcoolique mais réglé comme une horloge, oui c’est possible.

    Réitérant la commande à sa collègue, prenant donc la même chose pour le gamin et lui, Liam se passe quelques instants la main sur la figure d’un air las, les coudes appuyés contre le comptoir. Il ne savait pas trop ce qui lui donnait cette soudaine impression de fatigue, sans doute le contre coup de l’idée de se retrouver face à Cassie et de devoir à partir du soir veiller sur un garnement qu’il ne connaissait en fait pas qui l’avait tarabusté toute la journée (et les journées précédentes aussi d’ailleurs), mélangé à la fatigue morale que lui infligeait le fait de se retrouver en garde à vue un peu trop souvent … Parce qu’il avait beau faire le mariole lorsqu’il y était pour énerver le Shérif, il n’en demeurait pas moins qu’à force que l’on joue avec ses nerfs Liam commençait à se fatiguer (et pour le coup l’alcool n’aidait pas, il devait bien l’avouer).
    Cela dit il n’eut pas longtemps l’occasion de se reposer sur ses lauriers, puisque attendant que frites et hamburgers arrivent Micah jugea le moment opportun pour s’essayer à sa première question embarrassante, du moins embarrassante pour Liam.

      « Vous vous êtes disputés avec maman avant qu’elle ne rentre chez nous en Australie avec moi dans son ventre ? » Là il prenait Liam au dépourvu, à vrai dire il espérait avoir un sursis de quelques jours avant d’être confronté à ce genre de questions. A vrai dire Liam avait même eut l’espoir qu’il ne pose pas de questions du tout, mais là c’était sans doute rêver en couleurs en fait. « C’est … Si on veut, enfin c’est un peu plus compliqué que ça … » Un simple oui aurait pus suffire, mais comme le disait Liam les choses n’étaient pas aussi simples. Et puis outre le fait que Liam ne savait pas trop quoi en dire, il ne savait pas ce que le gamin savait, ce que Cassie lui avait dit ou non. « Mais, t’as déjà posé la question à ta mère ? »


    Parce qu’il n’avait pas franchement envie de faire une gaffe, ou d’en dire trop. Il ne savait pas du tout quelle était la version des choses que Cassie avait donné à son fils et elle ne lui avait rien dit à ce propos au téléphone … C’est malin, elle devait bien se douter que ça arriverait, il était censé faire quoi maintenant, se débrouiller tout seul ? En plus qu’est-ce qui lui prouvait qu’elle n’avait pas préféré raconter un mensonge à Micah plutôt que de se risquer à la vérité, c’était fort probable … Il y avait fort peu de chances qu’elle ai cru bon de raconter à un gamin de cinq ans que s’il n’avait pas de père c’est parce qu’elle avait été assez égoïste pour le laisser en plan du jour au lendemain sans laisser d’adresse et sans plus jamais donner de nouvelles. Et Liam ne pouvait pas répondre ça non plus d’ailleurs, s’il avait des comptes à régler c’était avec Cassie elle-même ; En plus de ça il savait qu’il ne serait de toute façon pas objectif et que sa propre amertume n’était pas un sentiment qu’il était bon de faire partager aux autres, et surtout pas avec un enfant.
    Quoi qu’il en soit Liam était toujours confronté au même problème, que pouvait-il dire ou ne pas dire, et qu’avait-il envie de dire ou ne pas dire. Pour cela il attendait la réponse de Micah, en espérant qu’elle ne serait pas un « rien du tout » parce que dans ce cas là il serait vraiment embêté. Comme une bouée de sauvetage la serveuse interrompe momentanément le discussion en leur servant à chacun leur commande avant de les laisser à nouveau face à face.

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

    •| Staying A Child ; Whatever Happens |•

avatar
it's me, Micah L. Adamson darling !


Date d'inscription : 04/07/2009
Nombre de messages : 401
x group : Strangers
x my job : Je comprend pas moi, je vais à l'école donc je travaille et moi, on me paie pas !
x my adress : I'm Sure Jericho Waited For Me !

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   Ven 11 Juin - 21:38

    Manger était l'une des grandes passions du petit bonhomme, même si, bien sûr, il ne passait pas ses journées à engloutir un nombre impressionnant de hamburger, de muffins ou encore de cookies, voire même de brownies. Tous les enfants aiment les cookies, les brownies, les muffins, les hamburger, les frites, mais tous vous jurent, main sur le coeur ou presque, qu'ils n'en abusent jamais et que, de toute façon, toutes ces petites choses ne sont jamais meilleures que lorsqu'elles sont préparées avec amour par leur mère, qui est la meilleure cuisinière du monde, et de loin. Micah n'échappait pas à la règle, même s'il savait que, parfois, les enfants aussi mentaient lorsqu'ils auto proclamaient leur mère meilleur cordon bleu au monde. Il avait plusieurs fois manger le midi chez des copains de classe, parce que la cantine de l'école était en grève et que sa mère travaillait et ne pouvait pas se libérer, et certaines fois, c'était franchement dégoûtant, et s'il y avait un chien dans le foyer, vous pouviez être sûr que le petit chenapan partageait avec lui le contenu de son assiette, une fois que la mère de famille avait les yeux ailleurs, et ce sans se faire prier. Et pourtant, en jetant un coup d'oeil à son copain, il avait vu celui manger les yeux fermés, comme si c'était le truc le plus savoureux du monde. Il fallait vraiment qu'il vienne manger chez lui un jour celui là, car, même si Cassie était la pro des pizza, des plats de pâtes et autre nourriture déjà préparée et à faire réchauffer, elle était tout à fait capable de faire elle même un bon petit plat, des légumes à éplucher jusqu'au service dans l'assiette. Et elle avait de toute façon eut intérêt à se mettre à la cuisine si jamais jusque là, elle s'en était montrée bien incapable, car elle avait un estomac sur pattes à la maison ! Beaucoup de gens s'exclamaient et demandaient à Micah comment il faisait pour avaler tout ça sans jamais être malade lorsqu'ils le voyaient en pleine action, et voulaient aussi comprendre comment il ne prenait pas un gramme. Le petit garçon n'avait pas la réponse, pour lui, il avait faim, il mangeait, et puis c'était tout. Et il se disait qu'après tout, sa mère était pas grosse, c'était normal que lui aussi soit aussi épais qu'un haricot ! Il se souvenait se demander souvent si son père était aussi maigre que lui, mais se disait que ce n'était pas possible, que Liam avait forcément des muscles, pas comme les siens qui étaient encore petits, même s'ils étaient plus gros que certains de ses copains et aussi que ceux des filles. En tout cas, si elle lui parlait peu de son père, sa mère lui avait au moins dit qu'il tenait cet appétit féroce de lui. Oui, bon, avec ce genre d'informations, le petit garçon ne pouvait pas aller bien loin, même si, au fond de lui, il était tout fier de ressembler à son père, et ce même s'ils ne s'étaient jamais vus, et que Cassie n'avait jamais dis à Liam qu'il allait avoir un fils. Il n'avait jamais chercher à freiner sur la nourriture, peut être par peur de ne soudainement plus ressembler autant que ça à son père. Alors, bien sûr, lorsque Liam revient de là où il était parti, et lorsqu'il lui demanda ce qu'il allait commander, Micah s'empressa de répondre, sans doute trop effrayé que la serveuse ne le zappe et ne se concentre que sur son père. Après tout, en Australie, c'est ce que les serveurs faisaient, en regardant que sa mère et pas lui, et heureusement qu'elle les remettait à leur place en leur disant que son fils aussi aimerait bien manger, si ce n'était pas trop demander. Et comme Liam était très beau, parce que, voyons, sa mère ne pouvait tomber amoureuse que de jolis garçons et qu'en plus, ouais, son père était vraiment beau, peut être que la serveuse allait elle aussi faire comme si lui n'existait pas. Il en avait un peu peur, surtout qu'il ne savait pas trop comment son père réagirait si elle faisait ça. Il ne fallait surtout pas qu'il se fâche et ne décide de zapper le repas, il avait faim, lui !

    L'idée de partager ses frites avec son père, parce que, en gros, le deal de Liam ressemblait à ça, rempli Micah d'une joie toute particulière, et il dût user de tout son self control pour ne pas se mettre à hurler sa joie dans toute la station service. Les gens allaient le prendre pour un fou, et Liam se demanderait qui était ce fils complètement fou, si c'était bien le sien, et tout et tout, peut être, pas sûr, mais quand même. Mais lui, au fond, il ne voulait pas partager que ses frites avec Liam, il voulait plus. Après tout, il n'était encore qu'un petit garçon, et les enfants, ça veut toujours tout plein de choses, et ça ne se satisfait quasiment jamais de ce qu'ils ont. Micah n'était pas réellement comme ça, mais il arrivait que ce soit le cas, et ce soir était l'une de ces fois. Après tout, sa mère n'était pas très causante sur le sujet qu'il voulait comprendre par coeur, histoire de ne plus se poser toutes ces questions et de ne plus avoir toutes ces peurs, alors, autant essayer avec Liam, voir si jamais lui voudrait bien en parler, s'il en parlerait plus et s'il allait tomber dans le piège en pensant que son fils voulait juste des éclaircissements sur tel ou tel truc alors que Micah ne savait rien, ou que peu seulement. Micah voulait partager tout un tas de choses avec Liam, et il voulait comprendre tout un tas de choses aussi. Ses copains lui avaient racontés plein de fois comment leurs parents s'étaient rencontrés pour la première fois, et ce qu'ils faisaient tous ensembles, en famille. Micah n'était pas plus passionné que ça par la première rencontre de ses parents, mais cela l'intéressait quand même, oui, juste pour savoir, en grand curieux qu'il était. Alors, il avait tenté le coup, en se retenant de ne pas fermer les yeux, réflexe d'enfant qui craint d'avoir fait une bêtise et qui pense qu'en ne voyant rien, la punition, si jamais il y en avait une, s'en trouverait diminuée. Il avait fait un peu comme les gens qui pêchent, il avait lancé sa ligne et attendait de voir ce qui allait se passer ensuite. Liam resta assis et ne s'en alla pas dehors, c'était déjà ça, et, ouf, cela le rassurait, oui oui, rien que ça, déjà, ça lui allait ! Mais sa réponse ne ressemblait pas à ces deux petits mots, oui et non, elle était différente de ce à quoi s'attendait Micah, si jamais il s'attendait à quelque chose en particulier, ce qui n'était pas le cas. Le mot compliqué, lui, était là, et cela renfrogna intérieurement le petit garçon. Les adultes l'employaient tout le temps, pour tout, comme si c'était le mot magique qui mettait fin à toutes les autres questions qu'on voudrait bien poser et qui permettaient à l'adulte de s'arrêter là dans ses explications, de ne pas aller plus loin. En tout cas, lui, il ne voulait rien du tout, alors, il écouta avec attention la petite question de son père, avant de regarder par terre, en joignant ses deux petites mains entre elles. Aïe, il allait sans doute devoir dire à son père que sa mère ne lui avait presque rien dit et qu'il voulait lui tirer les vers du nez, comme on disait, et qu'il savait très bien que ce n'était pas très bien mais lui en avait envie. Il se mit à battre des pieds dans le vide, tapant dans l'air, dans le tabouret mais aussi dans le comptoir, en faisant des petits bruits, symboles de son stress.

    « Ouais ... Plein de fois, mais pas à la suite hein, parce que Maman, bah, à chaque fois, elle éteint la lumière de ses yeux, avant de me dire, comme toi, que tout ça, c'est compliqué. Mais elle me dit jamais que je comprendrais tout quand je serais plus grand, et c'est bien, parce que les adultes sont nuls à dire ça. Je suis déjà grand, moi ... »

    Cessant de frapper de ses petites jambes, il continua quand même de fixer par terre, mains jointes, et compta les traces de jus de viande, les petites gouttes, là, par terre, pas lavées encore parce qu'on avait pas fait le ménage ou que c'était tâché à jamais et pour toujours. Il voulait vraiment comprendre plus, et se disait sans doute que son père ne lui dirait rien par peur de gaffer, de dire quelque chose dont Micah n'était pas encore au courant. Alors, peut être que s'il lui disait, un peu, tout ce qu'il savait, Liam serait d'accord pour combler les trous entre tous les différents éléments. Peut être ... c'était ça le problème avec les adultes, on pouvait jamais savoir comment ils allaient réagir, comme si ça les faisaient rire de laisser les enfants tout plein de questions. Tss, ça donnait pas envie d'être adulte ça. Pas grand hein, adulte, parce qu'on peut être adulte sans forcément être grand selon Micah. Après tout, y a plein de gens en prison, qui ont fait des bêtises, donc ils sont pas grands, alors qu'il y a pas d'enfants dans les prisons, héhé ... En tout cas, ça attendrait un peu, parce que la serveuse posa devant eux ce qu'ils avaient commandés, et aussitôt, le petit gars releva la tête avant de piquer une frite, saisissant de l'autre main le grand bidon de ketchup que la serveuse avait posé à côté de lui, appuyant dessus et faisant couler du ketchup dans son assiette, sur ses frites, faisant un petit dessin abstrait au passage, et appuyant un peu fort en envoyant voler de la sauce à côté. Il reposa le bidon et lécha son doigt éclaboussé de sauce, avant de contempler son hamburger, non sans oublier ce qu'il s'apprêtait à faire. Mais bon, mordre dans son hamburger n'allait pas lui faire perdre la mémoire, quand même ! Ce n'est qu'après avoir bien mastiqué sa part de hamburger croqué et de l'avoir avalé qu'il reprit la parole.

    « Elle m'a dit qu'elle était très amoureuse de toi, mais qu'elle a fait une bêtise, et que t'étais pas très content. Mais elle dit rien d'autre sur ça, si elle me parle de toi, c'est pour me dire que je fais ça ou ça pareil que toi, ou que je te ressemble pour ça ou ça. Elle m'a pas dit c'était quoi la bêtise, ni si tu étais vraiment fâché contre elle. J'y crois pas trop, Maman fait jamais de bêtise ...
    Moi, je veux comprendre, Pap ... Liam ! Liam ... »



    HJ # J'ai aucune excuse pour le retard, si ce n'est une longue période d'exam effrénés, et après, un zappage total de ce sujet ... J'espère que l'attente est à la hauteur de tes attentes à toi ... Encore mille excuses ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



it's me, Contenu sponsorisé darling !



MessageSujet: Re: It Seems Their Life Is Going To Change   

Revenir en haut Aller en bas
 

It Seems Their Life Is Going To Change

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Catégorie temporaire :: Sujets en cours - Catégorie temporaire-