AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une confiance mise à l'épreuve? | TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
it's me, Judy A. Backers darling !


Date d'inscription : 03/12/2008
Nombre de messages : 258
x group : They want to have a normal life
x my job : producteur dans une maison de disque


x Crédits : (c) freak_girl91

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Une confiance mise à l'épreuve? | TERMINE   Dim 27 Sep - 20:48



    SEAN O'CONNOR & JUDY BACKERS

    I knew it perfectly,
    The man was created to lie
    I thought that you were different...
    Why did you hide the truth?
    You do not rely on me?


    Le silence... Voilà ce qui remplissait le plus dans la voiture du jeune homme... Lui se concentrait sur la route... Elle perdue dans ses pensées, le visage tournée vers la vitre alors qu'elle ne pouvait rien voir... La fin de la soirée s'était plutôt mal finie, comme toujours lorsqu'on croit enfin que nous allons passé un moment magnifique avec la personne qui vous fait tourner la tête... Elle n'avait pas eu droit au retour de la petite amie, encore moins à une révélation dans le genre : "je suis mariée" ou encore "Je suis père de famille" mais ce qu'elle avait apprit ce soir confirmait bien ses pensées : les hommes ont été créés pour mentir, pour cacher la vérité. Et pourtant, Dieu seul sait qu'elle avait cru que ce dernier serait différent des autres... Et c'est justement cela qui la mettait réellement en colère. Cet homme avait réussi à faire baisser sa garde et à trouver une petite place dans son coeur. Pourquoi lui? Elle n'en savait strictement rien mais cette soirée lui avait ouvert les yeux (enfin c'est bien ironique vue son handicap, je vous l'accorde xD) il savait tout aussi bien mentir que les autres. Elle n'avait rien venue venir, elle n'avait pas sentie une seule seconde qu'il lui mentait... Serte, le mensonge en lui-même n'était pas des plus catastrophiques mais si Sean lui avait mentit sur sa relation avec Liam, que lui cachait-il encore? Elle détestait les secrets, elle avait vécue beaucoup trop longtemps dans le déni pour que cela recommence. La vérité était la seule chose qu'elle demandait mais apparemment, personne ne pouvait la lui donner...

    Laissant échapper un soupire, la jeune femme se sentait terriblement stupide en repensant à cette soirée. Elle se rappelle encore du soir où Sean l'avait appelé pour l'inviter à venir avec lui à cette foutue soirée de poker. Comme une gamine, elle avait sauté dans tout l'appartement une fois qu'il avait raccroché et s'était de nouveau sentie vivante, chose qui revenait fréquemment lorsqu'elle était en sa compagnie. Judy avait alors commencé à rêver de cette soirée. Que se passerait-il? Sera-t-elle une bonne fois pour toute si leur relation n'aboutira qu'à une amitié? Ou aura-t-elle un doux baiser? Serte elle ne croyait pas au prince charmant, son père s'était occupé de faire en sorte qu'elle ne rêve plus mais avec Sean, c'était tellement différent... Elle avait voulu y croire et est tombée bien bas... Il lui avait fallu un certain temps avant de comprendre l'énorme mensonge qui reliait Sean et Liam mais la jeune femme avait finit par comprendre que ces deux là possédaient tout simplement la même mère... Frères, ils étaient frères et ils avaient tout fait pour qu'elle croie le contraire. Pourquoi? Elle n'en avait pas encore la réponse mais espérait bien que Sean allait s'expliquer. Pourquoi lui avoir caché que Liam était son frère? En la laissant dans le déni, il l'avait prise pour une idiote et cela la mettait encore plus en colère. Assise à ses côtés, la respiration de Judy se faisait de plus en plus forte tellement elle s'énervait toute seule dans son coin. Elle n'avait point envie de lui parler... Ce n'était point à elle de parler... Si il ne voulait rien lui dire, c'était son choix mais tant qu'il ne lui aura point expliqué ce mensonge, elle ne voudra plus le voir... enfin, pour une aveugle c'est un peu une phrase stupide mais on se comprend Rolling Eyes Et Judy le lui avait fait comprendre en stoppant court à la conversation mais aussi en refusant par exemple de prendre la veste qu'il lui avait proposé en sortant. Elle l'avait d'ailleurs remballé assez agressivement et s'en voulait un peu mais après tout, il le méritait bien non?

    Ne supportant plus ce silence pesant, la jeune femme commença alors à chercher à l'aide de sa main gauche le bouton pour allumer la radio. Un peu de musique ne lui ferait pas de mal pour se détendre. C'était la seule chose qui réussissait à la calmer. Elle fut heureuse lorsqu'elle tomba sur l'une des chansons de Breaking Benjamin : Diary of Jane... L'une de ses chansons préférées. Le son permit de cacher sa respiration et petit à petit, la jeune femme se détendit alors qu'ils se rapprochaient de plus en plus de son appartement. Et dire qu'elle avait cru à un "dernier verre chez moi..." Quoi qu'ils n'auraient jamais été jusqu'au bout. De un parce que Judy ne le connaissait pas encore complètement et de deux parce qu'elle était encore vierge... Un rire jaune s'échappa alors de sa bouche sans qu'elle puisse y faire quelque chose. Elle avait tellement été stupide sur ce coup là... Elle sentit le regard interrogateur du jeune homme mais fit semblant de rien. Autant faire en sorte que son handicap lui serve de temps en temps xD


_________________



    INTO THE WILD

    " Rien n'est plus nuisible à l'esprit aventureux
    d'un homme qu'un avenir assuré...
    Son noyau central est sa passion pour l'aventure....
    Il faut adopter un mode de vie désordonné... "


    I'm just a blind woman




Dernière édition par Judy A. Backers le Lun 9 Nov - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

|| Regrets &&. Lies for Life ||

avatar
it's me, Sean D. O'Connor darling !


Date d'inscription : 23/03/2008
Nombre de messages : 833
x group : Head Hunters
x my job : Garçon d'écurie au Ranch de Jericho
x my adress : Motel de Jericho
icon © med

x Crédits : avatar © psychozee & gif © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Une confiance mise à l'épreuve? | TERMINE   Jeu 1 Oct - 0:39



    Voilà un bon quart d'heure déjà que Sean avait démarré le moteur de sa voiture et repris la route qui s'éloignait du centre-ville de Jericho pour prendre la direction des quartiers résidentiels. Un quart d'heure cela pouvait paraitre relativement court mais pourtant cette fois-ci il sembla au jeune homme que cela avait duré l'équivalent d'une éternité, comme si le temps s'était mis à tourner au ralenti simplement pour le torturer encore un peu plus. Depuis qu'ils avaient regagné la voiture Judy ne lui avait pas adressé un seul mot, à vrai dire elle semblait être décidée à l'ignorer royalement durant tout le trajet et Sean ne se faisait pas trop d'illusions sur le fait qu'il en serait ainsi jusqu'à ce qu'il se soit garé devant chez elle. Il ne savait pas trop pour quelle raison elle lui en voulait le plus, pour lui avoir menti ou bien pour avoir fait acte de violence envers Liam en lui envoyant son poing dans la figure, mais ce qu'il savait en tous les cas c'était qu'il n'était pas vraiment en position de discuter et qu'il avait bien cherché le fait qu'elle n'ai pas envie de lui adresser la parole. C'était assez ironique quand on savait que Sean en voulait lui-même à Liam parce qu'il n'avait pas été sincère avec lui et parce qu'il lui avait menti, de toute évidence ce soir c'était un peu le jeu du "tel est prit qui croyait prendre"
    Quoi qu'il en soit avoir levé la main sur son frère l'avait laissé dans une humeur massacrante et il préférait donc pour le moment prendre le temps de sa calmer au lieu d'essayer d'arracher un mot à sa passagère, car si elle s'énervait à son tour alors il y avait de gros risques pour que le ton monte et que la conversation s'envenime. Il se contentait donc de regarder la route, d'ailleurs il faisait tout ce qui lui était possible pour se concentrer uniquement sur la route et sur la direction à suivre pour retourner chez Judy, espérant sans doute qu'ainsi ses pensées ne dériveraient pas sur Liam et surtout sur ce que Liam lui avait caché. Mais c'était un leurre bien sûr parce qu'il savait que même en parcourant des kilomètres et des kilomètres en se concentrant sur la route, même s'il conduisait jusqu'à la frontière canadienne, il n'arriverait pas à faire le vide dans son esprit parce que ce qu'il venait d'apprendre lui avait beaucoup trop retourné l'esprit pour qu'il ne puisse pas y penser du tout.

    Quoi que pour le moment la chose ne lui paraissait même pas réelle, à vrai dire il avait même encore l'impression que ce n'était forcément qu'un malentendu et que ce qu'il avait compris ne pouvait pas être la réalité. Sa mère ne pouvait pas être vivante, cela faisait plus de vingt-trois ans qu'elle était morte et il y avait même une plaque à son nom au funérarium de Boston. C'était tout simplement inenvisageable, impossible et impensable ... Encore une connerie inventée par son frère pour lui gâcher la vie. Pourtant il devait bien se rendre à l'évidence, les arguments qu'il avançait étaient bien mince comparé à ce qu'était la réalité ... Déjà il devait bien l'admettre, Liam était peut-être parfois un connard mais pas au point de lui mentir sur quelque chose comme ça, surtout quand on savait à quel point Liam avait toujours gardé le souvenir de sa mère avec soin. Et puis c'était tellement logique, tout concordait parfaitement quand on y réfléchissait, le fait que leur père les aient trimballé comme ça d'un état à l'autre toute leur enfance et adolescence, le fait que l'accident de voiture de leur mère n'ai jamais été mentionné nul part dans les pages de faits divers des journaux, le fait que leur père ai toujours refusé de répondre à quelle question que ce soit à propos de leur mère ... Il fallait être aveugle pour ne rien avoir remarqué, mais comment s'imaginer un seul instant que son père ai pu mentir à ce point ... Et Liam aussi, qui sait depuis combien de temps il était au courant et depuis combien de temps il lui cachait lui aussi ... Décidément c'était malheureux à dire mais le mensonge semblait être un trait commun et flagrant chez les O'Connor.
    Quoi qu'il en soit Sean se contentait de ruminer tous ces reproches en continuant de fixer la route, ralentissant parfois lorsque perdu dans ses pensées il oubliait de relâcher la pédale d'accélérateur. L'ambiance dans la voiture pouvait être pesante c'était certain, pour le coup l'un et l'autre semblaient aussi bien lunés et enclin à faire des efforts.

    Pour combler le silence pesant qui s'était installé dans la voiture Judy avait finalement cherché à tâtons le bouton de la radio et l'avait allumé avant d'y chercher entre les grésillements quasi-incessants une station de radio qui passait dans le coin. La chanson sur laquelle elle arrêta finalement son choix, « The Diary of Jane » des Breaking Benjamin était l'une de celle que Sean avait déjà écouté ce matin sur son MP3 lorsqu'il était allé déposer à pieds un paquet au bureau de poste ; Il aurait tout aussi bien pu remettre le paquet au géant du motel, le postier passait tous les jours et récupérait les colis dans ce genre là, mais à vrai dire le jeune homme n'avait aucune confiance dans le bonhomme qui s'occupait du motel. Bref, bien que Sean eut le cerveau qui bouillonnait déjà à plein régime de toutes les informations qu'il venait d'assimiler durant la soirée et qu'il aurait préféré se contenter d'un silence même pensant pour s'éviter l'arrivée d'une migraine, il décida de ne rien dire et de laisser la radio allumée, de toute façon ils étaient presque arrivés.
    D'ailleurs il ne leur fallut pas plus de cinq minutes supplémentaires, le temps de laisser la chanson arriver jusqu'à son terme en fin de compte, pour qu'il n'arrête sa voiture devant la maison de Judy, se gare le long du trottoir et coupe le moteur du véhicule. Les mains toujours accrochées au volant il se décide finalement à éteindre la radio, après quoi il pose son regard sur la jeune femme qui elle semblait toujours décidée à ne même pas tourner la tête vers lui et à l'ignorer aussi royalement que possible. Sean hésita plusieurs secondes, comme s'il écoutait le silence en lui suppliant de lui souffler ce qu'il conviendrait de dire en de pareilles circonstances. Finalement il lâcha un léger soupir avant de finalement briser le silence le premier

    « J'suis désolé ... » Ouais, c'était déjà un bon début pour lui qui plus jeune était du genre à ne jamais s'excuser, mais enfin il doutait que cela suffise à satisfaire la jeune femme et après tout c'était un peu normal. Laissant retomber sa tête sur l'appui-tête de son siège il tourne son visage vers la vitre de sa portière et jette un coup d'œil à la rue déserte avant d'ajouter non sans quitter la rue des yeux, de toute façon ce n'était pas comme si Judy risquait de le voir et de lui en vouloir de ne pas regarder vers elle en lui parlant. « Vraiment je sais pas quoi te dire d'autre ... » Un chat au pelage noir que seule une minuscule tâche blanche sur le front venait troubler avançait d'un pas méfiant le long du trottoir, et fixant plusieurs secondes Sean pour se rendre compte qu'il ne semblait pas décidé à bouger il vint se blottir en boule sur le capot encore chaud de la voiture. Le jeune homme lui essayait de trouver une raison valable de se justifier mais il devait se rendre à l'évidence, il n'y aurait pas d'excuse réelle que Sean pourrait demander à la jeune femme de comprendre, et à vrai dire il n'avait pas vraiment envie de s'étendre sur les raisons pour lesquelles Liam et Sean avaient trouvé que cette solution était la plus simple pour l'un comme pour l'autre. « T'as eut un bref aperçu de la tournure que prennent toujours les choses entre Liam et moi, alors j'pense que le fait qu'on aient un lien de parenté ça change pas grand chose ... Ça a aucune importance au fond » Ça elle avait bien du en avoir conscience, à en juger par le poing que Sean avait envoyé dans la figure de Liam leur relation n'avait pas grand chose de fraternel. Et puis de toute façon se disait Sean, il y avait bien longtemps que lui et Liam ne se comportaient plus l'un envers l'autre comme des frères et continuer à se présenter comme tels aux yeux des autres c'était sans doute beaucoup plus se voiler la face que se montrer sincère finalement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merlinstime.forumactif.org/


avatar
it's me, Judy A. Backers darling !


Date d'inscription : 03/12/2008
Nombre de messages : 258
x group : They want to have a normal life
x my job : producteur dans une maison de disque


x Crédits : (c) freak_girl91

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Une confiance mise à l'épreuve? | TERMINE   Sam 3 Oct - 16:26



    Cinq bonnes minutes après avoir allumer la radio, la jeune femme sentit le moteur de la voiture diminuer et comprit alors qu'ils étaient arrivés près de chez elle. Un soupire s'échappa alors de sa bouche sans qu'elle puisse y faire quelque chose. Elle n'avait pas du tout imaginé cette fin de soirée de cette manière... Elle avait plutôt pensé lui offrir un dernier verre dans son appartement et plus si infinité mais apparemment, cela n'allait pas être au programme du jour... Elle se sentit alors deux fois plus stupide. Deux fois plus stupide parce qu'elle avait envie de lui... Elle, Judy Backers qui s'était promis de ne plus jamais donner son corps à quelqu'un, elle n'avait envie qu'une seule chose : le lui offrir... Sa confiance envers Sean était devenue presque totale mais avec ce qui venait de se passer, elle le redoutait. Serte, pourtant on ne peut pas dire que Sean n'avait pas été un gentleman avec elle, bien au contraire... Il avait toujours répondu présent pour elle en cas de soucis et elle s'en voulait de lui en vouloir autant pour ce qui peut paraître si peu aux yeux des gens... Mais pour elle, c'était important. Elle se foutait pas mal de savoir si oui ou non Sean était bien le frère de Liam. Le problème n'était pas là. Le problème, c'est qu'il lui avait menti et il n'y a rien de pire pour la jeune femme qu'un mensonge et tout ce qui tourne autour. A quoi bon cacher la vérité? Elle finit toujours par éclater un jour ou l'autre et plus on attend et plus les dégâts sont catastrophiques...

    La jeune femme sorti de ses pensées lorsque la voix de son compagnon résonna dans la voiture. Il était désolé et au son de sa voix, Judy pouvait sentir qu'il disait vrai. C'était un bon début mais pas assez suffisant pour la faire changer d'avis et de lui pardonner aussi facilement. Doucement, la jeune femme tourna son visage vers le son qui venait de s'échapper de la bouche de Sean. Que pouvait-il dire? Un rire jaune s'échappa de ses lèvres. Peut être par lui expliquer pourquoi il lui avait menti... Ca aurait été une bonne idée mais hors de question pour elle de lui tendre la main. Rancunière? Certainement... Mais avec son passé, la jeune femme ne pouvait se permettre de pardonner quelqu'un sans un morceau d'excuses...


    "Tu ne comprends pas Sean!" dit-elle en haussant légèrement le ton. La jeune femme passa ses mains sur son visage avant de laisser échapper un énième soupire. "Je m'en fiche bien de savoir si oui ou non tu es le frère de Liam. Le problème est autre part Sean. Le problème c'est que tu m'as menti..." dit-elle en se calmant légèrement. "J'ai vécu trop longtemps dans le mensonge pour que ça recommence aujourd'hui et je pensais que tu étais comme moi..." dit-elle en laissant apercevoir sa déception dans le ton de sa voix alors que de douloureux souvenirs remonter à la surface. "Je sais que je suis aveugle mais faut pas non plus me prendre pour une conne Sean. Depuis le début tu me mens. Qui me dis que tu ne me mens pas non plus sur autre chose hein?" Nerveusement, la jeune femme passa une de ses mains dans ses cheveux avant d'ouvrir la porte et de murmurer : "Je te faisais confiance mais pour finir, tu n'es peut être pas si différent des autres hommes... Salut..."

    Et sans plus attendre, la jeune femme sortie de la voiture et commença à marcher... oui mais où? Elle venait juste de se rendre compte qu'elle ne savait pas du tout où Sean avait garé sa voiture. Elle pouvait autant être face à son immeuble comme être à 200m de ce dernier. Comprenant alors qu'elle avait encore besoin de lui, Judy s'énerva subitement et laissa échapper un paquet de juron entre ses dents. Allait-il seulement l'aider? Elle se doutait que oui mais après tout, peut être qu'elle ne connaissait pas vraiment le vrai Sean... Dans ce cas là, elle se demandait bien comment elle allait faire... A cette heure-ci, il était pratiquement impossible de tomber sur quelqu'un d'un peu près normal dans les rues et vue sa vulnérabilité, elle ne ferait pas long feu... Elle attendit alors que le jeune homme sorte à son tour de la voiture ou qu'au contraire, il démarre en trombe avant qu'elle ne décide de remonter dans la voiture xD Parfois, elle se demandait bien pourquoi son père n'en avait pas achevé avec elle quand il en avait encore la possibilité... Surement parce qu'il savait que sa vie allait être encore plus horrible une fois aveugle... Cette pensée l'énerva encore un peu plus et serra ses poings avec tellement de force que ses ongles rentraient dans sa peau... Là, Sean allait vraiment la prendre pour une folle xD


_________________



    INTO THE WILD

    " Rien n'est plus nuisible à l'esprit aventureux
    d'un homme qu'un avenir assuré...
    Son noyau central est sa passion pour l'aventure....
    Il faut adopter un mode de vie désordonné... "


    I'm just a blind woman


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

|| Regrets &&. Lies for Life ||

avatar
it's me, Sean D. O'Connor darling !


Date d'inscription : 23/03/2008
Nombre de messages : 833
x group : Head Hunters
x my job : Garçon d'écurie au Ranch de Jericho
x my adress : Motel de Jericho
icon © med

x Crédits : avatar © psychozee & gif © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Une confiance mise à l'épreuve? | TERMINE   Ven 9 Oct - 0:27

    Pour ce qu'il pouvait en voir pour le moment Judy ne semblait pas vraiment encline à écouter les explications qu'il aurait pu lui fournir, mais à vrai dire Sean n'était pas vraiment d'humeur à chercher en vain à se justifier, que ce soit auprès d'elle ou bien de quelqu'un d'autre d'ailleurs. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle comprenne ou bien qu'elle passe outre car elle avait tout de même raison, il n'avait pas été totalement honnête avec elle, et lui seul savait à quel point son lien de parenté avec Liam était loin d'être l'unique chose dont il soit question lorsqu'il s'agissait de mensonge. Son but n'était bien sûr pas de se montrer sous un faux jour vis à vis de la jeune femme ou bien de jouer avec elle sans vraiment s'en soucier, à vrai dire il jugeait simplement que c'était la meilleure des solutions car certains secrets et morceaux de passé et de présent n'étaient peut-être pas bon à refaire surface ...
    En attendant il prenait les reproches que lui faisait Judy sans broncher ni même chercher à l'interrompre, il savait que de toute manière elle ne l'écouterait pas et il n'avait pas la force de tenter un forcing pour l'obliger à écouter ses explications. D'un autre côté il en voulait à Judy de réagir comme ça, simplement parce qu'elle semblait s'être fait une image beaucoup trop idéalisée de ce qu'il était et ça il avait du mal à l'admettre car il avait pourtant pensé qu'elle avait finit par comprendre que sous ses allures de gentil garçon toujours avenant il cachait pourtant sans doute plus de défauts que de qualités ; Il pensait qu'elle l'avait compris et qu'elle avait tout de même décidé de l'accepter comme ça, mais de toute évidence il s'était trompé et avait tout faux une nouvelle fois. Elle pensait qu'il se foutait d'elle, rien que ça, de toute évidence tout ce qu'il avait pu dire ou faire depuis qu'il l'avait rencontré n'avait plus d'importance sur le simple fait qu'il ai décidé de ne pas lui révéler tous ses tracas personnels, c'était quand même un peu excessif selon lui ...

    N'attendant finalement même pas une réponse de sa part elle était finalement descendue de la voiture, claquant la porte et laissant à Sean un goût amer pour cette fin de soirée qui décidément allait lui causer encore bien des troubles par la suite. Il aurait pu ne pas répondre, se contenter d'attendre qu'elle ai regagné sa porte et s'en aller ensuite sans rien demander de plus, mais comme on dit souvent "chassez le naturel et il revient au galop" ... Et justement, abandonner la partie aussi facilement ce n'était pas du tout le genre de Sean, et si ces dernières années il avait progressivement apprit qu'il valait parfois mieux se la fermer il n'en avait pas pour autant perdu sa détermination et sa persévérance. De plus la dernière phrase de Judy avait raisonné dans son esprit plusieurs secondes et n'y tenant plus il décida finalement qu'il se devait de répondre. Aussi puisque la jeune femme n'avait pas bougé il en profita et sortant à son tour de la voiture, il reste ainsi à la regarder, elle lui tournant le dos et le véhicule agissant comme une barrière entre eux deux. « Que je sache je t'ai jamais prétendu que c'était le cas ! J't'avais prévenu que j'étais pas le mec lisse et sans histoire que tu croyais avoir trouvé, mais tu m'as pas écouté, alors t'as pas le droit de dire que j'me suis fichu de toi parce que j'ai été honnête, t'as seulement pas voulu voir la réalité en face ! » Pour la première fois depuis qu'il était à Jericho il était bien décidé à se montrer honnête et à dire ses quatre vérités à quelqu'un, lui qui depuis qu'il était là se retenait de balancer à la figure de son frère tout ce que lui aussi avait à lui reprocher, cette fois-ci il n'avait plus assez de volonté pour se taire et faire profil bas. « Si j'ai rien dit à propos de Liam c'est parce que de toute façon on est plus frères depuis longtemps, avant que je débarque à Jericho ça faisait plus d'un an qu'on s'était pas adressé la parole et c'était beaucoup mieux comme ça ! J'avais espéré qu'avec au moins une personne dans ce foutu bled je serais pas considéré comme "le fils du mec assassiné" ! J'voulais simplement essayer de m'entendre avec quelqu'un sans être obligé de me justifier sur ce que je pouvais être avant d'arriver à Jericho ! » Ça au moins c'était dit, il n'y avait pas vraiment fait attention et avait parlé sans réfléchir, mais quoi qu'il en soit elle savait maintenant également qu'il était le fils d'Ewan O'Connor, avant dernière victime du Zodiac.

    Posant ses deux coudes sur le toit de sa vieilles voiture il enfouit quelques instants son visage dans ses mains pour tenter de retrouver un semblant de calme. Il avait la gorgé desséchée et un nœud lui nouait l'estomac depuis qu'il avait pris le volant après avoir quitté l'American Tale. Il se sentait trahi, par Liam, par la mémoire de son père, et par Judy aussi. Naïvement il avait cru qu'elle se contenterait de ce qu'il était avec elle, mais il savait dès le départ qu'il aurait du se méfier car au fond les gens qui vous prennent comme vous êtes sans se soucier de votre passé ou de ce que vous ne voulez pas révéler sont rares, voir même inexistants. En fin de compte il ne s'était jamais senti aussi seul qu'en ce moment, et même pendant son séjour à Samarra il avait l'impression d'avoir été mieux entouré ; Sans doute ne reverrait-il jamais la plupart de ses compagnons d'infortune hormis un ou deux dont il se sentait vraiment proche, mais pourtant la situation qu'ils avaient traversé et le fait qu'ils n'aient pas le temps de s'appesantir sur le passé de chacun faisait que Sean s'était senti plus proche d'eux que de quiconque ces dernières années.
    Rouvrant à nouveau les yeux il se rend compte que sa main droite, plus que sa gauche qui pourtant suit le même chemin, tremble de façon compulsive sans qu'il ne s'en soit même aperçu. Serrant son poing d'un geste vif, tellement fort que ses doigts en prenaient une teinte blanche de ne plus recevoir de sang correctement, il pense même quelques instants à s'accorder deux cachets discrètement pour se "requinquer" ... Mais n'ignorant pas que malgré sa vue qui lui faisait défaut Judy se révélait être observatrice et beaucoup plus intuitive qu'on ne pouvait le croire il se rendit à l'évidence, il ne pouvait que ronger son frein et prendre son mal en patience jusqu'à un moment où il pourrait se retrouver tout seul. Relevant à nouveau la tête vers la jeune femme, le regard éteint et sa voix trahissant sa fatigue, sa résignation et son manque de confiance en lui qui pour l'occasion remontait à la surface, il lâche un léger soupir avant d'ajouter ce qui ressemblait à une conclusion

    « En fait j'ai été assez naïf pour croire que t'avais compris que j'avais des choses à me reprocher, mais que pourtant ça t'importait pas et que t'étais prête à me prendre comme j'étais ... Mais visiblement t'es pas la seule à t'être trompée, moi aussi j'étais carrément à côté de la plaque de toute évidence » Se passant d'un air las une main sur la nuque il sent contre ses doigts le métal de sa chaine en argent et d'un geste presque automatique il ne peut s'empêcher de fourrer sa main dans le col de son tee-shirt pour en ressortir les deux plaques qui se balançaient au bout de la chaine dans un léger cliquetis. O'Connor, Williams. Deux plaques, deux noms ... Et une montagne de regrets qui d'un seul coup firent remonter chez Sean le cafard qu'il tentait d'ignorer depuis des semaines, depuis qu'il était de retour au pays à vrai dire. La gorge serrée il se demande si c'est pour le punir d'être toujours vivant qu'on lui imposait de ne pas réussir à s'entendre avec quelqu'un sans être obligé de se cacher de sa véritable personnalité ? Il n'en savait rien, il préférait ne pas savoir en fin de compte, c'était sans doute mieux ainsi même si c'était se voiler la face encore un peu plus. « J'ai passé la quasi-totalité de ma vie à me comporter en fonction de ce que les gens voulaient que je sois, j'ai été un sale con parce que les gens voyait bien ce rôle pour moi, j'ai voulu faire médecine pour prouver aux autres que je pouvais être altruiste, j'ai choisi l'armée parce que je voulais défier mon père, mais j'ai jamais rien fait simplement parce que j'en avait envie ... Alors maintenant j'arrête, je peux plus, et si t'es déçue par c'que j'suis en réalité alors dans ce cas j'préfère arrêter d'espérer pour du vent ... » Elle qui voulait de la sincérité elle ne pouvait pas nier qu'elle venait d'être servie, car à vrai dire il n'y avait personne à qui Sean avait un jour autant déballé ses états d'âmes, pas même Soukaïna qui pourtant était sa meilleure amie ... Mais justement il craignait peut-être son jugement encore plus que celui de quelqu'un d'autre, alors que Judy il ne la connaissait pas encore vraiment et c'était sans doute pour ça qu'il avait réussi à en dire autant sur ce qu'il gardait à l'intérieur de lui depuis bien longtemps déjà ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merlinstime.forumactif.org/


avatar
it's me, Judy A. Backers darling !


Date d'inscription : 03/12/2008
Nombre de messages : 258
x group : They want to have a normal life
x my job : producteur dans une maison de disque


x Crédits : (c) freak_girl91

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Une confiance mise à l'épreuve? | TERMINE   Mer 14 Oct - 16:23


    Dos à lui... La voiture pour les séparer... Mais pas assez pour que les paroles du jeune homme s'évanouissent. La jeune femme s'en voulait énormément d'avoir réagit de cette manière mais elle n'y pouvait rien, elle avait vécu beaucoup trop longtemps dans le mensonge pour que cela continue encore aujourd'hui. Elle portait beaucoup trop de fantômes sur son dos et elle ne sait pourquoi, elle avait cru que Sean aurait pu l'aider à les porter ou à les faire disparaître... Pourtant, il n'avait pas totalement tord. Dès le début, ce dernier l'avait averti de son passé mais elle n'avait rien voulu entendre. Pourquoi? Tout simplement parce qu'elle se fichait pas mal de son passé. Elle se fichait pas mal de savoir si oui ou non il a été un vrai salopard dans le passé tout simplement parce que rien que le présent comptait à ses yeux désormais. Quoi qu'il a pu être auparavant, aujourd'hui il était quelqu'un de bien et rien ne pourra tâcher cette image de ses yeux. Les paroles du jeune homme réagissait comme des frissons sur son corps. Etrange sensation car d'habitude, la jeune femme faisait toujours son possible pour éviter tout conflit. Ici, c'était le cas inverse. Entendre la voix de son compagnon partir dans l'énervement et dans la colère lui procurait un certain plaisir. Néanmoins, une certaine peur s'installait aussi en elle. Ayant toujours vécu sous la violence de son père, difficile de ne pas voir tous les hommes de la même façon. Mais pourtant, elle se détestait d'avoir cru un instant que Sean aurait pu faire parti du même sac. Qu'est ce qu'elle pouvait sortir des conneries par moment xD Il avait raison, il n'avait jamais menti sur son passé bien que cela restait assez mystérieux mais jamais il ne s'était prit pour quelqu'un d'autre... Et pourtant, Judy ne pouvait fermer les yeux sur le mensonge qu'il lui procurait depuis leur rencontre...

    "Oh crois-moi Sean, la vérité je la vois tous les jours. Je suis désolé de réagir de cette manière pour cette histoire de fraternité mais crois-moi, on ne m'a jamais laissé la possibilité de croire aux contes de fée." dit-elle sur un ton remplie de colère. Non pas de la colère contre le jeune homme mais plutôt contre ce père qui lui avait retiré son innocence beaucoup trop tôt. "Je pense juste que ça ne sert jamais à rien de remuer le passé. Tout ce qui compte, c'est ce que tu es aujourd'hui, là maintenant et crois-moi, pour le peu que tu t'es ouvert, j'ai vu un être juste, loyal et toujours là pour venir en aide aux autres. Je me fiches bien de savoir si dans le passé, tu te tapais toutes les femmes ou si tu es un ex drogué parce que je sais et je sens que je peux te faire confiance... " elle mit une légère pose en sachant ce qu'elle allait lui dévoiler. "C'est juste que... mon père est..."

    Mais la jeune femme n'eut pas le temps de continuer ce qu'elle allait lui révéler car ce dernier reprit la parole pour ouvrir un tant soit peu l'une de ces portes qui mènent à son passé. Elle comprit alors pourquoi il avait préféré lui mentir plutôt que de lui dire la vérité et la jeune femme se sentit bien mal à cette révélation. Elle passa une main sur sa nuque et culpabilisa. Apparemment, elle n'était point la seule à porter jour et nuit des sacs remplis de secrets. Elle s'était penché sur son épaule pour se reposer un peu, il l'avait accueilli à bras ouvert et elle, elle n'avait rien fait pour soulager sa peine. Judy se mordit légèrement la lèvre avant de poser l'une de ses mains sur la voiture du jeune homme et de commencer à y faire le tour en s'aidant de sa main. Quelques instants plus tard, la jeune femme pouvait sentir le souffle accéléré rempli de colère et de peine sur son visage et se mit sur les points de pied pour lui prendre le visage en coupe. Oh non, elle ne comptait pas profiter de sa peine pour l'embrasser. Non, il était temps que les rôles changes et que Sean comprenne qu'elle était là aussi pour lui, qu'il ne s'était pas trompé sur sa personne. Judy lui caressa alors doucement le visage, s'amusant à imaginer quel visage il pouvait avoir. A cet instant précis, elle donnerait n'importe quoi pour avoir recoure à la vue, juste pour le voir quelques instants. "Et je suis cette personne Sean. Je n'ai jamais voulu savoir quoi que ce soit sur ton passé. Pas parce que cela ne m'intéresse pas, bien au contraire j'aimerais être cette épaule sur laquelle tu peux te poser mais j'ai bien senti que tu faisais ton possible pour oublier ton passé... "

    La jeune femme finit par laisser tomber ses mains et soupira légèrement. Comment en étaient-ils arrivés là? Il y a encore une heure, elle n'espérait qu'une chose : qu'il la raccompagne jusque chez elle pour voir où leur relation pouvait les emmener. Elle avait cru qu'il s'intéressait à elle et avait cru lui faire comprendre qu'elle n'était pas différente à son charme intérieur. Elle se détestait tellement de le décevoir à ce point là mais elle s'en voulait encore plus de laisser son père encore lui gâcher la vie aujourd'hui. Sentant alors le corps et surtout les mains du jeune homme tremblait, la jeune femme ne réfléchit pas et prit ses mains dans les siennes, essayant ainsi de faire passer le calme qu'elle contenait en elle dans son corps. Elle se demandait alors pourquoi il était encore là. Elle ne le méritait pas, il méritait quelqu'un de meilleur, quelqu'un qui puisse le juger de ses propres yeux. Et les paroles qui suivirent ne firent qu'accentuer la douleur qui commençait à se faire ressentir dans son coeur. Ses paroles lui allaient droit au coeur comme une flèche qui venait s'abattre en elle. Judy baissa quelques instants la tête, le temps de se reprendre avant de prendre la parole à son tour.

    "Alors pourquoi j'ai toujours su que tu méritais mieux qu'une aveugle qui craint le noir? Si j'ai accepté de t'accompagner ce soir, c'était dans un premier temps parce que je commence à être accro à ton odeur, à ton rire ou encore à cette sensation de bien être que je n'ai qu'en ta présence... Mais je suis aussi venue pour savoir si oui non j'arriverais à te rendre heureux et je crois que j'ai ma réponse désormais..." dit-elle en sentant son corps tremblait toujours autant. Comment pouvait-elle penser à un avenir avec lui alors qu'elle n'arrivait même pas à le calmer? A la rassurer? Doucement, la jeune femme laissa glisser ses mains de celles du jeune homme et les fit tomber le long de son corps. C'était la première fois qu'elle se sentait aussi bien près d'un homme, la première fois qu'elle se sentait réellement vivante et femme. En sa présence, elle n'avait plus l'impression d'être une aveugle. Elle pouvait le deviner à travers son épais voile noir mais en même temps, elle avait l'impression qu'il était loin et qu'il s'éloignait de plus en plus. La jeune femme écouta la suite de ses paroles et fut déçu par le début. Elle avait justement cru qu'en sa compagnie, le jeune homme ne cachait plus son vrai visage, que sa non-voyance l'avait aidé à être ce qu'il était réellement mais apparemment, il n'était pas le seul à s'être trompé... Mais elle était loin d'être déçue pour ce qu'il était, bien au contraire, ça l'avait complètement charmé. Cela lui faisait peur mais elle ne pouvait plus se voiler la face désormais. Il était sans doute temps de lui prouver qu'elle tenait à lui, qu'il était une exception à la règle, que personne d'autre arriverait à être aussi proche d'elle en ce moment même. Doucement, Judy alla recherche l'une des mains du jeune homme et la déposa sur une grande cicatrice qui se trouvait près de sa poitrine.

    "Je porte dix autres cicatrices de ce genre sur mon corps. Je pourrais te dire que c'est à cause de ma maladresse ou de mon handicap mais ces blessures ont eu lieu bien avant que je pertes la vue... Je ne suis pas encore prête à tout te dévoiler sur mon passé mais ce que je peux te dire, c'est que tu es le premier homme en qui j'ai confiance depuis que celui-là à laisser des traces sur mon corps... Alors non, je t'interdis de croire que je suis déçue parce que vous m'avez charmé...
    " dit-elle en laissant apparaître un fin sourire sur ses lèvres. "Je m'étais juré de ne plus jamais laissé un homme entrer dans ma vie mais tu t'es pointé... Que dois-je faire pour te prouver que tu n'espères pas dans le vent? T'embrasser? T'offrir un dernier verre chez moi? J'y ai pensé toute la soirée mais si tu crois t'être trompé sur mon compte, si tu n'espère plus rien, alors il te suffit de partir... Parce que je conçois toujours que tu mérites mieux que moi..." dit-elle d'une voix mi-douce et mi-nerveuse. Elle se demandait bien quelle décision le jeune homme allait prendre. C'était loin d'être un ultimatum mais au moins, ils sauraient désormais où ils en sont et si ils doivent espérer quelque chose de l'autre... La main de Sean était toujours posé près de sa poitrine et ce dernier pouvait sentir son coeur battre de plus en plus fort. Elle aurait aimé pouvoir le contrôler mais au moins, il savait qu'elle était sincère...


_________________



    INTO THE WILD

    " Rien n'est plus nuisible à l'esprit aventureux
    d'un homme qu'un avenir assuré...
    Son noyau central est sa passion pour l'aventure....
    Il faut adopter un mode de vie désordonné... "


    I'm just a blind woman


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

|| Regrets &&. Lies for Life ||

avatar
it's me, Sean D. O'Connor darling !


Date d'inscription : 23/03/2008
Nombre de messages : 833
x group : Head Hunters
x my job : Garçon d'écurie au Ranch de Jericho
x my adress : Motel de Jericho
icon © med

x Crédits : avatar © psychozee & gif © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Une confiance mise à l'épreuve? | TERMINE   Lun 9 Nov - 21:21

    Elle pouvait bien être désolé, pour Sean cela ne changeait plus grand chose de toute manière. Sans doute était-ce parce qu'il avait encore l'esprit embrouillé par la nouvelle qu'il avait reçu plus tôt dans la soirée, ou bien était-ce simplement sa patience qui commençait à s'effilocher à force d'avoir été trop sollicitée, mais quoi qu'il en soit Sean sentait qu'il ne serait pas d'humeur ce soir à s'expliquer éternellement et à déblatérer sur le même sujet indéfiniment. Si Judy voulait rester sur ses positions alors grand bien lui fasse, mais il ne se sentait ni l'humeur ni la patience nécessaire pour arriver à un compromis et se confondre mille fois en plates excuses, si une fois ne lui suffisait pas alors tant pis. Qui a dit que Sean avait un caractère agréable ? C'est sans doute le cas dans ses bons jours mais il y a aussi des moments, comme celui-là justement, où lui aussi pouvait devenir ronchon, râleur et accumuler la mauvaise humeur. Le problème était que cela n'arrivait pas souvent car il essayait autant que possible de se raisonner et de relativiser les choses, mais au bout d'un moment il arrivait à ses limites et alors il ne suffisait plus de grand chose pour le pousser à bout.
    Il écoutait la nouvelle salve de reproches de la jeune femme sans savoir s'il aurait la patience de l'écouter jusqu'au bout ou bien s'il finirait par lâcher l'affaire avant et s'en aller sans vouloir en entendre plus. Dire qu'il y avait encore à peine une heure il plaisantait avec elle, et voilà maintenant qu'ils se retrouvaient à se rejeter l'un à l'autre la faute d'on ne savait quoi en se reprochant mille et une chose qu'ils n'avaient pas été fichus de se dire plus tôt. Plus elle s'enfonçait dans ses explications et plus il avait l'impression de ne pas saisir ce qu'elle voulait ou ce qu'elle cherchait à lui faire comprendre, c'était comme si d'une seconde à l'autre avait l'impression qu'elle lui faisait des reproches pour ensuite lui donner raison, c'était en fin de compte assez perturbant ...

    C'était un fait il ne comprenait plus rien du tout, si elle s'en fichait tellement de ce qu'il avait put être avant alors pourquoi le simple fait qu'il lui ait menti à propos de Liam prenait-il à ses yeux des airs aussi disproportionnés ? Ce n'était certainement pas la chose la plus grave ou la plus embarrassante que Sean ait a caché puisque dans le cœur des deux frères il n'étaient réellement plus liés que parce que le même sang coulait dans leurs veines sans qu'ils puissent rien y changer ; Il avait bien plus à cacher et à craindre. Il ne savait pas non plus pourquoi il s'était senti obligé de se justifier par la suite, pourquoi tout à coup il s'était senti obligé de dire le fond de sa pensée par rapport à ce qu'il avait l'impression d'être depuis quasiment toujours, à savoir un imposteur qui jouait perpétuellement un jeu qui ne ressemblait en rien ce qu'il était en réalité. Parfois il en était même arrivé à se dire que Liam et son père avaient eut raison de le désavouer autant, à force de mentir aux autres pour cacher sa vraie nature il avait finit par croire à ses mensonges et n'étaient maintenant même plus certain de savoir qui il était réellement.
    Il ne l'avait pas laissé terminer sa phrase, dès qu'il avait compris qu'elle comptait s'étaler sur son propre passé il avait préféré l'arrêter avant. Il n'était pas certain de vouloir savoir, à vrai dire il était même quasiment persuadé du contraire. L'adage « le passé c'est le passé » n'était selon lui pas à appliquer à sa seule personne, il ne voulait pas laisser son passé lui gâcher la vie éternellement mais de même il ne voulait pas que celui de Judy vienne se mettre au travers, car même lorsque l'on se promettait d'être objectif on ne l'était jamais totalement et Sean n'avait pas envie de changer sa façon de voir la jeune femme ... Sans doute parce qu'il la connaissait encore trop peu pour avoir envie de dépasser le stade des désillusions. Mais il avait finalement craché le morceau quant à son lien de parenté avec le dit Ewan O'Connor, seulement il espérait bien que ce serait la dernière fois qu'il aurait à parler de son paternel aujourd'hui, c'était bizarre de voir à quel point il n'avait jamais autant atterrit dans les conversations du jeune homme que depuis qu'il était mort ... C'en était presque cynique à vrai dire.

    « Je veux pas oublier ... J'veux seulement pouvoir tourner la page, une bonne fois pour toute, et j'y arriverai pas si on me rebalance mes erreurs en pleine figure à chaque fois que j'essaye de changer » Ce que Liam s'évertuait à faire à longueur de journées en fin de compte, comme si c'était sa façon à lui de se venger du mal que Sean lui avait fait. Sean ne cherchait pas le pardon, ni de la part de Liam ni de la part de quelqu'un d'autre d'ailleurs, parce qu'il estimait qu'il ne le méritait pas encore, il n'avait pas réussi à se prouver jusqu'à présent ne serait-ce qu'à lui-même qu'il avait réussi à changer pour devenir quelqu'un de meilleur. Il avait cru y être arrivé plusieurs fois, mais à chaque fois il avait pu voir qu'il s'était trompé et alors la chute n'en avait été que plus dure. Il voyait bien que Judy essayait de faire des efforts, et alors qu'elle le blâmait peu avant voilà maintenant qu'elle lui trouvait des excuses, excuses qu'il ne méritait pas soi-dit en passant, c'était en tout cas l'opinion qu'il en avait. Il aurait aimé pouvoir lui répondre la même chose, ou lui donner raison, mais cela aurait été mentir et il avait assez omis de vérités pour le moment une de plus n'aurait pas été la bienvenue « J'sais que tu veux m'aider mais ... Tu peux pas, j'veux pas d'aide, j'veux simplement ... j'veux juste qu'on me laisse corriger mes erreurs tout seul » Il avait peine à expliquer ce qu'il voulait précisément, sans doute parce que lui-même n'en était plus très sûr. Et puis elle le prenait au dépourvu, il ne s'attendait pas à avoir ce genre de conversation avec elle même s'il se doutait bien que s'il avait continué à la voir souvent il n'aurait pas pu lui mentir éternellement. A vrai dire il était tiraillé entre deux idées car si d'un côté il avait l'impression qu'il pouvait faire confiance à Judy il ne pouvait pourtant s'empêcher de continuer à avoir de la résistance, car on lui avait toujours appris à ne pas accorder sa confiance avant de vraiment savoir qui il avait en face de lui, et au fond il ne connaissait pas Judy, il ne savait presque rien à propos d'elle et elle n'était de ce fait pas vraiment le genre de personne qu'il aurait rangé dans la catégories des personnes de confiance ...

    La jeune femme s'était rapprochée et se tenait maintenant tout prêt de lui. Pourtant cela n'avait pas suffit à Sean pour qu'il retrouve son calme olympien et malgré tous ses efforts il sentait toujours son cœur battre contre sa poitrine et ses oreilles bourdonner - ça irait sûrement mieux s'il prenait un cachet, il en était certain. Lorsque la jeune femme avait posé ses mains sur lui il n'avait pu s'empêcher de frissonner légèrement, à vrai dire elle venait de lui faire remarquer à quel point il avait l'impression de mourir de chaud, ou bien c'était elle qui avait les mains gelées. Une preuve de plus qu'il était nerveux, voilà qu'il se posait la question alors qu'il n'y avait rien de plus futile à faire pour le moment. On aurait pu penser que les mains de la jeune femme glissant contre ses joues auraient suffit à lui rendre son calme mais malheureusement pour lui ce n'était pas le cas, ce n'était pas seulement l'énervement, la fatigue, ou bien les nerfs, c'était autre chose et il le savait très bien, seulement il était trop lâche pour l'admettre et continuer à refuser de voir la vérité en face.
    Elle avait finalement glissé ses mains dans les siennes mais à vrai dire elle aurait bien pu faire n'importe quoi, cela n'aurait rien enlevé à l'amertume du jeune homme. Il avait posé ses yeux sur elle et plusieurs secondes il était resté sans rien dire, sans doute parce qu'il savait que s'il lui disait ce qu'il pensait il savait qu'il risquait de la blesser et il n'en avait pas vraiment envie ... Pourtant c'était le prix à payer s'il voulait être sincère et elle avait raison sur un point, il ne pouvait pas continuer à mentir, s'empêtrer encore un peu plus dans les mensonges et les non dits ne serait d'aucune aide et ne risquerait que de les amener à un nouveau quiproquo. Et puis il ne pouvait pas faire comme si il ne lui en voulait pas pour la façon dont elle lui avait reproché les choses, il avait réellement l'impression de s'être trompé sur elle et il était déçu, il ne pouvait pas le nier. Mais qu'il le lui dise semblait l'avoir déçu elle aussi, à vrai dire il voyait bien à son visage qu'il l'avait blessé mais puisque c'était vraiment ainsi qu'ils ressemblait les choses il se voyait mal avoir agi autrement ... Parfois la vérité n'était pas agréable à entendre mais puisqu'ils en étaient à la jouer honnête autant que ce soit jusqu'au bout au moins ils seraient fixés. D'ailleurs la jeune femme semblait s'être résolue du coup à dire elle aussi ce qu'elle avait sur le cœur, avouant des choses auxquelles Sean ne s'attendait pas il fallait bien l'admettre.

    « Judy je ... » Il lâcha un léger soupir, il n'avait pas envie de la décevoir encore une fois, il avait l'impression que c'était la seule chose qu'il était capable de faire avec elle et il se trouvait pathétique. Pourtant en l'état actuel des choses, c'est à dire tant qu'il n'aurait pas l'esprit plus clair, l'esprit moins embué, et tant qu'il n'aurait pas une partie de son cerveau qui ne pensait à rien d'autre qu'au tube d'amphèt au fond de la poche de son jean. « J'peux pas te laisser te faire de faux espoirs à propos de moi parce que ... J'suis pas un mec bien d'accord, et si j'avais pas été égoïste, si j'avais pas pensé qu'à moi je t'aurais pas invité ce soir parce que j'suis en train de m'attacher à toi tout en sachant très bien que j'pourrai t'apporter que des ennuis et que de toute façon je sais même pas combien de temps encore j'vais rester à Jericho ... » Il avait lâché les deux mains de la jeune femme et ne put s'empêcher de secouer légèrement la tête en signe de désarroi. Finalement il aurait peut-être du la laisser croire ce qu'elle voulait au lieu d'essayer de se justifier ... Elle l'aurait détesté d'avoir menti et il lui aurait laissé croire qu'effectivement il n'était rien d'autre qu'un menteur doublé d'un abruti. Oui, elle l'aurait détesté ... Mais cela aurait peut-être été plus facile, sans doute même, pour elle comme pour lui il aurait été plus aisé de faire une croix pour cette relation qui n'en était même pas encore vraiment une. Si il avait eut assez de cran il ne lui aurait même pas laissé le temps d'ajouter autre chose, il serait remonté dans sa voiture et il serait partit, il l'aurait laissé tranquille pour de bon. Mais il n'arrivait toujours pas à bouger, il ne savait pas pourquoi il restait là à attendre il ne savait même pas quoi, qu'elle réponde, qu'elle réagisse, qu'elle le gifle, qu'elle l'engueule, qu'elle lui parle, qu'elle dise n'importe quoi ... Et pour toute réponse elle avant à nouveau attrapé sa main, elle avait guidé le mouvement de son bras jusqu'à sa poitrine qui se soulevait doucement au rythme de sa respiration. Il l'avait laissé parlé sans l'interrompre une nouvelle fois, même s'il savait qu'il aurait du parce qu'il ne souhaitait pas finir par être le seul à ne rien vouloir livrer, à s'obstiner à tout garder pour lui en sachant que le contraire le mènerait sans doute à sa perte ... Il l'avait laissé parlé jusqu'à la fin, et était resté ensuite quelques instants sans rien répondre, un blanc dans une conversation qui n'était pas pire pour lui que les reproches qu'elle avait pu lui faire avant. Et lorsqu'enfin il reprit à nouveau la parole ce fut pour s'exprimer d'une voix résignée et beaucoup moins assurée qu'auparavant, on avait d'ailleurs peine à s'imaginer qu'il ai pu s'énerver quelques instants plus tôt.

    « Rien ... Tu dois rien faire du tout, c'est peut-être mieux comme ça au fond » Il marqua une pause, il savait que sa réponse allait en quelque sorte mettre fin à la conversation et qu'elle leur laisserait à tous les deux un goût amer. Il savait aussi qu'il allait regretter que les choses aient tourné de cette manière, mais par dessus tout il savait qu'il devait pour une fois se fier à sa raison et non pas à son instinct, parce qu'à trop écouter son instinct il avait finit par en payer le prix fort, et il n'était pas question pour lui que Judy subisse le même genre de conséquences. « Je mérite pas mieux que toi, loin de là, mais toi tu mérites quelqu'un qui te fasse confiance, et ça pour le moment je peux pas ... Pas parce que j'te pense pas digne de confiance mais parce que pour faire confiance à quelqu'un d'autre faut d'abord que j'puisse à nouveau me faire confiance à moi-même et pour le moment c'est pas le cas » Une nouvelle fois il dégagea sa main de celle de la jeune femme, n'osant pas la regarder en face même s'il savait qu'elle ne pouvait pas le voir. Une fois encore il savait qu'il était en train de décevoir une pauvre fille qui se serait bien passé de lui et de sa tendance à rejeter les autres, Judy ne serait pas la première à lui en vouloir mais assurément elle était bien la première pour qui Sean se maudissait autant de faire du mal. Ouvrant à nouveau plusieurs fois la bouche sans trop savoir comment tourner sa phrase pour ne pas avoir l'air d'être trop brutal et dépourvu de sentiments il finit tout de même par ajouter enfin « J'ferais sans doute mieux d'y aller ... J'suis désolé Judy » Disant cela il avait à nouveau ouvert la portière de sa voiture et après une courte hésitation il était monté dedans et avait refermé la portière. Les mains posées sur le volant il avait à nouveau levé les yeux vers la jeune femme, et puis il avait démarré et abandonné le trottoir où il avait laissé Judy pour reprendre le chemin qui menait à la sortie de la ville, et donc au motel. Tout en longeant la rue il avait suivi quelques instants des yeux la silhouette de la jeune femme dans son rétroviseur, la voyant rapetisser à mesure qu'il s'éloignait, et puis finalement il l'avait perdu des yeux lorsqu'il avait tourné au coin de la rue ...

    HJ ; *va se pendre* C'est vraiment nulissime j'en reviens pas d'oser poster un truc pareil ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merlinstime.forumactif.org/



it's me, Contenu sponsorisé darling !



MessageSujet: Re: Une confiance mise à l'épreuve? | TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une confiance mise à l'épreuve? | TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oblivion :: « Everthing comes to an end » :: ▬ Completed Topics-