AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les retrouvailles peut être cruelles... {PEARL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

it's me, Invité darling !



MessageSujet: Les retrouvailles peut être cruelles... {PEARL   Lun 3 Aoû - 3:07

    « A peine arrivé à Jericho et je repartais à Washington... Bon sang, que me voulait ils encore ? J'avais encore oublier de ranger mon bureau ? Ou un rapport ? Pourtant tout le monde le sais, je suis réglo sur ça, peut être pas pour le bureau, qui, parfois est dans un état déplorable mais comme même... Et bien non, il m'avait fait revenir pour une enquête interne... Bon d'accord, j'ai laissé Pearl comme une bonne vielle chaussure. Elle va me tuer, j'en suis sur et certain. Je vais devoir me faire pardonner pour cet aller retour non prévenu. Qu'allait il bien pouvoir lui offrir pour ce faire excuser ? Des fleurs ? Humm... trop simple, Un diner ? Et où vais je trouver un bon restaurant comme ce qu'elle aime ? Et bien maintenant je suis à court d'idée... Enfin... J'ai donc repris l'avion, un vol de nuit cette fois ci. J'ai dormis, à l'aide de calmant car même en classe affaire, on entend très bien les moteur... J'ai emporté avec moi, une de mes voiture de collection... enfin, une bagnole que mon frère et moi avons remis sur roues. Nous avons eu de la chance de trouver cette carcasse de Mustang, noir mais surtout en bonne état. Je suis arrivé à Denver vers 6 heures du matin et je suis sortie de l'aéroport à 9 heures. Essayer de comprendre ce qu'il c'est passé en 3 heures... En résumé ? On ma saouler pour un foutu papiers pour cette foutu caisse... Bref, j'ai du montrer mes papiers et surtout ma plaque... Encore une chose qui me rend nerveux.

    Je suis donc passé de l'état du Colorado à celui du Kansas pour rejoindre Jericho, et cela en 4 petite heures. Je suis rentré directement au Motel après être passé au Bar, pour récupérer deux bières et mes deux beretta de secours dans le bacs à glaçon... Une fois arrivée à la chambre ou Pearl et moi partagions, je m'allongea sur le lit, analysa les notes de ma partenaire et finit par m'endormir.

    Deux heures passa et ce fut le téléphone qui me réveilla subitement... Le shérif en personne, j'en est de la veine. Je décrocher comme toutes bonnes personnes civilisée ferait, et pour cela, je pris un de mes accent british très prononcé :

    « Qu'est ce que je peux faire pour vous Mr le Shérif ?
    - Rien, mais moi je peux vous renseigner sur quelques chose Mr Balzac...
    - Vous pouvez me le dire depuis la où vous êtes ou bien je doit déplacer mes fesses jusqu'à votre bureau ?
    - Je vous envoie ça par e-mail... la technologie nous permet de faire profil bas de nos jours...
    - Sans blague ? Vous avez trouvez ça tout seul Shérif ? »


    Et ce couillon de Shérif me raccrocha au nez comme un vulgaire imposteur... De nos jours... Et puis quoi encore... Je pris donc ma sacoche noir en cuir comprenant deux ordinateur connecter au serveurs de Washington et là je vous parle pas de la facture qui va nous être adresser ! Je reçus bien l'e-mail de Môssieur « jevousraccrocheaunezparcequejelevauxbien » qui m'indiquait de nouvelles pistes concernant le dernier meurtre de ce foutu Zodiac... Y'a des balles et des claques qui se perdent de nos jours, j'vous jure... Et alors que j'allait fermer mon PC, la poignet de la porte tourna. J'eu juste le temps de prend mon Beretta et de me cacher derrière la porte de la salle de bain, laissant en plan mon PC sur le lit, mon arme relevé à deux main à niveau de la joue droite... Mais vous l'aurez compris, le fait d'être parano résulte de ce genre de chose... Maintenant, devinez qui venait d'entrer ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

it's me, Invité darling !



MessageSujet: Re: Les retrouvailles peut être cruelles... {PEARL   Ven 7 Aoû - 0:10

    Elle s'était réveillée ce matin là en souriant bêtement. La veille, elle avait reçu un message de son fiancé lui annonçant que l'agence qui les employait, elle et lui, avait enfin décidé de transférer William à Jericho pour l'aider dans l'enquête du Zodiac. Heureuse, elle s'était endormie en se réjouissant de retrouver l'homme qu'elle aimait plus que tout, et celui qui faisait vibrer son coeur depuis plus d'une année déjà. Ce matin là, elle avait rangé la chambre dans laquelle elle crêchait depuis une bonne semaine et prit sa douche rapidement, avant de descendre en ville pour s'acheter de quoi déjeuner dans l'épicerie. La vie à Jericho était très... banale enfin de compte ! Ici, on ne pouvait pas se perdre dans la technologie ou la modernité, on s'imaginait facilement la vie que pouvait avoir eu les populations au temps du far west, ce qui, pour certains, pouvait être très excitant, laissait notre jeune Pearl, assez hors d'elle. Fatiguée de vivre dans un endroit aussi... paumé, elle était contente de savoir qu'enfin, elle pourrait trouver une raison de rester à Jericho et de ne plus se plaindre. Ce qu'elle ignorait, c'était que pendant qu'elle mangeait son sandwich au bar de l'American Tale avec un jus d'orange, William était dans leur chambre au motel entrain de fouiller dans ses affaires et dans ses recherches, ce qu'elle ignorait aussi, c'était que lorsqu'elle rentrait au motel, son jeune fiancé était déjà reparti pour une mission interne imprévue. Se préparer était pour elle un rituel de tous les matins, d'ailleurs, comme tous les matins, elle passa plus d'une demi-heure dans sa salle de bain à se coiffer, se maquiller avant de finalement sortir de sa chambre pour profiter de la journée. Son fiancé ne lui avait pas communiqué l'heure à laquelle il arriverait à Jericho, alors à la place de ne rien faire et de rester planté devant sa télé à l'attendre. Le soleil tapait fort, les douze heures approchaient à grand pas et l'astre arrivait à son zénith. Elle enfila ses lunettes de soleil noir et d'un pas décidé se lança dans les rues de la petite ville qui n'offraient, fallait il encore l'avouer, aucunes possibilités d'expansion. Elles menaient toutes au même endroit, l'American Tale.

    Elle y revint donc, une deuxième fois pour la même matinée, et s'y rassit tranquillement. La serveuse était sympathique, d'ailleurs, les deux jeunes femmes se voyaient souvent désormais. Certes, ce n'étaient pas les meilleures amies du monde, mais leurs diverses rencontres étaient devenues une sorte de rituel. Après plusieurs heures à discuter de tout et de rien avec la serveuse, elle quitta le bar souriant, encore et toujours. Son portable affichait désormais les quatre heures, elle était sure de retrouver son fiancé à présent. Elle traversa une fois encore la petite ville de Jericho quand une légère brise se mit à se lever et balaya ses cheveux détachés devant ses yeux. Elle ota ses lunettes de soleil pour les ranger dans son sac à main et passa une mèche trompeuse derrière son oreille doucement avant de traficoter dans son sac pour trouver la clé de la chambre lorsqu'elle posa sa main sur celle-ci et qu'elle comprit qu'elle était déjà ouverte. Heureuse de savoir que la seule raison de cette porte ouverte ne pouvait être que William, elle poussa la porte doucement. Vêtue d'un jean délavé taille basse et d'un top à franges à la place des manches et court jusqu'au nombril, de couleur opaque, elle avança de quelque pas dans la chambre avant d'entendre un craquement bizarre dans la pièce à côté. Réalisant alors que ce n'était peut-être pas Will' qui était là mais bien quelqu'un d'autre, elle se plaqua contre le mur adjacent à la pièce voisine et fouilla dans son sac pour sortir un couteau suisse, petit, mais utile. Elle ferma les yeux en priant pour que ce ne soit pas le zodiac qui la prendrait alors de manière imprévue, fallait il l'avouer. Elle compta jusqu'à trois avant de quitter sa "cachette" rapidement pour se retrouver face à l'intrus. Un sourire à demi angoissé se dessina sur son visage lorsque les traits de l'inconnu se reconstituèrent dans son esprit. Il ne s'agissait pas d'un assassin, mais du plus grand voleur qu'elle avait connu, oui, il s'agissait de William, celui là même qui lui avait volé quelque chose de bien plus important que de l'argent ;; son coeur ! Elle lui sauta au coup en soupirant de soulagement, le serrant contre sa poitrine pour entendre à nouveau son coeur battre au rythme du sien. Soulagement ? Appaisement et tout ce qui s'en suivit fut très réconfortant, dans les bras de l'homme qu'elle aimait, Pearl se senti soudainement plus en sécurité qu'avec n'importe qu'elle autre arme qu'elle pût posséder un jour. Doucement, elle lui murmura à l'oreille en l'enlaçant encore.

    « - Oh Will' ! Tu m'as tellement manqué...


HJ ;; Début catastrophique, me suis rattrapé, je l'espère, sur la fin =D
Revenir en haut Aller en bas
 

Les retrouvailles peut être cruelles... {PEARL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oblivion :: « Everthing comes to an end » :: ▬ Abandonned Ways-