AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Longue journée... [Thomas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
it's me, Coleen McCoy darling !


Date d'inscription : 29/05/2008
Nombre de messages : 1441
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de prime
x my adress : Motel de Jericho

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Longue journée... [Thomas]   Ven 24 Juil - 1:07

Il était sept heures lorsque Coleen se leva. Enfin, plutôt sept heures et quart, sept heures était l'heure à laquelle son réveil sonnait. Elle n'avait pas vraiment, voir pas du tout, envie de se lever de son lit, mais bon, il le fallait puisqu'aujourd'hui, le travail recomençais, en quelque sorte. En effet, la veille, le Zodiac avait encore frappé et bien que Coleen était à proximité du lieu où le crime eut lieu, elle et October décidèrent qu'il serait mieux d'y être le lendemain. Bien sûr, le corp n'y serait plus et le lieux aurait été épié, mais après tout, c'était mieux ainsi. Elles chercheraient plus profondément au lieu de crier de joie à chaque fois qu'ellles trouveraient la moindre tâche de sang. October avait choisie d'y aller ce matin même. Coleen la laisserait faire son enquête puis y irait à son tour l'après midi. Pour ce qui était du corp, il faudrait jouer de son charme et embobiner les autorités en faisant croire qu'elles sont de la famille à fin d'éxaminer le corps. Tout ça était épuisant rien que d'y penser xD. Bref, elle ne mit pas une éternité à prendre une douche et sortir de cet hotel mitteux.

Elle pris la direction du centre ville. C'est ainsi que là-bas, elle s'acheta un café et le journal. Le meurtre faisait la une des journeaux, impossible d'y échapper. L'article entammait une page entière. A ce moment là, Coleen trouvait ça stupide de conçacrer une page à cet article tout pour redire les mêmes choses. Les mêmes circontances, la même façon de tuer, le même meurtrier... Il n'y avait rien de nouveau là dedans. Pourtant, elle le lisait en entier. C'est ainsi qu'elle s'était installer dans le green's park. Il y avait moins de monde que les jours précédents... Normal, un meurtrier rodait dans les parages et des tas d'enfants s'amusaient seuls ici pendant que leurs mères étaient trop occupées à parler avec celle d'à côté. Au final, c'était mieux ainsi, Coleen détestait ces petites choses appelées enfants. Tout le monde en est un à un moment où un autre, mais même après avoir vécu dans la peau d'un enfant, elle arrive à lest détester. Ca pleur, ça crie et ça ne sert strictement à rien à part perdre son argent. Enfin, pour ça, elle avait le temps d'attendre! C'est ainsi qu'après une lecture matinale du journalle " Jericho's News", elle se leva, de façon à ne pas s'éterniser dans le parc. Après tout, elle s'était levé tôt pour enquêter, elle profitait de cette occasion pour s'investir à fond. Elle n'avait pas la moindre envie de se lever à sept heures tous les matins. Bon d'accord, sept heures n'était pas trop tôt, mais pour quelqu'un comme Coleen, s'était déja assez dur, n'étant pas du matin. Elle se leva ayant pour but de se rendre à la bibliothèque municipale de Jericho. Elle y était allé des tas de fois, pourtant, elle en découvrait plus à chaque fois.

Une fois arrivé à l'endroit précis, elle commença par prendre les anciens "Jericho's News" qui l'interessaient. En gros, ceux qui parlaient du Zodiac, et ils étaient nombreux. Le Zodiac était un peu ce pourquoi la ville de Jericho était connue et pourquoi le nombre de personnes faisant parties des autorités était bien au dessus de celui des gens qui vivaient ici. C'est ainsi qu'après un quart d'heure, elle se retrouva assise à une table avec une pile de journeaux, à les feuilleter un par un... Bien que son esprit en ce moment même s'égarait vers la soirée d'hier. October, gênée lorsque Coleen avait abordé le soir où elle n'était pas rentrée et vice versa pour le soir de la forêt... D'ailleurs, Burndage qui était venue vers elles après l'intervention du " témoin ". Pourquoi avait-il dit ça? Coleen allait devoir à faire à October, qui allait lui poser des tas de questions... October avait plus de quoi en vouloir à Coleen que Coleen à October, même si celle-ci savait qu'O'Connor avait quelque chose à avoir avec son accolyte, elle n'avait rien pour le prouver! Elle se demandait d'ailleurs pourquoi il lui avait dit ça... La manipulation? Peut-être mais Coleen était loins à présent de rentrer dans un jeu pareil. Elle secoua la tête, histoire de se reprendre, elle n'était pas ici pour penser à ça. Elle recommença à regarder les journeaux, distraite, l'esprit ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

And Nothing Else Matters...
avatar
it's me, Thomas Burndage darling !


Date d'inscription : 07/06/2008
Nombre de messages : 320
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de primes
x my adress : Viens donc voir de plus près...

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Ven 24 Juil - 2:16

    So close, not matter how far
    Couldn't be much more from the heart

    Forever trusting who we are
    And nothing else matters.


    Sept heures du matin était une heure bien matinale pour un jeune homme de vingt-huit ans qui n’avait rien de mieux à faire que se mettre au trousse d’un tueur en série réputé à travers le pays, voire même le monde, pour ses nombreuses victimes et ses crimes d’une violence terrible. Attendez, vous rigolez ? Thomas Burndage faisait justement partie de ceux qui vouait en quelque sorte leur vie à cet objectif, ces nombreux chasseurs de prîmes qui s’adonnait à cette chasse ouverte depuis trop longtemps déjà et qui ne semblait pas vouloir se terminer un jour. Rien n’aurait d’ailleurs pu empêcher notre homme de mettre les pieds hors du lit dès les petites heures du matin pour poursuivre l’enquête qu’il avait débuté la veille suite à la nouvelle catastrophe. En effet, la tournoi annuel de poker de l’American Tale avait été interrompu par l’arrivée subite et tragique d’un jeune officier venu trouver le shérif de Jericho pour lui annoncer que le Zodiac avait récidivé. Bien que la plus part des chasseur de prîmes de la connaissance de Thomas aient été présents et bien sûr témoins de l’annonce de cette terrible nouvelle, il avait été un des seuls à choisir de sortir immédiatement enquêter sur les lieux du crime. Juste avant, il s’était permis un petit détour pour glisser quelques mots à deux autres chasseuses de prîmes, soit Coleen McCoy et October Hawkins, deux … connaissances fort intéressantes à lui, si bien sûr, le terme convenait. Il leur avait brièvement, voire mystérieusement, exposé sa nouvelle théorie sur les intentions du Zodiac et ses techniques visant les berner, eux, chasseurs de prîmes, et s’était tout bonnement en aller pour vaquer à de plus importantes occupations. Thomas, tout comme les autres sans doute, n’était pas friand des foules et des ramassis de policiers – encore moins lorsque les médias s’en mêlaient -, mais était bien conscient que les lieux n’auraient pu été les mêmes après le passage des divers spécialistes qui allaient sans nul doute analyser tous les moindres détails de la scène, les environs, le corps, l’arme.. si bien sûr, on avait retrouvé quelques traces que ce soit.. Et il avait pu faire quelques bien intéressantes découvertes. Il se souviendrait à l’avenir de ne compter que sur son instinct et d’être marginal s’il le fallait ; après tout, il s’estimait chanceux de ne pas avoir suivi l’idée populaire des autres chasseurs et d’être rentré chez lui pour ne commencer l’enquête que le lendemain matin, si tôt soit-il.

    Ce matin, Thomas avait dans l’idée de passer à la bibliothèque pour vérifier quelques anciens numéros du Jericho’s News. Un type de sa trempe, on ne s’attendait pas vraiment à croiser ça dans une bibliothèque, mais il y passait pourtant une très grande partie de son temps depuis qu’il était sur le cas du Zodiac. Il allait sans dire qu’il avait déjà fait le tour de tous les numéros, mais il revenait tout de même régulièrement les consulter histoire de vérifier quelques petits détails. Chaque fois qu’il était obligé de retourner à la bibliothèque, il se maudissait de ne pas simplement avoir voler les exemplaires… Qui, mis à part lui et peut-être quelques autres chasseurs, s’intéressaient de toute façon à ces vieux torchons ? Ayant d’abord fait un détour dans un café du coin pour acheter de quoi se tenir parfaitement éveillé – chose fortement inhabituelle, Thomas ne buvant jamais de café -, le jeune homme arriva à la bibliothèque vers huit heures moins le quart. Il arborait un air plutôt maussade dû au retard qu’il avait de sur son horaire initial. Cela faisait tout de même plus de trois quarts d’heure que la bibliothèque avait ouvert ses portes, mais bon. Tout de même, il rattraperait le temps perdu. Thomas salua d’un signe de tête bien peu sincère la bibliothécaire qui le connaissait bien à force de ses nombreuses venues et il se dirigea aussitôt vers les archives qui se situaient à l’arrière de l’établissement. Aussitôt eut-il tourné le dernier coin d’une allée qu’il s’arrêta net en s’apercevant qu’il n’était pas le seul à avoir eu cette idée aujourd’hui.

      « McCoy. Quelle agréable surprise me faites-vous là. »
    Déclara-t-il solennellement sans qu’il ne fut vraiment possible de déterminer quels étaient véritablement ses sentiments à propos de cette soi-disant surprise. Il l’observa d’un drôle d’air sans bouger durant plusieurs secondes avant de lui tourner le dos et de filer vers le étagères à la recherche d’un numéro bien précis. Mécontent, il soupira profondément et se retourna sans porter beaucoup d’attention à Coleen. Il lui emprunta alors sans demander la permission un des numéros étalés sur la table sous ses yeux et chercha la page qui l’intéressait.

    Thomas était un type d’une bizarrerie bien singulière. La veille, il avait tenu des propos bien surprenants envers la jeune femme et aujourd’hui, il agissait tout simplement comme si elle n’était pas là du tout. Après tout, c’était qu’il avait du travail à faire. Le surplus d’émotions dû à l’annonce de la veille lui avait fait réfléchir un peu, mais la nuit semblait lui avoir fait oublié ses bonnes volontés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
it's me, Coleen McCoy darling !


Date d'inscription : 29/05/2008
Nombre de messages : 1441
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de prime
x my adress : Motel de Jericho

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Ven 24 Juil - 13:42

Coleen n'eut pas le temps d'y penser trop que Thomas était déja sur les lieux. Elle n'était pas vraiment surprise, ce genre de chose arrivait souvent. Ce n'était ni de la téléphatie, ni de la télékinésie, c'était simplement inexplicable. Jusqu'à ce que celui-ci vienne lui adresser la parole, elle n'avait pas remarqué sa présence. Elle jeta un vague coup d'oeuil, avant de replonger ses yeux dans son journal. Elle ne voulait pas qu'il paraisse important. Elle ne lui prêta pas beaucoup d'importance. Encore hier, il l'aurait tutoyé, aujourd'hui, s'en était autrement. Coleen se doutait bien qu'elle n'aurait pas d'explication aujourd'hui de ce qu'il avait dit hier, qui l'intriguait plus qu'autre chose. Coleen, quand à elle, si elle avait du donner un conseil à un chasseur de prime, ça aurait plus le contraire de ce qu'avait dit Burndage. La première phrase qu'avait lancé Burndage à October et Coleen, avait d'autant plus intrigué Coleen. Coleen et October étaient plus que soudées sur cette enquête. Peut-être que leur relation s'en tenait simplement à de l'amitié, mais elles s'étaient promis de ne pas trahir. A la limite, la seule chose qui pourrait éventuellement mettre fin à leur " camaraderie " était qu'October ou Coleen retourne sa veste pour aller se mettre avec un autre chasseur de prime. Pour Coleen, s'était tout simplement impensable, puisqu'elle les détestait tous à quelques exeptions près, mais il était vrai que le comportement d'October envers Liam inquiètait Coleen. Elle savait qu'il n'y avait pas que de la rivalité entre ces deux là et même si October niait, Coleen n'était pas un lapin de trois jours! Elle n'était pas stupide non plus. Rien qu'à voir la façon dont leurs regards se rencontraient au tournois... Toutes ces pensées embrouyaient l'esprit de la jeune McCoy. Ainsi elle n'allait plus faire confiance à October à cause de simple paroles d'un rival.

" De même Burndage. "

Ce n'était même pas une phrase complète, ce que Coleen venait de répondre à Thomas. Elle leva les yeux en le voyant chercher les journeaux qui se tenaient devant elle, puis, elle léger sourire se dessina autour de ses lèvre avant de replonger une nouvelle fois dans ses occupations. Après tout, se lever à sept heures avait payer, elle avait réussi à avoir les Jericho's News en premier et avoir le plaisirs de comtempler un chasseur soupirer, c'était une bonne récompense. Celui-ci vint alors à prendre dans les journeaux de McCoy. Elle ne lui prêtait même pas attention. Elle se fichait qu'il prenne un journeaux, elle n'allait pas se jeter sur lui comme une hystérique afin de lui reprendre ce qu'il lui appartenait. Il faisait bien ce qu'il voulait, qu'il empreinte un journal ne faisait pas plus de mal à Coleen qu'autre chose. Elle scruta quelque peu la bibliothèque. La seule chose qui inquietait Coleen à ce moment précis était October. Si elle la voyait en présencede Burndage, elle pourrait s'imaginer des tas de choses. Surtout depuis le spitch qu'il avait fait hier. Elle s'imaginait sans doute des tas de choses, comme Coleen s'imaginait des tas de choses entre O'Connor et October. October pouvait bien avoir des sentiments pour qui elle veut, mais pas O'Connor, non, pas lui, pas cet abruti! Rien que d'imaginer un truc pareil, McCoy se mordilla la lèvre. Et pis l'attitude de Burndage l'énervait encore plus! Comment osait-il tenir des propos pareils devant tout une assemblée de chasseurs de primes, bien qu'October semblait être la seule autre personne que Coleen à avoir entendue, et faire comme si de rien n'était. Mais Coleen ne voulait pas en parler, à personne et pas avec lui! Elle ne voulait qu'il passe pour quelqu'un d'important aux yeux de Coleen. Bien sûr, ses propos étaient importants puisqu'ils troublaient Coleen, et surtout ce qu'il avait était étrange, clair mais étrange... Elle leva les yeux pour le fixer avec exaspération. Il semblait si sage, si innocent...



[Désolé c'est nul...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

And Nothing Else Matters...
avatar
it's me, Thomas Burndage darling !


Date d'inscription : 07/06/2008
Nombre de messages : 320
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de primes
x my adress : Viens donc voir de plus près...

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Sam 25 Juil - 7:27

    HJ : Voyons, qu'est-ce que tu racontes là ^^


    Il n'y avait franchement pas grand chose qui pouvait échapper à Burndage, comme elle l'appelait si bien, qui était toujours aux aguets peu importe la situation dans laquelle il se trouvait. Plus précisément, Thomas ne cessait de détailler Coleen du coin de l'oeil bien qu'il ne soit visiblement occupé à consulter ces fameuses archives du journal local. Il n'avait pas mis beaucoup de temps à remarquer l'air vaguement inquiet - confus peut-être - de la jeune femme, mais il ne pouvait pas encore se l'expliquer précisément. Il y avait bien entendu une multitude de raisons qui auraient pu expliquer ce regard, cette indécision... Mais il n'était pas vraiment prêt d'en apprendre les causes, il avait d'autres chats à fouetter pour le moment. Aussitôt eut-il trouvé ce qu'il cherchait, son attention se détacha momentanément complètement de Coleen et il sortit de sa poche un calepin dans lequel il nota quelques précieuses informations dans l'espoir de ne pas avoir à revenir ici avant un moment. Durant un bref instant, Thomas parût hésiter, mais il reposa le journal sur la table devant la jeune chasseuse, songeant qu'il n'avait pas besoin d'autre chose pour l'instant. On aurait évidemment pu s'attendre à ce qu'il tourne simplement les talons pour aller continuer son enquête ailleurs qu'à la bibliothèque municipale, mais il se tira au contraire une chaise face à la brunette, l'air déterminé et légèrement étrange.

      « Rassurez-moi McCoy, il n'y a pas Hawkins qui sortira d'une allée pour venir espionner ? Je ne voudrais pas vous causer de tord dans votre "partenariat" que, comme je l'ai mentionné hier soir, j'encourage si bien... »


    Il y avait quelque chose de drôlement ironique à l'idée que Thomas s'inquiète ou pas de la présence d'October. Pour dire la vérité, il n'en avait strictement rien à faire, mais quoi qu'étaient ses intentions, Thomas restait Thomas et il n'était pas moins manipulateur qu'il l'avait toujours été. Ces paroles n'avaient pour seul objectif que de tester la réaction de Coleen. Thomas était loin d'être dupe et d'ailleurs, il avait déjà joué ce petit jeu avec October elle-même, lui parlant de Liam et de Coleen, trouvant vaguement le moyen de savoir au final qu'elle était bel et bien attirée par l'imbécile d'O'Connor et également que cela était chose inacceptable aux yeux de celle qui était sa partenaire. Quel jeu Thomas était-il en train de jouer ? Il y avait de ces moments où lui-même l'ignorait, mais sa philosophie - parce que oui, il en avait une - était différente de celle qu'il avait eue dans le passé. Il ne prêchait plus uniquement pour ses réussites personnelles, mais bien pour la réussite globale de la traque du Zodiac. Étrange, non ? Bien sûr, car Thomas avait tout d'un parfait égoïste sans coeur. Le fait restait tout de même qu'il en avait assez de courir en rond, perdant du coup d'excellents contrats qui auraient pu lui rapporter gros et qui l'auraient certes diverti plus efficacement que ce foutu Zodiac. Jericho l'ennuyait, le Zodiac n'avait plus rien de nouveau... Mais Thomas était obsédé, comme tous et chacun, et désirait seulement qu'il crève enfin. Bref, ses pensées à ce sujet restaient encore bien confuses, mais c'en était l'idée originale.

      « La nuit dernière n'a pas semblé être la meilleure, je me trompe ? »

    Observa-t-il, mine de rien. Le jeune homme dépassait en ce moment les limites de la bizarrerie, rien de moins. Ce Burndage, toujours à embrouiller les esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
it's me, Coleen McCoy darling !


Date d'inscription : 29/05/2008
Nombre de messages : 1441
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de prime
x my adress : Motel de Jericho

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Sam 25 Juil - 23:08

Celui-ci lisait donc dans ses pensées. Il avait sans doute deviné d'après l'attitude de Coleen. Thomas semblait la connaître bien plus qu'elle ne pensait, ou alors il avait simplement un esprit de déduction impressionnant. Dans un premier temps, il avait commencé à partir, ce qui avait été un soulagement pour Coleen, il choisi finalement de s'assoir en face de mademoiselle McCoy. Lui encourageait leur " partenariat "? Coleen eut un sourire amusé, qui avait plus pour idée de retenir un rire, bien qu'elle avait cerner l'ironie de ses paroles. Lui avait l'air si distant, si associable. Bon d'accord, l'asociabilité faisait partie du caractère d'environ tout les chasseurs de primes... Et de toute façon, qu'October vienne ne devait pas plus le toucher que ça, ça ne serait pas à lui qu'October ferait subir un interrogatoire. En même temps, McCoy aurait fait pareil. N'empêche que quand Burndage se rassit, Coleen afficha un air surpris. Pourquoi lui tenir d'avantage compagnie, alors qu'il avait sans doute d'autres occupations pour la journée. Il avait l'air d'être venu pour quelque chose de bien précis et après que celui-ci ait noté quelque chose dans son carnet, Coleen se doutait qu'il avait fini son affaire ici. Au lieu de ça, il lui posa une question à propos de son acolyte.

" Je ne pense pas, du moins je l'espère. Enfin, nous n'avons à nous reprocher, n'est-ce pas? "

Non, rien à se reprocher. Bien que la soirée de leur rencontre fut plutôt " étrange " dirons nous. Enfin, Coleen aura toujours l'argument O'Connor pour rétorquer! Celui-ci servait donc à quelque chose. Coleen jeta un dernier coup d'œil au journal qu'elle venait de feuilleter avant de pousser un soupir et de l'éloigner afin d'en prendre un autre. Elle n'était pas vraiment concentré, surtout avec Thomas en face d'elle. Bien que sa présence n'était des plus désagréable, car contrairement à d'autres, ils ne passaient leur temps à se lancer des piques bien qu'en temps normal, Coleen adorait faire profiter de sa répartie. Depuis hier, elle était quelque peu démoralisée. October et elle n'avançaient pas dans leur enquête. Et puis avec le nouveau meurtre, de quoi se sentir coupable de ne pas être efficace. Non, la nuit était loin d'être la meilleure. D'ailleurs, aucune des nuits passées à Jericho était l'une des meilleures nuits dans la vie de Coleen mais il était vrai que cette dernière était particulièrement mauvaise. Peut-être était-ce les poches qu'elle avait sous les yeux ou alors le fait qu'il l'ait vu ingurgiter plusieurs verres de bière pour en venir à cette déduction, mais dans tout les cas, il avait raison. Elle aurait préféré rester dans son lit, c'est sûr, d'ailleurs le quart d'heure suivant l'avait compris. Elle répondit suivant un soupir.

" En effet, c'était loin d'être la meilleure. En même temps, avec un soirée pareille... "

Après ça, Coleen plongea dans son nouveau journal. Elle se rendait compte qu'elle était en train de raconter sa vie, à quelqu'un qu'elle n'appréciait pas particulièrement ou du moins, qu'elle ne devait pas apprécier. En effet, elle ne comprenait pas, mais la présence de Thomas n'était pas dérangeante. Je veux dire par là, si ça avait été Liam, elle n'aurait pas aimé qu'il vienne se poser en face d'elle, la regardant en train d'avancer dans l'affaire de laquelle il s'occupait aussi. Mais lui, non, ça ne la dérangeait pas plus que ça bien que depuis la soirée d'hier, elle préférait ne pas trop le côtoyer. Lui, semblait avoir oublier la soirée, ou plutôt éliminer ce qu'il avait dit. Coleen se doutait que Thomas devait avoir l'habitude de boire, non pas à cause de son physique, mais simplement parce qu'en temps que chasseur de prime qui se respecte, il devait avoir du temps libre à passer à l'American Tale, et donc il devait tenir l'alcool, donc ne pas oublier la soirée précédente. Donc, Coleen en déduisait qu'il avait sans doute dit quelque chose qu'il regrettait. C'était un peu un soulagement mais aussi une déception. Il y avait peu de personnes qui l'appréciaient au point de lui dire de faire attention à elle à Jericho, mais bon, ça elle ne l'avouera jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

And Nothing Else Matters...
avatar
it's me, Thomas Burndage darling !


Date d'inscription : 07/06/2008
Nombre de messages : 320
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de primes
x my adress : Viens donc voir de plus près...

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Dim 26 Juil - 0:49

    Le jeune homme acquiesça d'un bref signe de tête suite aux paroles de Coleen. Il n'en était pas bien certain, mais elle lui donnait l'impression d'avoir baissé sa garde et de lui faire ce qui, pour une chasseuse de sa trempe, ressemblait sans doute le plus possible à des confidences. Heureusement pour la brunette, Burndage n'avait aucune mauvaise intention que, aussi surprenant cela pouvait-il être. La solitude avait peut-être fini par lui monter à la tête, après près d'une trentaine d'année à vivre de la sorte, mais bien qu'il ne le démontrait pas, Thomas trouvait un certain réconfort à l'idée de se trouver ici dans cette bibliothèque en l'agréable compagnie de la jeune femme. Thomas ignorait d'ailleurs pour quelle raison est-ce qu'il ressentait un tel attachement envers elle, sachant qu'ils ne se connaissaient que très peu. Peut-être était-ce d'ailleurs précisément là la raison. Le mystère la rendait sans doute très attrayante aux yeux du jeune homme, collectionneur de conquêtes d'une nuit, mais ces intentions n'étaient pas ainsi. Certes, Thomas n'aurait pu nier l'attirance qu'il éprouvait, mais il ne cherchait pas à tout prix à mettre Coleen sous ses draps pour assouvir ses quelques instincts d'homme seul. Le jeune homme avait évidemment bien d'autres choses à faire de sa journée, mais il songeait que rien ne pressait. Il avait beau avoir trouver de nouvelles informations fort pertinentes suite à sa petite visite de hier soir sur les lieux du crime, il n'y avait strictement rien qui le forçait à se dépêcher de poursuivre l'enquête. Thomas avait peut-être changé sur l'idée qu'il ne désirait plus à tout prix avoir l'exclusivité de la capture, du meurtre, du Zodiac, mais il n'avait pas changé sur d'autres aspects. Les meurtres que perpétuaient le Zodiac ne l'avaient jamais touché personnellement et donc, mis à part l'exploit en tant que tel, il ne se sentait pas particulièrement pressé de mettre un terme aux massacres. Humain, Thomas ? Oui, mais toujours de glace ... Tout dépendait des motifs. Thomas soupira.

      « Vous ne devriez pas vous épuiser à la tâche. Le Zodiac ...»
    Thomas se rendit compte qu'il se trouvait dans un endroit fréquentés par plusieurs civiles même en une heure aussi matinale et donc, il prit la sage décision de baisser le ton. Il était d'ailleurs rare que le jeune homme ne pense pas à ces choses là avant d'être aussi près de gaffer ou de donner quelques informations de trop, qui auraient pu mettre en panique ceux qui auraient entendu.

      « .. Le Zodiac n'est pas stupide. Il ne restera pas dans le coin, alors qu'il est parfaitement conscient que nous sommes tous à ses trousses ; autorités, médias et chasseurs. Et si jamais il y reste, ce ne sera que pour nous observer courir dans tous les sens sans résultat, histoire de se divertir un peu. Aucune chance qu'il soit possible à attraper par ces temps-ci.»
    Les propos de Thomas avaient quelque chose de fort logique, mais il n'en était pas moins qu'ils étaient douteux. À première vue, n'importe qui aurait sans doute estimer que Burndage tentait de dissuader Coleen de faire des recherches, histoire de prendre l'avance sur elle, mais rien n'était aussi loin de ses pensées qu'une chose pareille. Il était lui même trop fatigué pour faire de grandes enquêtes aujourd'hui et il songeait à s'accorder un moment de repos, un bref répit. Une journée de plus, une journée de moins... Surtout dans de pareilles conditions. Le jeune homme bailla regarda Coleen jusqu'à ce que leurs regards se croisent. À ce moment là, il détourna la tête et observa une jeune femme qui passait dans l'allée tout près d'eux. Il était de toute façon plus sage de ne pas parler en présence d'une autre personne.

      « Je mettrai ma tête à prix que vous vous creusez les méninges à savoir ce que je peux bien chercher à faire en vous disant tout cela.»
    Il guetta la réaction de la jeune femme, faisant autant allusion à ses dernières paroles qu'à celles qu'il avait prononcées la veille au bar. Il soupira et sentit le besoin de s'expliquer, que cela intéresse Coleen ou pas.
      « Le shérif qu'il a tué était très impliqué dans la traque au Zodiac. Il s'amuse. Et nous les chasseurs, n'avons pas l'habitude d'être particulièrement aimés de ce genre de tueur en série. Oh, je ne le blâme pas, je n'aime pas la plus part des chasseurs moi non plus, et je ne l'aime pas beaucoup lui non plus. Il reste qu'il ne me surprendrait pas qu'il remette ça et que la prochaine fois, ce soit un chasseur. Je ne souhaite pas vous voir dans le pétrin, McCoy. J'en serai bien attristé, vous comprenez ? »


    Si elle comprenait ? Il ne comprenait pas tellement lui même. Ce qu'il venait de dire était certes plus que logique, voire même la plus pure vérité, mais c'était risible. Coleen savait sans doute s'occuper d'elle même sans qu'on ne lui donne des conseils et il était certain qu'elle devait être justement en train de se dire cela. Il haussa les épaules, sans y accorder beaucoup d'importance, car elle avait le droit de prendre ce qu'il avait dit de la façon qu'elle le voulait bien. Chacun était libre de ses opinions après tout. Il se leva alors, le message était fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
it's me, Coleen McCoy darling !


Date d'inscription : 29/05/2008
Nombre de messages : 1441
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de prime
x my adress : Motel de Jericho

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Dim 26 Juil - 1:47

" Vous ne devriez pas vous épuiser à la tâche ".Certes, elle ne devrait pas, mais c'était son métier et cela faisait partie de son métier. Cette décision avait été étrangement dure puisqu'elle devait choisir entre ses études et un avenir peut-être pas très prometteur et les deux se rejoignaient dans un sens puisque Coleen avait commencé ses études en criminologie, mais elle avait choisie le métier à risque. Elle répondit par un soupir. Il savait comme elle qu'à présent, ils étaient piégés. Ils avaient commencer, ils ne pouvaient plus reculer. Et puis, ça pimentait leur vie. Par la suite, il ajouta que le Zodiac n'était pas stupide, qu'il ne resterait pas dans le coin... Coleen non plus n'était pas stupide. Elle savait bien qu'elle ne trouverais pas le Zodiac dans les alentours du lieu où le crime à eu lieu, mais peut-être qu'en en apprenant sur la victime, voir les anciennes victimes, elle aura éventuellement une piste sur la future victime bien que les victimes avaient rarement de points communs si ce n'est que le même meurtrier. Coleen se demandait encore pourquoi il lui disait cela. Elle n'était rien d'autre qu'un chasseuse de prime, elle savait ce qu'elle devait faire, éviter de faire bien qu'elle était la plus jeune de tous. Ça, elle ne le savait pas et Thomas l'avait (encore ) compris surement à cause de son air interrogateur. Jusqu'ici, elle était restée silencieuse jusqu'à ce qu'il lui dise " Je mettrai ma tête à pris que vous vous creusez les méninges à savoir ce que je peux bien chercher à faire en vous disant tout cela ". Il ne pouvait pas mieux dire.

" En effet, je dois avouer que je suis un peu perdue "

C'est ainsi qu'il continua à parler sur le Zodiac, comme quoi il avait tué un Shérif qui lui aussi enquêtait sur le Zodiac, donc qu'à présent, cela pouvait arriver à n'importe qui. Coleen le savait bien, mais elle était encore perdue, elle se demandait toujours pourquoi il lui disait ça. Elle n'avait rien de différent des autres chasseurs de primes, pourtant elle doutait que Burndage aurait eu la même conversation avec O'Connor. Elle se demandait si cela avait un quelconque lien avec la manipulation. Coleen restait méfiante. "J'en serais très attristé, vous comprenez? ". Non pas vraiment pour ne pas dire pas du tout. Elle baissa les yeux pour éviter de croiser son regard, un peu gêné.

" Pas vraiment, je suis désolée mais je suis encore un peu perdue. Pourquoi moi? Je veux dire, hier soir, vous m'avez dit de faire attention, ignorant complètement October. Je doute que vous aviez eu la même conversation avec O'Connor auparavant. Je suis une chasseuse de prime, on ne devrait pas avoir cette conversation, pourtant on en est là et moi je ne sais si je vous déteste ou... ou pas. Parceque je sais que je le devrais."

McCoy avait eu un petit blanc à partir de " si je vous déteste ou... ". Elle ne voulait pas dire apprécier, parce que ça voudrais dire qu'au fond, finalement, elle l'appréciaient et ça, c'était impossible à dire à ce moment précis. Elle ne l'avait pas vraiment regardé pendant qu'elle parlait. C'était peut-être déstabilisant. Bref, elle ne leva pas les yeux par la suite. Elle attendait seulement la réponse qu'il allait donné. Elle avait déjà oublié ses magasines qu'elle avait mis de côté, elle n'avait donc plus rien pour se réfugier, même plus son " Job ". Elle ne comprenait pas ce qu'elle avait de plus qu'un autre. Peut-être rien, justement, toujours et encore la question de la manipulation mais elle n'avait pas envie de penser que ça avait quelque chose dedans. Elle préférait juste se méfier au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

And Nothing Else Matters...
avatar
it's me, Thomas Burndage darling !


Date d'inscription : 07/06/2008
Nombre de messages : 320
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de primes
x my adress : Viens donc voir de plus près...

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Dim 26 Juil - 21:54

    Jamais auparavant Thomas n'avait eu ce genre de conversation avec Coleen, ni avec personne d'autre d'ailleurs. Quelque chose au fond de lui lui laissait savoir qu'il était dans l'erreur et qu'un lien, quel qu'il soit, avec une autre personne ne pouvait faire qu'une seule chose : mener à des souffrances à court ou à long terme. De plus, cette personne était une chasseuse de prîmes fort compétente, une adversaire. Toutefois, malgré tout cela, il était toujours là et bien qu'il se soit levé en donnant l'impression qu'il allait partir, il ne l'avait pas encore fait. Le jeune homme affichait un sourire amusé, voire moqueur, quand il se retourna vers Coleen qui venait tout juste de terminer de parler.

      « Vous le devriez ? Certes, c'est ce qu'on pense tous. Ai-je donc fait quelque chose pour mériter votre antipathie ? Il me semblait pourtant m'efforcer du contraire.»
    Thomas semblait bien s'amuser, mais ce n'était pas aux dépends de la jeune femme. En tout cas, cela n'était pas dans ses intentions si jamais elle avait cette impression. Il haussa doucement les épaules. Où est-ce qu'il voulait en venir ? Nulle part. Il resta debout, le regard quelque peu perdu dans le vide, durant un moment qui s'éternisa. Il ne revint pas s'asseoir, mais il était évident qu'il n'allait pas partir de si tôt. Tout compte fait, la conversation n'allait peut-être pas s'arrêter ici et son enquête pourrait bien attendre encore plus longtemps que ce qu'il avait initialement prévu. Il regarda doucement Coleen qui semblait toujours assez confuse.

      « Comprenez moi bien, McCoy, c'est que j'aime la liberté. Elle m'est plus chère encore que l'idée de mettre la main sur ce maudit tueur. La rivalité entre chasseurs, c'est assez intéressant bien sûr, mais O'Connor, que vous ayez parlé de l'un comme de l'autre, n'a pas d'aussi jolis yeux que vous et, pardonnez moi ma grossièreté, mais le reste n'est pas mal du tout non plus. Par conséquent, l'idée de le voir dans un faux pas ne m'atteint pas le moindre du monde, voyez-vous, le monde se passerait volontiers de lui. »
    Quelle éloquence, oui. Thomas savait manier les mots, et il restait lui-même en tout temps. Au fil du temps, il avait certes un peu évolué. Il y avait toujours en lui cette même rancune envers l'humanité toute entière, mais il avait appris à l'apprivoiser au moins un peu.

      « Bref, ce ne sera pas ces ridicules règles non-écrites, qui me dicteront la conduite. À moins, bien sûr, que cela vous perturbe tant dans votre travail.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
it's me, Coleen McCoy darling !


Date d'inscription : 29/05/2008
Nombre de messages : 1441
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de prime
x my adress : Motel de Jericho

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Lun 27 Juil - 0:03

Non il n'avait rien fait. Il aurait du, mais non. Et Coleen aussi d'ailleurs. C'était ça le plus énervant. Pourquoi il ne se comportait pas comme tous les autres? Et pourquoi Coleen devenait à son tour plus agréable avec lui qu'avec un autre. Elle pourrait le détester pour ça, mais elle ne pouvait pas montrer de haine, ce qui n'avait plus aucun sens. Il laissa croire qu'il partait, ce n'aurait pas été un soulagement dans ce cas, il aurait laisser Coleen dans le trouble, ce qui serait d'autant plus énervant. Elle le fixait, impassible. Et lui, il affichait ce sourire amusé qu'il faisait si bien. Coleen l'avait remarqué le soir même de leur rencontre, elle l'avait remarqué à travers la nuit. Il l'avait beaucoup intéressé. Il était différent. Mêmes si ils étaient tous différents, elle s'intéressait plus à Thomas qu'un autre. C'est ainsi qu'elle avait pu remarquer quelques détails. Cependant, il s'était retourné vers sa direction pour lui dire qu'il n'avait rien fait pour qu'elle le déteste.

" Non, et c'est ça le plus gênant. Vous n'êtes pas détestable, et d'habitude j'ai don pour détester les gens. Mais vous êtes une exception, sans doute. "

Coleen avait tout de même l'impression de s'affaiblir. Le ton sarcastique qu'elle employait d'habitude n'était pas au rendez vous, et ça l'agaçait assez. Sa répartie était sa force, et si elle ne pouvait même plus en jouer, à quoi bon! Thomas avoua qu'il aimait être libre de ses choix, donc de ceux qu'il pouvait apprécier, Coleen aussi, aimait la liberté, seulement elle se mettait des barrières et montait sa garde. Elle se trouvait quelque peu ridicule de ne pas avoir la même philosophie exemplaire que Burndage avait adopté. Pour Coleen, haïr toutes les personnes nuisant à son travail, donc en quelque sorte à sa vie, devait être détestées par celle-ci. C'était sa philosophie à elle. Lorsqu'il commença à dire qu'O'Connor n'avait les mêmes jolis yeux ainsi que le reste, Coleen ne put s'empêcher d'avoir un léger sourire. Elle ne rougissait pas cependant. Elle avait la chance de pouvoir se contrôler et puis de toutes façons, elle ne rougirait pas même si elle le voudrais.

" Vous devez avoir raison, je dois l'avouer. Et puis, vous pouvez employer toute votre grossièreté si ce n'est que pour me flatter! "

Ajouta-t-elle sur un ton ironique. Jeu dangereux puisque Coleen ne se méfiait plus trop de Thomas. Mais bon, elle comptait simplement continuer à penser sans y mettre de la paranoïa dedans. Il était vrai que depuis qu'elle était ici, elle voyait le mal partout. Il était même arrivé qu'elle le voie en October. Tout ce que disais Thomas était si fluide qu'on aurait pu croire qu'il l'avait répéter avant de venir ici.

" Je pense pouvoir faire avec "

Non son travail ne serait pas perturber tant qu'elle ne mélangera pas vie et privée et boulot. Soit en autre donner des informations à son cher ami, même si elle se doute qu'il se débrouille très bien tout seul et qu'il n'a pas besoin qu'une chasseuse de la classe de Coleen lui donne des conseils! Enfin, elle saurait faire avec et puis c'était toujours mieux que de devoir le snober. Cela ne servirait à rien puisque quand elle le verrait, elle serait si mal à l'aise, qu'au final, ce sera pire qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

And Nothing Else Matters...
avatar
it's me, Thomas Burndage darling !


Date d'inscription : 07/06/2008
Nombre de messages : 320
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de primes
x my adress : Viens donc voir de plus près...

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Lun 27 Juil - 0:26

    Or donc, elle pensait pouvoir faire avec la nouvelle vision des choses de Thomas. C'était bien tant mieux, car le jeune homme doutait qu'il aurait changé d'avis même si elle avait dit exactement le contraire. Bien qu'il aurait sans aucun doute considéré les propos de Coleen beaucoup plus que ceux d'un autre, il n'était pas du tout certain qu'ils auraient été en mesure de le faire changer d'avis. Le jeune homme était toujours debout, mais cela ne le dérangeait pas le moindre du monde. Burndage n'était pas une personne très conciliante et si la situation lui aurait déplut d'une quelconque façon, il se serait immédiatement arrangé pour que ce ne soit plus le cas. Il ne faisait jamais des concessions ou quoi que ce soit dans le même genre, jamais. Après tout, cela faisait à son avis partie intégrante de la "liberté" qu'il chérissait tant. Il obtenait ce qu'il voulait au moment où il le voulait, mais bien sûr, il y avait quelques fois où il ne souhaitait pas que tout soit aussi facile... Rien ne vous vient à l'esprit ?

    Le jeune homme hésita un moment, d'abord tenté par l'idée d'inviter Coleen quelque part, d'oublier pour un instant toute cette histoire de Zodiac et de se donner le droit de vider son esprit, de penser à autre chose, voire de se faire plaisir un peu... Néanmoins, il changea d'avis juste avant de le proposer - chose qui n'aurait de toute façon certainement pas plût à la charmante demoiselle - et il s'approcha un peu de la table en jetant un coup d'oeil furtif aux journaux qu'elle regardait. D'un ton détaché et lent, Thomas dit :

      « Il y a un témoin. Oh, bien sûr, ils étouffent l'affaire, histoire qu'on ne soit pas tous à ses trousses et ils le cachent bien aux yeux de tous. Les autorités sont parfois si... égoïstes, non ? L'idée m'est venue de passer un coup de fil aux médias, histoire de mettre des bâtons dans leurs roues, mais j'ai ensuite cru que ça pourrait d'abord nous servir à nous, chasseurs. Nous savons tous à quel point les policiers sont d'une compétence.. hum, rare, qui gaspillera seulement ce que ce pauvre type a vu, ou cru voir. À force, ils finiront par lui faire mêler la vérité du mensonge, c'est inévitable. »

    Thomas afficha un sourire à son interlocutrice. Pourquoi lui faisait-il part de ce qu'il avait découvert par hasard en surprenant une conversation confidentielle la veille lorsqu'il était allé sur les lieux ? Parce qu'il était occupé sur une autre piste et qu'il trouvait bien dommage que personne n'intervienne dans cette affaire et qu'elle finisse par être perdue. Entre nous, Thomas préférait que Coleen - ou même October, comme l'une ne semblait pas aller sans l'autre quand il était question de l'enquête - soit celle qui en profiterait, plutôt qu'un autre, O'Connor par exemple. Si il y avait bien un chasseur qu'il n'aimait pas, c'était lui. Rien que pour le plaisir de l'embêter, il aurait volontiers donner tout ce qu'il savait à tous les autres... Il s'imaginait de loin la tête qu'il aurait eue, haha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
it's me, Coleen McCoy darling !


Date d'inscription : 29/05/2008
Nombre de messages : 1441
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de prime
x my adress : Motel de Jericho

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Lun 27 Juil - 20:23

Ainsi il partageait ses découvertes. Coleen ne se demandait plus pourquoi il agissait comme tel, ayant marre de s'interroger sur le comportement de Burndage. Pourtant, ce qu'il disait était interressant. Peut-être faux, peut-être vrai, certes. Mais Coleen prenait compte de ces informations, quitte à aller vérifier si s'était vrai. Elle en ferait part tôt ou tard à October. Néanmoins, elle vérifierait ses informations avant, n'ayant pas envie qu'October l'interroge sur la provenance de celles-ci. En même temps, si ceci était vrai, c'était interressant, très interressant. Les autorités cachaient bien des choses. De-là à cacher l'identité d'un témoin... Pathétique! Certes les chasseurs de primes étaient en quelque sorte des vautours, mais empêcher quelqu'un n'ayant aucun rapport de vivre librement... Enfin, de toute façon, si les chasseurs de primes étaient au courant, il ne vivrait plus comme avant.

Coleen ne savait pas trop quoi répondre. Elle était à la foi étonnée de découvrir ceci, mais aussi étonné de découvrir ceci à cause de Thomas. Et puis elle était tellement plongée dans l'idée de savoir qui était cette personne qu'elle n'était plus trop concentré sur son interlocuteur. De toute façon, ce qu'elle lui répondrai n'aura pas autant d'importance que ce que lui disait à l'instant. Elle jeta un vague coup d'œil aux journaux à côté d'elle, puis aux alentours.


" Hum... OK. Je suppose que... Enfin merci. "

Ouais, ben, on ne pouvait pas dire que cette réponse était vraiment une réponse. Mais elle ne savait pas quoi dire. Thomas pouvait être si imprévisible. Elle n'arrivait pas vraiment à le cerner, elle n'arrivait pas à savoir comment il allait se comporter, lui qui changeait souvent d'attitude. Mais Coleen l'appréciait. Enfin elle ne le détestait pas, donc, pour elle, c'est qu'elle l'appréciait sans doute. Et puis même si celui-ci avait une idée autre que l'enquête de Coleen avance, Coleen ne lui en voudrait pas. Déjà parce qu'il est un chasseur de primes, donc cela faisait un peu partie de son métier d'embobiner les autres et puis de toute façon, Coleen ne s'attend en rien à ce que Thomas lui dise la vérité, qu'il soit le plus sincère avec elle, car elle même doute qu'elle ferait preuve de sincérité en vers les autres. Elle n'aurait pas à la juger sur son attitude. Contrairement à O'Connor contre qui elle s'énerverait sans doute, mais ça c'est plus par plaisirs, seulement car elle adore ses petites " engueulades " avec ce si cher ami. Bien sûr, ça aurait été October, elle n'aurait déjà pas compris son attitude mais elle aurait aussi été vexé qu'elle lui mente, et aurait doutée d'elle mais Thomas non. Peut-être qu'elle n'avait pas envie d'être en froid avec lui, qu'elle n'avait pas envie lui en vouloir de l'ignorer, bien qu'elle ne le connaissait que depuis seulement quelques jours. Elle pris un journal qu'elle ouvrit, sans vraiment le regarder puisqu'au final, elle regardait plus Thomas qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

And Nothing Else Matters...
avatar
it's me, Thomas Burndage darling !


Date d'inscription : 07/06/2008
Nombre de messages : 320
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de primes
x my adress : Viens donc voir de plus près...

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Ven 31 Juil - 0:46

    Ainsi, Thomas avait droit à des remerciements. Le jeune homme ne put s'empêcher de lui servir son plus large sourire, il allait sans dire qu'il était on ne peut plus satisfait. Il était plutôt rare, avouons-le, que Coleen lui ait dit de telles choses, elle qui jouait la plus part du temps les indépendantes solitaires. Toutefois, Thomas ne doutait pas un seul instant qu'elle ne jouait pas et qu'elle était réellement de la sorte, il était d'ailleurs plus que bien placé pour comprendre comment est-ce que c'était. Néanmoins, il était plus que visible que le jeune homme tentait d'attirer son attention d'une quelconque façon, ayant étrangement réellement envie qu'elle la lui accorde. Il ne lui était pas souvent arrivé de se retrouver dans pareilles situations. Généralement, Thomas n'avait pas besoin de déployer beaucoup d'efforts pour séduire une femme et il parvenait sans trop de mal à la glisser dans son lit, puis il décampait le matin suivant histoire de s'éviter les complications possibles. Il était bien étrange qu'il n'aille ni la facilité, ni l'envie de faire comme il le faisait toujours avec Coleen. Les choses étaient différentes, à moins que ce ne soit simplement elle qui était différente.

    Le silence se prolongea durant un moment après les dernières paroles de Thomas. Il ne doutait pas un seul instant qu'elle saurait mettre au clair cette histoire de témoin et que cela pourrait même s'avérer fort utile dans l'avenir. Ha, quel sentiment agréable est-ce que faire une bonne action pouvait procurer. C'était bien rare que Burndage avait l'occasion de tester ce genre de chose. La conscience, ça existait donc réellement ? Fascinant.

      « Alors, McCoy. N'allez surtout pas croire que je vous ai fait part de ces renseignements dans le but de vous faire abaisser vos défenses ou de m'attirer vos sympathies, mais... À ses mots, un vague sourire amusé et moqueur appararût sur son visage, Peut-être auriez-vous donc envie de... prendre une pause ?»
    C'était quelque chose qu'on apprenait rapidement dans la vie ; qui ne risque rien n'a rien. Et puis au final, il n'y avait pas de si grands risques de drames que cela. Il était presque sur - parfois il était mal d'avoir trop confiance - que Coleen saurait refuser en douceur si tel était l'issue de son "invitation".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
it's me, Coleen McCoy darling !


Date d'inscription : 29/05/2008
Nombre de messages : 1441
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de prime
x my adress : Motel de Jericho

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Dim 2 Aoû - 0:38

Coleen soupira. Ce n'était pas dans son habitude de s'abaisser à remercier quelqu'un, mais étant bien élevée, et la politesse faisant partie de ses habitudes, elle se le devait. Le large sourire de Thomas ne fit qu'augmenter le regret qu'elle avait d'être polie. Elle qui était si associable, ce n'était pas dans sa nature de trop communiquer avec les personnes, d'où un certains problème avec les témoins ou les journalistes. De toute façon, même si Coleen était la plus aimable du monde, ils n'y s'y feraient pas. Les journalistes et les chasseurs de primes ne faisait pas très bon ménage dirons nous. Sauf dans le cas Burndage, car Coleen avait bien remarqué son comportement de la veille envers Sarah Baxter, une jeune journaliste plutôt jolie. Bien sûr, Coleen n'avait en aucun cas été jalouse puisqu'à ce moment là, Burndage était complètement inconnue à Coleen. Puis de toute façon, même si ceci avait eu lieu aujourd'hui, ça amuserait plus Coleen de voir Burndage mettre ses techniques de drague en pratique qu'autre chose. " N'allez surtout pas croire que je vous ai fait part de ces renseignements dans le but de vous faire abaisser vos défenses " Thomas avait juste. Il était vrai que c'était tout à fait ce que Coleen s'imaginait à ce moment là. Mais bon, même si il avait beau lui dire ça, ce n'était pour autant qu'elle allait d'avantage le croire, se serait trop facile. Coleen eu un léger sourire à cette dernière phrase, en guise de réponse. Elle n'allait tout simplement pas lui répondre que ce n'était pas du tout ce qu'elle pensait puisque c'était tout le contraire, ni que de toute façon, ce qu'il dirait ne servirait strictement à rien.

Mais il y avait un " mais ". D'ailleurs, ce " mais " semblait amusé monsieur Burndage. Ceci n'inquiéta pas pour autant Coleen. Thomas proposa donc à Coleen une petite pause. C'est vrai que Coleen n'était pas trop réticente à cette idée. De toute façon, elle n'arriverait plus à rien en cette matinée. D'un côté, elle se demandait si elle ne devrait pas refuser poliment, de façon à ce qu'elle ne se rapproche pas trop de lui. Elle laissa quelque peu du suspens à sa question en se levant, prenant les journaux et les rangeant au bon endroit, avant de retourner près de la table et d'ajouter:
" Et bien... Cela ne peut pas me faire de mal, j'accepte volontiers votre proposition, monsieur Burndage "

Elle émit un sourire quelque peu inquiété, se demandant encore si c'était une bonne décision. Elle ne s'était pas rassis, restant debout en face, à proximité de Burndage. Ce n'était pas la fin du monde, de passer un moment avec un homme comme lui, mais cela troublait tout de même Coleen, qui l'était depuis la soirée d'hier. Celle-ci semblait être oubliée avec toutes les nouvelles choses que Thomas avait dit ou appris à Coleen. Elle resta donc ainsi, plantée en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

And Nothing Else Matters...
avatar
it's me, Thomas Burndage darling !


Date d'inscription : 07/06/2008
Nombre de messages : 320
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de primes
x my adress : Viens donc voir de plus près...

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Ven 7 Aoû - 3:50

    Une fois de plus, Thomas fut largement satisfait de la tournure de la situation. Il fallait dire que pour une fois - quoi que ce n'était au fond pas si rare que ça -, les choses se passaient comme il le voulait. Loin de lui était l'idée de contrôler la jeune femme, mais il allait sans dire que si il l'invitait, c'était qu'il avait envie qu'elle accepte, sinon il ne l'aurait pas fait, c'était bien logique. Il sourit un peu plus à Coleen qui avait abandonné ses journaux pour venir le rejoindre. Il y avait quelque chose de si peu naturel dans tout cela. Premièrement, il était fort étrange qu'ils soient tous les deux là à abaisser leurs défenses et à se montrer si peu prudents l'un envers l'autre, Thomas étant le pire comme il initiait tout ce qui se passait... De plus, ils laissaient tomber momentanément leur enquête respective rien que pour "faire une pause". Quelle idée complètement ridicule, chose qu'il aurait été tout simplement impossible de prévoir autant pour Burndage que pour McCoy. Il s'inclina légèrement, comme si il la remerciait d'avoir accepter et il ramassa ses quelques affaires avec peu de soins, juste histoire que ce soit fait et qu'il n'aille plus besoin de s'attarder ici.

      « Vous avez peut-être une envie particulière ? Vous voulez déjeuner ? À moins qu'une balade en forêt vous fasse plus envie.»
    Le jeune homme lui adressa un rapide regard moqueur, allusion à leur rencontre en forêt qui datait de quelques semaines à présent. Cette nuit là avait été fort étrange elle aussi, dans le sens où il était surprenant qu'ils se soient croisés ainsi au beau milieu d'une forêt normalement déserte à une telle heure tardive. De plus, il n'était pas de coutume de se mettre à flirter comme ils l'avaient fait - en tout cas Thomas - avec une complète inconnue à peine rencontrée. Il y avait de ces choses qui se passaient parfois et qu'il était tout bonnement impossible d'expliquer. Dans de pareils cas, Thomas croyait qu'il valait tout simplement mieux laisser le temps faire les choses et faire ce qu'on avait l'impression qui était le mieux.

    En attendant que la brunette se décide sur ce qu'elle préférait faire, les deux jeunes chasseurs se dirigèrent vers la sortie de la bibliothèque sans grande presse. Vus d'ici, ils semblaient presque normaux. Vous savez, un homme de vingt-huit ans et une jeune femme dans la début vingtaine qui se plaisent bien et qui décident simplement de sortir quelque part pour pouvoir mieux faire connaissance... Le genre de chose que les gens normaux faisaient régulièrement, mais qui n'était pas du tout habituel pour des chasseurs de prîmes dans le style de Thomas et de Coleen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
it's me, Coleen McCoy darling !


Date d'inscription : 29/05/2008
Nombre de messages : 1441
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de prime
x my adress : Motel de Jericho

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Mar 18 Aoû - 23:33

Coleen le regarda ramasser ses affaires, celui-ci semblait satisfait de la réponse de Coleen. En même temps, Coleen espérait que ce soit le cas, elle ne disait pas oui à n'importe qui tout de même! Enfin, il fallait dire que Thomas ne devait pas avoir beaucoup de refus, il était très bel homme, et Coleen essayait souvent de ne pas le fixer dans les yeux, non pas qu'elle ait peur de lui, mais ses yeux bleus, très beaux yeux bleus, étaient troublants, déstabilisant, et de ce fait, elle baissait forcément les yeux, ce qui n'était pas son genre. Enfin, même si Coleen avait décidé de l'accompagner le temps d'une demi journée, elle aurait tout de même su résister! Celui-ci ayant fini son rangement, il lui proposa quelques idées. Coleen ne pu s'empêcher d'esquiver un sourire, bien qu'elle n'aurait peut-être pas dû, à « la balade en forêt ». Après tout, il s'était passé des choses dans cette forêt. Et elles n'étaient forcément désagréables, mais après tout, ce n'était qu'un flirt. Ils n'étaient allés vraiment, si dans un premier temps Coleen refusait gentiment les avances de Thomas, c'est lui qui s'est désisté. Mais ils étaient là, à parler. Enfin, à cet instant précis, prêts à s'en aller ensemble. Comme quoi cette première rencontre n'avait pas vraiment eut d'impact sur la suite, ou plutôt la fin de cette première rencontre. Coleen n'hésita pas longtemps à répondre, bien que le petit temps de silence avait pu le faire penser.

« J'adore les balades en forêt, vous avez sans doute remarquer cette addiction, mais je les préfère le soir... Je n'ai pas vraiment d'envie donc je choisirais l'option déjeuner. »

Bien que cela n'aurait pas gêner Coleen de faire une balade en forêt, elle n'allait tout de même aller jusque là. Après tout, elle acceptait de le voir en temps qu'ami, chaque choses en son temps. Entre temps, les deux personnes s'étaient dirigés en dehors de la bibliothèque. Coleen s'était sentie dans un premier temps mal à l'aise d'avoir flirté avec Thomas alors que c'était tout à fait ce qu'elle reprochait à October, à cet instant, Coleen ne pensait plus du tout à ce que pourrait penser October. Elle appréciait la compagnie de monsieur Burndage, et elle n'avait pas envie d'être préoccuper avec une histoire pareille à cet instant. A vrai dire, à présent, elle ne se préoccupait plus beaucoup de ce que pensait les gens. Aujourd'hui Coleen et Thomas étaient amis, et en temps qu'amis, ils passaient du temps ensemble, n'est-ce pas? C'est ainsi qu'ils se retrouvaient dans cette situation. Coleen marchant à côté de Thomas, deux chasseurs de primes anormalement physiquement proches, et un léger sourire dessiné sur leurs lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

And Nothing Else Matters...
avatar
it's me, Thomas Burndage darling !


Date d'inscription : 07/06/2008
Nombre de messages : 320
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de primes
x my adress : Viens donc voir de plus près...

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Jeu 10 Sep - 4:43

    Pour tout dire, Thomas était vaguement surpris que Coleen se laisse aussi facilement gagnée. Bon, d'accord, elle ne faisait qu'accepter d'aller déjeuner en sa compagnie et cela ne relevait en rien d'un exploit si extraordinaire, car si il désirait que les choses aillent un peu plus loin, il aurait encore de très gros efforts à mettre sur le cas. Toutefois, il était sincèrement satisfait et même heureux qu'elle ait accepté. Au fond de lui, il avait véritablement envie d'avoir un peu de compagnie et celle de Coleen McCoy était à ses yeux d'une grande qualité. D'ailleurs, le jeune homme ignorait pas mal ce qu'elle pensait vraiment de lui. C'était quelque chose de très difficile à déterminer, considérant le fait que Coleen ne s'exprimait pas ouvertement sur quoi que ce soit. Évidemment, Thomas connaissait très bien cette attitude, même qu'il l'approuvait, car il était lui aussi un chasseur de prîmes. Pour eux, rien n'était plus naturel. Le jeune homme souriait toujours, une expression que les gens n'étaient pas tellement habitués d'apercevoir sur son visage d'une manière aussi distincte et sincère. C'était éloigné de son habituel sourire moqueur en coin, qui laissait présager une quelconque attaque personnelle future.

    « Allons-y pour le déjeuner alors.»

    [...]

    Les deux jeunes gens arrivèrent au restaurant choisi par Thomas moins d'une dizaine de minutes plus tard comme celui-ci était situé tout près de la bibliothèque. Thomas laissa passer Coleen la première par galanterie - eh oui, il en était capable quelques fois - et il entra à sa suite. La serveuse leur assigna une table pour deux et ils allèrent s'installer. Une fois assis, Thomas la regardait toujours doucement avec un regard incompréhensible, une fois de plus. Il était tout simplement impossible de déterminer ce qui se passait dans sa tête à ce moment précis. Il ressentait une espèce de fierté à l'idée d'être parvenu à traîné Coleen jusqu'ici en sa compagnie et en même temps, une simple et sincère joie. Tout était bien contradictoire, mais également très clair. Il reçut le menu en même temps qu'elle et dit alors :

      « October et toi... C'est une relation professionnelle ou ...»

    La question était plutôt indiscrète, mais Thomas se la posait réellement. Il avait une curiosité après tout et malgré le fait qu'il n'était pas du tout ici pour recueillir des informations pour son compte, il avait véritablement envie de connaître la réponse à cette question là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
it's me, Coleen McCoy darling !


Date d'inscription : 29/05/2008
Nombre de messages : 1441
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de prime
x my adress : Motel de Jericho

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Ven 16 Oct - 23:48

La réponse de Coleen parut surprendre Thomas mais après tout, elle le comprenait. Il était assez difficile de la cerner. Elle pouvait refuser avec froideur quelques minutes auparavant comme elle pouvait accepter quelques minutes plus tard. Si lui était fier, Coleen quand à elle se demandait encore si c'était une bonne chose de sympathiser ainsi avec un « un rival ». Après tout, c'était un repas, rien de plus... Un repas entre nouvelles connaissances, un peu comme des amis... Le restaurant était situé à seulement quelques mètres de la bibliothèque, le voyage n'était pas très long. Thomas était quelqu'un de particulièrement sympathique bien qu'elle ignorait tout des intentions de monsieur Burndage. Il était particulièrement souriant, ce qui faisait sourire à son tour Coleen. C'était beaucoup plus facile ainsi. Son sourire restait discret, léger, mais il était tout de même là. Il était rare de voir Coleen sourire, et Thomas souriait véritablement pour la première fois devant Coleen. Ce moment était plus agréable ainsi. Ils arrivèrent au restaurant et Thomas fit preuve de galanterie en laissant passer Coleen avant. Thomas n'en était surement pas à son premier repas en compagnie d'une jeune femme, enfin ceci se voyait avant même d'aller au restaurant. Thomas n'était pas désagréable à regarder après tout... Tout en consultant le menu, Thomas glissa une question à Coleen. Cette question laissa Coleen perplexe en premier temps. Elle considérait October comme une amie, c'était sûr mais c'était plutôt difficile à comprendre pour les autres, elle qui se faisait passer pour associable, pour une fille qui ne prête confiance en personne et elle était la première à faire ami-ami avec les chasseurs de primes, bien qu'elle se montrait désagréable pour la plupart du temps. Elle répondit cependant avec hésitation:

« Et bien... Il est vrai que si nous n'exercions pas ce métier, nous ne serions sans doute jamais rencontrer, ni s'adresser la parole dans le cas contraire mais... Je dois avouer que nous sommes assez proches pour être de simples contacts professionnels. J'apprécie October et j'ai une totale confiance en elle, je la considère même comme une amie mais je doute qu'après l'affaire, nous nous parlerions encore... Donc, pour le moment je pense qu'elle est une amie... »

Bon d'accord, sa réponse était très confuse, nulle et peut-être qu'elle n'avait pas répondue vraiment à la question de Thomas. C'était d'ailleurs peut-être pas la réponse qu'il aurait voulue mais elle n'arrivait pas à faire autrement, ni mieux d'ailleurs. Elle même ne savait pas vraiment ce que ça voulait dire, lorsqu'elle méditait sur sa réponse. Cependant, la question de Thomas, elle aurait dû s'y attendre. Plusieurs chasseurs de primes doivent se demander si les deux jeunes femmes sont vraiment amies, si elles sont sincères ou si c'est seulement pour se servir l'une de l'autre. Et bien Coleen ne même pas. Elle avait toujours clamé qu'October était son amie, bien qu'elle savait que si celle-ci la prenait en traître, elle n'hésiterait pas à faire de même voir se venger par la suite mais bon... Cela s'averrait quand même difficile. Mais une question lui vint à l'esprit après celle de monsieur Burndage. Lorsque le serveur vint à récupérer les commandes, elle lui demanda à la suite:

« Tu ne sens jamais seul ici? Enfin, je veux dire, je ne t'aie jamais vu avec une autre personne... Tu connais quelqu'un sur Jericho?»

Okay, Coleen ne l'avait aperçue que quelques fois mais les chasseurs de primes étaient connues pour ne pas être des personnes particulièrement sympathiques donc elle en concluait qu'il n'avait pas forcément beaucoup de connaissances dans le coins. A vrai dire, elle ne connaissait qu'October, elle et les deux O'Connor pour travaillé en groupe, mais October et elle s'étaient rapprochées lorsqu'elles étaient les seules femmes chasseurs de primes et les deux O'Connor et bien... Ils sont de la même famille, le contact était plus facile. Mais Thomas? Avait-il des personnes avec qui il partageait ou découvrait des indices? Et bien c'était la question du moment. Coleen attendit patiemment sa réponse en le regardant dans les yeux, pas froidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

And Nothing Else Matters...
avatar
it's me, Thomas Burndage darling !


Date d'inscription : 07/06/2008
Nombre de messages : 320
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de primes
x my adress : Viens donc voir de plus près...

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Jeu 12 Nov - 18:32

    Sans dire qu'il regrettait son choix, Thomas ressentait la difficulté d'agir à peu près normalement, même s'il savait au fond que c'était peut-être la seule façon de pouvoir engager une véritable conversation avec Coleen. Il y avait quelque chose d'incroyablement ironique dans toute cette histoire, parce qu'il se doutait fortement que ni lui, ni elle, n'avaient l'habitude des petites sorties tranquille au restaurant pour dîner entre amis. Entre amis... Si cette table n'avait pas été là entre eux deux, si ils ne s'étaient pas trouvés ici-même entourés d'autres clients et des serveuses qui faisaient leur tournée, les choses auraient sans doute été bien différentes. Le jeune chasseur de prîmes écouta avec une sincère attention la réponse de Coleen au sujet de sa partenaire, d'October. Il acquiesça d'un signe de tête, n'étant pas tout à fait certain de comprendre puisque la jeune femme laissait place à l'interprétation. En fait, elle ne semblait pas elle-même capable de vraiment définir sa relation avec mademoiselle Hawkins. Néanmoins, Thomas avait obtenu sa réponse et il ne comptait pas insister davantage. Il y avait un temps pour pousser à vif les gens et obtenir des réponses plus concrètes et d'autres ou ce n'était pas du tout nécessaire. Il n'était pas dans ce genre de situation.

    Puis, Coleen lui posa à son tour une question. Sur le coup, Thomas fut plus ou moins agacé. Il fallait bien qu'il lui rende la pareille, il n'aurait pas été juste du coup qu'il puisse lui poser autant de questions que souhaité et qu'il ne daigne pas répondre aux siennes en retour. Il resta silencieux durant un moment, les yeux rivés sur le menu. Comble de la chance, la serveuse s'approcha d'eux et il laissa Coleen passer commande en premier, puis il le fit. Ça lui faisait plutôt étrange d'agir normalement, de manger dans un endroit en plein jour, un restaurant aussi lumineux et à l'ambiance joyeuse. C'était rare également qu'il ne s'adresse à des gens de cette manière, doucement, poliment... normalement, quoi. Lorsque la femme fut partie, il n'avait cependant plus de raisons d'éviter sa question et il regarda Coleen directement dans les yeux.

    « Non. » Commença-t-il d'une voix un peu rauque. Quand on connaissait bien Thomas - ce qui était le cas de très peu de personne -, on se rendait compte que ce ton-là signifiait toujours qu'il était un peu mal à l'aise. Ce n'était pas tout à fait traditionnel, mais le jeune homme avait toujours appris à jouer la comédie mieux que quiconque, pour éviter d'être cerné. « Il y a sans problème de quoi s'occuper à Jericho. » Termina-t-il sur un ton détaché et vide d'émotions.

    En effet, Thomas savait comment s'occuper en grand. Il avait toujours su, même étant adolescent, à l'époque où il devait s'occuper de son alcoolique de mère, à l'époque où il avait vécut au Canada, plus précisément à Montréal. L'alcool, la drogue, le sexe... les bagarres, surtout. Il avait toujours eu un certain don pour ces choses-là, il n'avait jamais vraiment fait quoi que ce soit d'intelligent de sa vie... sauf peut-être être sur l'affaire du Zodiac, avoir vraiment envie d'arrêter ce merdier de tueur. Il sourit doucement à Coleen, ce même sourire en coin inquiétant et bizarre, le seul qu'on lui connaissait à vrai dire.

    « Je connais tout le monde. » Dit-il sincèrement. « Certains ont plus d'intérêt que d'autres, je l'admets. » La phrase de Thomas était bourrée de sous-entendus. Il était extrêmement difficile pour lui d'agir différemment en compagnie de Coleen et il ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi est-ce qu'il s'en donnait la peine. Cette fille lui plaisait, il aurait sans doute mieux fait d'agir comme il le faisait à chaque fois et d'essayer de l'avoir dans son lit, la chose aurait été close. Il sentait qu'il s'attirait les ennuis à vouloir aller plus loin, à vouloir la découvrir d'autres façons. Il n'en était pas moins que la subtilité, dans de tels moments, n'était pas présente et qu'il démontrait assez clairement ce qu'il pensait à son interlocutrice. Savait-elle percevoir les signes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
it's me, Coleen McCoy darling !


Date d'inscription : 29/05/2008
Nombre de messages : 1441
x group : Head Hunters
x my job : Chasseur de prime
x my adress : Motel de Jericho

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   Sam 14 Nov - 0:52

Thomas avait l'air aussi perdue que Coleen après ses paroles, même si celui-ci ne montrait pas vraiment ce qu'il pensait sur son visage. La question de Coleen semblait néanmoins le gêner. Ce n'était pas l'intention de Coleen, mais suite à sa réaction, elle eut "peur" d'avoir mis un froid dans leurs échanges. Il avait simplement répondue "non". C'était clair. Les chasseurs de primes n'étaient pas reconnues pour leur côté social. Ils étaient néanmoins reconnue pour leur talent d'associables! Mais après tout, Coleen étant le stéréotype de la personne associable avait réussie à ce lier d'amitié avec October lorsqu'elle est arrivée. Et maintenant, Thomas... Il ajouta qu'il y avait de quoi s'occuper à Jericho... En effet, il y avait largement de quoi s'occuper! Mais il était toujours sympathique d'avoir quelqu'un de familier avec qui rester une soirée ou deux... Et pour Coleen, c'était October. Thomas la regarda droit dans les yeux, cependant Coleen soutint son regard. D'habitude, elle aurait tendance à être déstabilisé, surtout avec les yeux de Thomas, ses yeux bleus. Ceux-ci faisaient partie de son charme, c'était la première chose que Coleen avait remarqué chez lui. Du moins, quand il faisait jour. La nuit où elle l'avait rencontré, elle avait vu qu'il avait des yeux bleus, mais ils n'étaient pas mis en valeurs comme au bar, ou lumière avait un peu reflété dedans. Son regard paraissait moins froid que d'habitude, peut -être qu'à force de le regarder, Coleen s'était familiariser avec. Puis il ajouta son petit sourire en coin, celui inquiétant. Ça aussi, ça ne touchait plus vraiment Coleen, même elle aimait le petit air que ça lui donnait à chaque fois.

Il commença une nouvelle phrase. Alors comme ça il connaissait tout le monde... Et certaines personnes avaient plus d'intérêt que d'autres. Bien sûr, Coleen n'était pas stupide et elle comprit qu'elle était comprise dedans. Elle esquissa un sourire. C'était de moins en moins gênant, les quelques sous-entendues. En vérité, si tout cela était moins gênant, c'est peut-être que Coleen ne se souciait plus de la suite, mais profitait seulement du moment présent. S'ils s'étaient rencontrées dans un autre contexte, les choses auraient été encore plus différente. Coleen trouvait Thomas très à son goût autant physiquement que niveau caractère, du moins, le peu qu'elle avait cerné chez Thomas... Il était si mystérieux, et c'était ça que Coleen aimait. Le fait qu'elle ne connaisse pas grand chose de lui l'agaçait autant que ça l'attirait. Elle l'aurait donc surement remarqué dans tout les cas, mais les choses auraient été moins compliquées, et elles auraient été plus vite et Coleen se serait sans doute moins intéressé à Thomas. Elle lui posa une nouvelle question. Ce n'était pas vraiment important aux yeux de Coleen, non pas que ce que disait Thomas ne l'intéressait pas mais Elle ne savait pas vraiment quoi répondre à la suite de sa dernière réponse. Lui demandé qui était intéressant aurait été débile car elle connaissait déjà la réponse...

" Et sinon... Tu trouves les autres chasseurs de primes comment? "


Il parlait avec Coleen, peut-être avait-il parlé avec Liam ou Sean... Même si Coleen ne connaissait Sean que de vue ou d'informations. Et October. Il avait surement rencontré October. Cela pouvait être intéressant de savoir comment il trouvait sa coéquipière. Bien sûr, si Thomas lui répondait, car il avait autant le droit de refuser d'en parler, elle ne répéterait pas à October ses confidences. De plus, il faudrait qu'elle lui donne des explications sur le fait que Coleen ait déjeuné avec Thomas, et ça, Coleen comptait aussi le garder pour elle. Leurs commandes arriva et Coleen attendit la réponse de Thomas, en le regardant à son tour dans les yeux. Elle ne se rappelait même plus si elle l'avait quitté des yeux depuis le début du repas. Si Coleen le regardait ainsi, c'était pour les mêmes raisons qu'elle lui aurait adressé la paroles s'ils avaient été de simples citoyens. Peut-être avait-il remarqué que Coleen aussi s'intéressait à lui mais de façon discrète... Mais ce n'était pas du tout ce que Coleen voulait montrer... Elle, elle voulait se montrer impassible, ne rien montrer du tout en fait. Elle n'aimait pas montrer ce qu'elle ressentait ou ce qu'elle pensait, du moins, dans ce genre de situation. Si elle n'aime pas quelqu'un, elle n'hésite pas à montrer ce qu'elle pense de lui. Mais Coleen était assez instable et lunatique, et avec un peu de chance, elle espérait que son attirance envers monsieur Burndage ne se voyait pas. Coleen ne faisait réellement rien pour la cacher, contrairement à ce qu'elle pensait. Ses sourires qui arrivaient lorsque Thomas disait des choses qui pouvaient la flatté le montrait clairement.

Désolé, post très très nul :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



it's me, Contenu sponsorisé darling !



MessageSujet: Re: Longue journée... [Thomas]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Longue journée... [Thomas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Catégorie temporaire :: Sujets en cours - Catégorie temporaire-