AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 •• there will be no white flag above my door { OCTOBER *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: •• there will be no white flag above my door { OCTOBER *   Dim 7 Juin - 3:11

icons © wannabeimmortal & yumita & anatty

October Hawkins & Liam O'Connor


    Voilà bientôt une demi-heure que Liam était affalé contre son habituel tronc d'arbre, le dos appuyé contre ce chêne on ne savait combien centenaire et le regard perdu dans l'image de la lune qui se reflétait dans l'eau du lac. C'était à croire que cet endroit était devenu une sorte de sanctuaire pour Liam, il s'y rendait de plus en plus souvent mais savait qu'il y serait à coup sûr tranquille à cette heure tardive de la soirée, la plupart des habitants craignaient trop le Zodiac pour oser venir s'aventurer en pleine forêt au beau milieu de la nuit ; D'autant plus que chacun avait maintenant la confirmation que cet assassin psychopathe et probablement aussi psychotique trainait toujours dans le coin, Liam devait être un brin suicidaire pour oser s'aventurer ici, à croire qu'il avait envie de mourir ... Sans commentaire. Plutôt que des tendance potentiellement suicidaires nous dirons plutôt qu'il s'agissait d'un fin stratagème, car après tout quel meilleur moyen que de se retrouver face à face avec le Zodiac que de se poser en éventuelle victime ? Être chasseur de prime impliquait de prendre des risques et en tête brûlée qu'il était et qu'il avait toujours été Liam avait donc décidé de se jeter dans la gueule du loup en venant se poster ici.
    Vous y croyez vraiment ? Vous auriez à moitié raison seulement, car si notre jeune homme était ici c'était en fait effectivement beaucoup plus pour être tranquille que parce qu'il cherchait le Zodiac, en réalité ce soir il ne se sentait pas du tout la force d'entreprendre quoi que ce soit qui aille dans le sens de son enquête. De toute manière rien ne servait de se rendre sur les lieux de ce nouveau meurtre maintenant, tous les flics et fédéraux du comté devaient déjà se trouver sur place et mieux valait pour notre jeune homme qu'il ne se fasse pas repérer là-bas, si d'autres chasseurs de prime moins malins voulaient aller se jeter tout droit dans la gueule de la police ça les regardaient, Liam lui ne tenait pas à finir une nouvelle fois la nuit en garde à vue. Et puis il y avait une dernière chose enfin que le dissuadait, c'était le fait de s'être mangé une raclée assez phénoménale devant l'American Tale il y avait à peine une heure, devant une bonne partie des gens présents au tournoi de Poker, autant vous dire que son égo en avait pris un sacré coup. Mais pas aussi violent que le coup qu'il s'était pris dans la figure et qui lui laissait maintenant un ecchymose plus que douloureuse sur la joue gauche, ainsi qu'une coupure sur la lèvre supérieur et par dessus laquelle du sang séché formait une trace noire ; C'est que Sean n'y était pas allé de main morte, son bras droit était peut-être encore en mauvais état le gauche lui n'avait en revanche pas perdu de sa force et on voyait bien là que le GI qu'il était avait encore de sacrés réflexes.

    Pouvoir ruminer le pain qu'il s'était pris dans la figure tout seul dans son coin était donc en fait la raison principale pour laquelle Liam se retrouvait ici ce soir. Il l'avait vraiment mauvaise, mais pas seulement contre Sean contre lui-même aussi, parce que même si son égo avait du mal à le digérer le fait était qu'il savait tout de même très bien que la raclée que lui avait mis Sean, au point de l'avoir quand même fait tomber au sol, il la méritait totalement. Il avait menti, en pensant bien faire mais il avait menti tout de même, et il savait que si les rôles avaient été inversés il n'aurait pas hésité une seule seconde à réagir de la même façon que son frère l'avait fait. Cela dit il trouvait quand même que son frère avait un peu abusé, il avait la désagréable impression que sa joue avait doublé de volume, ce qui en soi n'était qu'une impression même si la couleur violette que prenait sa pommette témoignait à elle seule du douloureux de cette affaire.
    En arrivant il avait sortit de son coffre la glacière en plastique dans laquelle attendaient toujours quelques bouteilles de bière et en attrapant une il était donc partit s'assoir sous cet arbre auquel il devait vénérer un culte pour s'y être adossé autant de fois. Mais il n'avait pas décapsulé sa bière, non cette fois-ci bien avant de la boire il avait préféré la poser contre sa joue en espérant sans doute que la fraicheur de la bouteille empêcherait son visage de garder le lendemain trop de trace de ce que son frère lui avait fait, mais soyons sérieux il n'échapperait pas à l'oeil au beurre noir en se réveillant demain matin.

    Une demi-heure plus tard donc, il avait finit par décapsuler sa bouteille de bière et la buvait maintenant tout en fixant le lac qui en pleine nuit ressemblait à une étendue noirâtre dans laquelle on aurait pas été rassuré de se baigner si on ne connaissait pas beaucoup le coin. Mine de rien son frère l'avait un peu sonné et il ne se sentait pas vraiment d'attaque de reprendre sa voiture tout de suite, peut-être même allait-il passer la nuit ici qui sait, ce ne serait pas la première fois de toute façon ; Il avait assez de bière pour tenir jusqu'à ce que la fatigue finisse par l'assommer, ou du moins c'était ce qu'il espérait car comme à son habitude il avait encore et toujours de nombreuses heures de sommeil à rattraper car son sommeil était toujours des plus agités. Dans sa main droite il tenait sa bouteille de bière, qui au contact prolongé de sa joue n'avait plus vraiment rien de frais, et dans sa main gauche, au fond de la poche de sa veste, il tenait la montre d'October ...


    HJ : Désolé c'est pourri et trop court mais là vu l'heure j'ai la flemme de faire plus x'D

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

Determined &&. Admin
avatar
it's me, Marichou darling !


Date d'inscription : 28/05/2008
Nombre de messages : 790
x group : Head Hunters
x my job : caissière à l'épicerie
x my adress : Bad

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: •• there will be no white flag above my door { OCTOBER *   Dim 14 Juin - 19:22



    October était resté un quart d’heure à l’American Tale avec Coleen. Le zodiac avait frappé une nouvelle fois, confirmant à tous les chasseurs de prime et aux fédéraux qu’il était toujours dans le coin. Il ne servait cependant à rien que les deux jeunes femmes restent sur le terrain pour récolter divers indices : Coleen avait confié à sa coéquipière qu’elle resterait dans le coin au cas où. La jeune Hawkins lui faisait confiance, McCoy était devenue pro dans l’art de faire la petite pimbêche qui drague les officiers en demandant innocemment ce qu’il s’est passé. October était donc retourné au motel, essayant de calmer la rage qu’elle avait d’avoir encore laissé le Zodiac organisé un de ses sombres projets. La jeune femme resta quinze minutes dans sa chambre réglant quelques histoires de preuves et en ajoutant d’autres dans le calepin qui se situait dans l’un des tiroirs de la seule commode de la chambre. Ce tiroir était, bien entendu, fermer à clé, le calepin se trouvant ainsi à l’abri des regards indiscrets. October se dirigea vers la salle de bains : une douche parviendrait peut être à mettre ses idées aux claires et à apaiser cette colère grandissante. L’eau chaude sur sa peau parvint à décontracter ses muscles et la jeune femme s’efforça à penser à autres choses plutôt que le drame qui s’était déroulé un peu plus tôt. Elle eût une vague pensée pour sa sœur, pensée qu’elle s’efforça bien vite d’oublier pour ne pas réveiller la tristesse qui demeurait toujours en elle. October finit par sortir s’enroulant dan une serviette afin de conserver le peu de chaleur, elle enfila les premiers vêtements qui lui vint sous la main et se sécha les cheveux. Elle ne se préoccupait guère de son apparence ces derniers temps, elle avait autre chose à faire même si un brin de coquetterie ne serait sûrement pas de refus, quoi que…pour plaire à qui ? Liam fût le premier prénom auquel elle pensa, c’était idiot. Il n’en avait sûrement rien à faire de la demoiselle. Hawkins fronça les sourcils, il fallait qu’elle sorte de cette pièce exiguë, qu’elle prenne l’air. Attrapant les clés de sa voiture, elle se dirigea vers le parking du motel et conduisit vers un endroit bien connu.

    Cela faisait quelques temps qu’elle n’était pas venue ici : des jours ? Des semaines ? Il lui semblait même que cela faisait des mois qu’elle avait découvert Liam au lac. Y serait-il ce soir ? Elle n’espérait pas, elle ne se sentait pas encore prête pour engager une conversation avec lui sur ce qui c’était déroulé au motel. Elle descendit de la voiture et piétina en suivant le sentier. Elle ne pensa pas une seule fois, que cela puisse être dangereux de traîner dan les environs. Et puis mourir lui semblait presque agréable : plus de soucis, plus de zodiac… Enfin disons que mourir de ses mains à lui, à ce tueur, serait un peu rageant. Non, elle le tuerait avant. October continua on chemin, instinctivement, elle s’était dirigée vers l’arbre où elle avait croisé Liam jadis. Et il sembla que l’histoire tend à se répéter : une silhouette adossé à cet arbre… et la jeune demoiselle d’un côté espéra que ce fût lui sans savoir pourquoi et d’un autre que se soit un simple inconnu ici par pur hasard. Malheureusement, ou heureusement, cette ombre était bien O’connor. La demoiselle se dirigea vers lui en silence, ne sachant trop s’il serait de bonne humeur ou pas en cette soirée. Sûrement que non d’après ses souvenirs : il y avait eu une solide altercation entre lui et son frère un peu plus tôt. Si il se montrait trop désagréable, October retournerait sûrement au motel, elle n’avait pas la force de répliquer ce soir. Elle s’assit près de lui, gardant tout d’abord le silence, puis tourna son visage vers lui, contemplant son air farouche éclairé par la lune.

    -Je dois avoir une trousse à pharmacie dans la voiture, si tu veux.

    Piètre départ de conversation mais la jeune femme ne savait jamais trop comment apaiser Liam quand ce dernier était en colère. October ne se souvenait pas avoir jamais été si…gentille avec lui et non plus qu’elle avait oublié sa montre chez lui. Comme quoi le temps chez elle n’était pas quelque chose d’important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: •• there will be no white flag above my door { OCTOBER *   Mar 16 Juin - 20:00

    Allez savoir si c'était le manque de chance, le karma, le destin ou bien n'importe quelle autre connerie du même genre, en tous les cas il semblait que Liam n'était pas destiné à finir sa soirée seul et tranquille ici, à ruminer dans son coin. Pourtant c'était tout à fait le programme qu'il s'était imaginé suivre, ruminer contre le coup que lui avait mis son frère, contre le Zodiac, contre cette soirée qui décidément se transformait de plus en plus en soupe à la grimace à mesure que les heures passaient, contre lui-même ... Contre un peu tout en fin de compte, il était de mauvaise humeur voilà tout, et ce qui l'énervait c'était de savoir qu'il était en grande partie responsable de la tournure qu'avaient pris les évènements, en ce qui concernait Sean bien sûr pas à propos du Zodiac.
    Pour ce qui était du Zodiac en revanche Liam avait cet espèce de sentiment très déplaisant qui lui laissait un nœud à l'estomac. Bien sûr le fait que ce psychopathe se soit de nouveau attaqué à quelqu'un le mettait hors de lui, ce massacre devait absolument cesser et rapidement, mais pour autant notre jeune homme ne s'imaginait pas non plus passer les dix prochaines années de sa vie à traquer la même personne au point que cela vire carrément à l'obsession ... Pour le moment s'en était une, c'était même pire que ça, mais il savait que cela ne durerait pas. Il n'était pas habitué à s'éterniser des mois sur une affaire, il n'avait pas l'habitude de ce genre d'enquêtes de longue haleine et savait qu'un jour ou l'autre il finirait par faire une erreur. Est-ce qu'elle lui serait fatale ? Il espérait bien que non, et si jamais cette enquête devait avoir sa peau alors il comptait bien faire tomber le Zodiac avec lui.

    Il avait entendu les pas de "l'intrus" se rapprocher de lui bien avant qu'il n'arrive à la lisière des arbres, de toute évidence ce n'était donc pas quelqu'un qui cherchait à se faire discret ou bien qui avait quelque chose à cacher ... Un promeneur téméraire peut-être ? Ou bien un animal ... A cette époque de l'année il arrivait que des coyotes s'aventurent jusqu'ici lorsque la nuit tombait ; Les alentours du lac leur offrait un terrain de chasse particulièrement riche. Mais non, à bien y réfléchir en écoutant l'allure des pas se rapprochant il ne s'agissait pas d'un animal, c'était une personne, et certainement une femme à en juger par la démarche, les hommes avaient une manière différente de se déplacer et Liam avait appris avec le temps à faire la différence au bruit de la démarche. Sans savoir pourquoi il se mit alors à espérer de toutes ses forces que la jeune femme en question ne soit celle dont il tenait toujours la montre à la main au fond de sa poche ... October, bien sûr, qui d'autre.
    Pourtant quelque soit la réaction qu'aurait pu provoquer chez lui l'apparition de la jeune femme, Liam ne fit pas le moindre signe dans sa direction, il continuait de regarder inlassablement l'eau du lac qui s'étendait à perte de vue devant eux et avala une nouvelle gorgée de sa bière tandis qu'October avait décidé de prendre place à côté de lui. Ils se retrouvaient exactement à la même place que la dernière fois qu'ils s'étaient tous les deux croisés ici, c'était comme le mauvais remake d'un film à la différence près que les choses avaient bien changées depuis la dernière fois et que, qu'ils le veuillent tous les deux ou non, la donne avait maintenant changé. Était-ce un bien ou un mal, ça il n'en savait rien, ce qu'il savait en tous les cas c'était que de passer trop de temps à se poser cette même question lui faisait ces temps-ci beaucoup trop souvent perdre de vue son objectif premier, à savoir attraper le Zodiac et quitter ensuite Jericho pour ne jamais y remettre les pieds.

    October s'était assise à côté de lui mais ne semblait pas vraiment encline à débuter une conversation ; Peut-être était-ce parce que tout comme Liam elle ne savait pas vraiment quoi dire ...Finalielent elle se risque à dire quelque chose, le genre de chose d'ailleurs à laquelle Liam ne s'était pas du tout attendu venant de sa part, car sans doute pensait-il un peu à tort qu'à force de trainer avec McCoy à longueur de journée elle aurait pu commencer à adopter sa même manie de toujours tout faire pour emmerder son monde. « Je dois avoir une trousse à pharmacie dans la voiture, si tu veux. » Il ne savait pas quoi répondre, il n'avait aucune réponse toute faite qui lui venait à l'esprit et de ce fait il laissa un silence s'installer entre eux durant plusieurs secondes. Néanmoins n'importe quel silence était pour Liam beaucoup plus pesant que toute autre conversation et finalement il ne put donc s'empêcher de briser lui-même le court silence qui tendait à s'installer entre eux. Toujours sans jeter le moindre coup d'œil vers elle, les yeux fixés sur la surface du lac, il lance donc enfin d'une voix remplie d'ironie « T'es venue pour cracher ton venin ? Vas-y j't'en prie te fais pas prier ... » Pour autant le ton qu'il employait n'avait rien d'agressif, il parlait avec fermeté mais avec le plus grand calme cependant, ce qui soyons clair ne ressemblait pas du tout aux méthodes et surtout au caractère impulsif de Liam. Mais ce qui se faisait habituellement pour Liam n'avait pas lieu d'être ce soir, parce que ce n'était pas un soir comme les autres et que aussi étrange que cela puisse paraitre le jeune homme n'avait aucune envie de se prendre la tête avec qui que ce soit, l'altercation qu'il avait eut avec son frère un peu plus tôt lui avait amplement suffit et il ne tenait pas à réitérer la chose avec quelqu'un d'autre ... Du moins pas ce soir. Puisque nous étions dans l'inhabituel donc, autant y aller à fond, et au risque de ne plus passer pour lui-même il ne met donc pas plus d'une seconde avant d'ajouter autre chose à la jeune femme sans même lui laisser le temps de répondre à sa première réplique « Désolé ... » Liam s'excusant, c'était certainement la chose la plus étrange de cette soirée déjà assez spéciale dans son genre. Cependant c'était bien ce qu'il venait de faire, même si c'était toujours sur un ton assez bougon, mais ça c'était sans doute parce que c'était le seul moyen qu'il avait de s'exprimer en dehors de l'ironie et de l'humour noir.

    Elle avait fait un effort en s'adressant à lui, mais pour le moment Liam ne semblait lui pas aussi enclin à faire le même genre de sacrifice pour paraitre moins imbuvable à ses yeux ... Mais à vrai dire il était imbuvable avec tout le monde depuis tellement longtemps maintenant que c'était presque devenu un réflexe, une sorte de mécanisme d'auto-défense qui se déclencherait de façon automatique sans même qu'il n'ai plus à y réfléchir à l'avance. Buvant une nouvelle gorgée de sa bière Liam se décide enfin à répondre à ce que la jeune femme lui avait dit pour engager la conversation « J'en ai une dans ma voiture aussi » Autrement dit il n'avait aucune envie de soigner sa lèvre enflée ou bien le dessous de son œil qui avait viré au violet. Sans doute était-ce parce qu'il savait qu'il avait mérité ce coup de poing et que par conséquent il méritait par la même occasion la marque que cela allait lui laisser sur le visage pour plusieurs jours ... Et puis la tendance parfois prononcée de Liam à l'auto-destruction n'arrangeait pas non plus les choses ça c'était certain. Portant de nouveau la bouteille de bière qu'il avait à moitié fini sa sa bouche, il en boit ne nouvelle gorgée avant d'enfin se résoudre à tourner la tête vers la jeune femme pour la regarder « J'ai d'autres bières dans la voiture, si tu veux » Elle lui avait proposé de quoi le soigner et il lui proposait une bouteille de bière en échange, c'était vraiment du Liam tout craché ça, quoi que le fait qu'il accepte de partager sa précieuse réserve de bière avec quelqu'un était déjà un petit exploit en soi.

    Liam avait très vite détourné à nouveau son regard d'October, sans doute pour ne pas lui laisser la possibilité d'admirer trop longtemps les traces de coup sur son visage, mais peut-être aussi parce que la regarder ainsi sans rien dire de plus le mettait mal à l'aise. Étrange pour notre jeune homme qui d'ordinaire n'était pas du genre farouche ou bien à se sentir mal à l'aise pour que que ce soit, mais cette fois-ci les choses étaient différentes et les non-dits qui subsistaient entre les deux jeunes gens rendaient les choses particulièrement difficiles à gérer ; Il sentait son instinct de chasseur de prime rentrer en conflit avec sa curiosité et son désir d'en apprendre plus sur elle à chaque fois qu'elle avait le malheur de hanter ses pensées, ce qui se produisait beaucoup trop souvent au goût du jeune homme.

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

Determined &&. Admin
avatar
it's me, Marichou darling !


Date d'inscription : 28/05/2008
Nombre de messages : 790
x group : Head Hunters
x my job : caissière à l'épicerie
x my adress : Bad

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: •• there will be no white flag above my door { OCTOBER *   Dim 5 Juil - 17:03



    Cette gentillesse venue d’October était presque déroutante, elle avait changé d’opinion sur Liam. Mais il ne fallait pas qu’elle oublie qui elle était : une chasseuse sans pitié, juste là pour des informations et qui ne devaient, en aucun cas, se lié d’amitié ou autres avec un autre chasseur. Vous me direz c’était déjà trop tard : Coleen était devenue bien plus qu’une coéquipière à ses yeux. Quand à Liam…non Liam c’était Liam. Après tout October se faisait peut être des idées, ce qu’ils avaient échangés la nuit dernière ne signifiait sûrement rien à ses yeux à lui et il fallait que ce soit ainsi. Comme cela, la brunette réussirait à se persuader que c’était juste les méfaits de l’alcool sur son organisme et rien d’autre qui avaient provoqués ce dérapage. Après tout n’était-elle pas censé le détester ? Tout cela était confus, beaucoup trop, la jeune femme aurait tellement aimé que le Zodiac ne s’en soit jamais pris à sa sœur : elle aurait toujours Jessica, habiterait toujours à Los Angeles avec sa sœur, ne serait jamais venu dans ce trou perdu qu’était Jéricho et surtout…n’aurait pas connu Liam. La vie aurait était dix fois plus simple mais comme d’habitude il semblerait que tout le monde ait son lot de malheurs : certains plus que d’autres. « T'es venue pour cracher ton venin ? Vas-y j't'en prie te fais pas prier ... »Voila comment son comportement passé entache une discussion, elle avait toujours été cassante avec Liam il était donc normale qu’il réagisse ainsi, honnêtement elle s’en était douté mais avait préféré croire jusqu’au bout que lui aussi aurait changé de comportement. Mais apparemment non Liam O’Connor resterait toujours le même.
    October s’apprêtait à répondre sur le même ton que lui et reprendre ainsi leur joute habituelle lorsque le jeune homme rajouta autre chose sans lui laisser le loisir de répondre : « Désolé ... » Voilà qui était drôlement inhabituel, Liam qui s’excusait ? Cela relevait presque du délire. Sean aurait-il frappé trop fort ? Car en effet, October n’avait absolument rien loupé du combat qui s’était déroulé entre les deux frères, elle aurait volontier stoppé cette stupide bagarre si autre chose ne l’avait pas préoccupé : le tueur de sa sœur avait de nouveau frappé. Après un an, voilà que le cauchemar reprenait. October avait été alors choqué, ne pouvant réagir pendant plusieurs minutes : des images qu’elle avait essayé d’enfouir au plus profond d’elle-même avait brusquement ressurgit. Sa mère en pleure au téléphone, Jessica à la morgue… Tous ces souvenirs douloureux étaient revenues laissant une October plus blessée que jamais au moment même où elle commençait à se reconstruire. Elle n’avait donc pas pût réagir devant l’American Tale « J'en ai une dans ma voiture aussi » Ce qui voulait dire en gros que Liam préférait se retrouver avec un œil au beurre noir et une lèvre tuméfiée, pourquoi ? Cela la brunette ne lui demanderait pas. Il devait sûrement avoir ses raisons et il ne servait à rien de déclencher une troisième guerre mondiale. « J'ai d'autres bières dans la voiture, si tu veux » Boire n’était sûrement pas une très bonne idée compte tenue du nombre de bière qu’elle avait déjà ingurgité durant la soirée et puis surtout boire en compagnie de Liam n’était sûrement pas une très bonne idée non plus : il ne servait à rien de réitérer son ivresse de l’autre fois, surtout si cela conduisait aux même réactions que la dernière fois.« Non merci, je pense avoir assez bu pour ce soir » Quoi qu’une bière lui aurait fait énormément de bien pour oublier un peu cette fin de journée cauchemardesque. Elle jeta un coup d’œil dans sa direction et passa une main dans ses cheveux, lassée. Elle soupira, il fallait bien parlé de cela à un moment ou un autre, resté dans l’inconnu n’était pas agréable. Un petit sourire ironique se forma sur ses lèvres « Penses-tu qu’il soit vraiment nécessaire que l’on parle de ce qui s’est passé ? » Elle espérait qui lui réponde que non, que pour lui ce n’était rien du tout et qu’il avait déjà relativement oublié tout ce qu’il s’était passé au motel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: •• there will be no white flag above my door { OCTOBER *   Lun 6 Juil - 18:35

    C'était une fois de plus l'agressivité de Liam qui avait parlé pour lui en premier, et n'avait réfléchi à ce qu'il disait qu'après avoir parlé, ce qui expliquait peut-être qui lui ai parlé d'un air aussi narquois alors même qu'October ne l'avait pas provoqué, ou du moins pas encore. Mais il avait beau tenter de faire des efforts il continuait de se montrer méfiant parce qu'il devait l'être et ça même avec elle, surtout avec elle d'ailleurs, car après tout rien ne lui garantissant au fond que la jeune femme n'essayait pas sournoisement de mettre une stratégie en place pour lui passer devant dans la course au Zodiac et pour essayer de le mettre hors compétition. Certains trouveront peut-être qu'il exagérait mais lui estimait plutôt qu'on était jamais trop prudent et qu'après tout ce qui s'était passé dans sa chambre n'était peut-être qu'une simple ruse destinée à le déstabiliser. Mais alors dans ce cas là pourquoi s'être excusé après ? Sans doute pour la simple et bonne raison qu'il n'avait ce soir aucune envie de se prendre la tête, d'entamer une discussion animée avec quelqu'un ou d'essayer à tout prix de se casser derrière des mensonge de désinvolture comme c'était en permanence le cas. Si elle n'était pas là pour chercher la petite bête très bien, mais si elle était là pour tenter une nouvelle fois de jouer à celui qui aurait raison sur l'autre cette fois-ci alors elle gagnerait cette manche par forfait parce que Liam n'avait pas la motivation nécessaire pour ça et se contenterait dans ce cas là de prendre ses cliques et ses claques, de remonter dans sa voiture et d'aller voir ailleurs.
    Mais est-ce qu'elle comptait sérieusement lui proposer sa trousse à pharmacie et lui asséner une réplique cynique après ? Il en doutait, si elle ne venait pas pour lui gâcher sa fin de soirée alors c'était toujours ça de pris. En plus de ça elle n'avait pas fait de réflexion sur la façon agressive de s'adresser à elle dès le départ et n'avait pas non plus commenté le fait qu'il se passe à priori très bien de soins quelconque pour son œil pochée ou sa lèvre enflée, de toute évidence elle non plus n'avait donc aucune envie de se prendre la tête ce soir. Ce serait bien la première fois qu'ils se retrouvaient tous les deux l'un à côté de l'autre sans trop plein d'alcool pour leur embrouiller l'esprit et qu'aucunes répliques ne fusent. Est-ce que cela posait un problème à Liam ? Non, agir pour une fois l'un avec l'autre sans avoir l'air de deux ados en pleine crise existentielle ne leur ferait sans aucuns doutes de mal ni à lui ni à elle.

    Elle avait préféré refuser l'offre qui lui avait fait d'une bière, prétextant pour cela qu'elle avait sans doute déjà assez bu pour la soirée ; Sage décision si on se disait que le fait qu'elle boive à nouveau plus que de raison risquait de les mener à nouveau à une situation semblable à de la dernière fois. Pour autant elle était à n'en pas douter celle des deux qui avait le moins bu ce soir, mais sans doute ne tenait-elle pas non plus aussi bien l'alcool que notre bon vieux Liam ... Il faut dire que dans son cas l'habitude aidait un peu aussi n'est-ce pas (a) Quoi qu'il en soit le jeune homme n'insista pas et se contenta seulement de reposer à nouveau quelques instants sa bouteille de bière contre son visage bien que cela ne lui soit plus d'une grande utilité maintenant que la bière et son contenu avait perdus leur fraicheur.
    C'était de nouveau le silence qui régnait dans leur "conversation" mais Liam de son côté ne semblait pas vraiment pressé de parler de quoi que ce soit. Peut-être espérait-il en fait que voyant qu'il n'avait pas l'air décidé à s'avancer le premier, la jeune femme déciderait elle aussi de laisser tomber le sujet de conversation qui leur pendait au nez depuis la dernière fois qu'ils s'étaient retrouvés seuls tous les deux, à propos de ce qui c'était passé dans cette chambre, si tenté bien sûr qu'elle puisse encore réfléchir à cela elle aussi. Si aucun des deux ne finissait par s'engager sur ce terrain alors il était probable que la chose finisse par tomber aux oubliettes et ne revienne plus sur le tapis par la suite ; Mais était-ce vraiment la meilleure des solutions ? Et surtout était-ce réellement ce que l'un et l'autre désiraient ? A vrai dire à chaque fois que Liam se posait cette question il en arrivait à la même conclusion, il ne savait pas et il n'avait tout simplement pas de réponse à se donner. Il semblait pourtant que cette fois-ci la jeune femme fasse preuve de moins de lâcheté que Liam puisque ce fut elle qui se décida à briser le silence qui s'était installé entre eux « Penses-tu qu’il soit vraiment nécessaire que l’on parle de ce qui s’est passé ? » C'était précisément la question à laquelle il n'arrivait déjà pas à répondre intérieurement, alors si elle espérait qu'il allait lui donner une réponse claire et nette elle se basait dès le départ sur de faux espoirs.

    Il ne pu s'empêcher de lâcher un léger soupir avant de laisser légèrement retomber sa tête en arrière pour la poser contre le tronc de l'arbre auquel il était adossé depuis qu'il était là. Et puis finalement il consentit à tourner la tête vers elle, depuis qu'elle était arrivée et qu'elle s'était assise à côté de lui il ne l'avait pas encore regardé vraiment une seule fois et s'était contenté de vagues coups d'œil dans sa direction. Elle cependant ne le regardait toujours pas, elle se contentait de regarder devant elle mais tant pis. « Si t'as une définition précise de "ce qui s'est passé" alors vas-y j't'en prie ... » Ou l'art de ne pas répondre à une question par la réponse attendue. Cela dit la réponse qu'il venait de donner trahissait malgré lui quelque chose de véridique, il nageait en plein brouillard à propos de ce qui était censée s'être passé, dans le sens où il ne savait pas pas vraiment quelle importance et quel ton donner à cela. Il avait finalement à nouveau tourné la tête pour regarder devant lui, le vent venait à peine s'immiscer dans la conversation comme bruit de fond et de ce fait Liam avait l'impression de savoir encore moins quoi dire. Est-ce qu'il ne valait pas mieux oublier toute cette histoire ? Chacun reprenait ses petites affaires et chassait pour de bon de son esprit la moindre penser qui pourrait être ambigüe ou floue à propos de l'autre, oui c'est ce qu'ils devaient faire car c'était à n'en pas douter le meilleur moyen de se reconcentrer sur leur tâche principale, le Zodiac. Ne venait-il pas en plus de prouver à tous qu'il était encore bien là et que l'attraper pour le faire payer n'était pas aussi lointain et impossible qu'ils le croyaient peut-être ... Il s'en voulait de réfléchir à la question d'October, il se disait qu'il n'avait pas le droit de perdre son temps là-dessus et que la seule chose qui aurait du occuper son esprit ce soir c'était le fait que le meurtrier de son père courrait toujours quelque part dans la nature et que cela devait cesser. « Qu'est-ce que tu veux que j'te dise, que t'avais bu ? J'pense que ça on le sait tous les deux ... T'avais bu et on manquait de sommeil, c'est tout » Est-ce que c'était vraiment tout ? Quelle importance, c'était sans doute la réponse qu'elle voulait, et puis c'était la chose la plus logique et la plus censée qui soit, ils n'avaient plus à se poser de question avec ça, "l'incident" pouvait se clore ici ...

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

Determined &&. Admin
avatar
it's me, Marichou darling !


Date d'inscription : 28/05/2008
Nombre de messages : 790
x group : Head Hunters
x my job : caissière à l'épicerie
x my adress : Bad

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: •• there will be no white flag above my door { OCTOBER *   Lun 13 Juil - 23:47


    « Penses-tu qu’il soit vraiment nécessaire que l’on parle de ce qui s’est passé ? » Le jeune homme avait lâché un soupir en entendant October et cette dernière ne pût s’empêcher d’agir de même. Liam posa sa tête sur le tronc d’arbre et la jeune femme osa enfin le regarder afin de voir comment il réagissait. Au bout de quelques secondes à étudier ses traits, elle reporta son attention sur le lointain au moment où lui la regardait. « Si t'as une définition précise de "ce qui s'est passé" alors vas-y j't'en prie ... » Non elle n’en avait pas, c’était bien cela le problème. N'était-ce qu'un trop plein d'alcool et d'adrénaline ou alors y avait-il plus que ça ? Il était difficile d'être plus perdue qu'October en ce moment même. Elle, qui attendait des réponses, il semblerait que Liam ne soit pas plus renseigné à ce sujet, ça ne risquait donc pas d'avancer avant longtemps ! Fallait-il donc juste oublier cette histoire ? et recommencer comme au début... en se haissant ? C'était certes plus facile et c'était sans doute la solution la plus simple mais était-ce la meilleure ? October ne le voyait pas ainsi, pour elle ça n'avait pas été qu'une simple erreur car après tout si elle avait embrassé Liam c'était parce qu'elle en avait envie...« Qu'est-ce que tu veux que j'te dise, que t'avais bu ? J'pense que ça on le sait tous les deux ... T'avais bu et on manquait de sommeil, c'est tout » October se mordit la lèvre inférieure en entendant ces mots, quelque part ça la blessait qu'il prenne cela comme si il s'agissait d'une vulgaire broutille sans conséquences.

    Sa froideur, la surprit même si elle aurait dût être habitué. Elle finissait par se demander si elle n'avait pas imaginé le Liam sympathique qui lui avait proposé une chambre. La jeune femme fronça les sourcils avant de dire tout aussi froidement que lui : "Si tu penses que c'est tout simplement ça, je ne vois pas ce que je fais encore ici". October se leva et se dirigea vers sa voiture mais elle se stoppa après quelques pas avant de se retrourner vers Liam. "Tu sais quoi O'connor ? J'ai eu l'idiotie de penser qu'après tout t'avais encore un peu d'humanité en toi et que peut être ce qui c'était passé au motel comptait ne serait-ce qu'un peu pour toi... mais ne t'inquiètes pas j'ai finis par comprendre..." elle s'était adressé à lui avec une voix teinté d'ironie, se moquant d'elle même ou peut être en voulant caché ce qu'elle ressentait vraiment : elle était déçue, blessée et fatiguée d'espérer qu'il se passerait un jour quelque chose entre Liam et elle. De plus cela faisait bien longtemps qu'elle ne l'avait pas appelé par son nom de famille : de façon à donner l'impression d'être totalement détachée de tout ça sans doute. Mais au lieu de reprendre sa marche, elle se contenta de le regarder avec, dans ses yeux, toute la tristesse qu'elle dissumulait. Pourquoi se prenait-elle la tête avec ça ? Elle ne devrait même pas lui parler et se concentrer sur le Zodiac. Tout cela était stupide et sans interêts. La jeune femme finit par faire volte face et commença à marcher vers sa volvo.


[ayant pris l'ordi familiale, je ne sais pas combien de lignes ça fait habituellement ...j'espère qu'il en manque pas ^^" dans le cas contraire j'essaierais d'étoffer un peu sans rajouter de dialogue à mon retour]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: •• there will be no white flag above my door { OCTOBER *   Lun 31 Aoû - 20:34

    Être froid et distant, jouer la désinvolture et faire comme si il s'en foutait pour de bon, c'était la seule tactique qu'il avait trouvé pour échapper à ces questions auxquelles il n'avait pas véritablement de réponses. Cela dit il devait avouer que la réaction de la jeune femme à ce propos l'étonnait quelque peu, il se serait plutôt attendu à ce que son manque d'implication l'arrange au lieu de l'énerver ou de la décevoir comme cela semblait être le cas. Il se rendait totalement compte qu'il ne faisait que fuir, il fuyait encore une fois, il avait passé la quasi-totalité de sa vie à fuir de toute manière … Pourtant il se disait que cette fois-ci les choses étaient différentes, il ressentait la situation de façon différente et c'était justement cela qui le laissait perplexe et le persuadait de se cacher derrière cette carapace de jeune homme désinvolte et que rien ni personne ne pouvait atteindre. La réaction qu'il avait eut, sans même avoir à trop se forcer il fallait l'avouer tant il semblait s'être habitué à réagir avec une telle froideur, semblait en tous les cas avoir eut la réaction escomptée, et changeant radicalement de ton October répondit au quart de tour tout en adoptant elle aussi un ton froid et distant, pour donner le change peut-être « Si tu penses que c'est tout simplement ça, je ne vois pas ce que je fais encore ici » Après quoi elle se leva sans même le regarder une nouvelle fois, avec l'intention de quitter les lieux aussi vite qu'elle les avait investis quelques minutes plus tôt.
    Liam ne savait plus trop comment prendre le brusque mais sans doute justifié changement de ton de la jeune femme, il s'en savait responsable et ne s'était pas non plus attendu à ce qu'il en soit autrement. Mais pourtant il ne pouvait s'empêcher de ressentir comme une sorte d'hésitation, qu'il qualifiait soit comme un moment de faiblesse soit comme un moment fugace où son esprit n'était plus seul maitre à bord en son fort intérieur. Est-ce qu'il devait la rattraper ? Il n'avait pas encore trouver de réponse à cette question mais savait qu'il devait réfléchir vite s'il souhaitait la voir rester un peu plus longtemps. Pourtant il n'en eut pas le loisir car ce fut la jeune femme qui se décida à se retourner à nouveau vers lui après avoir parcourut la moitié de la distance qui la séparait de sa voiture. Elle le regarda quelques infimes instants d'un air presque exaspéré et avait enchainé d'un air de défi, sans se résigner et de toute évidence bien décidée à dire pour de bon ce qu'elle avait sur le cœur à propos de Liam et de sa façon d'agir avec elle « Tu sais quoi O'Connor ? J'ai eut l'idiotie de penser qu'après tout tu avais encore un peu d'humanité en toi et que peut-être ce qui c'était passé au motel comptait ne serait-ce qu'un peu pour toi ...Mais ne t'inquiètes pas j'ai fini par comprendre ... » Non, décidément elle ne comprenait rien à rien, et le comportement de Liam n'était pas pour lui faciliter la tâche c'est vrai. Il hésitait sur l'attitude à avoir cette fois-ci, il ne pouvait pas esquiver une nouvelle fois, il avait beau ne pas avoir terriblement envie de s'engager sur ce terrain glissant il n'en demeurait pas moins que Liam restait quelqu'un avec un certain sens de la répartie et qui détestait laisser une conversation en suspend. A vrai dire il était même plutôt du genre à sortir en gros mensonge pour avoir la paix plutôt que de laisser une conversation en partie inachevée.

    « Mais ouvre les yeux Hawkins, on est des chasseurs ! Ou du moins c'est c'que moi je suis … Dans ce métier y'a pas de place pour l'humanité, pour la gentillesse, y'a qu'une seule règle : traquer ou être traqué, y'a pas de place pour le reste ... » C'était un constat assez alarmiste et surtout terriblement pessimiste de la condition des chasseurs de primes, mais bien plus que ça c'était sans doute la triste réalité. C'était étrange mais Liam avait comme l'impression que le fait de ne pas trouver la moindre piste valable à propos du Zodiac était presque une chance ; Car certes au niveau de l'enquête il en étaient tous au point mort, mais les chasseurs les plus expérimentés savaient que l'apparition d'une piste sérieuse entraineraient également un regain de violence entre les chasseurs. Tout le monde voudrait être le premier, et beaucoup n'hésiterait pas à éliminer la concurrence, au sens propre … Liam s'était toujours refusé à tuer, du moins lorsqu'il ne s'agissait pas de légitime défense. Pourtant il se souvenait encore parfaitement de cette fois où il avait tuer un homme de sang froid, ce n'était pas tant l'action en elle-même qui le révulsait mais plutôt le fait que sur le coup il n'avait pas ressentit la moindre hésitation, il avait tué et regardé ce type dans les yeux. Secouant légèrement la tête comme pour chasser de son esprit ce mauvais souvenir, il reprend à nouveau en regardant toujours la jeune femme dans les yeux. « Et puis que ça compte ou pas qu'est-ce que ça change ? Ça flattera ton égo si j'te dis que peut-être ce baiser rendu avait un semblant de sincérité ? J'suis qu'un pauvre alcoolique au caractère de merde, t'es pas la dernière à le dire que je sache loin de là … » Il avait finit par se lever, et comme pour confirmer ce qu'il venait de dire il tituba légèrement en se remettant debout, si bien qu'il se rattrapa dans un premier temps à l'arbre devant lequel il était assis depuis tout à l'heure. Ce n'était pas temps les quelques bières qu'il avait bu que le manque de sommeil qui l'avaient quelques instants désorientés, et quoi qu'il en soit il fit comme si de rien n'était pour finalement s'avancer et se planter face à October, pour la fixer dans les yeux toujours mais à une distance qui laissait entendre qu'il comptait s'adresser à elle de la façon la plus sérieuse qui soit, depuis qu'il la connaissait du moins. « Tu dis que t'as fini par comprendre, mais la vérité c'est que t'as rien compris … Tu comprends toujours pas que jouer au méchant c'est pas une distraction, c'est une nécessité, et tu sais pourquoi ? Parce que dans ce milieu être gentil c'est donner le bâton pour se faire battre ... »

    Il se tenait maintenant si proche d'elle qu'il distinguait parfaitement les traits de son visage, encore flous dans la pénombre dans laquelle ils étaient plongés. Il ne savait pas vraiment quel genre de réponse il attendait, il se disait que peut-être si elle le détestait les choses deviendraient plus simples, mais pourtant il savait également que si tel était le cas il n'aurait pas eut ce soudain accès de sincérité envers elle. Il avait fait son possible pour ne pas laisser paraître le trouble qu'il ressentait malgré lui depuis le matin où elle avait quitté sa chambre au motel, et seul son « peut-être ce baiser rendu avait un semblant de sincérité » pouvait encore semer le doute dans leur esprit à tous les deux. Il admettait donc à demi-mot que contrairement à ce qu'il avait soutenu quelques instants avant ce baiser n'était peut-être pas simplement le résultat d'un mélange d'alcool et de manque de sommeil mais bien d'une action spontanée, mais pour autant il ne semblait toujours pas décidé à répondre de façon franche à la question qui leur brûlait sans doute les lèvres à tous les deux : Ce « moment d'égarement » allait-il tendre ou non à se répéter. La raison aurait été de dire non, c'était d'ailleurs ce chemin que Liam s'auto-dictait de prendre, mais pour autant cette volonté saurait-elle suffisante ? Il n'en savait fichtrement rien ...

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com



it's me, Contenu sponsorisé darling !



MessageSujet: Re: •• there will be no white flag above my door { OCTOBER *   

Revenir en haut Aller en bas
 

•• there will be no white flag above my door { OCTOBER *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oblivion :: « Everthing comes to an end » :: ▬ Abandonned Ways-