AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

|| Regrets &&. Lies for Life ||

avatar
it's me, Sean D. O'Connor darling !


Date d'inscription : 23/03/2008
Nombre de messages : 833
x group : Head Hunters
x my job : Garçon d'écurie au Ranch de Jericho
x my adress : Motel de Jericho
icon © med

x Crédits : avatar © psychozee & gif © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   Dim 17 Mai - 3:17


« When the Past Finaly Joins the Present ... »


    Une nouvelle journée comme toutes celles qui l'avaient précédées semblait s'annoncer pour Sean à Jericho ... Du moins c'était d'abord la pensée qu'il avait eut en se réveillant ce matin là « Encore une journée pareille que la veille ... et l'avant-veille ... et encore l'avant-veille ù___ù » de quoi vous saper le moral pour une journée entière en fin de comptes. Soupirant Sean avait finit par se redresser tout en se frottant les yeux d'un air encore un peu hagard ; ces temps-ci il avait des réveils assez difficiles, la faute aux anti-douleurs dont il se gavait toujours à cause de son épaule mais qui même s'ils jouaient bien leur rôle en calmant la dite douleur avaient en revanche le principal effet secondaire de vous assurer un sommeil assez aléatoire et toujours agité. Cette nuit là par exemple Sean n'avait dormi en tout et pour tout que trois ou quatre heures, et lorsque son réveil avait sonner pour le réveiller à sept heures pétante autant vous dire qu'il avait eut des envies soudaines de violences, s'imaginait les mille et une façon qui s'offraient à lui de réduire ce maudit réveil en miettes xD
    Mais enfin, une fois qu'il fut un peu mieux réveillé notre jeune homme en arriva à une question ... Pourquoi avait-il mit son réveil ce matin ? On était samedi, il ne bossait pas ... Quoi que étions-nous bien samedi ? Il valait mieux vérifier. Se levant, le dos encore courbaturé et l'épaule toujours engourdie il va jusqu'à son sac pour y attraper son agenda, il ferait ainsi d'une pierre deux coups en vérifiant à la fois quel jours nous étions et si par hasard la raison de son réveil aussi matinal n'était pas inscrite dedans. Et justement ce fut le cas, nous étions bien samedi et si Sean devait se lever aussi tôt en ce début de week-end c'était parce qu'il avait rendez-vous à l'hôpital de Jericho pour y refaire une série de radio de son épaules ; Il comptait également s'arranger pour faire renouveler son ordonnance d'anti-douleurs, ses analgésiques diminuaient à une vitesse assez vertigineuse au point qu'on en arrivait à se demander par combien le jeune homme pouvait les avaler, ou encore sinon combien de fois par jour en avalait-il.

    Après avoir prit une douche et enfilé des vêtements propres, Sean avait avalé deux nouveaux analgésiques, les premiers de la journée mais également les derniers de son flacon ; Il lui en restait bien un en rab, mais justement il n'en restait qu'un, il allait donc devoir user de toute sa persuasion pour en avoir d'autres, mais à ce qu'il avait pu voir le médecin qui l'avait suivit jusqu'à présent n'était pas très regardant à ce niveau là et lui referait une ordonnance sans poser de questions.
    Il avait attrapé ses clefs, celle de sa chambre uniquement, car comme il le faisait souvent, et encore plus depuis que son épaule était devenue une gène pour conduire, il se rendait jusqu'au centre de Jericho à pieds. Il en avait pour une bonne heure de marche mais cela ne lui faisait pas peur au contraire, il aimait se balader dans les environs à cette heure de la journée, il y faisait encore relativement frais malgré l'été et ses températures probablement caniculaires qui approchait à grands pas et le silence qui régnait encore avait quelque chose de reposant. En sortant il avait croisé la vieille Impala de son frère, garée sur le Parking ; Lorsque Sean était rentré hier soir son frère n'était lui toujours pas revenu au motel, mais notre jeune homme était maintenant habitué à ce que Liam s'absente une grande partie de la nuit. Sans doute Liam pensait que Sean ne se doutait pas de l'endroit où il était, mais le cadet des O'Connor était loin d'être aussi naïf que son frère ne le pensait et il avait bien remarqué le petit manège presque quotidien de Liam ; Pas un jour ne passait sans qu'il ne fasse une halte de parfois plus d'une heure sur la tombe de leur père, puis il allait s'enterrer près du lac om il se sifflait parfois jusqu'à un pack de bière à lui tout seul ... Mais à part ça il n'avait pas de problème avec l'alcool, bah voyons --'

    Neuf heures moins dix, c'est l'heure qu'affichait la montre de Sean lorsqu'il passa enfin la porte du hall principal de l'hôpital. Il n'avait rendez-vous qu'à neuf heures et demi il était donc loin d'être en retard, aussi après être allé signaler sa présence à la vieille pie à lunettes qui servait de secrétaire à qui surtout regardait à chaque fois Sean d'un air presque méprisant lorsqu'il venait ici, il alla s'assoir sur un banc du hall et attrapa un journal de la veille qui trainait dans un coin. Il parcourait les pages sans vraiment les lire et se surprenait même de temps à autre à piquer du nez et à s'endormir à moitié. Enfin à neuf heures quarante-cinq, soit avec un quart d'heure de retard quoi qu'il s'agisse d'un retard assez oindre par rapport à ceux rencontrés en temps normal dans les hôpitaux, une infirmière releva la tête de sa liste de patient pour appeler son nom, après quoi elle lui expliqua après qu'il se soit manifesté que le médecin qui le suivait habituellement étant en ce moment indisponible il serait pris en charge par une de ses internes. Pour Sean cela ne changeait pas grand chose, tout ce qu'il demandait c'était à passer au plus vite ces foutues radios et à ressortir avec une nouvelle ordonnance avant la fin de la matinée. L'infirmière allait lui donner le nom de l'interne en question mais elle n'en eut finalement pas le temps car la jeune femme arriva à sa suite ...
    Pour un choc, ça c'était un choc. Il ne s'agissait pas de n'importe quelle interne, il s'agissait de l'interne Soukaïna Taylor Harvelle, autrement dit la personne que Sean s'attendait le moins à croiser ici mais dont il était en revanche sans conteste le plus heureux de voir. Lui qui s'était levé d'une humeur assez maussade ce matin là retrouva immédiatement un immense sourire sur le visage et s'exclama d'une voix surprise mais à la fois enjouée

    « Sookie ... Ça c'est ... Si je m'attendais à te voir ici =D » Oh ça que non il ne s'y attendait pas, mais cela ne le rendait pas moins content de la voir, bien au contraire. Ils s'étaient parlé au téléphone il y avait quoi, à peine quinze jours, ou peut-être plus il ne savait plus, mais revoir la jeune femme en face de lui en chair et en os était bien mieux il n'y avait pas à dire. Mais il se souvenait aussi que les dernières conversations téléphoniques qu'ils avaient eut n'avait pas toujours été des plus joyeuses ; C'était Soukaïna que l'on avait appelé lorsque Sean avait été blessé en Irak, puisque c'était elle et non pas son père ou son frère qu'il avait choisit comme personne à prévenir en cas d'urgences. Sean s'en était ensuite voulu d'avoir infligé ça à la jeune femme, il n'aurait pas du, elle s'était inquiétée pour lui et ça il en avait horreur, il ne voulait pas qu'on s'inquiète pour lui. Mais pour le moment il ne pensait pas à cela, il pensait simplement au fait qu'il n'avait pas revu Sookie face à face depuis presque un an maintenant et c'était à son goût bien trop long. « Tu sais que si la vieille sorcière du poste d'accueil me fixait pas aussi bizarrement qu'elle est en train de le faire j'te serrerai dans mes bras (a) »


Dernière édition par Sean D. O'Connor le Lun 7 Sep - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merlinstime.forumactif.org/


avatar
it's me, Soukaina T. Harvelle darling !


Date d'inscription : 06/05/2009
Nombre de messages : 38
x my job : Médecin

MessageSujet: Re: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   Dim 17 Mai - 16:24




Sean O'Connor With Soukaina Harvelle




    Cela aller encore être une dur journée mais il fallait avouer que sauver des vies étaient une récompenses des plus merveilleuses au monde. Depuis que Soukaina avait commencé la médecine, plus grande choses n’avait d’importance. Elle passait les trois quarts de ses soirées à lire des ouvrages, ou à regarder des émissions de télévision sur la médecine bien sur. C’était devenu une réelle raison de vivre. La nuit avait était courte, même inexistante. C’était mon soir de garde, j’étais en compagnie de d’un autre internet. Jeffrey assez sympathique malgré un coté timide qui prenait le dessus. Mais au fond c’était un gentil garçon, toujours prés a tout pour aider et faire le bien être de ses patient. Soukie était ce genre de médecin, toujours à se pliée en quatre pour qu’un patient ce sente bien dans l’hôpital ; l’autre jour alors qu’une femme âgée de soixante-douze ans, aller ce faire opère d’une tumeur au cerveau qui par chance était bénigne, Harvelle avait parcourut la moitié de la ville pour trouver une fleur spéciale que Georgina aimait par-dessus tout. Et cela peut importe son emploie du temps, elle lavait fait ce qui l’avait rendu heureuse et c’était la plus belle récompenses.

    De retour à l’appartement, elle alla prendre une douche, il était déjà 4 heures du matin et miss Harvelle reprenait à 7H00. En sortant de la douche, elle enfila un pantalon de survêtement de couleur noir et un débardeur. Elle alla dans sa cuisine ou elle sorti un yaourt nature et s’assit sur le canapé en cuire du salon. A peine la télévision allumée qu’elle s’endormit. Elle était complètement extenuée. [ … ] Un bruit raisonna dans toute la pièce. C’était le téléphone de Soukaina, qui disait « Allez chérie, on va bosser ». Malgré la fatigue qui se faisait sentir, elle se leva d’un geste vif et alla manger quelques choses. Elle attrapa un croissant et le mangea tout en faisant son sac. Elle avait terminée son dernier bouché quand elle enfila son jeans. Un tee shirt basique et hop dehors.

    L’hôpital n’était si loin de chez elle, elle décida donc qu’un petit tour à pied ne pouvait lui faire que du bien. Elle savait qu’en passant la porte c’était parti. A peine arriver, la jeune femme de l’accueil l’appela et lui donna ses six premiers dossiers de la journée. La première, Georgina, Soukie devait s’assurer que tout aller bien pour elle, et lui prescrire les derniers médicaments avant sa sorti. Ensuite c’était deux patients en un cas. Kate était une jeune femme de seize ans qui avait donné la vie à une petite fille, Tallulah. Le père de la petite avait désertée, et Soukie avait beaucoup d’affection pour elle, elle avait du courage malgré sa peine ; sa se voyait dans ses yeux qu’elle était prête a tout pour ce petit bout. Le quatrième c’était un homme de 35 ans, aux urgences, il c’était blessé avec un outil. Un bout de verre dans le bras, rien de grave, quelques points de suture et il pourrait sortir. Le cinquième Jeffrey avait demandé à s’en occuper. Soukaina alla cherchait le dernier dossier rouge de la matinée. Elle avança jusqu'à la salle d’attente ou l’infirmière discutée avec le patient. Elle ouvrit le dossier et cru rêvée devant le nom affiché « Sean Connor » ; l’infirmière lui afficha un sourire quand elle arriva devant eux. La joie qu’on lisait sur le visage de Soukaina était si forte qu’elle était prête à le prendre dans ses bras et à crier dans tout l’hôpital. Elle fut aussi surprise que lui mais lui afficha un superbe sourire puis fit un signe positif de la tête a la jeune femme pour lui dire qu’elle s’en occupé.


    Je suis aussi étonné que toi …. Elle regarda le dossier cherchant la raison à sa présence. Radio de l’épaule c’est sa ? Elle afficha un sourire quand il parla de la femme à l’accueil. Il faut avouer qu’elle avait un regard très étrange mais elle n’était pas si méchante que sa. Enfin je crois x). Oh ne t’en fais pas pour June elle n’est pas si méchante qu’elle en a l’air. Allez vient là. Elle l’attrapa et le prit dans ses bras, sa présence était si bonne, c’était dur de vivre sans lui. Je vais m’occuper de toi … Tu me suis. Elle l’aida à se lever et passa sa main autour de sa taille jusqu'à la salle de radio. Une fois entrée elle posa son dossier sur la table, un léger coup d’œil et elle le regarda de nouveau c’était si irréel. Tu … Tu dois enlever ton tee shirt beau Goss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-beginning.forumpro.fr/forum.htm

|| Regrets &&. Lies for Life ||

avatar
it's me, Sean D. O'Connor darling !


Date d'inscription : 23/03/2008
Nombre de messages : 833
x group : Head Hunters
x my job : Garçon d'écurie au Ranch de Jericho
x my adress : Motel de Jericho
icon © med

x Crédits : avatar © psychozee & gif © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   Lun 25 Mai - 1:49

    Passé l'étonnement passager seul demeurait alors chez Sean le joie de revoir enfin son amie en chair et en os en face de lui, les conversations téléphoniques cela allait bien cinq minutes mais passé un certain temps il était normal de préférer voir les personnes qui vous étaient chez en vrai. Car Soukaïna était chère au coeur du jeune homme là dessus il n'y avait aucun doute, et là où de ses années de lycée et même de fac' il ne gardait presque plus aucun contact avec ses anciens camarades, hormis peut-être une lettre de temps en temps à Jackson, il pouvait cependant se dire que Sookie restait de très loin sa meilleure rencontre de ses années d'études. Bien plus qu'une simple amie il la considérait comme sa meilleure amie et il savait également que c'était en partie grâce à elle qu'il avait réussi à changer sa nature d'imbécile tel qu'il l'était encore à la fac' ; Elle avait réussi à lui faire rentrer dans le crâne après beaucoup de mal que la vie n'était pas un jeu perpétuel, et que personne ne pouvait passer sa vie à s'amuser et à se jouer des autres sans en subir des conséquences par la suite. Mais Sean décide de laisser là ses réflexions pour l'instant, ce n'était pas le moment de ressasser le passé ou bien de s'appesantir d'avantage sur la façon dont il avait fait ceci ou cela étant plus jeune, il n'était pas fier de celui qu'il avait pu être à une certaine période c'est vrai, mais cela ne devait en rien interférer avec sa façon d'être et d'agir aujourd'hui, il avait dépassé ce stade, ou du moins c'était ce qu'il espérait.
    De toute évidence en tous les cas Soukaïna semblait aussi contente de le voir que lui l'était, c'était réciproque et cela rassurait Sean qu'on se le dise. Car il se disait tout de même que après tout ce qui s'était passé ces deux dernières années, son engagement dans l'armée, son départ en Irak, ce qui lui était arrivé là-bas ... Eh bien avec tout ça notre jeune homme aurait été à même de penser que son amie aurait pu préférer s'éloigner de lui et préférer la facilité d'une relation amicale tout ce qu'il y avait de plus simple et banal plutôt que de se raccrocher à l'amitié d'un type qui comme beaucoup le croyaient s'était engagé dans l'armée sans penser aux conséquences que cela pourrait avoir sur lui et sur ses proches.

    Ainsi la secrétaire, avec ses yeux de harpie et sa façon tellement bizarre de regarder Sean, n'était au fond pas un mauvais bougre ? C'était difficile à imaginer pour notre jeune homme, mais si Soukaïna le lui assurait alors cela devait sans doute être vrai, et dans ce cas là peut-être était-ce tout simplement la tête de Sean qui ne lui revenait pas, il était l'exception à la règle ... Non mais bravo, le voilà repartit dans un délire paranoïaque, de mieux en mieux c'était à croire que la suspicion permanente qu'avaient les gens de cette ville les uns envers les autres avaient finit par déteindre sur lui, il se mettait à voir le mal partout comme le faisait son frère ... Et c'était loin d'être une bonne chose, de se mettre à agir comme Liam, il était soyons honnêtes tout sauf un exemple à suivre.
    Bref, il ne répondit rien à cela et se contenta de suivre son ami, après tout c'était elle le chef en quelque sorte, puisqu'en général c'était le médecin qui prenait les initiatives et pas le patient ; Cela dit Sean avait toujours été du genre un peu dissipé lorsqu'il s'agissait de se laisser soigner, il détestait les hôpitaux et si cela ne tenait qu'à lui il n'y remettrait plus les pieds. Mais il savait bien que c'était impossible, il venait ici parce qu'il en avait besoin, il lui fallait prendre sur lui si il souhaitait pouvoir un jour se resservir de son bras sans problème car pour le moment bien que ce ne soit rien comparé au début il avait tout de même encore du mal à bouger son bras sans ressentir une douleur plus ou moins forte suivant les jours et l'effort qu'il devait fournir. Et puis il avait besoin de ses analgésiques. Aussi.

    Ils avaient parcourut les couloirs pour atteindre la salle de radiologie bras dessus bras dessous, l'image pouvait sembler un peu étrange d'un point de vue extérieur, il était rare de voir une interne et un patient se comporter de la sorte l'un avec l'autre, mais après tout tous les deux semblaient bien se ficher de l'effet que cela pourrait produire, ils étaient trop content de se revoir pour qu'une tierce personne ne vienne leur gâcher leur bonne humeur. Ils finirent cependant par se lâcher, ils étaient arrivés et il ne fallait pas oublier pour quelle raison ils étaient là, même si en réalité cela gênait un peu de devoir étaler ainsi ses problèmes de santé devant Sookie, il n'aimait pas que ses proches s'inquiètent pour lui et de ce fait qu'ils en sachent le moins possible sur son état restait à n'en pas douter la meilleure des solutions. Mais enfin il allait faire avec.
    Déposant son dossier dans un coin son amie se tourna à nouveau vers lui pour lui demander de retirer son tee-shirt. La regardant dans les yeux notre jeune homme ne peut lui pas s'empêcher de répondre par une taquinerie innocente, chose qu'il n'avait pas fait depuis longtemps car côtoyer Liam n'était pas franchement ce qu'on pouvait appeler drôle, c'était difficile, éprouvant, parfois déprimant, parfois violent verbalement, mais ce n'était en tout cas pas drôle. En même temps comment cela aurait-il pu être drôle, leur père avait été assassiné dans cette ville. Mais enfn.

    « Elles me disent toutes ça What a Face » C'était assez décalé cette façon qu'il avait de jouer les Don Juan pour s'amuser alors qu'il n'avait pour ainsi dire rencontré aucune femme depuis qu'il était revenu d'Irak. Enfin, il y avait bien eut Kathlyn, il fallait être honnête elle lui avait au début vraiment tapé dans l'oeil mais il s'était vite rendu compte qu'elle n'était pas intéressée par lui, et puis il y avait bien sûr Judy ... Mais Judy c'était une histoire compliquée, et même lui ne savait pas trop quels mots utilisés pour définir la relation qu'il avait avec elle. « C'est bien parce que c'est toi qui demande hein Rolling Eyes » Affichant à nouveau un sourire amusé sur son visage il s'exécute donc enfin ... Ou du moins il essaye, mais en toute honnêteté il avait un peu de mal, comme à chaque fois d'ailleurs ; Enlever ne serait-ce qu'un tee-shirt nécessitait qu'il se serve de ses deux bras et autant dire que ce n'était pas des moins douloureux dans son cas. Mais enfin bien qu'en grimaçant un peu il finit par y arriver, découvrant ainsi un torse toujours aussi musclé et athlétique mais qui semblait secondaire à côté de la cicatrice qu'il arborait sur le bras droit. Ce n'était pas des plus esthétique, mais ça ce n'était pas le plus important pour Sean, des cicatrices il en avait d'autres, simplement celle-ci n'était pas aussi anodine et surtout elle lui avait donné du fil à retordre puisque sa blessure c'était rouverte voilà presque un mois ; Mais ça il n'en avait pas parlé à Soukaïna, il avait également fait juré à Liam de n'en toucher mot à personne et surtout pas à Judy. « Ça fait longtemps que t'es à Jericho ? » Changer de sujet, voilà sa seule et unique tactique pour espérer que la jeune femme ne poserait pas trop de questions, mais connaissant a détermination de Soukaïna il avait quand même peu de chances d'échapper à un interrogatoire, surtout si il lui venait l'idée de lire son dodsier jusqu'à la fin et de se rendre compte qu'il avait déjà été admis dans cet hôpital en urgences pour, je cite, plaie ouverte à l'épaule droite et crise de délire associée à un syndrome post-traumatique. C'était du joli, n'est-ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merlinstime.forumactif.org/


avatar
it's me, Soukaina T. Harvelle darling !


Date d'inscription : 06/05/2009
Nombre de messages : 38
x my job : Médecin

MessageSujet: Re: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   Lun 8 Juin - 21:39



    L'amitié c'℮st l℮ plus beau sentiment dont on doit tout faire℮ pour l℮ Garder encor℮ & encor℮. On doit mettre tous nos efforts pour la protéger & n℮ pas la gâcher. L'amitié℮ c'℮st aussi un don du cœur qu℮ l'autre nous rend à son tour. L'amitié℮ c'℮st savoir prendre l℮ temps d'écouter & chercher à trouver les mots pour réconforter. C'℮st un℮ promesse d℮ sincérité℮ pour la vie & quand on tombe au plus bas ℮ll℮ nous aidera à nous r℮l℮v℮r. Chaque℮ fois qu℮ la faiblesse℮ vient ℮ll℮ m℮ donne la force℮ d℮ m℮ battre℮. Des qu℮ j℮ m℮ noie℮ ℮ll℮ me ramène℮ à la surface℮. Ainsi grâce℮ à lui que j'ai survécue, il a toujours était la pour me soutenir dans les moments les plus difficile de ma vie et aujourd'hui je suis persuadée que sans lui je ne serais peut être plus là. Il était mon ami dans tout les sens des mots, je l’aimais plus que mon être. Sean avait était plus qu’un frère pendant que j’allais mal. Perdre ma sœur fut la pire chose qu’il puisse m’arriver. Elle me manquait encore chaque matin je pensais à elle, mais je me rappelais ses mots qu’il m’avait dit « Elle est dans ton cœur », elle vivait en mois. Et aujourd’hui j’étais la grâce a lui.

    Le voir partir à la guerre était si douloureux, la peur de ne plus le revoir me hanté chaque nuit mais c’est ce qu’il voulait alors je n’avais jamais rien dit. Je l’appelais le plus souvent possible et lui écrivais chaque semaine. Je crois que s’il lui était arrivé quelques choses de grave ma vie aurait été complètement fichue. Il était tout simplement ma bouffé d’oxygène. J’avouais que le voir devant moi dans cette salle me fit sortir le cœur de la poitrine, j’aurais pu crier ma joue dans la salle mais je le voulais pour moi toute la journée. Elle n’allait surement pas le lâcher et aurait été prête a trouve toute sorte d’examen inutile et non douloureux pour le regarder tout la journée, entendre sa voix et toucher sa peau.

    Ils marchèrent ensemble et une fois dans la salle elle lui demanda d’enlever son tee shirt. Je voyais le mal qu’il avait à enlever son pull mais quand je m’approchai pour l’aider il avait fini. La vision me refroidit, j’avais mal pour lui, je m’approchai pour regarder, lui en voulant de ne m’avoir rien dit. Des cicatrices, des blessures assez importantes. Doucement je passais ma main sur sa peau, elle c’était rouverte il y a peu. Il avait cette manie à changé de sujet dés qu’il ne voulait pas parler de quelques choses mais je ne me laisserais pas faire.

    « Sean. Dis-je d’une voix plus dure que d’habitude avec un air sérieux fixant sa blessure. C’est quoi ça ? Tu ne m’as rien dit. Que c’est il passé ? »

    J’imaginais des tonnes de scénarios, la peur monté en moi. Je lisais son dossier attentivement

    « Plaie ouverte à l'épaule droite et crise de délire associée à un syndrome post-traumatique »

    Je le regardais un peu déçue, c'était si grave et il ne m'avait rien dit. J'avais peur qu'il ne tienne plus à moi autant que moi à lui

    « Je ne veux plus que tu y retourne. Je ne supporterais pas ta perte. J’ai tellement besoin de toi Sean. »

    Je me retournais fixant le mur à radio, les larmes coulées doucement, sans lui je n’étais rien. J'imaginais la scéne lui sur le terrain, plein de boue mourrant sa me terrifier complétement. Mes mains tremblerent, j'avais toujours était fragile mais avec lui c'était encore plus prononcé.


Dernière édition par Soukaina T. Harvelle le Mar 16 Juin - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-beginning.forumpro.fr/forum.htm

|| Regrets &&. Lies for Life ||

avatar
it's me, Sean D. O'Connor darling !


Date d'inscription : 23/03/2008
Nombre de messages : 833
x group : Head Hunters
x my job : Garçon d'écurie au Ranch de Jericho
x my adress : Motel de Jericho
icon © med

x Crédits : avatar © psychozee & gif © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   Lun 15 Juin - 1:30

    Bien entendu Sean se doutait qu'il n'échapperai pas à cette salve de questions qui lui pendaient au nez et qui ne manquerait pas de remplir l'esprit de son amie dès le moment où il aurait enlevé son tee-shirt et mis à découvert les stigmates de ses récentes mésaventures. S'il s'en voulait de n'avoir rien dit à la jeune femme ? Pas vraiment, d'ailleurs à choisir il aurait sans aucun doute possible préféré qu'elle ne soit pas mise au courant du tout parce que la laisser s'inquiéter à ce sujet était de loin la dernière chose qu'il voulait, ou même laisser qui que ce soit s'inquiéter pour lui d'ailleurs. Il s'en était d'autant plus voulu de ne pas avoir réfléchi plus sérieusement à ce qu'il faisait lorsqu'il s'était engagé en Irak, il avait agit seulement pour défier son père mais sans vraiment mesurer la portée de son acte, il avait simplement voulu prouver à son paternel qu'il ne comptait pas continuer à obéir sans rien dire et qu'il n'avait aucune intention de gâcher dans un métier comme chasseur de primes. Il avait en fait voulu prouver à son père, à son frère, mais aussi à lui-même qu'il était en mesure de prendre des décisions par lui-même sans qu'elles n'amènent obligatoirement à la catastrophe la plus totale, et pourtant encore une fois c'était ce qui s'était passé, pour une question de fierté et d'amour propre il avait bien failli y laisser sa vie et il avait du même coup l'ultime occasion de se réconcilier avec son père ... Maintenant il était mort et c'était trop tard, il ne pouvait plus revenir en arrière, il n'avait plus que ses regrets pour se dire qu'il aurait peut-être du agir autrement.
    Mais revenons à Soukaïna, le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne semblait pas prendre à la légère ce que Sean s'obligeait lui justement à ne pas prendre avec trop de sérieux. La seule chose qu'il espérait en fait c'était de pouvoir bientôt être débarrassé pour de bon des hôpitaux et de ne plus avoir à y remettre les pieds ; Il se disait que peut-être en faisait abstraction de sa blessure alors la chose se réaliserait plus rapidement ... Mais la méthode de l'auto-persuasion ne marchait pas à chaque fois et surtout dans n'importe quelles circonstances.

    « En fait ... Pour être honnête j'aurai préféré pas avoir à t'en parler du tout » Il soupira légèrement en secouant la tête, comme si le fait que son frère s'inquiète déjà n'était pas suffisant. Cependant il n'avait pas répondu cela pour une quelconque question de confiance envers la jeune femme, car bien sûr il lui faisait confiance, plus qu'à nulle autre personne certainement, simplement après lui avoir imposé de s'inquiéter autant pendant qu'il était en Irak il n'avait pas voulu recommencer cette fois-ci, il avait déjà bien assez culpabilisé durant ses plusieurs mois passés à l'autre bout du monde. « J't'assure c'est ... pas grand chose » Jetant un coup d'œil à son épaule il se rendait compte que c'était peut-être un peu exagéré que d'avoir rajouté ça, car le moins que l'on puisse dire c'était que la plaie à peine guérie qui lui barrait l'épaule témoignait à elle seule de la violence avec laquelle il s'était blessé. Et puis que que redoutait vraiment Sean arriva, même si il savait au fond qu'il n'allait pas y couper il aurait espérer qu'elle ne lierait pas cette dernière phrase qui selon le jeune homme lui-même grossissait le trait et rendait la chose beaucoup plus impressionnante qu'elle ne l'avait été en fait ... Bon d'accord, il se voilait un peu la face, pas sûr que son frère partage le même avis en se souvenant de Sean se vidant doucement de son sang dans sa voiture tout en sombrant dans la torpeur. Il préfère s'enlever ces images de la tête et se concentrer à nouveau sur la réponse qu'il allait devoir fournir à son amie pour se justifier « C'est plus impressionnant sur le papier que ça l'était en vrai ... »

    Il essayait tant bien que mal de se justifier mais il savait qu'il n'aurait pas le dernier mot de toute façon et qu'elle lui en voulait sans doute déjà de n'avoir rien dit. D'ailleurs il n'eut pas besoin de la moindre phrase de sa part pour s'en rendre compte, elle le regardait d'un air visiblement déçu par la décision qu'il avait prit de ne pas la mettre au courant. Cette façon qu'elle avait de le regarder ne le faisait que culpabiliser encore un peu plus et il se sentait maintenant vraiment idiot, il avait peur qu'elle ne pense que si il avait refusé de lui parler de ses problèmes de santé c'était parce qu'il ne lui faisait pas assez confiance ou bien parce qu'il estimait qu'elle n'en valait pas la peine. Bien au contraire c'était justement parce qu'il tenait à elle qu'il n'avait pas voulu la mettre au courant, il n'avait pas voulu une fois de plus être une source d'inquiétude pour elle.
    La jeune femme cependant lui avait tourné le dos et semblait vraiment peinée de la situation, sans doute ne voyait-elle pas que Sean avait simplement cherché à bien faire et ne pensait pas du tout à mal en la laissant éloignée des problèmes qu'il avait pu rencontrer depuis qu'il était à Jericho. Elle ne voulait pas qu'il y retourne disait-elle, mais sans doute ne pouvait-elle pas imaginer à quel point Sean lui-même ne souhaitait pas y retourner non plus ... Il était difficile cependant de comprendre ce qu'avait pu vivre Sean en Irak si on y avait pas été, c'était le genre de souvenirs qui resteraient ancrés dans son esprit jusqu'à la fin de sa vie et il faisait du coup tout pour ne pas avoir à y penser, pour ne pas avoir à se souvenir que si lui avait failli y rester d'autres n'avaient pas eut autant de chance que lui et ne rentreraient jamais dans leur pays vivants.

    Finalement Sean s'était remis debout, et avait fait quelques pas pour se rapprocher de Soukaïna. Il voulait qu'elle comprenne qu'il n'avait pas cherché à lui faire du mal ou bien à lui faire comprendre qu'il n'avait pas confiance en elle en agissant ainsi « J'ai aucune envie d'y retourner non plus » Doucement il avait posé une main sur l'épaule de son amie d'un geste bien veillant, comme pour la rassurer sur le fait qu'il était toujours bien là avec elle et qu'elle n'avait pas à s'inquiéter sur le fait qu'il puisse s'en aller comme ça sans crier gare, cela n'arriverait pas « J'suis désolé c'est juste ... J'voulais pas que tu t'inquiètes pour moi, encore ... J'ai pas envie d'être une source d'ennui ou de souci pour toi ... » Cela faisait déjà un moment que Sean n'avait pas répondu avec autant de sincérité à quelqu'un, mais sans doute était-ce parce qu'il n'y avait personne dans son entourage en qui il ait aussi confiance qu'en Soukaïna. L'avoir retrouvé ici rappelait soudain à Sean à quel point il pouvait se montrer dur et secret avec les autres, en particulier avec son frère puisqu'ils devaient tous les deux faire d'immenses efforts pour arriver à garder une conversation sans que le ton ne finisse par s'envenimer. Il y avait Judy aussi, Sean sentait qu'il pouvait potentiellement réussir à lui faire confiance, sans même savoir pourquoi, mais pour le moment il était trop tôt, cette fille était quasiment une inconnue encore à ses yeux.

    Les mains de sa jeune amies tremblaient légèrement, tandis qu'elle n'avait pu retenir quelques larmes de couler le long de ses joues. Sean sentait son cœur se serrer rien que de la voir verser une larme par sa faute, il se maudissait intérieurement de lui faire de la peine ainsi sans même l'avoir voulu, il se sentait vraiment idiot. Laissant glisser sa main le long du bras de la jeune femme il fait un pas de plus pour se retrouver face à elle et ajoute d'une voix qui se voulait douce et rassurante « Hey ça va aller ... » De son pouce il essuya une larme qui coulait le long de la joue de la jeune femme, puis attendant qu'elle relève enfin la tête vers lui pour le regarder dans les yeux il ajoute ensuite « J'vais partir nul part et il va rien m'arriver ... C'est promis » Et son amie devait le savoir depuis le temps Sean ne revenait jamais sur une promesse, c'était d'ailleurs pour cela qu'il en faisait si peu, quand il en faisait une il s'y tenait et ne revenait jamais dessus. Restait maintenant qu'il lui devait bien une explication à propos de sa dernière admission à l'hôpital, ne serait-ce que quelques mots pour qu'elle soit fixée et ne s'imagine pas n'importe quel scénario ayant pu arriver à notre jeune homme. « C'est idiot ce qui m'est arrivé vraiment ... J'veux dire, ma blessure était presque guérie, et puis je me souviens plus ce qui s'est passé exactement après, je savais plus trop c'que je faisais ou bien où j'étais ... J'suppose que j'ai du me blesser en tombant ... C'est mon frère qui m'a trouvé sur la route et qui m'a ramené ici pour qu'on me soigne ... » C'était assez difficile à avouer mais il devait bien se rendre à l'évidence, il devait une fière chandelle à son frère. Cela dit cela ne changeait pas grand chose au fait que les deux frères ne s'entendaient plus vraiment comme devraient le faire deux membres d'une même fratrie, il s'était peut-être passé trop de choses qui les avait séparé désormais ...

    Sean regardait Soukaïna dans les yeux, il espérait que cette courte explication suffirait à répondre à ses questions, même si il devait bien avouer que sa dernière tirade était assez difficile à suivre. Cela dit il n'avait rien dit de plus que ce dont il se souvenait, les souvenirs de cette nuit où Liam l'avait trouvé errant en pleine nature sur la route 66 restaient flous pour le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merlinstime.forumactif.org/


avatar
it's me, Soukaina T. Harvelle darling !


Date d'inscription : 06/05/2009
Nombre de messages : 38
x my job : Médecin

MessageSujet: Re: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   Lun 22 Juin - 17:16

    Il y a deux choses que je haïssais plus que tout au monde. Le mensonge, et la mort. Je crois que perdre la personne que vous aimez le plus au monde est sans aucun doute la pire douleur au monde. Elle s’appelle Sanaa ; ma grande sœur et sans aucun doute la personne la plus précieuse sur ce monde à mes yeux. Sanaa était amoureuse d’un type, vraiment amoureuse je ne parle pas d’un vague sentiment d’adolescent ayant pour seul but de vous divertir. Mais Sanaa vivait pour lui, chaque matin. Il n’y avait pas un jour ou elle ne parlait pas de lui. Je crois que jamais je ne l’avais vu aussi heureuse. Je l’admirais, elle était si belle et brillante. Elle était tout simplement mon modèle. Matt c’était son copain depuis deux ans. Ce type je la détestais de tout mon être aujourd’hui et le croisé mettait impossible de le croisé. Elle l’aimait plus que personne et lui passait son temps à aller voir ailleurs. Quand Sanaa l’apprit, elle ne le supporta pas et se suicida dans l’heure. Mon portable sonna voyant son numéro j’affichais déjà un énorme sourire ; chaque mots ; chaque son ; chaque minutes je n’oublierais jamais ces paroles « Soukaina Harvelle ? avait dit un homme à la voix assez grave. Je me présente Jake Sanders, je suis le capitaine de la police. Vos parents sont avec moi à ce moment. Je suis désole de vous apprendre sa par téléphone mais votre sœur c’est suicidé ce matin. A ce moment il parlait d’une voix peiné et je raccrochais. A ce moment précis j’étais dans l’université. Dans le couloir « interdit », tout le monde le nommé ainsi car les élèves n’y avais pas droit. C’est aussi pour sa que je m’y trouvais, sur de ne croisais personne pouvoir simplement pleurer tranquillement. Dans un coin sombre je restais assise ne pensant qu’à la rejoindre, l’envie d’être prés d’elle était tellement forte mais je n’y arrivais pas. La peur me guettait. J’étais sans doute trop lâche pour me jeter du dernier étage. Il arriva, Sean le garçon que je refusais de voir, tout simplement parce qu’il était insupportable. Dans le genre prétentieux. Pouah, comme à son habitude il insista pour en savoir et j’étais d’une méchanceté profonde avec lui. Jusqu'à ce que je craque, lui racontant tout de A à Z, ma peine et ma terreur. Et étrangement les jours passèrent et sa présence m’était indispensable. Il était ma bouée de sauvetage à laquelle je m’accrochais pour survivre. Chaque jour pendant des mois j’étais avec lui, ne cherchant rien d’autre que sa présence. De l’amour dirait-vous ? Non la plus belle amitié au monde ; Sanaa me manquais toujours autant mais grâce à lui j’essayais de vivre pour qu’elle soit fière de moi. J’avais haie son idée d’aller en Irak ; j’avais eu peur de le perdre aussi et rien que l’idée me pétrifiée.

    Il me mentait et il savait que je détestais sa aussi ; me dire que tout allait bien alors que c’était faux ; sa cicatrice me refroidit, il avait du souffrir et je n’avais pas était la pour lui. Je m’en voulais mais je savais que sa confiance envers moi était pure et sincère mais s’il ne m’avait rien dit c’était surement pour me protéger, comme il l’avait toujours fait. Cela me touchait mais je ne voulais pas qu’il me cache la vérité sur sa vie. Il allait rester, c’était vrai ? Prés de moi ? Sa main sur la joue c’était si agréable, je tournais mon visage vers lui. J’hochais le visage comme pour confirmer « Merci … », simple mot pour lui dire que je l’aimais énormément. « Je t’adore Sean … Tu ne peux être un fardeau, ce sont deux mots qui n’irons jamais ensemble. », j’écoutais ses paroles les unes après les autres. J’imaginais la scène, mon meilleur ami seul sur cette route, sans personne sous le soleil « Tu es fou tu sais. Mais comment à tu atterris sur cette route ? » C’était si étrange. Nous nous retrouvâmes une nouvelles fois sur la table, enfin lui assit sur la table métallique et moi regardant sa blessure. C’était assez moche à voir. Je déposais ma main à chaque extrémité de la plaie, la regardant. Essayant d’être la plus douce possible pour ne pas lui faire mal bien sur « Dit le si je te fais mal ». J’attrapais un produit sur l’armoire derrière moi, une sorte de désinfectant pour grand blesser. Je l’appliquais doucement sur un coton légèrement humide « Sa risque de piquer un peu ». Du mieux que je peux je l’appliquais. « Tu m’as vraiment manqué tu sais … » de la pur sincérité, dans une voix douce et délicate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-beginning.forumpro.fr/forum.htm

|| Regrets &&. Lies for Life ||

avatar
it's me, Sean D. O'Connor darling !


Date d'inscription : 23/03/2008
Nombre de messages : 833
x group : Head Hunters
x my job : Garçon d'écurie au Ranch de Jericho
x my adress : Motel de Jericho
icon © med

x Crédits : avatar © psychozee & gif © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   Dim 28 Juin - 23:39

    Fort heureusement Soukaïna semblait ne pas douter des paroles de Sean, ce qui rassura notre jeune homme qui bien évidemment n'avait jamais eut l'intention de lui causer de la peine. A vrai dire la jeune femme était en fait la seule personne dont Sean avait réellement l'impression de se soucier dans le sens ou c'était la seule à qui il ne voulait pas cause de peine ou bien créer d'inquiétude ... Car le moins que l'on puisse dire c'était que même Liam et son père, à l'époque ou il était encore en vie, n'étaient pas vraiment ménagés par Sean qui à vrai dire faisait même tout pour agir de façon contraire à ce qu'ils espéraient. Il devait bien avouer qu'au départ l'idée seule d'exaspérer son paternel suffisait à le faire agir de la sorte, mais derrière ça très vite il y avait eut un désir beaucoup plus profond de vouloir se démarquer le plus possible de la vie qu'avait mené son père et que Liam semblait vouloir suivre ; Gagner sa vie en vendant celle des autres contre de l'argent, ce n'était pas le genre de vie que voulait Sean ... Il avait même finit par avoir un réel mépris pour ce "métier" et avait toujours su que c'était ça qui mènerai un jour son père à sa propre perte. Comme le dit le proverbe, à trop vouloir jouer avec le feu on finit par se brûler, c'était ce qui était arrivé à Ewan O'Connor, à force d'être sur le fil il avait finit par le payer de sa vie.
    On pouvait alors tout à fait se demander ce qui pouvait pousser Sean à rester dans cette ville et à aider de loin son frangin à retrouver le Zodiac. Notre jeune homme n'avait jamais été du genre à vouloir réclamer vengeance, cela ne vouait pas dire bien sûr qu'il acceptait que son père ait été assassiné sans broncher, mais il pensait que vouloir se faire justice soi-même n'était pas la solution ... Maies expliquer cela à Liam c'était comme s'adresser à un mur, il savait bien que rien de ce qu'il ne pourrait dire ne ferait changer son frère d'avis alors il avait tout simplement cessé de vouloir le raisonner. Et s'il restait à Jericho c'était sans doute parce que malgré tout il avait l'impression que quitter cette ville maintenant siugnifierait tourner une bonne fois pour toute la page sur la mort de son père ... Et ça il ne se sentait pas encore prêt à le faire, c'était à son sens trop tôt encore.

    La jeune femme avait enfin à nouveau levé la tête vers lui, et tous deux pouvaient maintenant à nouveau se regarder dans les yeux. C'était étrange, cette sensation de n'avoir pas besoin de dire les choses clairement pour arriver à les faire comprendre à l'autre, c'était comme si ce simple « Merci … » qu'elle lui avait adressé signifiait en réalité bien plus qu'un banal remerciement. Cela dit cela ne l'empêchait pas de se questionner encore et de répondre à ce que lui avait dit Sean précédemment, à propos notamment du fait qu'il avait l'impression de n'apporter que des ennuis et de l'inquiétude à son entourage et en particulier à elle. Elle avait beau lui assurer le contraire il savait que cela ne suffirait sans doute pas à dissiper cette impression qu'il avait, c'était ancré en lui depuis trop longtemps maintenant pour qu'une simple phrase réussisse à lui faire changer son point de vue. « J'mérite sans doute pas qu'on fasse autant d'efforts pour moi tu sais ... » C'était une des choses que Sean avait le plus perdu ces derniers années, sa confiance en lui. Il avait quitté son pays en ayant perdu la confiance des deux seuls membres de sa famille qui soient encore envie, il avait réussi à enlever à son frère la seule chose pour laquelle il aurait sans doute tout donné, il n'avait pas hésité à dire à son père qu'il souhaitait bien ne plus jamais le revoir malgré qu'il n'en pensait pas un seul mot ... Sauf que c'était arrivé, et pour Sean cela n'avait été qu'une preuve de plus que partout où il passait il apportait la poisse avec lui.

    Comment il avait atterri sur cette route ? C'était une très bonne question, une question à laquelle il n'avait toujours pas de réponse précise même après presque trois semaines. A vrai dire ses souvenirs du soir où Liam l'avait trouvé sur la route étaient déjà très flous dans son esprit alors pour ce qui avait pu se passer avant il ne fallait même pas y penser. « Si j'avais la réponse ... Tout ce que je sais c'est que j'avais rendez-vous à la base militaire de San Francisco, mais j'y suis jamais arrivé ... Mon frère à retrouvé ma voiture dans un fossé sur la 66, mais j'me souviens même pas comment elle a atterri là » Et en réalité il n'était pas non plus tellement persuadé d'avoir les détails, tout ce qu'il pouvait se dire c'était que dans sa crise de délire il avait erré au hasard sans vraiment de but précis, et après tout si comme les médecins l'avait dit il avait réagi comme ça en faisant un transfert, en se croyant en irak lors qu'il n'y était pas, il ne fallait du coup pas vraiment chercher de logique aux actes qu'il avait pu commettre pendant ce laps de temps. Tout en écoutant ses explications la jeune femme avait attrapé derrière elle de quoi désinfecter sa plaie qui fort heureusement était déjà beaucoup moins impressionnante qu'elle ne l'était lorsque Liam l'avait amené ici se vidant à moitié de son sang. Elle le mis en garde cependant sur le fait que ce qu'elle allait lui coller sur le bras risquait de le piquer un peu et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle n'avait pas mâché ses mots car Sean était en train de le sentir passé, cela n'avait rien de très agréable même si bien sûr ce n'était rien de comparable à ce qu'il avait ressentit lorsqu'on lui avait tiré dessus en Irak la première fois qu'il avait été blessé « C'est de l'alcool à 90° mais en pire ton truc c'est ça ? ^^" » Toutefois il ne pouvait pas se plaindre, elle faisait vraiment de son mieux pour y aller avec délicatesse et tenter de ne pas lui faire trop mal.

    Sean avait fermé quelques instants les yeux, essayant sans doute de diriger ses pensées vers autre chose que son épaule douloureuse, mais les rouvrit cependant à la dernière phrase que lui adressa son amie. « Tu m'as vraiment manqué tu sais ... » Ce qu'il savait en tout cas c'était qu'elle lui avait cruellement manqué aussi, et qu'il était heureux de la revoir ici, dans une ville où il avait en plus tellement l'impression d'être un étranger dont personne ne voulait la présence. Soukaïna c'était un peu sa bouée de sauvetage, la seule qui lui donnait l'impression que les choses n'étaient pas si terribles que ça même si elles en avait l'air. « Tu m'as manqué aussi ... Beaucoup » Laissant apparaitre un léger sourire sur son visage il avait à nouveau tourné la tête vers elle et la regardait d'un air rassurant mai à la fois perdu dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merlinstime.forumactif.org/


avatar
it's me, Soukaina T. Harvelle darling !


Date d'inscription : 06/05/2009
Nombre de messages : 38
x my job : Médecin

MessageSujet: Re: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   Jeu 2 Juil - 12:36

    Qui aurait pu croire que Sean Connor et que Soukaina Harvelle allaient un jour devenir aussi proche. Ces deux êtres que tout sépares à la base. J’étais du genre petite élève studieuse, qui faisait plus attention à ses cours qu’a son physique ou à ce que les gens pensent d’elle. Soukaina n’était pas très apprécier ; sans doute pas assez bimbo pour le lycée ; être Soukie n’avait pas toujours était des plus simple ; toujours montrer du doigt car seul son avenir comptait. Bien des nuits j’avais pleuré à cause des insultes, des regards et tout ce qu’entrainait mon statut. Par chance Sanaa avait toujours était là pour moi, ma sœur, ma perle rare celle que jamais je pourrais détester ou haïr mais malheureusement elle m’avait été enlevée, prise par la mort. Loin de moi, elle me manquait chaque jour mais ma seule raison de vivre, de me battre et de résister ce trouvait devant moi. Pas un jour passaient sans que je ne pense à elle, ou même à lui. En Irak et moi aussi, je lui écrivais chaque semaine, des pages et des pages ; voulant savoir chaque détail sur son combat perpétuel contre le mort. Mais c’était aussi une manière plus ou moins caché de me confier à lui. Il m’avait manqué, beaucoup avait cru que j’en étais tombé amoureuse, qu’il était l’homme de ma vie mais moi je le voyais comme mon meilleur ami rien de plus rien de moins. Il était la seule personne en qui j’avais confiance, j’aurais pu lui confier ma vie sans même à avoir à me demander si c’était oui ou non le bon choix. C’était ainsi.

    Aussi loin que je me souvienne, j’avais toujours était du genre inquiète et protecteur et en particulier avec lui. Depuis que Sanaa m’avais quittée j’avais ressenti le besoin de prouver au monde que malgré la peine la vie vaut la peine d’être vécu et que c’est cette conviction qui la crée. Le protégé j’essayais de la faire chaque jour, lui donnant la force de ce battre à travers un dessin ou une lettre que j’avais écrit. Le dessin m’avait lui aussi permis d’exprimer ma peine, et ma colère. Aujourd’hui encore je ne pensais qu’a elle, chaque matin de mon éxistance et l’avoir face à moi ; me rappela toute la joie que j’avais quand son regard ce posé sur moi. Je sais que si un jour il me quittait, je n’aurais pas la force de vivre a mon tour.

    Sa blessure me tétanisée, c’était assez gore et moche à voir. J’essayais d’être le plus objective avec lui. De me dire que sa blessure allait passer, que tout allait s’arranger et qu’il resterait à mes cotés pendant un bon moment.

    « Si tu veux mon avis je trouve sa un peu étrange et j’ai bien l’intention d’aller parler à ton frère. Je savais qu’il n’apprécierait pas, il allait probablement râler ou me l’interdire mais il connaissait ma force de caractère ; et ma détermination. « Je trouve sa trop louche, comment tu peux avoir atterrit là sans rien et blesser. Je peux te dire que je vais creuser s a sérieusement ». Je lui affichais un sourire de fierté. Tout en discutant je prenais soin de distraire son attention pendant que je m’occupais de sa blessure, j’avais cependant pris le temps de lui dire que sa risquais de piquer et vu son visage ce fut le cas. J’affichais un léger sourire, une vrai petite fille. « Tu es une vrai fillette Sean. Reste tranquille … Tu es plus fort que sa. », Une fois cela sa réflexion raisonné dans mon crâne. « Tu sais tu disais que tu ne valais pas le peine pour tout sa mais tu as tord. Tu n’es plus le type macho que je haïsse autre fois ; tu as changé et je suis fière de toi. Tu m’as sauvé la vie, tu as était la pour moi quand Sanaa est partie. Alors Oui, tu en vaux la peine, largement. Je t’aime aussi pour sa Sean. Alors arrête avec ses réflexions. », Je n’aimais pas qu’il pense cela. A mes yeux il représentait tellement de chose ; j’ attraper une piqure rempli d’anesthésient et je le piquer avec pour endormir son bras. « Je vais commencer à recoudre, tu ne sentiras rien mais tu n’es pas obligé de regarder. » ; j’attrapais le matériel stérile et je commençais à le recoudre, avec le plus de douceur et de grâce que je pouvais ; en générale je n’étais pas si attentionné mais lui c’était différent. « Euh … Tu sais pendant que tu étais parti j’ai bien réfléchi et si tu y retourne, je … Je partirais avec toi. Je pourrais avoir l’œil sur toi, tout en te protégeant au mieux que je pourrais et un médecin de plus ne peut être que bénéfique. Je sais que tu ne voudras pas mais tempi ; ma décision est prise. ». J’eu fini de recoudre sa blessure, c’était un peu mieux quand je mis le pansement, les soins et que je lui tendis l’ordonnance. « Alors c’est fini. Tu devras revenir ici dans une semaine et prendre ses cachets, n’hésite pas à venir me voir si sa ne va pas. Il ya des antidouleurs, du désinfectant, et d’autres trucs pour que tu aille le mieux possible. Prend soin de toi s’il te plait » ; j’espérais qu’il accepte, et que je puisse venir passé une journée avec lui. Le retrouver et pouvoir discuter pendant des heures comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-beginning.forumpro.fr/forum.htm

|| Regrets &&. Lies for Life ||

avatar
it's me, Sean D. O'Connor darling !


Date d'inscription : 23/03/2008
Nombre de messages : 833
x group : Head Hunters
x my job : Garçon d'écurie au Ranch de Jericho
x my adress : Motel de Jericho
icon © med

x Crédits : avatar © psychozee & gif © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   Dim 5 Juil - 16:53

    Plus la conversation avançait plus Sean avait la nette impression qu'elle prenait une direction qui ne lui plaisait plus du tout, plus il y réfléchissait plus il arrivait à la conclusion qu'il ne souhaitait pas s'expliquer et qu'à vrai dire il ne souhaitait même pas revenir dessus. A vrai dire il avait cherché, il avait essayé de fouiller jusque dans sa mémoire pour tenter de retrouver comment les choses avaient pu se produire, mais à chaque fois qu'il croyait y parvenir c'était les mêmes images qui lui revenaient en mémoire, c'était l'Irak encore et toujours et il en était arrivé à un point où il avait peur de fermer les yeux le soir pour s'endormir parce qu'il savait de quoi il allait rêver une fois de plus ... Alors essayer de se souvenir une fois encore pour tenter de donner plus de détails à la jeune femme il ne pouvait pas, il ne voulait pas, il ne voulait plus y penser et il ne voulait pas non plus qu'elle sache avec plus de détails ce qui lui hantait l'esprit en ce moment ; C'était le genre de choses auxquelles il ne souhaitait pas qu'elle pense et bien qu'elle essaye de s'imaginer par elle-même.
    Le jeune homme avait maintenant un air grave sur le visage, comme à chaque fois qu'il repensait à tout ça il avait une sorte de boule au travers de la gorge et avait l'impression qu'il suffirait d'un rien pour qu'à nouveau les images de ce qui s'était passé en Irak reprennent possession de son esprit. Se raclant la gorge comme pour tenter de remettre ses idées en ordre et tenter de ne pas montrer son trouble intérieur, il répond enfin à la jeune femme « Écoute, c'est pas contre toi mais ... J'préfèrerai que tu t'en mêle pas » Soupirant légèrement il lève tout à fait les yeux vers son visage pour la regarder dans les yeux, avant d'ajouter autre chose pour expliquer un peu mieux où il voulait en venir « Y'a pas d'explications, j'ai sans doute juste repensé à un truc, j'ai perdu le contrôle de la voiture et j'ai atterri dans le fossé ... Après pour c'que j'en sais y'a pas de quoi avoir envie de creuser plus, alors s'il te plait ... » Secouant la tête il ajoute enfin en chuchotant à moitié « Et puis j'préfèrerai que tu t'approches pas de mon frère ... » Non pas qu'il pensait qu'il y ait un quelconque risque, Sean avait beau ne plus avoir totalement confiance en son frère il ne le croyait pas pour autant capable de vouloir du tort à une de ses amies, cependant l'idée que Sookie puisse tomber sur son frère encore une fois trop alcoolisé n'était pas la meilleure des pensées qu'il puisse avoir.

    Il la laissait le soigner sans plus rien dire, il était pourtant en temps normal le genre de patient assez difficile à gérer, sans doute parce qu'il ne tenait pas en place et qu'il détestait qu'on s'occupe de lui ; Et puis les hôpitaux cela lui avait toujours foutu le cafard, il n'aimait pas ces endroits. D'ailleurs en choisissant la médecine après le lycée il n'avait jamais eut aucunement l'intention de travailler plus tard dans un hôpital puisqu'il voulait à la base intégrer la croix rouge pour pouvoir se rendre utile sans être obligé de rester dans ce pays ; Mais ça c'était avant de faire la bêtise de s'engager dans l'armée. Comme quoi même lorsqu'il était le type arrogant et désinvolte de ses années de lycée il n'en restait pas moins altruiste au fond. « P'tèt bien ... Mais j'suis encore loin de m'être racheté pour c'que j'étais avant crois-moi » Pour l'imbécile qu'il était avant, pour la confiance de son frère qu'il avait trahi, pour ce qu'il avait fait - ou plutôt n'avait pas fait - en Irak ... Non pour lui il avait encore beaucoup de choses à se racheter et il allait falloir du temps avant qu'il puisse à nouveau se regarder dans une glace sans s'en vouloir pour tout ça ... Peut-être même que ce ne serait jamais le cas. Ayant finit de le désinfecter elle s'apprêtait à le recoudre et le mit en garde avant cela. Esquissant un petit sourire il prend un air un peu désinvolte et lui répond d'un air calme « Allez va recouds moi ça ... Cette épaule en a déjà vu des pires Rolling Eyes » Ça c'était certain, et puis le moins que l'on puisse dire c'était que la jeune femme était beaucoup moins brutale que le médecin qui s'était occupé de lui après ce qui s'était passé en Irak ; Mais cela dit Sean ne pouvait pas lui en vouloir, des blessés de guerre il avait du en voir des tas et dans un état bien pire que celui de Sean alors il ne pouvait pas passer son temps à s'appesantir sur le sort de chacun.

    Se contentant de la laisser faire sans plus rien dire il ne s'attendait certainement pas à ce que la jeune femme venait de lui dire, et à vrai dire cela ne lui plaisait pas franchement, pas du tout même ça c'était certain. Brusquement il avait tourné la tête vers elle et la regardait d'un air qui montrait qu'il n'était pas du tout en train de plaisanter « Tu plaisantes ? » Secouant à nouveau la tête il continue « C'est hors de question Soukie » Il avait dit qu'il n'en parlerait plus, qu'il n'y penserait plus, mais tant pis il le ferait quand même, si pour la dissuader d'aller là-bas il devait se remémorer une à une chacune des choses qui l'avait marqué en Irak alors il le ferait mais jamais il n'accepterai de la laisser partir là-bas. « Tu penses que j'veux y retourner ? C'est l'enfer là-bas, on peux pas imaginer à quoi ça ressemble tant qu'on y a pas mis les pieds, des gens meurent tous les jours là-bas et c'est intenable, alors si en plus je devais te savoir en danger aussi ça serait pire que tout ... J'ai déjà perdu un ami là-bas, je tiens pas à en perdre une autre ... » Non, un ami c'était déjà trop, il ne se passait pas une journée sans que Sean ne pense à lui et il ne supporterai jamais qu'il arrive quelque chose à Soukaïna « Et tes parents t'y a pensé ? Ils ont déjà perdu une fille ... Prend pas le risque qu'ils perdent la deuxième » Elle avait finit son affaire sur son épaule et il en profita pour ajouter une dernière chose « Les choses que j'ai vu ... j'l'ai oublierai jamais, j'vais devoir continuer à vivre en y pensant jusqu'à la fin de ma vie et tout ce que je peux espérer maintenant c'est qu'elles finiront par être moins douloureuses ... J'te laisserai pas faire la même bêtise que moi »

    Encore une une fois c'était la même rengaine, les retours à l'hôpital, les anti-douleurs, les recommandations de se ménager un peu qu'il ne tenait en général jamais ... Mais quoi il avait un boulot, il ne pouvait pas se permettre de s'arrêter de bosser tout le temps sous prétexte qu'il avait un peu mal à l'épaule, son patron était peut-être compréhensif mais il y avait des limites. Et puis Sean détestait rester à rien faire « J'ferai attention en bossant c'est promis » Mais cela voulait dire pas de promenades au triple galop dans les champs, même si il fallait avouer que c'était le genre d'avantage qu'offrait son boulot dont Sean ne se privait pas bien au contraire, il en profitait même au maximum depuis le temps qu'il n'avait pas pu monter à cheval. « Par contre j'ai plus d'anti-douleurs, j'ai terminé ceux que j'avais ... alors si tu pouvais m'en avoir d'autres » Effectivement il avait avalé les deux derniers avant de venir ce matin et il ne tiendrait sans doute même pas jusqu'à la fin de la journée sans en avoir d'autres à y réfléchir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merlinstime.forumactif.org/


avatar
it's me, Soukaina T. Harvelle darling !


Date d'inscription : 06/05/2009
Nombre de messages : 38
x my job : Médecin

MessageSujet: Re: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   Jeu 9 Juil - 19:42

    La culpabilité me comprimait le cœur, je détestais le faire souffrir ou le voir triste à cause de moi. C’était une chose qui me brisait le cœur. Nous étions proche et le voir malheureux et cela peut importe la cause m’offrait une sensation plus que désagréable, mon cœur se serrait et je ne voyais plus le soleil du jour. J’étais comme connecté à lui, il y avait une sorte d’alchimie, pas une de ces trucs amoureux qui faisait que l’un mourrais sans l’autre mais plus un truc de frère et sœur. Je savais quand il allait mal et je ressentais sa peine. Aussi étrange que cela puisse paraître, je l’adorais et il m’avait si je puis dire sauver la vie ; depuis notre rencontre pas une seule fois j’avais pleuré pour lui ou à cause de lui ; il me remontait le moral et même si n’était pas prés de moi il me comprenait. Je connaissais sa réaction avant même que je n’ai à finir de parler, je le connaissais par cœur même. Il faut dire que je l’admirais, sa présence, son courage. Se battre comme il l’avait fait m’avait touché et donner envie de faire quelques choses de bien moi aussi. Choisir l’Irak et tout ce qui en suivait, me donner une image de lui plus que positive. Un homme fort et vigoureux. Mais il était aussi sensible même s’il refusait de l’admettre. Une sorte de fragilité qui refusait d’avouer mais je savais qu’elle était présente. Il faisait preuve de compassion et d’amour avec moi ; comme un frère le ferait.

    Liam et Sean on beau être de la même famille, ils sont tout deux bien différents. Sean est le genre de garçon, fataliste, Fidel, Calme et réfléchi alors que Liam est plutôt méfiant, malin, impulsif et borné. Nous n’avions parlait que très peu de fois, tout simplement parce qu’il refusait que je l’approche. Il refusait que je tombe dans un piège face un garçon perdu ayant trop bu. Pourtant je voulais savoir mais je savais pertinemment que si je refusais de l’écoutais je le perdrais. Je devais donc rester dans l’ignorance. J’hochais la tête positivement comme une petite fille qui dirais oui à son maître d’école sans même prendre le temps de discuter « Je ne ferais rien alors si c’est ton choix. » J’avais des centaines de fois imaginer une vie sans lui mais jamais je n’avais vu un intérêt inexistant de continuer à vivre. Cette discutions était finalement close. Bien sur j’allais chercher à en savoir plus mais pour le moment c’était tout.

    C’était assez courageux, je crois que moi j’aurais sans doute hurlé de douleur si on ne me touchait le bras en sang et le coudrais. Je n’avais mal rien qu’a l’idée de m’imaginer à sa place. Mais c’était un homme, il ne disait rien, même pas une expression sur son visage qui aurait pu me faire voir ce qu’il ressentait. J’essayais donc d’être la plus douce et tendre possible avec lui. Je lui avais mis une crème que j’avais appliqué deux fois pour être sur que son bras allait rester doux et moins douloureux. J’aurais sans doute pu passer une nuit à coté de lui pour être sur que tout aille bien pour lui. « Quel grand garçon tu fais, t’auras le droit à un bonbon. », j’affichais un léger sourire pour détendre l’atmosphère un peu glacial depuis la discutions sur son frère. Je fus heureuse de voir qu’il me sourit, mais j’en rajoutais encore une fois et vue sa réaction il n’apprécier pas du tout ma réflexion. J’aurais été plus que prête, je l’aurais suivit au bout du monde pour être sur qu’il aille bien et cela allait me permettre de veiller sur lui. Je fus un peu frustrée par rapport à sa réaction et sa blessure fini je reculais par peur de son énervement. « Sean … » tenté de m’expliquer. Je pouvais toujours essayer mais je savais déjà que je perdrais mon temps. « Laisse-moi au moins m’expliquer. », il était tellement énerve que j’en avais un peu peur là. « Je refuse de t’imaginer une nouvelle fois là bas. Je refuse que tu souffre encore une fois ou que tu attrape une nouvelle blessure comme cela. Je suis consciente que tu a souffert Sean mais moi aussi. Peut être moins que toi mais te savoir là bas et me dire que chaque jour je pourrais te perdre c’était affreux. Comprend moi. », Je m’approchais doucement de lui, posant ma main sur la sienne, je le regarder dans les yeux. « Si tu pars volontairement ou non je serais là. », il se mit à parler de ma mère et en particulier de Sanaa ; sa mort me revint en mémoire, et toute la douleur. Je me refusais de parler d’elle et je refusais qu’il en parle. « Ne parle pas de Sanaa ; c’est ma décision et mes parents n’aurons rien à dire. », Dit-je sur un ton plutôt énerve. Il m’avait blessé en parlant d’elle et il en prenait conscience. « Ma décision est prise n’en parlons plus. »

    C’était direct et simple. Je ne voulais plus en parler ; il partait et je partirais avec lui. Des antidouleurs, je regardais son dossier. Afin de connaître les doses, et ce que ces médicaments provoqué sur lui. Je lisais attentivement chaque mot. Cela semblait cohérents, je pris donc mon papier d’ordonnance dans ma poche gauche et écrivait, ce qu’il fallait. Deux flacons auraient suffit pour le moment. Je ne voulais pas qu’il en abuse non plus. « Tu va devoir passer à l’accueille revoir ta grande amie, lui demandé ces médicaments. ». Vu sa réaction de tout à l’heure, il n’allait pas être très amis avec elle. Mais j’allais surement me proposer pour l’accompagner. « Je … Je finis ta une petite heure … Tu m’attendrais ou si tu veux je te rejoins quelques parts ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-beginning.forumpro.fr/forum.htm

|| Regrets &&. Lies for Life ||

avatar
it's me, Sean D. O'Connor darling !


Date d'inscription : 23/03/2008
Nombre de messages : 833
x group : Head Hunters
x my job : Garçon d'écurie au Ranch de Jericho
x my adress : Motel de Jericho
icon © med

x Crédits : avatar © psychozee & gif © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   Jeu 3 Sep - 3:30

    Que la jeune femme décide finalement d'écouter les protestations de Sean et qu'elle les prennent en compte le rassurait de façon conséquente. Car en effet le jeune homme tenait beaucoup trop à son amie pour la laisser essuyer les mêmes erreurs que lui sans rien dire pour l'en dissuader, et pour ça des erreurs il en avait fait, à vrai dire il les avait même accumulées pendant plusieurs années et maintenant il en payait quotidiennement les pots cassés, que ce soit à propos de son frère, de son engagement dans l'armée ou de son comportement à l'égard de son père. « Merci ... » Il n'avait rien ajouté de plus, à vrai dire c'était parce qu'il ne savait tout simplement pas quoi dire d'autre. Et puis c'était toujours comme ça avec elle, parfois ils n'avaient pas besoin de parler, un simple regard suffisait, de plus le fait qu'elle soit là à côté de lui et plus à l'autre bout du combiné d'un téléphone suffisait à apaiser notre jeune homme.
    C'est donc en silence que pendant les minutes qui suivirent il la regarda s'affairer autour de son épaule. Il ne bronchait pas, bien sûr il ne pouvait nier qu'il avait déjà connu sensation plus agréable que celle d'un aiguille lui traversant la peau, mais cependant il n'avait jamais été du genre douillet et avait une résistance assez poussée à la douleur ... Cela dit cela tenait peut-être également à la façon dont son père les avait élevé son frère et lui, car d'après O'Connor père montrer que l'on avait mal, que ce soit physiquement ou intérieurement, c'était être faible. On comprenait déjà mieux en sachant cela que Sean et Liam soient tous les deux du genre à garder leurs états-d'âme pour eux-même et à ne rien dévoiler à propos de leurs sentiments ou de leurs pensées profondes.

    Lorsqu'elle eut finit elle s'appliqua à recouvrir la plaie d'un nouveau pansement avant de lui promettre d'un air légèrement amusé un bonbon pour le récompenser d'avoir été sage ... Le genre de choses que l'on promettait en général aux enfants et qui faisaient également partie des nombreuses choses auxquelles Sean n'avait jamais goûté durant son enfance, son père évitant dans la mesure du possible de mettre un pied chez un quelconque médecin tant il ne leur accordait aucune confiance. « Un seul c'est tout ? Razz » Jouer de l'auto-dérision leur permettait à lui autant qu'à elle de détendre un peu l'atmosphère légèrement pesante qui c'était installée depuis que Liam et l'Irak étaient entrés dans le vocabulaire de leur conversation. Attrapant sa chemise qu'il avait enlevé quelques instants plus tôt il réussi tant bien que mal à l'enfiler à nouveau bien que se servir de son bras endoloris lui soit toujours aussi peu simple lorsqu'il s'agissait de s'habiller. Puis, alors qu'il avait commencé à reboutonné un à un les boutons de la dite chemise, Soukaïna s'était elle décidée à répondre et comptait de toute évidence tenir tête à Sean autant que lui avait d'ordinaire l'habitude de le faire avec elle. Cependant, toujours aussi tête de mule qu'il l'était, il ne semblait pas non plus décidé à lâcher le morceau et savait que quoi qu'il en soit il ne voulait en aucun cas être responsable de la perte d'une autre de personne qui lui était chère dans ces déserts orientaux. « De toute façon j'y retournerai pas, alors la question ne se pose même pas » Il avait employé un ton aussi déterminé que possible, car s'il y avait bien une chose dont il était certain c'était qu'il préférait encore mourir ici plutôt que sous les tirs de riposte de rebelles d'un pays qu'il ne connaissait au fond que très peu. « Qu'ils aient rien à dire soit ... Mais n'oublie pas que tout le monde n'a pas la chance d'avoir deux parents qui tiennent à eux » C'était un peu brusque, et à vrai dire il se mordait déjà les doigts d'avoir réagi aussi vivement, c'était le genre de réponse assez basse et peu diplomate que Sean n'utilisait en général pas avec les personnes qui comptaient pour lui. Cela dit il ne pouvait pas non plus oublier que lui aurait aimé avoir aussi des parents qui se seraient inquiété pour lui, qui se seraient souciés de ce que lui voulait ou bien de ce qui pouvait lui arriver ... A la place il avait hérité d'une mère more bien trop tôt pour qu'il en garde le moindre souvenir et d'un père qui élevait ses deux fils comme d'autres auraient dressé des chiens de chasse. « Tu ne partiras pas ... Et je ne partirai pas non plus, trop de personnes ont déjà laissé leur peau là-bas sans même savoir pourquoi et pour qui ils combattaient, il est temps que ça s'arrête »

    Sean avait finit de reboutonné sa chemise et avait posé l'espace d'un instant sa main valide sur son épaule ankylosée tout en lâchant un léger soupir ; Ce n'était pas encore demain qu'il pourrait retourner bosser au Ranch comme si de rien n'était, et cela l'embêtait pas mal. Mais enfin il ferait bien comme il pourrait, c'était ce qu'il faisait toujours d'ailleurs. Soukie venait de lui délivrer une ordonnance qu'il s'empresserait ensuite d'aller apporter à la harpie de l'accueil afin de pouvoir se rendre à la pharmacie pour s'y procurer les analgésiques dont il avait besoin. Il avait acquiescé d'un signe de tête mais n'avait pas répondu puisque la jeune femme avait enchainé sur une autre question, à laquelle le jeune O'Connor répondit aussitôt par l'affirmative « J'ai deux ou trois courses à faire, mais j'peux repasser te prendre ici dans une heure si tu veux Smile » Il marqua une pause de quelques instants avant d'ajouter aussitôt « Une ballade à cheval ça te dit ? » Sean avait la chance de pouvoir accéder aux écuries du Ranch autant qu'il le voulait après tout pourquoi ne pas en profiter, l'occasion était trop belle, et puis cela permettrait à notre jeune homme de passer un peu de temps avec son amie pour rattraper le temps perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merlinstime.forumactif.org/


avatar
it's me, Soukaina T. Harvelle darling !


Date d'inscription : 06/05/2009
Nombre de messages : 38
x my job : Médecin

MessageSujet: Re: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   Dim 6 Sep - 19:42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-beginning.forumpro.fr/forum.htm



it's me, Contenu sponsorisé darling !



MessageSujet: Re: x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI   

Revenir en haut Aller en bas
 

x___Old Friend in Better Times •• Soukaïna 'L] FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oblivion :: « Everthing comes to an end » :: ▬ Completed Topics-