AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ___ } S3arch 'bout Something [Liiibre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

it's me, Invité darling !



MessageSujet: ___ } S3arch 'bout Something [Liiibre]   Jeu 8 Jan - 11:18

Sunday Night, Jericho, 23:43 pm







    Une ombre se faufilait entre les monticules de minerais que les anciens avaient laissé sur place. Depuis la fermeture de ces carrières et la cessation de toute leur activité quotidienne, plus personne n'en prenait soin. Enclave dans le décor peu ordinaire de Jericho, elles donnaient à cette ville une atmosphère glauque et morbide. Beaucoup de légendes existaient sur ses lieux qu'on disait hanté. Oh rien de bien excitant, Jericho n'était pas New York, pas de tueur en série ni même de psychopathe en liberté, juste deux ou trois cinglés qui s'amusaient à effrayer les touristes en racontant des bobards sur l'origine même de cet arrêt d'activité des carrières qui autrefois comptaient pour l'essentialité de l'économie de Jericho. L'ombre marchait doucement, évitant les gravas sur le sol pour ne pas faire de bruit. Cette même ombre qui une demi-heure plus tôt était arrivé devant une immense porte en bois, surmontée de châines barbelés et qui s'allongeait sur plusieurs mètres, entourant la concession et fermant les carrières aux publiques. L'écriteau "Interdit" n'avait pas suffit à effrayé cette ombre, ni même le panneau "Danger de mort". Les mains posées sur le sol, accroupie, elle avait cherché une planche dans cet mur de bois qui serait suffisamment vieille pour être brisée. Une fois trouvé, le coup de pied était parti tout seul et l'ombre s'était glissé à travers l'interstice désuet que lui offrait à présent la porte. C'est alors qu'avait débuté la véritable chasse à l'homme dans laquelle Elen s'était lancée... D'étranges bruits ou ragots avaient rapporté à ses oreilles les dernières nouveauté concernant le Zodiac, on parlait même d'un "come-back" à Jericho pour ce tueur en série violent que tout l'Etat d'Amérique recherchait. L'appat du gain était trop fort et notre jeune femme bravait les interdits, ses interdits, dans l'espoir simple et désuet de rencontrer cet homme qu'elle recherchait activement depuis des mois. Installée depuis plusieurs semaines à Jericho, employée au seul bar de la ville, supportant les vieux dégoutant qui cherchaient à la ramener le soir dans leur chambre. Être une femme célibataire et endurcie l'aidait beaucoup, elle ne cherchait aucun contact et n'avait pas besoin de coucher pour se sentir pleinement épanouie...

    Depuis trop longtemps seul, elle avait oublié l'essence même du mot "couple" et n'avait jamais espéré retrouvé quelqu'un, elle n'y pensait plus. Depuis qu'elle était entré dans le monde de la chasse, son seul amant de coeur restait le danger, le même danger qu'elle défiait ce dimanche soir là, dans les anciennes Carrières qui bordaient les routes de Jericho. Bien décidée à mettre la main sur celui que tout l'Etat souhaitait voir derrière les barreaux, elle s'était lancée à sa poursuite. Les recherches ne menaient à rien, il ne laissait aucun indice, aucune trace. Elle avait alors décidé d'appliquer la recherche sur le terrain. Le cimetière, la route 66, rien n'avait échappé à son regard aguéri de chasseuse de prime acquis par les années d'expérience qu'elle trainait derrière elle. Volontée de fer, elle était ce soir prête à braver ses plus grandes peurs pour le retrouver. Les anciennes carrières n'étaient pas son lieu de prédilection, déjà venu visiter en pleine journée, elle ne pensait pas s'y attarder une nuit, mais qu'importe. Elle était décidée. Armée d'une barre en fer qu'elle avait ramassé par terre et dont elle saurait se servir si le besoin s'en ressentait, elle avançait, le dos courbé, derrière les monticules, faisant le moins de bruit possible. Guettant une proie qui n'était peut-être même pas là, et même sûrement pas là. Les yeux plissés, l'éclairage de la lune lui permettait d'avancer doucement. Le pas léger, elle scrutait l'horizon, arrivant alors proche d'un monticule qui bordait la carrière principale, une sorte de mine qui pouvait servir de cachette à n'importe quel fugitif. Reprenant son souffle, elle leva les yeux au ciel. Adressa un dernier sourire à l'étoile qu'elle suivait et pour qui elle survivait depuis toujours, son grand père décédé, elle ferma les paupières. Laissant alors le vent s'engouffrer dans sa chevelure légèrement bouclée et blonde, retombant sur ses épaules. Le pantalon de cuir noir et le veston couleur de la nuit la masquait des regards au grand damn de sa chevelure d'un blond cendré qui éclatait de lumière dans cette nuit d'opaline. Les mains refermées sur la barre de fer qu'elle tenait en transversale, elle contourna le monticule derrière lequel elle se cachait et avança en direction de la carrière quand quelque chose retint son attention derrière elle...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

it's me, Invité darling !



MessageSujet: Re: ___ } S3arch 'bout Something [Liiibre]   Dim 18 Jan - 0:43



    Minuit pile. L'heure du crime.
    Travis venait tout juste de sortir de son domicile et s'était mis en tête d'aller admirer la lune. Ronde et ainsi pleine, l'astre lunaire brillait, de telle sorte que les monticules de minerais dans lesquels le jeune homme se trouvait, étaient éclairés. Le garçon appréciait énormément les balades, le soir de pleine lune. Plus particuliérement à cet endroit, dont le charme envoutait totalement les sens du jeune homme. Il s'arrêta un instant et alla s'assoir sur un de ces monticules qui commençaient à dépérir, tous dépourvus de la moindre attention. Le jeune homme était habillé d'une veste noire, dont la doublure était plutôt épaisse et tenait chaud. Il portait une sorte de pantalon large, mais pas aussi large qu'un baggy. Celui ci était parsemé de tâches de boue. Ses pieds étaient protégés par des chaussures Vans, l'ancien modéle. Bien que ces chaussures ne soient pas très élégantes, Travis aimait les porter car elles étaient d'un confort sensas et sans pareille. Il regarda sa montre en argent, celle ci indiquait 0:04. Déjà quatre minutes venaient de s'écouler. Travis trouvait que le temps allait beaucoup trop vite. Oui bien trop vite, mais pour seulement pour lui. Le Zodiac, filait aussi vite que le temps. D'ailleurs, il était revenu. Dans tout le pays, on ne parlait que de ça. Tous les foyers tremblaient rien qu'à entendre le nom de ce criminel réputé et recherché partout dans l'Amérique. Jericho était LA ville phare, le premier nom qu'on disait lorsqu'on parlait du Zodiac. Le jeune homme connaissait un bon nombre de chasseurs de prime qui lui avaient d'ailleurs parlés de ce tueur au nom bizarre. Pour eux, seul comptait la récompense, apparement appétissante. Travis aussi, s'était mis en tête de traquer cet homme et de le coffrer, peut être l'agresseur du garçon avait un lien direct avec le Zodiac. Peut être que le Zodiac était lui même l'agresseur de Travis, mais cela, selon lui, était vraiment peu probable. Quoi qu'il en soit, il était toujours aussi obsédé par cette histoire, dâtant d'y a plus de dix ans maintenant. Ses rêves revenaient la plupart des nuits et Travis ne supportait plus de voir ce visage, aussi agresseur soit-il. Même son psychologue était devenu lui même fou, il n'avait jamais vu un tel cas et ne pouvait rien faire pour son patient. C'était plutôt amusant dans un certain point de vue.

    Le jeune homme se leva alors, refusant de rester immobile encore. Il chercha du regard un endroit qui l'encouragerait à marcher puis son regard fut attiré par une certaine porte en bois, immense soit-elle, barricadée par des insurmontables chaînes. Le jeune homme laissa apparaître sur ses lévres un mince sourire, puis se dirigea vers cette immensitée. Des panneaux entouraient cette porte tels que : Danger de mort, Entre interdite, Ô toi Etranger, fais demi tour immédiatement si tu tiens à la vie.. Ou encore : maudit soit tu enfant de Satan si tu franchis cette porte. Cela venait certainement des délinquants du coin, car aucune personne raisonnée et suffisamment mature n'aurait marqué ces conneries. Travis chercha alors du regard, une entrée où il pourrait se faufiler pour découvrir ce que cachait cette énorme barrière. Une fenêtre brisée l'attendait. Travis se dirigea vers elle et s'y glissa discrétement, sans mal. Rien d'intéressant ne s'y trouvait finalement, mais cela fut plutôt excitant bien qu'un peu décevant mais il n'allait pas s'en aller pour si peu, peut être trouverait-il quelque chose de bien plus intéressant plus loin. Il avança et remarqua une silhouette non loin de lui. Cette silhouette tenait un objet, Travis ne put bien voir ce qu'elle tenait mais cela avait tout l'air d'une sorte d'arme bon marché trouvé à terre au cas où. Le garçon se rapprocha alors idscrétement, évitant d'éveiller le moindre soupçon chez cette personne et ainsi continuer tranquillement sa balade nocturne.
    Lorsqu'il fut assez prêt pour distinguer vraiment qui était la personne, il fut surpris de voir que 'était Elen. Oui, en chair et en os. Cela faisait tellement de temps qu'il n'avait pas vu la jeune femme, il s'étonna de la voir en ce lieu et surtout à cette heure aussi tardive. Il fut alors clairement ce qu'elle avait en main, une barre de fer. Sans doute pour se défendre, mais contre quoi ? Hormis lui, il n'y avait qu'elle dans ce désert de minerais. Peut être y avait-il quelqu'un d'autre mais cela serait réellement surprenant. Les gens normaux n'ont que faire d'aller dans ce genre d'endroits à une heure pareille. Un lit est bien plus confortable à cette heure ci. D'ailleurs, Travis y songeait bien avant d'avoir vu précisemment Elen mais maintenant qu'il savait que c'était vraiment elle, quelque chose le poussait à rester et à l'aborder.
    Il glissa alors sur un de ces monticules et poussa un gémissement à peine audible mais aigu. La jeune femme s'était retourné et avait découvert Travis, assis par terre comme un abruti. Il bégaya, quelque peu géné. Il passa sa main à l'arriére de son crâne, ébourriffant ses cheveux, geste qu'il fait à chaque fois qu'il est embarassé, il ne s'en rend même plus compte.

    « Eh bien, cela fait un certain temps que nous nous sommes pas vus. »

    Il regarda la jeune femme et se mit à sourire sans s'en rendre vraiment compte, laissant ainsi percevoir ses dents blanches, bien trop brillantes dans la nuit. Elen était belle, éclairée ainsi par la lune.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

it's me, Invité darling !



MessageSujet: Re: ___ } S3arch 'bout Something [Liiibre]   Mar 20 Jan - 13:17

    Les quelques secondes qui suivirent le choc durent passer pour une éternité aux yeux de la jeune femme, vous savez ce que c'est que de regarder béatement un point fixe, de ne plus savoir comment réagir et de rester planté là, durant une seule seconde qui vous paraît interminable. Elen avait été habitué aux chocs, aussi faut il dire qu'elle avait particulièrement été toute sa vie contrainte à ce genre de phénomène, des gens qui disparaissaient sans laisser de trace, d'autre qui apparaissaient à l'insu du monde dans lequel elle évoluait. Elen était une femme qui savait s'adapter et qui n'avait jamais eu de gros ennui pour supporter un choc, quel qu'il soit. Son père était mort sous ses yeux, ses parents s'étaient déchirés devant son visage effrayé et des dizaines de tueurs à gages avaient été un jour en contact avec elle, avant qu'elle ne les envoie pour de bon derrière les barreaux. Elle n'excelait pas dans l'art d'être une chasseuse de prime, il y avait toujours meilleur, mais voila maintenant 10 ans que la jeune femme était sur les routes et son CV avait de quoi impressionner un novice. Elle avait parcouru plus de 13 états différents à la recherche de 14 tueurs, violeurs ou assassins recherchés par la police. Elle avait vu du sang, elle avait frôlé sa mort et avait été en perpétuelle contact avec le danger, pourtant, rien, aucun choc n'égalerait celui qu'elle subirait ce soir là. Ni même le sang, ni même la violence, ni même l'horreur du monde dans lequel elle avait été plongé pour ses 18 ans n'auraient pu égaler le choc qu'elle subit en posant ses yeux sur le visage gêné mais toujours aussi charmant de Travis Lowel, en cette soirée plus ou moins fraiche et éclairée que lui offrait la ville de Jericho. Elle s'était sentie tendue durant toute sa "visite" dans la carrière, elle devait l'admettre, tendue comme si elle ressentait que quelque chose de spécial allait lui arriver, elle avait marché derrière ses monticules de graviers les mains mouates et l'esprit enquilosé par l'incertitude, elle s'était forcée à rester ici, dans cette atmosphère étrange qui l'avait tout de suite mise mal à l'aise. Elle avait préssenti ce choc, mais ne l'avait pas calculé ni même imaginé. Cette sensation d'être suivi perpetuellement l'avait habité depuis son arrivé dans les carrières, elle avait tremblé la présence de quelqu'un à ses côtés, elle avait penser au Zodiac, celui qu'elle pensait enfin croiser sur son chemin. Mais BAM, le destin lui jouait encore un tour, plutôt que le tueur le plus recherché de l'Etat, il fit apparaître derrière Elen l'homme qu'elle avait désespérement fuit physiquement mais qui habitait encore ses pensées !

    Elle resta là, muette, le visage clos et le regard figé sur Travis. Ses mains lachèrent la barre de fer qui tomba sur le sol avec un bruit assourdissant, elle avait perçu le son de sa voix et s'était remise à trembler. Durant une seule fraction de seconde, le souvenir de leur rencontre remonta à la surface. La ville, le lieu, l'odeur et la couleur de sa chemise, le visage du jeune homme et les commentaires qu'il lui tenait. La chasse qu'ils avaient partagé et la prime qu'ils s'étaient prodigieusement partagée aussi. L'espace d'une seule seconde elle replongea dans cette petite ville, ce simple bar ou son regard se posa sur Travis Lowel, alors barman pour couverture, avec qui automatiquement le feeling passa. Au fil des jours et de ses recherches, la jeune femme s'était rendue de manière plus en plus soutenue au bar où il travaillait, non pas pour y boire et y cuver ses dures journées, mais pour le voir. Eprise d'un serveur, elle avait connu alors pour la première fois la saveur qu'avait ce sentiment que tout le monde appelait Amour. Mais trop faible et trop lâche, elle s'était refusé à dépasser le cap de la connaissance, puis, elle l'avait retrouvé, sur le terrain. Lui aussi chassait, son histoire, il ne la lui avait pas comté, et Elen ne lui avait rien avoué si ce n'est que son véritable prénom était bel et bien Elen et qu'elle se servait du pseudonyme d'Ann pour ses recherches. Ensemble, ils avaient patrouillés, s'étaient découvert des points communs et aux instants ou la situation aurait pu déboucher sur une relation plus qu'amicale, chacun avait mis son frein, chacun avait stoppé la manoeuvre. La chasse était un jeu qui se pratiquait seule, Elen ne pouvait se réduire à tomber amoureuse et à s'enticher de quelqu'un dans ses parties de jeu qu'elle affectionnait plus que tout. Le temps l'avait rendu aigrie et son seul amant de coeur restait le danger, à l'époque, tout deux n'avait que la majorité civile et tous deux avait des rêves dans la tête. Ils s'étaient quittés, après avoir partagé la prime.. Elen avait regretté pendant longtemps cette relation qu'elle n'avait officialisée, mais qu'importe, elle avait reprit sa route. Et presque 5 ans plus tard, il était à nouveau là, devant elle. Les mains plus mouates que jamais, elle ne pouvait dégager son regard du visage toujours aussi charmant et attirant de Travis et d'une voix mal assurée parcourure de tremblement et de bégayements, elle tarda à répliquer !


    "Tra... Travis ! Travis Lowel... C'est bien toi ? Qu'est... Qu'est-ce que tu fais là ?"

    Les questions se boulversaient dans son esprit encore sous le choc, Elen parlait sans vraiment prendre conscience de ce qu'elle disait et de ce à quoi elle pensait, elle était vide, son esprit vagabondait dans tous les sens et ses yeux insistaient encore leur position dans ceux du jeune garçon !
Revenir en haut Aller en bas



it's me, Contenu sponsorisé darling !



MessageSujet: Re: ___ } S3arch 'bout Something [Liiibre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

___ } S3arch 'bout Something [Liiibre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oblivion :: « Everthing comes to an end » :: ▬ Abandonned Ways-