AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 || Quand on aime ... On ne compte plus --' { JOHN *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: || Quand on aime ... On ne compte plus --' { JOHN *   Sam 11 Oct - 19:49

    Le dos appuyé contre la chaise inconfortable sur laquelle il était assis, Liam O'Connor fixait le mur se situant face à lui sans ciller, sans bouger et sans rien dire. Il faisait claquer doucement les doigts de sa main droite contre la table devant laquelle il se trouvait, un geste d'impatience et d'énervement qui montrait à quelle point il n'était pas enchanté de se trouver là. Où ça ? Au commissariat de Jericho, dans la salle d'interrogatoire ... Une fois de plus --' Liam commençait à connaître cette pièce aussi bien que si cela avait été son lieu de vie tant il s'était retrouvé ici depuis ces trois dernières semaines. On pourrait penser que le Shérif Cooper ainsi que ses collègues, heureux serviteur de leur maitre vénéré, auraient fini par se lasser des réponses que leur donnait le jeune O'Connor à chaque question qu'ils posaient, mais non, ils revenaient à la charge encore et encore, comme si le simple fait d'avouer qu'ils pouvaient se tromper et chercher du mauvais côté risquait de les étouffer. C'était à penser finalement que Liam leur manquait, à tel point qu'ils ramenaient le jeune homme ici pour à peu près n'importe quel motif, plus ou moins valables d'ailleurs ; Cette fois-ci c'était parce qu'il avait eut la mauvaise idée de se "balader" dans le cimetière de la ville à une heure plus que tardive ... Mais c'est vrai que pour quelqu'un qui venait de perdre son père se rendre au cimetière était quelque chose de terriblement suspect, peut-être devrait-on penser à arrêter également la vieille Mrs Lilybanks, elle avait enterré son mari il y a un peu plus d'un mois maintenant et se rendait sur la tombe de son défunt époux tous les jours sans exception ... Très suspect, peut-être avait-elle assassiné son mari à coup d'aiguilles à tricoter après tout --'
    Une chose était certaine en tout cas, Liam n'était pas du tout enchanté de se retrouvé ici ; Il était tard, deux heures trente cinq du matin d'après la pendule accrochée au mur, et en sortant de l'American Tale une heure plus tôt le jeune homme s'était imaginé passer rapidement au cimetière et rentrer ensuite se coucher, pas se retrouver coincé ici une fois encore ... Les flics de cette ville devaient vraiment être en mal d'affaires intéressantes pour s'acharner contre lui de cette façon, et à des heures pareilles, c'était à croire qu'ils ne vivaient que pour leur boulot ... Mais c'était en fait peut-être le cas pour plusieurs d'entre eux après tout.

    Liam laissa échapper un soupir montrant à quel point la situation l'exaspérait, et fit craquer ses doigts de façon instinctive, comme il le faisait à chaque fois qu'il était un peu nerveux. Non pas que le Shérif et le reste de ses flics ne le rende nerveux, mais il se demandait jusqu'à quand ce cirque allait durer, et surtout jusqu'où ces imbéciles étaient prêt à aller pour lui faire dire ce qu'ils voulaient entendre, que ce soit la vérité ou non en fin de compte.
    Se raclant la gorge, il finit par briser le silence qui régnait jusqu'alors dans la pièce et qui n'était troublé que par le tic-tac de la pendule murale. Il n'avait pas l'intention de passer toute la nuit ici, et comptait bien le faire comprendre à cette bande de fonctionnaires paresseux et intéressés beaucoup plus par leur salaire que par le métier qu'ils faisaient.


    « L'heure tourne ... Si vous attendez que j'me pende revenez demain, pour le moment j'suis pas encore décidé Rolling Eyes »

    Il affichait une fois de plus sur son visage un sourire moqueur, ce même air qu'il avait à chaque fois qu'il se trouvait dans une situation comme celle-là, lorsqu'il jouait avec les nerfs de ses interlocuteurs. Il savait que derrière la vitre teintée qui se trouvait à sa gauche et qui caractérisait toute salle d'interrogatoire digne de ce nom, une, voir plusieurs personnes étaient là à l'observer, guettant peut-être la réaction de Liam fasse au fait de se retrouver tout seul dans une pièce sans que personne ne vienne s'occuper de son cas. Sans doute espéraient-il que le jeune homme ferait un faux pas, n'importe quoi qui puisse être une raison valable de le garder ici autant de temps qu'ils le voulait sans avoir à se justifier de façon officielle.
    Pourtant, comme si la seule chose qu'ils attendaient était un mot de Liam, l'initiative du jeune homme semblait avoir marché, et une minute plus tard à peine, la porte de la salle s'ouvrit et un homme d'une quarantaine d'année s'engouffra dans la pièce, une pochette bleue ciel dans les mains, et le même air méprisant qu'à son habitude. John Connors, tel était le nom de cet homme auquel Liam avait déjà eut plusieurs fois affaire lors de ses précédentes "visites" au commissariat. Même à presque trois heure du matin ce type semblait ne pas vouloir quitter son air faussement sévère, faussement dans le sens ou cela n'impressionnait pas du tout Liam, qui d'ailleurs ne se gêna pas pour le lui faire remarquer par une des ses réflexions sarcastiques comme il les aimait tant


    « John ... John, John, John ... Quelle tête tu tires vraiment, on dirait que ce tueur en série te donne du fil à retordre tongue »

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

Invité

it's me, Invité darling !



MessageSujet: Re: || Quand on aime ... On ne compte plus --' { JOHN *   Sam 11 Oct - 20:16

Le temps n'était pas au top, il pleuvait légerement et de gros nuages se dessinait dans le parc même pendant cette nuit assez froide. La temperature ne devait pas depasser les zeros degrées Farenheit!

John se trouvait dans le parc de la ville, il aimait bien cette endroit de la ville, il y avait souvent du monde mais il pouvait seul s'assoir sur un banc et respirer l'air frais du matin, sauf qu'il était maintenant plus de trois heures du matin et que John allait rentrer chez lui pour encore passer une nuit devant la télèvision ou il allait remplir un dossier devant son bureau toute la nuit comme a son habitude! John monta dans sa voiture et démarra, il prit la direction de chez lui mais la radio se mit à grésiller puis une voix féminine s'en échapa:

-John, c'est Murphy, faut que tu vienne au poste, une ville connaisence à toi t'attend la bas, mec!

-Murphy c'est trois heures du matin, gars, je veut rentrer chez moi, mec!

-Oui mais il s'agit de O'Connor, tu sait ce petit qui t'aime bien? Celui qui à finit toutes ces nuits au poste cette semaine!

-Ah il fallait le dire plus tôt! J'arrive darling!

-Je t'en pris, chériiiiie!


John sourit et esclaffa en un rire profond, il était heureux aujourd'hui!L'homme à l'autre bout rigola et racrocha sans prévenir, le policier savait que cela voulait dire qu'il attendait son collégue dans les dix minutes, John et Murphy étaient de très bons amis, ils avaient tout deux des surnoms! John était à deux pas du commiseriat, il était agent du FBI rattachée à ce bureau depuis le retour du criminel en série! John garea sa voiture sur le parking où seulement dix voitures étaient présente, John descendit et pénètra dans le hall, il se dirigea directement vers la salle d'intérogatoire mais dans la salle visuel, située dériére le miroir! Il étendit le jeune homme surêment ivre dire quelques mots débille, L'homme réclammer John, ce dernier sortie de la salle et rentra dans la salle d'interogatoire, il lança à ce jeune délinquant:

-C'est toi qui me donne du fil à retordre, non? Tu a fait quoi cette fois, tu est encore ivre, pas vrai O'Connor? Comme hier et comme avant hier? Comme cette semaine en entiére, non? Tu sait on à déjà plein de boulot et tu ne fait rien pour arranger les choses?

John lui adressa un jolie sourire, il bailla puis regarda le jeune homme en attendant que ce dernier lui reponde, il n'avait pas tord, le "Tueur du Zodiaque" donnée du fil à retordre aux forçes de police et au FBI qui venait d'investir les locaux de la police local mais tout le monde n'aimait pas cela... John sourit, cette semaine, il s'était trouver dix fois dans cette salle avec le même homme, ce Liam O'Connor, une vrai tête de mule! En plus John était très fatiguée, il n'avait rien dormie du tout, John se frotta les yeux, il faisait quelque chose de très dur: rester les yeux ouverts depuis environs 48 heures! John était quelqu'un d'insomniac mais a ce point personne ne pouvait resister et voilla qu'en plus de ce maudit tueur, O'Connor faisait des siennes comme si cela ne suffisait pas le shérif était vraiment un imbécille finit! Les locaux avaient servit à abriter les agents fédèraux! La police n'était pas capable d'arrêter un criminel, il fallait bien que quelqu'un ce charge de ce boulot, non?

John regarda le jeune homme qui ne voulait toujours pas parler, il le regarda d'un air joyeux, il lui sourit, il se souvint des premiéres années dans ce metier, il avait était garde pénitencier sur La Ligne Verte, le couloir de la mort, il avait élèctrocutées plusieurs personnes... Il se souvenait que cette époque était moins dur que maintenant, le tueur, une fois attraper aurait le même sort que ces simples tueurs, qui n'avait tout au plus tuer cinq personnes, en plus, ce tueur se foutait d'eux et voilla ce qui énerver John mais ce dernier lui se foutait bien de cela et continué à narger la police de son repére dont il ne sortait que la nuit pour tué ces pauvres gens qui n'avaient rien demandée à personne! Des gens vivaient leurs vies et ont venez leur prendre comme cela! Parce qu'un simple fou avez décider qu'ils ne pouvaient plus vivre comme cela! Sans aucunes raisons valables, il détrusait litéralement des gens et leurs famille! John reporta son attention sur le jeune délinquant puis d'un air plutôt détendu, il lui lança:

-D'habitude, tu sait la Vodka, on ne la boit pas comme de l'eau, on en bois pour ce faire plaisir et non pas comme ca, n'est ce pas? Liam? Toi qui te fiche des lois que je fait reigner dans cet état, sa tu t'en fous, ce qui compte, c'est boire ta boisson tranquillement, en foutant en l'air mon boulot et en nous donnant encore plus de boulot, alors qu'un tueur se balade, si tu ne veut pas te pendre, je peut m'en charger tu sais!

John avait une légere envie de meurtre ce soir, il n'était pas content d'avoir encore à faire a ce jeune homme mais il ne trouvait rien de mieux à faire qu'a venir sans intérupptions les investigations de la police, il était le pire de tous! Le pire de tout ces délinquants qui trainaient dans les rues tard le soir! John le regardait serieusement, d'un air serieux, méchant, il ne l'aimait pas beaucoup à ce jeune alcoolique! Ces parents n'étaient pas fichus d'élever ce jeune homme!

Puis il tira la chaise en face du jeune et s'assit, ce n'était le top au niveau confort mais au moin, il avait sa tasse de cafée posait sur la table de bois où le dossier de O'Connor était posait...
Revenir en haut Aller en bas

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: || Quand on aime ... On ne compte plus --' { JOHN *   Dim 12 Oct - 16:34

    Croisant les bras d'un air sûr de lui, Liam fixait son interlocuteur dans les yeux, comme dans un air de défi. Ce type était crevé comme en témoignaient les cernes sous ses yeux, et le jeune homme espérait que cela aiderait au fait qu'il ne le garderait pas longtemps enfermé ici ; Il comptait bien rentrer chez lui et ne pas passer le peu qu'il restait de sa nuit enfermé dans une pièce sans fenêtre ni issue de secours, heureusement pour lui qu'il n'était pas sujet à la claustrophobie --'
    Faisant de nouveau craquer ses doigts, un à un et en insistant sur chacune des jointures, il ne lâchait pas John des yeux, cherchant à savoir ce qui pouvait bien pousser cet homme à revenir à la charge à chaque fois, à essayer par tous les moyens de faire dire au jeune homme quelque chose que lui-même savait qu'il ne dirait jamais. Cette bande de flics perdait complètement le sens des réalités selon lui, non contents de pouvoir attraper cet assassin ils se rattrapaient en persécutant le premier type qu'ils trouvaient, et en tant que suspect potentiel et jeune homme réputé pour ses réactions vives et violentes, Liam semblait être la poire idéale à leurs yeux ... Ce dont le jeune homme en question se serait bien passé, il avait déjà assez de problèmes à gérer sans être obligé en plus de ça de jouer continuellement au chat et à la souris avec les enquêteurs. Et puis John avait raison sur un point, Liam se foutait bien des lois et de la justice, la seule qu'il écoutait c'était sa propre justice et se plier aux règles n'avait jamais été son fort ... Et puis le jeune homme n'avait pas confiance en la police, encore moins en la justice, c'était un homme blasé et tellement rempli de désillusions qu'il en était arrivé à un stade ou chaque représentant de l'ordre était devenu un ennemi potentiel. John ne faisait pas exception à la règle, c'était même tout le contraire, Liam avait encore moins confiance en lui qu'en les autres, peut-être parce qu'il le soupçonnait de ne pas être le flic le plus clean et le plus a cheval sur le protocole et la loi de ce commissariat ...


    « Du calme Cow-Boy ... j'ai bu seulement trois bière, et tu sais aussi bien que moi que ça suffit pas pour que j'sois ivre ... Mais j'suis touché de voir que tu t'inquiètes de ma santé tongue »

    Si il y avait bien une chose que détestait Liam, c'était qu'on lui fasse une réflexion à propos de sa mauvaise manie de consommer de l'alcool comme si cela avait été un verre de limonade ; Pourtant il ne s'énerva pas, avec beaucoup de mal mais tout de même, car il savait que c'était précisément ce que John cherchait à faire, et il était hors de question qu'il lui fasse ce plaisir. Pourtant il n'était plus la peine de nier que l'alcool constituait un véritable problème chez le jeune homme, qui buvait beaucoup plus que la moyenne, et cela déjà bien avant le décès de son père, qui lui-même avait déjà plusieurs fois fait la réflexion à Liam. Mais ce dernier semblait ne pas être décidé à remédier à la situation, s'enfilant plusieurs vers de Whisky dès que quelque chose clochait ... On pourrait penser que cela traduisait chez Liam une peur de faire face aux problèmes qu'il rencontrait, et sans doute était-ce la bonne raison, mais ça vous pouviez toujours espérer pour que Liam vous l'avoue, plutôt avaler sa langue de de s'avouer à lui-même qu'il avait un quelconque problème.
    Comme Liam l'avait toujours appris, il fallait répondre au mal par le même, autrement dit mettre John en face de son propre vice puisque lui avait mis Liam en face du sien ; Et justement, il se trouvait que l'agent fédéral empestait le tabac, une odeur qui collait à la peau et qui finissait par ne plus vous quitter lorsque vous étiez gros consommateur. Le jeune homme lui ne fumait pas, c'était l'un des rares travers de ce genre là qu'il n'avait pas et qu'il ne voulait pas avoir, pour la simple et bonne raison qu'étant de nature plutôt sportive il ne tenait pas à se pourrir les poumons pour le simple plaisir de respirer une fumée acre et irritante à longueur de journée


    « L'eau c'est fade ... Et puis moi l'alcool, toi la clope ... chacun son vice »

    Mais John n'avait pas tort, Liam était rentré au motel complètement ivre la veille et l'avant-veille, et il l'avait fait avec encore plus de conviction parce qu'il savait que cela énervait son frère. Justement en parlant de son frère, pourquoi est-ce que lui il ne s'était encore jamais fait arrêté hein, y'a pas de raison ... Bon si en fait il y en avait effectivement une, il était tout bonnement impossible que Sean puisse être mêlé de près ou de loin au Zodiac, se trouvant toujours en Irak au moment ou le dernier meurtre, celui de leur père, avait été commis. Et puis Liam avait beau en pleine guerre froide avec son frère, il ne le prenait pas pour autant pour un criminel ... Non le jeune homme trouvait même son frère exaspérant tellement il semblait parfait --'
    Et voilà qu'il remettait son sermon sur l'alcool sur le tapis, quel rabas-joie ce type, Liam avait l'impression d'entendre le même disque rayé à chaque fois qu'il se retrouvait ici, à la différence près que John semblait avoir un peu moins de patience à chaque fois, ce qui pouvait se comprendre face à l'attitude désinvolte et un brin énervant qu'adoptait automatiquement Liam. Ce dernier leva les yeux au ciel pour faire comprendre à l'homme qu'il le trouvait légèrement gonflant dans ses tentatives de jouer les moralisateur, et soupirant il lui répond d'une voix qui trahissait l'énervement qu'il ressentait à l'intérieur de lui


    « Oh c'est bon hein, tu vas pas non plus me faire croire que tu m'as fait venir ici simplement pour essayer de me convaincre que j'devrais me mettre à l'eau, où alors t'as vraiment du temps à perdre. Donc soit t'as quelque chose en particulier à me faire savoir, ou sinon j'me tire, j'vais pas rester toute la nuit ici simplement parce que tu te prend pour le centre du monde et que tu penses que j'ai rien de mieux à faire que de trainer dans tes pattes »

    Liam était bien sûr pratiquement certain qu'ils n'avaient pas de véritable raison de le garder ici, une fois n'étant pas coutume il n'avait aujourd'hui rien fait qui puisse être considéré comme illégal, et comme jusqu'à preuve du contraire il fallait un motif réel et valable pour garder quelqu'un dans un commissariat, il ne comptait pas se laisser faire sans rien dire. Il ne passerait pas la nuit ici, point final.

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

Invité

it's me, Invité darling !



MessageSujet: Re: || Quand on aime ... On ne compte plus --' { JOHN *   Dim 12 Oct - 18:32

Ce jeune décidement n'était qu'un misérable, comment pouvait il appelait John "Cow Boy" et d'en plus lui dire qu'il n'avait bu que trois biéres alors que tout deux savaient très bien que c'était faux, trois biéres c'était déjà trop! L'acool était quelque chose que John n'aimait pas, il n'aimait pas non plus cigarette contrairement a ce que venez de dire le jeune homme, ce O'Connor était vraiment décider a ne pas se laisser faire et le probléme c'est que John non plus ne se laisserait pas abbatre, il avait un caractère bien trempée et pouvait être très pénible quand il le voulait! Il regarda le jeune homme, il sentait l'acool et la cigarette! Ce jeune était un délinquant et de plus il avait perdu son pére, tuée par ce mysterieux "Zodiac" qui faisait peur à toute la population de Californie. John le savait mais ce n'était pas une raison pour passer ses journées et soirées à boire et a fumer, il ne pouvait pas travailler comme tout les autres? Il fallait que ce jeune traine tard dans les rues, en plus John était très fatiguée mais vraiment, il n'avait qu'une seule envie: Allez dormir un peu! Mais il n'allait pas laisser ce jeune se tirer encore une fois, cette fois ci, il allait le mettre en garde a vue pour outrage à agent de police et ivresse rêpetée, a cette heure ci, trainait dans le parc... C'était le Job des ivrognes cela! John souria d'un air hautain, il aimait a savoir les jeunes délinquants de la semoule... Ces jeunes ne savaient rien faire d'autre que de stopper la police dans leurs enquêtes criminelles! John bu une gorgée du café a moitiée froid qui se trouver sur dans la tasse sur la table, le gôut de ce dernier n'était pas superbe, on aurait dit du jus de chaussettes tiéde! C'était a peine buvable! Il ouvrit ensuite le dossier qu'il venait de posait et ce mis à lire quelques bréves passages de ce dossier.... Il lu et regarda le jeune homme, ce dernier n'en était pas à son premier coup... Il lui sourit à nouveau et ne dit rien, il laissait mijoter la rage du jeune homme comme cela il aurait une autre raison de le laisser en garde à vue, il s'alluma un cigarre et tira une taffe, il savait que cette odeur dérangée beaucoup de monde, le jeune homme était énerver, cela se sentait à sa misérable tête de cancrela... Le jeune homme n'était très content de mijoter pendant plus d'une heure maintenant. John lui sourit et se décida enfin à dire:

<< Alors? Tu n'est pas trop énerver de rester ici pendant plus d'une heure?Moi je sais en tout cas que je serais dans une rage folle, mais tu commence serieusement à avoir l'habitude, pas vrai?>>

John lui déclama un autre sourire, plus sournois, plus faux, un sourire d'hyppocrite. Il tira une grosse tafe de cigare et recracha la fumée sur le jeune homme... John ne laissez pas tranquille... Jamais! Il ne faillait pas laissez quelques moments de répit au suspect sinon le travail acomplie jusqu'a ce moment était perdu... Comme dans cette serie que John n'aimait pas du tout: Les Experts, c'était une vulgaire parodie de son métier... Un vulgaire semblant! Comme ci l'on pouvait découvrir un suspect en même pas une heure! C'était de vulgaires scénarios inventée pour le cinéma mais personne n'osait faire de series ou de film sur la réalitée: Ce tueur, séreal killer en chef... Le plus intéligent des tueurs du moment! John regarda le jeune homme et lui dit:

<< Alors Liam, des nouvelles de l'assasin de ton pére? Parce que nous c'est le vide complet!>>

Il faisait semblant de bien l'aimer, le jeune homme voulait partir mais il n'allait pas partir et passer sa nuit en garde a vue! Comme il était normal avec ces accusations portée contre lui! Le tueur du Zodiac quand à lui occupait la majeur partie des médias et l'on ne parlait jamais des délinquants tel que l'homme qui se trouvait en façe de John... Tant mieux! C'était beaucoup moins dur à gerer comme cela, les médias n'étaient pas sans interuptions autour de lui en disant des choses comme cela:


<< Monsieur, qu'a fait ce jeune homme, ajourd'hui?>> De leurs voix totalement exitée comme de vielles chévres devant un tapis de trèfle! John ne supportait pas les journalistes...

Ou encore:

<< Ce n'est pas le jeune homme que vous avez arrêter hier? Monsieur pouvez vous repondre a ces questions, s'il vous plait!>> Ca c'était la pire de toutes les questions, si il n'avait pas envie de repondre? Ils allaient sortir un couteau pour lui en donner des coups?

Cela avait le terrible don d'irriter très gravement John, il n'aimait pas du tout cela! Mais alors pas du tout les médias, les tueurs à gages, eux étaient encore pire, ils en savaient plus que la police elle même... Comment? Ils n'avaient pas des chefs pour interdire certaines choses qui dans la police était totalement interdit par les hauts dirigeants du pays, les tueurs à gages ne suivaient pas les règles de la Police. Ils suivaient la leur, c'est a dire aucune... Ils n'en avaient pas et donc pouvait mieux travailler sans personne pour leurs demandée d'éfféctif et puis ils n'avaient pas d'autre chose à faire alors que la police et les fédéraux n'avaient pas que le Zodiac à gerer, ils devaient faire façe à d'autres criminelles et des délinquant tel que ce O'Connor! Une vrai purge d'après toutes les forçces de police de la ville, John bailla et ecrasa son cigarre dans le cendrier blanc...
Revenir en haut Aller en bas

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: || Quand on aime ... On ne compte plus --' { JOHN *   Mer 15 Oct - 23:15

    John répondait à Liam de la même façon que ce dernier le faisait depuis le début. Mais Liam ne laisserait pas tomber le premier c'était certain, il était bien trop fier pour ça et en plus il ne comptait pas se laisser avoir par le stupide petit jeu que jouait John avec lui, essayant de le faire craquer pour sans doute avoir ensuite une meilleure raison de la garder enfermer ici plus longtemps. Bien sûr, l'envie qu'il avait de sauter sur John pour l'étrangler n'était pas partie très loin, d'autant plus que Liam avait ces derniers temps des réactions encore plus impulsives qu'elles ne l'étaient déjà en temps normal, mais il savait que c'était ce que l'homme cherchait, et rien que cela suffisait à le convaincre de ne pas le laisser gagner, il était de toute façon trop mauvais perdant pour ça. Lui qui se balançait de nouveau sur sa chaise la laissa retomber lourdement sur le sol, et posa ses deux coudes sur la table qui le séparait de John, regardant ce dernier dans les yeux d'un air de défi. Le sourire méprisant qui illuminait le visage du jeune homme à mesure que John essayait de jouer à jeu égal avec lui semblait ne pas vouloir disparaitre, et la façon dont il regardait le policier, de cet air moqueur et donnant l'impression d'en savoir beaucoup plus qu'il ne voulait bien le dire, montrait qu'à ce rythme là ils allaient effectivement passer beaucoup de temps ici, puisque aucun des deux ne semblait vouloir démordre de ses positions.

    « Tu peux essayer de m'énerver t'y arriveras pas ... J'suis pas assez idiot pour tomber dans un piège pareil, tu devrais le savoir maintenant »

    La façon dont s'y prenait ce type était ridicule selon Liam, comment quelqu'un aurait-il pu être assez bête pour tomber dans le panneau de cette façon ? Il ne fallait vraiment pas être futé pour que cela arrive, ça c'était certain. Et puis Liam savait aussi très bien qu'il suffisait de pas grand chose pour se faire réellement coffrer, violences sur un représentant de la loi en faisait partie, tout comme ivresse sur la voie publique en fait, heureusement donc qu'il n'était pas ivre ce soir, sinon il était bon pour rester ici jusqu'à demain matin.
    Il observait les moindre faits et gestes de John avec attention, cherchant à chaque seconde à anticiper la façon qu'il aurait de lui parler ou bien le genre de choses qu'il s'apprêtait à dire. Cet air faussement calme qu'il affichait lui disait de se méfier, ne rester aux aguets et de ne pas prendre pour compte tout ce que cet homme pourrait lui dire. Voilà qu'il se mettait de nouveau à parler du Zodiac, enfin il commençait à admettre que l'avoir amené ici n'était qu'une excuse, une ridicule excuse pour tenter de lui soutirer des informations, des informations que Liam n'avait pas ou bien si il les avait ne lui donnerait en tout cas jamais. Et puis la vérité était que pour le moment bien que ses méthodes soient quelques peu différentes de celles de la police, Liam et eux en étaient au même point, la recherche d'informations. De ce point de vue là le boulot que Liam avait obtenu comme mécanicien à la station service était extrêmement utile, beaucoup de gens allaient et venaient dans une station service, et il n'était pas dur d'écouter et de se renseigner lorsque l'on savait s'y prendre pour ne pas se faire repérer. Et puis maintenant que son père n'était plus là, Liam avait certes beaucoup plus de motivation à retrouver le Zodiac pour pouvoir se venger, mais il se retrouvait cependant seul pour y parvenir, là où son père et lui étaient jadis deux ; Le fait de ne plus avoir de deuxième avis, un autre point de vue que le sien, rendait la tâche plus délicate à Liam, qui devait remettre sans cesse en question chacune de ses suppositions. Il se demandait souvent ce que son père aurait fait à sa place, quel chemin il aurait décidé de suivre ... Liam avait tellement pris l'habitude ces deux dernières années de "travailler" avec son père qu'il avait finit par oublier la dangerosité de ce qu'ils faisaient, et l'idée de perdre son père ne lui traversait pas l'esprit ... La réalité n'en fut qu'une plus grande claque pour Liam lorsqu'il redescendit sur terre et réalisé que son père était partit pour ne jamais revenir.


    « C'est vous la police non ? Retrouver les psychopathes c'est votre boulot pas le mien ... Mais bon c'est vrai qu'arrêter les gens qui trainent dehors c'est beaucoup plus palpitant, j'comprends tout à fait ton choix »

    Liam souriait d'un air presque amusé par la situation ; Le fait de ne pas arriver à mettre la main sur le moindre petit indice à propos du Zodiac devait avoir quelque chose de vraiment énervant pour un flic qui s'imaginait peut-être déjà la notoriété qu'il gagnerait à attraper ce tueur invisible. Mais là aussi Liam et les flics en étaient au même point, à savoir qu'ils n'avaient rien, ou du moins rien de concret, dans le cas de Liam du moins. Simplement Liam comptait bien tout faire dans les règles de l'art, et ne pas se précipiter sur la première piste qu'il trouvait simplement pour en finir plus vite, non il devait être sûr de son coup à cent pour cent.
    Ou bien il y avait une autre possibilité, John essayait de manière détournée de mener Liam dans un piège afin de lui faire avouer qu'il avait lui-même assassiné son père ... Foutaises, et ça Liam ne dirait jamais le contraire. Quel fils digne de ce nom serait capable d'ôter la vie à son propre père, c'était tout simplement ridicule ... Et puis se faire passer pour le Zodiac cela aurait rimé à quoi, quel type serait assez bête pour se faire passer pour le tueur le plus recherché des États-Unis, il fallait vraiment avoir envie de se faire coffrer pour inventer une histoire pareille. Il ne restait donc plus à Liam qu'à espérer que John ne partageait pas le point de vue du Shérif Cooper quand à sa prétendue culpabilité, peut-être John voyait-il un peu plus loin que le bout de son nez ... Mais pas trop non plus, ce n'était pas comme si Liam n'avait rien à cacher après tout

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com

Invité

it's me, Invité darling !



MessageSujet: Re: || Quand on aime ... On ne compte plus --' { JOHN *   Jeu 16 Oct - 14:32

Ce Liam O'Connor n'était qu'un misérable petit imbécille, un gosse qui prenait la vie pour acquise mais cela n'était pas la réalité, la vie bien au contraire était traitre et le bonnheur n'était pas à la portée de tout le monde, sur ce point ci, John le savait lui même à une époque pensait que la vie n'était qu'un simple jouet avec lequel on pouvait par plaisir faire n'importe quoi. Bien au contraire la vie était un suplice que l'on était obliger de vivre portant un fleau tout au long de cette derniére et le fleau de John était ce O'Connors, un veritable idiot.John regarda l'homme puis d'un sourire il le quitta du regard pour reporter son attention sur le dossier et le casier judiciaire du jeune en face de lui. John finit le jus de chausette que l'on pouvait nommée café si l'on voulait être un petit faillot envers la machine! John regarda le jeune homme, il venait de dire qu'il n'était pas idot, ah bon, il n'était pas idiot? C'était un scoop et John était le premier surpris, comment cela? Ce n'était pas un idiot, cela était n'importe quoi! John regarda l'élève, John s'alluma un autre cigarre parce qu'il était déspérée par le jeune homme! Ce dernier savait que cette odeur était pénible et que le jeune homme ne la supporterait pas indéfiniment et qu'il craquerait au bout de dix minutes. John regarda le jeune homme puis après avoir gratter son cou douloureux, John dit:

<< Oh, tu sais, je n'ais aucun besoin de te rendre fou, tu est déjà fou de toutes façons!>>

Sur le visage on pû voir un très beau rictus dont John seul avait le terrible secret! Il regarda le jeune homme qui se fichait de John parce qu'il n'était pas capable d'arrêter ce fichu tueur, toujours lui! Toute les discussions tournait toujours autour de lui, cet idiot indigne d'intêret! John mis la main dans ses cheveux poivres-sel, il n'avait même plus le temps d'aller chez le coiffeur! Il regarda le jeune homme et lui dit en souriant:

<< Ce n'est pas ton metier, je le sais mais je sais aussi que tu t'inrêsse de prêt à certaines choses, n'est-ce pas? Et puis je m'occupe seulement des criminelles!>>

Un petit sourire s'afficha sur le visage fatiguée de John, il bailla un grand moment puis il se dit qu'il devait dormir plus! Il était fatiguée mais ne devait pas s'endormir maintenant. John rallumea son cigarre qui c'était éteint, il prit le dossier et le lança sur la table, Le jeune homme allait dormir ici parce que la police avait mieux à faire que à l'embarquer tout les soirs! Serieusement, la police avait du boulot pas comme ce jeune. La lumiére de la salle faisait mal aux yeux de John, elle était froide et terne, un néon d'au moin cinq ans, un vieux mâchin, comme John.

Fatiguée?

John lui sourit, il avait envie d'aller dormir, John était vieux et avait besoin de repos, surtout après avoir travailler soixante douzes heures sans dormir, John tira une taffe de cigarre puis rêcracha la fumée sur le jeune homme. Il se rappelait son travail sur La Ligne Verte, il l'aimait... Le cigarre eu le même sort que l'autre dans ce cendrier blanc fixée à la table por que aucun criminelles ne puissent le balançer sur le policer d'en face.
Revenir en haut Aller en bas

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: || Quand on aime ... On ne compte plus --' { JOHN *   Dim 19 Oct - 20:00

    La réponse que venait de fournir John à Liam faisait penser à ce dernier qu'il préférait éviter la question ; Par conséquent le jeune homme estimait avoir marqué un point, mais préféra ne pas le faire remarquer à voix haute, de toute façon ce n'était pas comme si John allait le laisser avoir raison, ce type était tout aussi borné que l'était Liam. Cependant, notre jeune homme ne pouvait non plus s'empêcher de faire une quelconque réflexion, c'était plus fort que lui il n'arrivait pas à se forcer à ne pas rajouter son grain de sel à chaque fois qu'on lui disait quelque chose, parfois par simple esprit de contradiction ou bien parce qu'il avait envie d'embêter son monde. La tentative de John pour se moquer de Liam ne le menait en fait qu'à donner une nouvelle raison pour le jeune homme d'ouvrir sa bouche, et si John espérait ainsi fermer le clapet de Liam il avait à n'en pas douter encore de nombreux progrès à faire, car ce cher Monsieur O'Connor ne semblait pas disposer à se taire pour le moment ... Au fond il espérait se montrer tellement fatiguant que John abandonnerait la partie avant d'avoir pût tirer de nouveaux éléments de la bouche de Liam ; De toute manière, comment pouvait-il penser un seul instant qu'un jeune homme aussi têtu et borné et n'ayant jamais voulu se montrer coopératif allait subitement changer d'avis et lui dire ce qu'il voulait entendre, c'était rêver tout éveiller, ou bien du moins prendre vraiment ses désirs pour des réalités.
    Le jeune homme répondit donc d'une voix presque inaudible, assez pour que John l'entende mais relativement peu fort par rapport à son niveau de parole habituel. Il faut dire que Liam avait d'ordinaire l'habitude de parler fort, et baisser ainsi quelque peu le son de sa voix montrait qu'il mettait un point d'honneur à parler dans le seul but d'énerver John, ce qui semblait être lorsqu'il était ici son activité favorite ... Il aurait bien cherché à embrouiller le Shérif, qui lui aussi avait tendance à supporter de moins en moins la façon dont Liam jouait avec lui, mais ce soir le Shérif semblait ne pas être là ... Dommage, une autre fois peut-être, en attendant c'était John qui avait le droit à Liam et son insupportable sens de la répartie.


    « Il n'y a pas plus fou que celui qui accuse les autres de l'être pas vrai ... »

    C'était le genre de proverbe que Liam n'utilisait pratiquement jamais pour la simple et bonne raison qu'il les trouvait le plus souvent faux. Mais cette fois-ci il faisait une exception, rien que pour chercher la petite bête et tenter d'exaspérer son interlocuteur tant qu'il le pouvait.
    Le dit interlocuteur s'appliquait maintenant à faire des sou-entendus plus que douteux sur la façon dont Liam se préoccupait de l'assassin de son père, ce qui cependant ne fit pas broncher le jeune homme. Il n'était pas assez idiot pour s'énerver et risquer de se faire démasquer, d'autant plus que pour le moment on ne pouvait pas considérer qu'il faisait quelque chose d'illégal, car écouter ce que les autres avaient à dire sur son lieu de travail ne faisait jusqu'à, preuve du contraire pas de Liam un criminel. Et puis la seule chose que le Shérif lui avait reproché jusque là n'était de toute façon pas de s'intéresser d'un peu trop près à l'assassin de son père, mais plutôt carrément d'être lui-même cet assassin, ce qui par contre passait assez mal dans l'esprit du jeune homme qui n'aurait jamais imaginé que les flics puissent avoir l'esprit assez sans dessus-dessous pour penser à un truc pareil --' Mais visiblement c'était quand même le cas, et Liam avait beau répéter qu'ils cherchaient au mauvais endroit Cooper et ses acolytes ne semblaient pas disposé à prendre en compte cette déclaration. Le jeune homme se demandait si par "criminel" il devait se sentir viser et surtout si tel était le cas, ce qu'on pouvait lui reprocher une fois de plus ... Même quand il n'embêtait personne il trouvait le moyen de se retrouver au poste de police, ce qui était quand même un comble, un de ces jours il allait se faire embarquer simplement parce qu'il avait osé mettre un pied hors de sa chambre d'hôtel -_-"


    « C'est moi le criminel ... J'suis vraiment touché que tu me penses aussi intouchable que le Zodiac, non vraiment, mais comme je l'ai déjà dit à tes collègues, je ne suis pas un criminel, et encore moins un assassin ... C'est bon c'est rentré dans ta tête ou bien tu veux que je répète un peu plus lentement pour que tu ai le temps d'imprimer comme il faut ? »

    Il ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel en signe d'exaspération. Mais qu'ils cherchent, qu'ils fouillent autant qu'ils veulent, Liam lui savait qu'il n'avait pas tuer son père, et ces imbéciles pourraient tenter ce qu'ils voulaient il ne parviendrait jamais à prouver quelque chose qui n'avait pas eut lieu. Certes, Liam s'était engueulé avec son père quelques heures avant, et certes c'était lui qui avait découvert le corps ensanglanté de son père, mais cela ne suffisait pas à prouver quelque chose, il ne s'agissait que d'un malheureux hasard de circonstances et aucun juré digne de ce nom ne se contenterait de quelque chaise d'aussi mince pour établir la culpabilité de quelqu'un.

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.bbactif.com



it's me, Contenu sponsorisé darling !



MessageSujet: Re: || Quand on aime ... On ne compte plus --' { JOHN *   

Revenir en haut Aller en bas
 

|| Quand on aime ... On ne compte plus --' { JOHN *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oblivion :: « Everthing comes to an end » :: ▬ Abandonned Ways-